Archive | 02 janvier 2008

nouveaux-producteurs.com: l’écologie livrée à domicile

nouveauxproducteurs_dp2007.jpg

Pierre Viennois et Raphael Bossut, informaticien et graphiste de formation mais temporairement au chômage ne se connaissaient pas. Ils se sont rencontrés sur un projet commun, celui de mettre l’écologie au service des personnes, à travers les moyens modernes mis à leur disposition, et mettre en avant l’économie locale, de proximité.

« Nous avons la même philosophie: on trouve choquant de voir que l’on gaspille notre planète, qu’on salit nos jardins avec l’utilisation non raisonnée des pesticides, que certains jouent avec notre santé, nos vies, de constater que les grandes surfaces sont des vaches à lait qui assurent des profits colossaux à quelques privilégiés. On a donc décidé d’agir à notre petit niveau. »

Leur première réflexion a été de se dire que le transport est source de pollution et qu’il faut trouver les moyens de développer les relations entre producteurs locaux et consommateurs en évitant un maximum de déplacements.

Après avoir fait une étude de faisabilité très poussée ils ont créé www.nouveaux -producteurs.com. Le concept est osé mais simple. Ils se chargent de s’approvisionner chez les producteurs locaux, en majorité ceux qui font du bio, et livrent leurs clients.

Au début tout n’a pas été rose: » on a fait des erreurs. Il a fallu créer le site et surtout convaincre les producteurs.  » Ceux ci ont très vite compris le concept et y ont adhérer sans problème. Il faut dire qu’ils retrouvent leur premier métier: celui de produire, on s’occupe de la commercialisation. Quant aux clients, ils ont la certitude d’être livrés à l’heure en fonction des produits commandés. De plus ceux ci sont hyper frais. Au niveau du prix, il arrive que celui ci soit moins cher qu’en grande surface! »

nouveaux-producteurs.com a aujourd’hui un carnet de plus de 250 clients situés dans un rayon de 30 kilomètres à vol d’oiseau du siège de l’entreprise: l’Isle d’Abeau. » Nous sommes situés dans une zone à fort potentiel, avec une importante densité de population rurbaine. »

Cela n’empêche, les deux créateurs de nouveaux-producteurs.com souhaitent aller plus loin: » Nous proposons une base de produits alimentaires qui va des produits laitiers aux fruits et légumes en passant par la viande, les volailles, charcuterie, le pain, le vin …On souhaite offrir à nos clients une gamme plus élargie et surtout leur proposer des produits issus du commerce équitable et tout ce qui concerne l’entretien bio de la maison. Nous essayons également de sensibiliser la clientèle handicapée, on pense par exemple aux mal voyants. »

Les associés de nouveaux-producteurs.com sont à la recherche d’un partenariat.

« On veut aller au bout de notre démarche et on aimerait trouver une entreprise ou un artisan qui s’est lancé dans la démarche des véhicules propres et qui souhaite montrer cette facette de l’économie et de l’écologie. »

Toute personne intéressée peut contacter: nouveaux-producteurs.com. 

Catégorie consommationCommentaires fermés

Cinquante jeunes installés grâce au groupe Isère

afdi1.jpgL’ Association de solidarité internationale, Afdi mobilise la profession agricole française et ses organisations pour accompagner le développement rural des pays du Sud à travers des échanges paysans :
· pour une meilleure connaissance réciproque entre agriculteurs du Nord et du Sud ;
· pour le soutien aux exploitations familiales et aux organisations paysannes du Sud ;
· pour la sensibilisation du milieu agricole français aux problématiques du développement agricole des pays du Sud.

Notre département de l’Isère est très impliqué dans cette opération avec un partenariat fort au Cameroun, en particulier dans la région de Talba.
Grâce à diverses interventions du groupe Isère ce sont une cinquantaine de jeunes qui ont pu s’installer sur leur exploitation; avec des bilans plus ou moins discutables. Point positif: ces neo-agriculteurs ont tous la volonté de s’en sortir et surtout de réussir.

Pour l’année 2007, 11 stagiaires on présenté avec succès leur projet. Ils vont pouvoir s’installer progressivement en bénéficiant de la dotation correspondant à celui ci.

