Archive | 22 juillet 2009

Logo de l’UE: Indurain dans la course

Miguel Induráin participe à la sélection des candidats pour la phase finale du concours relatif au nouveau logo biologique officiel de l’UE.

Le 20 juillet, la star du cyclisme Miguel Induráin a manifesté son soutien au concours organisé par la Commission européenne en vue de choisir le logo de l’UE pour les produits biologiques. Miguel Induráin, célèbre pour ses cinq victoires consécutives au Tour de France et pour ses deux victoires au Giro d’Italie, a rencontré les membres du jury du concours afin de les aider à choisir les meilleurs logos proposés dans le cadre de cet événement paneuropéen.

Fils d’agriculteur, l’ancien coureur cycliste n’a eu de cesse d’affiner ses connaissances en matière nutritionnelle, et il dispose d’une expérience personnelle sur l’application pratique de celles-ci. Son esprit sportif dynamique et l’importance qu’il attache à une alimentation saine ont apporté une aide précieuse au jury dans son choix des logos qui représentent le mieux les produits biologiques et qui seront présentés pour la phase finale du concours.

Le jury, que Miguel Induráin a rejoint pour la sélection finale, se compose d’experts du domaine de la production et de l’agriculture biologiques et de professionnels réputés du monde du design.

Les logos sélectionnés seront soumis au public européen afin que celui-ci désigne le vainqueur. Ils seront publiés sur le site http://ec.europa.eu/agriculture/organic/logo/index_fr.htm d’ici la fin de l’année. Tout citoyen européen peut participer à la désignation du logo gagnant.

Catégorie bioCommentaires fermés

Les éleveurs du Trièves alertent les élus

Les éleveurs laitiers du secteur du Trièves, défendant la démarche de la grève du lait, rencontreront les élus départementaux (députés, sénateurs, conseillers généraux…) afin de leur faire part de leurs revendications et de solliciter leur intervention auprès des instances nationales et européennes. Cette rencontre aura lieu à Prébois le vendredi 24 juillet à 17 heures au Gaec le Chatel chez Messieurs Carton.

Un courrier a été adressé le 16 juillet aux élus isérois, par les producteurs de lait du Trièves. En voici la teneur:

Mesdames, Messieurs,

« Vous n’êtes pas sans connaître la grave crise que rencontrent depuis plusieurs mois maintenant les producteurs de lait français et européens.  Le prix du lait ne cesse de chuter, mettant en péril la survie des exploitations laitières. En France, « l’accord » qui a été signé il y a quelques semaines n’est pas acceptable. Alors que les coûts de production sont évalués, hors rémunération, à environ 320 €/T en Bretagne par exemple, les prix arrêtés sont compris entre 262 et 280 €/T à l’année.

Depuis plusieurs mois, un mouvement s’organise, fédéré à l’échelle européenne par l’European Milk Board. Cette association, qui regroupe 17 syndicats de producteurs laitiers issus de 14 pays de l’Union, propose le maintien des quotas laitiers, et la reprise de la gestion de ces quotas par les producteurs, seuls moyens à même de parvenir à un prix de base minimum rémunérateur, à hauteur de 400 €/T.
En effet, le système des quotas laitiers, contrairement à la contractualisation, a déjà fait ses preuves et a démontré qu’il permettait de maintenir des prix à la production stables tout en évitant l’envolée des prix à la consommation. Cependant, pour qu’il soit efficace, il doit être en adéquation avec les quantités nécessaires au marché.

A l’occasion du précédent Conseil des Ministres de l’agriculture de l’Union Européenne, l’EMB a déposé un ultimatum, exigeant le gel de toute attribution de quota supplémentaire, et la réduction immédiate du quota européen de 5%.

Ce dernier point n’ayant pas été entendu, l’EMB a décidé lors de son Assemblée Générale, le 9 juillet dernier, le déclenchement de la grève du lait au cours du troisième trimestre 2009, si aucune avancée significative n’était obtenue d’ici là.

Dans notre département, les éleveurs sont fortement mobilisés autour de ce projet et souhaitent vous rencontrer afin de vous faire part de leurs motivations et leurs revendications. Il serait dans l’intérêt de chacun qu’une solution alternative à la grève du lait soit adoptée, et nous comptons sur votre pouvoir de représentation pour dialoguer avec les instances nationales et européennes ».

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2009
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+