Tag Archive | "ADDEAR"

Vendre ses produits sans perdre ses valeurs


ADDEAR

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

« Nous ne voulons pas de nanotechnologies et d’OGM dans nos fermes ! »


Dans le cadre de l’Assemblé Générale annuelle de la Confédération Paysanne de l’Isère et de L’ADDEAR, organisées le mardi 28 Février à la Côte St André, l’après midi été consacré à un débat sur les OGM, Plantes mutées, loi sur les semences et le puçage des troupeaux…

« Pourquoi nous, paysans, refusons les logiques d’appropriation et de contrôle du vivant »

Les paysans et producteurs isèrois sont venus nombreux pour débattre de l’évolution de l’Agriculture toujours plus surveillée et informatisée.

Depuis le 1er juillet 2010, Les éleveurs français, ont l’obligation de doter leurs ovins et caprins d’une puce d’identification électronique connue sous le nom de puce RFID. Celle ci permet de stocker de nombreuses informations. Pour la confédération Paysanne c’ est la suite logique d’une société où les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes, d’une manière souvent autoritaire et au détriment des relations humaines.

Les paysans sont inquiets des évolutions règlementaires qui leur sont imposées… Surtout avec l’obligation de se fournir en semences ou mâles certifiés pour des  performances toujours plus poussées. Leurs souhaits seraient de pouvoir revenir à une agriculture plus traditionnelle, resemer librement leurs semences et garder la maîtrise complète de la sélection de leurs troupeaux.

15 ans après l’arrivée des OGM, la confédération se félicite «  Si nous n’avions pas dénoncé les OGM, l’Europe en serait envahie ! »

Les Agriculteurs font face à une situation de plus en plus complexe et précaire…

Rappel inquiétant: En quelques années, 30% des exploitations agricole on disparu en Isère.

Alex Duclaux

Catégorie OGM, agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Créer son activité en milieu rural : le rôle des élus locaux


Un cycle de trois soirées d’information et d’échanges en Alpes Sud Isère est organisé fin juin et début juillet par l’ARDEAR et l’ADDEAR, sur le thème général de l’accès au foncier pour les créateurs d’activités. Ces deux associations mènent depuis 2008 dans le cadre du CDRA Alpes Sud Isère un projet d’aide à la création d’activités qui vise à favoriser la création et la transmission d’activités rurales

Ce cycle de trois soirées d’information et d’échanges fait suite à l’édition d’un recueil d’expériences à destination des élus.  Il a pour but de les informer sur les leviers existants  mais il se veut aussi un outil pour initier des débats et échanges locaux sur cette thématique . Ces trois soirées permettront de le faire.

Siévoz, Bourg-d’Oisans, Champ-sur-Drac

La première soirée se déroulera mercredi 23 juin à 18h à Siévoz, dans la salle polyvalente, sur le thème « Baux ruraux et conventions annuelles de pâturages ». Y participeront Gérard Leras, Président de la Commission Agriculture et Ressources Naturelles du CDRA Alpes Sud Isère et Conseiller régional délégué à la politique foncière, Etienne Mary, président de l’ADDEAR de l’Isère,  Delphine Gavent, juriste spécialisée en droit rural du Comité d’Action Juridique Rhône-Alpes

Les deux soirées suivantes porteront sur :

- Quels potentiels de création d’activités sur mon territoire ?

Mercredi 7 juillet à 18h à Bourg d’Oisans (maison des Services Publics)

- La sécurisation du foncier agricole et accès collectif

Jeudi 8 juillet à,18h à Champ sur Drac (salle des familles – centre Navarre)

…………………………………………………………………………………………….

Contact sur le déroulement des soirées :

Catherine Dulong, ARDEAR, T: 04 76 78 87 39, ardear.asi@wanadoo.fr

Catégorie aménagement, collectivités, monde ruralCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+