A noter également l’initiative d’anciens stagiaires qui ont créé l’association de jeunes agriculteurs de la Zone de Talba. Association qui s’est donnée pour missions le projet d’achat et d’utilisation de matériel en commun (cela ne ressemble t-il pas à nos cuma?); l’organisation de stages de formation continue et diverses animations dans les villages…

Pour mener à bien ses missions, l’une d’elles va se dérouler dans quelques jours, l’Afdi Isère a besoin de bénévoles; essentiellement des agriculteurs et professionnels de l’agriculture mais également de dons. En effet, toutes les conventions d’aide avec l’Etat français ou les collectivités locales étant arrivées à échéance, l’Afdi ne peut compter que sur ses propres ressources pour mener à bien ses missions.

la prochaine soirée solidarité Paysans sans frontières se déroulera le SAMEDI 8 MARS à Beaurepaire (salle polyvalente)

Contact et inscription:

Roland Farconnet à St Bonnet de Chavagne tél 04 76 38 61 34
Henri Masse Navette à St Aupre tél 0476 55 34 53
Denise Berrux à St Cassien tél 04 76 05 37 24
Michel et Christiane Roux à Veyrins Thuellin tél 04 74 33 76 40
Michel Baudrand à La Murette tél 04 76 05 85 95
Marcel Lalanne à Grenoble tél 04 76 21 40 26
Julien Pinet à Vienne tél 04 74 85 01 69
Chantal Garon à Vienne tél 04 74 85 22 59
Francis Annequin à Doissin Tél 04 74 92 21 50
J.Luc Petit à Beaurepaire tél 04 74 79 71 01
Gilbert Joly à Valencin tél 04 78 96 16 73
Louis Michel Villard à Jarcieu tél 04 74 84 85 33
Il suffit de s’inscrire auprès de l’une de ces personnes qui délivrera un ticket d’entrée.
Prix:

adultes: 20€ apéritif, repas et animation compris,

étudiants: 12€

enfants de -12 ans: 8€

afdi.jpg

Catégorie AFDICommentaires fermés

Rendez-vous d’internautes à Autrans

autrans08.jpgComme chaque année, les acteurs de l’internet sont invités à se retrouver à Autrans les 9, 10 et 11 janvier pour échanger, s’informer, pratiquer l’internet d’aujourd’hui et découvrir l’internet de demain, mais surtout pour tisser leur réseau et lancer de nouveaux projets ou initiatives.

Thème de l’édition 2008: quelles mutations à l’ère de la société 2.0 ?

Les usages d’internet sont en pleine mutation et une place de plus en plus importante est donnée aux internautes, qui deviennent les créateurs de la société de demain. C’est cet esprit de partage et d’échange qu’on retrouve aux rencontres d’Autrans. Il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui écoutent, mais uniquement des acteurs qui apportent chacun leur contribution et se nourrissent des apports des autres.

En dix ans, le travail en réseau sur internet a bouleversé notre société et chaque jour de nouveaux services et usages (Web 2.0, cartographie, mobilité, … ) sont en train de modifier profondément de nombreux secteurs d’activité.

Ces rencontres d’Autrans sont donc l’occasion pour tous les acteurs TIC de :

-réfléchir sur les conséquences de ces mutations en croisant les regards (territoire, institutionnel, entreprise, universitaire, associatif, …).
-mettre en avant des initiatives dans différents domaines illustrant ces changements et ces nouvelles approches pour lancer le débat
-permettre à chacun de mieux connaître ces nouveaux services pour les utiliser dans de nouveaux projets

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Il y avait du botulinum dans le foie gras

Les premières analyses microbiologiques réalisées par le laboratoire national de référence sur des échantillons de foie gras de marque Montfort viennent de révéler la présence de clostridium botulinum, germe responsable du botulisme, communique le ministère de l’Agriculture.

Des troubles digestifs et visuels avaient été signalés après consommation de foie gras de cette marque. Les résultats des analyses sont compatibles avec les symptômes observés, évocateurs de formes modérées de cette toxi-infection alimentaire.

Dès le 24 décembre 2007, le retrait et le rappel de la totalité des lots de foie gras de canard entier du sud-ouest « à l’ancienne, cuit au torchon » de 430 grammes de la marque Montfort Les Authentiques, portant le code-barres 310 454 400 394 1 ont été mis en oeuvre par le fabricant, en liaison avec les autorités sanitaires, en raison d’anomalies qu’il avait constatées. Une enquête a été lancée par l’entreprise, en lien avec les services de contrôle, pour déterminer la nature et l’origine de ces anomalies microbiologiques.

Les autorités sanitaires rappellent que les produits concernés ne doivent en aucun cas être consommés, ni conservés.

Le botulisme est dû, le plus souvent, à l’ingestion d’une toxine produite par la bactérie clostridium botulinum. Il n’y a pas de transmission interhumaine. Le délai entre la consommation du produit contaminé et l’apparition des troubles digestifs ou visuels est en moyenne de 6 à 36 heures (maximum 15 jours).

L’apparition, dans les 48h suivant la consommation de ces produits, de douleurs abdominales, de vomissements, de troubles digestifs ou de troubles de la vision doit conduire à consulter rapidement un médecin.

Catégorie consommationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2008
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+