Tag Archive | "aviculture"

Union avicole de l’Isère


L’union avicole de l’Isère a vu le jour en 1924. Créée par une bande de passionnés celle ci avait pour but premier de sauvegarder le patrimoine génétique avicole. Aujourd’hui, l’union qui compte une soixantaine d’adhérents poursuit cette mission sous la présidence de Guy lazzaroni.

 » Nous avons tous la passion des animaux, sommes amoureux des races anciennes. Celles ci ne représentent aucun intérêt économique mais ne méritent pas pour autant de disparaître. Elles font partie de notre patrimoine. »

Le président Lazzaroni n’hésitant pas à dire que sans l’action d’ associations comme l’union avicole de l’Isère une bonne centaine de races seraient éteintes.

Afin de partager cette passion l’union avicole de l’Isère participe à de nombreuses manifestations, expositions et organise sa propre exposition, une fois tous les deux ans.

Cette année celle ci se déroulera à Beaucroissant les 26 et 27 février.

 » La commune de Beaucroissant a accédé à notre demande et nous en sommes heureux. Les points positifs sont nombreux. Beaucroissant est située au centre géographique de notre département. Les accès y sont faciles, aucun souci de parking, le gymnase est parfaitement adapté à notre manifestation et nous allons bien entendu profiter de l’effet médiatique de Beaucroissant lié à ses foires…. »

Pour cette édition plus de 1100 bêtes sont annoncées amenées par près de 115 éleveurs. Plusieurs concours vont se dérouler. Ceux ci seront jugés par 12 juges dont un suisse.

Queue de Paon Indien a manteau rouge cendré sooty

Coq Brahma perdrix

Feu noir_2

Pour cette édition plus de 1100 bêtes sont annoncées amenées par près de 115 éleveurs.

Plusieurs concours vont se dérouler. Ceux ci seront jugés par 12 juges dont un suisse. En parallèle quatre concours régionaux sont au programme:

- Pigeon texan et Sottobanca

- Bantam club de France ( poules naines)

- Lapin fauve de Bourgogne.

Concours que l’on peut qualifier de professionnel. Le jugement se faisant en suivant un règlement très précis.

On notera le côté pédagogique de cette exposition. Les enfants de plusieurs écoles viendront à Beaucroissant découvrir poules, pigeons, canards, oies, lapins…

Pour le grand public l’exposition ouvrira ses portes le samedi 26 et dimanche 27 février de 9 heures à 19 heures.

Bantam de Pékin blanc

L’inauguration officielle étant programmée le samedi à 11 heures.

Outre l’exposition d’animaux, plusieurs stands de produits locaux, buvette et restauration ( sur réservation) complèteront les animations.

Le tarif d’entée est fixé à 2 euros.

avicolz

Pour plus de renseignements: Tel: 04 76 89 56 96

Le Crédit Agricole Sud-Rhône-Alpes est l’un des sponsors de cette manifestation.

CARSA


Catégorie A la une, foires/salons, élevageCommentaires fermés

L’aviculture rhônalpine en souffrance


Dans son bulletin de conjoncture de mai, Agreste signale qu’entre 2004 et 2008, un quart des producteurs de volailles de chair ont disparu. Les moyens de production (main d’oeuvre, nombre et surface des bâtiments) et la production elle-même suivent le même déclin. En particulier, l’effondrement des productions de dindes et pintades, amorçé en 2004, se poursuit. La production totale de poulets se maintient au prix d’un recentrage sur les catégories « standard » au détriment des poulets « certifiés » et « de qualité » (label, AOC…). Seul le bio tire un peu son épingle du jeu.

En Rhône-Alpes, la part des poulets certifiés et de qualité (45 %) reste néanmoins très supérieure à la moyenne nationale (25 %).
La filière oeufs de consommation résiste mieux. Malgré la baisse du nombre de producteurs, la production d’oeufs se maintient en effet entre 2004 et 2008. La production d’oeufs bio progresse de façon spectaculaire, et représente désormais 15 % de la production nationale. Mais la part du bio dans la production régionale reste faible (7 %).

La production d’oeufs issus de poules élevées en cages baisse. Les nouvelles normes européennes relatives au bien-être animal, applicables à compter de 2012, imposent un aménagement des cages traditionnelles. Plus de la moitié des pondeuses rhônalpines sont actuellement hébergées dans des cages qui ne sont pas, ou pas encore, aux normes 2012.

Catégorie filière viande, élevageCommentaires fermés

2008: Hausse des productions animales, baisse des revenus


Depuis 2006, les comptes de la production agricole sont présentés hors subventions sur les produits pour tenir compte de l’arrivée des DPU.
Après 5 années de hausse, les productions végétales sont en léger repli, -2,6 % sur 2007, suite à un recul sévère des céréales.
Malgré des récoltes en hausse de 20 %, le reflux du prix des céréales a fait chuter la production de près de 18 %.
A l’inverse les plantes industrielles et fourragères gagnent presque 10 %. Les produits maraichers et horticoles varient peu tandis que les fruits progressent de plus de 6 % malgré de petites récoltes surtout en poires et en pêches, largement compensées par des prix trés fermes.

La production animale augmente de près de 10 % grâce à des marchés mieux orientésque l’année précédente. Elle gagne 17 % en élevage bovins surtout à cause d’un plus grand nombre de bêtes vendues, mais perd presque 7 % pour les autres animaux.
L’année est favorable aux aviculteurs qui retrouvent des marges.

Dans le domaine laitier, l’augmentation du prix du lait jusqu’en septembre 2008 permet de gagner 14 % sur 2007.
En définitive, la production totale hors subvention progresse de près de 2 %, passant de 496 à 506 millions d’euros pour le département.

Forte baisse du revenu agricole

Après les fortes hausses de 2006 et 2007, le revenu net d’entreprise agricole par actif non salarié pour le département de l’Isère repart à la baisse en 2008. Il chute de 33,5 % en termes réels. Cette baisse est comparable à celle de la région Rhône-Alpes (- 32,1 %) à seule la Haute-Savoie est moins touchée (-7,7 %).
Sur l’ensemble de l’hexagone, l’année 2008 est difficile dans la majorité des filières et pour presque toutes les régions de France, mais le repli est plus limité (- 20,5 %).
L’année 2008 est pénalisée par la forte croissance des couts de production qui résulte en premier lieu de la flambée des cours des engrais et des produits pétroliers, ensuite de l’envolée des prix des aliments pour animaux.

Pour prendre connaissance de l’intégralité cette étude:

ddaf.isere.agriculture.gouv.fr

Catégorie DDAF, agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+