Archive | 28 mars 2011

Congrès FNSEA « Inscrire nos exploitations agricoles dans la croissance durable »

La croissance durable est, pour la FNSEA, un projet qui dépasse la défense des intérêts des seuls agriculteurs. C’est un projet qui porte une ambition pour l’ensemble du monde rural car le développement de l’agriculture et des territoires ruraux sont intimement liés. La société a largement évolué : les attentes des 11 millions de ruraux sont identiques à celles des habitants des zones urbaines. L’accès aux services (petite enfance, école, transports, soins, Internet à haut débit, poste, loisirs…) doit ainsi être une priorité car c’est une condition au maintien d’une activité économique vivante.

A travers son rapport d’orientation sur le thème «  Inscrire nos exploitations agricoles dans la croissance durable  » présenté pendant le 65e congrès annuel à Saint-Malo, la FNSEA souhaite que l’avenir de l’agriculture passe par la croissance :

Une croissance durable d’un point de vue économique qui donne de la visibilité aux producteurs :

Le schéma proposé vise à renforcer l’organisation économique des agriculteurs et les outils de gestion des risques, notamment par une démarche de contractualisation équitable pour la production agricole et une fiscalité qui devienne un outil de prévoyance et de durabilité de l’exploitation.

Une croissance durable sur un plan environnemental qui permette de lier performance économique et performance environnementale :

Le rapport d’orientation innove en proposant, aux décideurs politiques et à la société, un pacte sur l’environnement qui poursuivre l’engagement des agriculteurs dans une meilleure connaissance de l’impact de leurs pratiques et dans une démarche d’optimisation des systèmes, s’appuyant sur une politique ambitieuse de recherche et de développement. Il doit permettre d’accompagner tous les agriculteurs en confortant leur engagement dans une «  boucle de progrès  » et d’engager un dialogue franc avec la société civile qui a des attentes fortes en matière d’agriculture.

Une croissance durable au niveau social qui place l’homme au cœur de ses préoccupations :

Information, formation et conseil de la part de la FNSEA et de son réseau à destination des exploitants agricoles.

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Alpexpo reporte le salon du SIM en 2013

Guy CHANAL, Directeur Général, mandataire social d’Alpexpo, Parc Evénementiel de Grenoble, a pris la décision de reporter à 2013 le salon International Interprofessionnel de la Montagne (SIM), initialement prévu du 28 au 30 avril 2011.
Le concept de cette manifestation, créée et organisée par Alpexpo, a d’emblée suscité l’intérêt du monde agricole et de la montagne. A ce jour, il apparaît que les filières professionnelles et certaines institutions ne sont pas prêtes pour ce rendez-vous qui se veut résolument international, ce qui conduit la direction générale d’Alpexpo à prendre cette décision.
Ce report permettra de mobiliser toutes les forces vives de la région et de poursuivre le travail engagé avec les partenaires nationaux et internationaux, qui ont soutenu cette manifestation dès le départ (Ministère du Tourisme, Ministère des Sports, Ministère de l’Agriculture, de la pêche, de l’alimentation, de l’aménagement du territoire et de la ruralité, Ville de Grenoble, Conseil Général de l’Isère, Grenoble- Alpes-Métropole, Rectorat de l’Académie de Grenoble, Chambre d’Agriculture, les Ambassades des pays de l’arc alpin…).


❚ Du 28 au 29 avril 2011, Alpexpo organise, en collaboration avec l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le gouvernement d’Andorre, le 7e Congrès Mondial du Tourisme de Montagne et de Neige. Plus de 500 experts internationaux seront présents à Alpexpo pour débattre des défis du tourisme de montagne
de demain.

Catégorie La Métro, foires/salons, montagneCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2011
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+