Tag Archive | "irrigation"

Irrigation en Rhône-Alpes: besoin persistant, mais surfaces en baisse


Les surfaces irrigables couvrent 141 300 hectares en Rhône-Alpes, soit 10 % de la SAU. Elles sont majoritairement situées dans les vallées fluviales ; le département de la Drôme regroupe 38 % d’entre elles.

Après des décennies d’extension, elles sont en retrait depuis 2000. Lors de chaque campagne agricole, selon la pluviométrie et l’assolement, environ les trois quarts des surfaces irrigables sont effectivement irriguées. Si le maïs couvre la moitié des surfaces arrosées, l’irrigation s’est également beaucoup développée sur fruits et légumes.
Plus de la moitié des 8 500 irrigants rhônalpins sont raccordés à un réseau collectif et 90 % des surfaces sont arrosées par aspersion.

Les exploitations disposant de surfaces irrigables ont, en moyenne, une dimension économique supérieure à celle de l’ensemble des exploitations.
L’irrigation devra relever le défi du réchauffement climatique, dans le cadre d’une réglementation qui s’est précisée au cours des dix dernières années.

Pour découvrir la totalité de cette étude Agreste décembre 201#2 cliquer ici:http://draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Irrigation en Rhône-Alpes


En cette période de sécheresse, de réchauffement climatique, les méthodes de production doivent évoluer s’adapter. Parmi celles ci l’irrigation. Jean Marie VINATIER Chambre Régionale d’Agriculture de Rhône-Alpes, Chef du pôle Agronomie Environnement et Territoire et Clément LAMBERT VetAgro Sup Clermont-Ferrand ont réalisé une étude très complète sur l’irrigation en Rhône-Alpes.

Pour prendre connaissance de cette étude, ses conclusions générales, départementales, dont l’Isère, par productions: cliquer sur:Synthèse_Irrigation_RhA_DEF_V3

Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés

Gestion de l’eau: mobilisation réussie…


Le colloque « Sécheresse : arrêtons de gaspiller l’eau ! » organisé le  28 juin 2011 par l’ensemble des organisations professionnelles agricoles sous l’impulsion d’Irrigants de France a réuni plus de 200 personnes, dont de nombreux parlementaires.

Ce colloque a démontré la nécessité et l’urgence de mettre en oeuvre une politique de stockage de l’eau pour sécuriser la production agricole, préserver la qualité des produits et répondre aux besoins des activités économiques comme des milieux naturels.
Le constat est clair : la France ne manque pas d’eau. Mais l’évolution climatique est belle et bien palpable et Philippe DANDIN, directeur de la climatologie à Météo France a indiqué que
« les épisodes secs comme la sécheresse de ce printemps seront plus fréquents à l’avenir ».

Et la solution ne passe sûrement pas par des objectifs arbitraires comme souhaite les annoncer la Ministre de l’Environnement dans le cadre de son plan national d’adaptation au changement climatique : une baisse de 20% des prélèvements d’ici 2020 !

La solution passe par une optimisation de l’utilisation de l’eau disponible en accentuant encore les efforts faits par les professionnels. Mais elle passe aussi par la mobilisation des ressources, en particulier en stockant l’eau quand elle est abondante dans le milieu, pour l’utiliser quand et là où elle peut manquer.

Ce colloque a donc été l’occasion de rappeler que l’agriculture irriguée représente de nombreux emplois, un tissu rural et une activité économique dynamiques, des produits disponibles en quantité et en qualité. L’irrigation correspond donc bien à une demande de la société, ce qui a été souligné par les parlementaires présents.

Les propositions du Président de la République le 9 juin dernier pour la mise en place d’un plan de stockage de l’eau à 5 ans correspondent bien à cette réalité.

Les organisations professionnelles les ont saluées mais réclament aujourd’hui, au-delà des mots, des actes. En effet, les situations de blocage constatées dans les projets de stockage concernent 150 millions de m3, alors que 300 millions de m3 au total suffiraient pour répondre à l’essentiel des besoins. Il est donc urgent d’y remédier au plus vite en apportant des réponses politiques, réglementaires et financières.


Dans le contexte d’évolution démographique et climatique, l’accès à l’eau et l’irrigation doivent être développés en France et dans le reste du monde pour répondre à l’enjeu alimentaire.

C’est bien ce que le récent G20 a affirmé en actant l’impérative nécessité de produire plus en augmentant la productivité agricole d’ici à 2050 pour répondre aux besoins de l’humanité et éviter que le XXIème siècle ne soit le siècle de la faim.

Source AGPM

Catégorie A la une, eau, irrigationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+