Tag Archive | "sanglier"

Ardèche: consommation de sanglier interdite!


Par arrêté du 4 septembre 2013. le préfet de l’Ardèche a interdit pour les sangliers chassés
sur les territoires des communes listées en annexe, la consommation humaine et animale
ainsi que la commercialisation des viandes et abats de sangliers.

Cette interdiction s’explique par les raisons suivantes :

Depuis le premier signalement de mortalités anormales sur la commune de Vals les bains
le 23 juillet 2013, 57 cadavres de sangliers ont été recensés sur les territoires des 29
communes concernées.
Des animaux agonisants ont été observés et filmés, semblant présenter des troubles
nerveux: perte d’équilibre, tremblements, spasmes, convulsions, pédalage.

20 cadavres ont pu être autopsiés au laboratoire départemental du Vaucluse.
Les rares lésions observées n’ont pas permis d’orienter le diagnostic mais, pour chaque cas,
des prélèvements d’organes ont été conservés pour être confiés aux laboratoires compétents.

Des nombreuses analyses sérologiques, histologiques, biologiques et toxicologiques
pratiquées sur des échantillons de ces autopsies par les laboratoires de l’ANSES
et le pôle d’expertise toxicologique de l’école vétérinaire de Lyon,
il ressort que l’on doit privilégie une explication toxicologique à ces mortalités
anormales.

Toutes les recherches de toxiques classiques se sont révélées négatives,
sauf une présence de dérivés nicotiniques de type alcaloïde dans l’un des
prélèvements.
Cette éventualité d’une intoxication d’origine végétale pourrait être
source de contamination des viandes de sanglier et don constituer un risque
potentiel pour la santé humaine et animale en cas de consommation.
Cette position, dictée par le principe de précaution, est susceptible d’évoluer
en fonction des résultats d’analyses en cours et des observations de terrain.

Devenir des cadavres de sangliers tués à la chasse dans les 29 communes
concernées :

les cadavres pourront être livrés à l’équarrissage.

S’agissant d’une mesure sanitaire ponctuelle, la prestation sera financée dans le cadre
du service public de l’équarrissage.
Il appartiendra à chaque Maire, en liaison avec les ACCA, de demander le passage de
l’équarrisseur en un lieu de dépôt unique en bord de route.
&nnexe

Catégorie consommation, environnementCommentaires fermés

Dégâts de gibiers: la Ministre doit changer son fusil d’épaule


Depuis plusieurs mois, les dégâts provoqués par les sangliers sur les exploitations agricoles s’intensifient. La FNSEA et les JA demandent que les engagements soient respectés.

Depuis plusieurs mois, les dégâts provoqués par les sangliers sur les exploitations
agricoles s’intensifient. La majorité des territoires français ainsi qu’un grand nombre
de cultures (céréales, maïs, maraîchage, vignes, prairies…) sont touchés par ce
fléau. C’est aussi la question sanitaire qui est posée puisque cet animal, dont le
nombre ne cesse d’augmenter, peut être porteur de maladies transmissibles aux
troupeaux.

L’accord que la profession agricole a négocié avec les représentants des chasseurs
a notamment conclu à la mise en oeuvre urgente de mesures de réduction des
populations de sangliers, en particulier dans les zones définies comme points noirs.

La prise de conscience de la situation par les chasseurs est réelle et importante.
Il faut maintenant passer aux actes et aboutir à des résultats. L’indemnisation des
dommages agricoles ne peut constituer l’unique réponse à la surpopulation de
sangliers. Il devient urgent de solutionner le problème à la source. C’est la raison
pour laquelle, le réseau FNSEA / JA lance aujourd’hui un appel à la Ministre de
l’Ecologie et aux Préfets pour que tous les moyens soient mis en oeuvre afin de
réduire le nombre de sangliers sur nos territoires. Le plan de maîtrise du sanglier
transmis en 2009 par le Ministre de l’Ecologie, prévoyait notamment des battues
administratives ou bien un assouplissement des règles de chasse. Les promesses
n’ont pas été tenues. FNSEA / JA demandent dans les plus brefs délais le respect de
ces engagements. Les agriculteurs ne peuvent plus accepter que leur travail soit
saccagé.

Catégorie chasse, natureCommentaires fermés

Dégâts en alpages: réactions de la fédération des chasseurs


Suite à l’étude réalisée par le Cemagref Grenoble concernant les dégâts de sanglier en alpages, nous avons rencontré le président de la fédération départementale de la chasse, Roger Baboud-Besse. Il est conscient du problème.

Les résultats de cette étude ont fait l’objet d’un article mis en ligne sur sillon 38 intitulé:

Le sanglier ne ménage pas les alpages.


Le président de la fédération départementale des chasseurs « n’est pas surpris par les résultats de l’étude. Il est clair que l’on trouve des sangliers à des altitudes de plus en plus élevées. Par contre la localisation des dégâts peut varier en fonction de plusieurs paramètres dont celui du nombre d’animaux présents sur un secteur.

Cet hiver, par exemple, il a beaucoup neigé, très tôt,  sur le Vercors. Les chasseurs n’ont pu accéder sur une zone car la seule route qui y mène était impraticable. Les sangliers sont donc très nombreux et l’alpage de la Molière a souffert.

Le sanglier est friand de fruits comme la châtaigne, les glands, si une année ils sont peu nombreux, il cherche une autre nourriture: dans le sol. »

Justement que recherche t-il dans les prairies d’alpage?

« Des oignons, des vermilles… dès que le sanglier sent une taupe, un rat il retourne la terre, bouge même de gros cailloux… c’est impressionnant à voir! »

La solution majeure reste donc le prélèvement.  » Ca passe, outre les périodes de chasse habituelles, par  des autorisations spéciales de tirs au premier juin, de battues au 15 août. »

Bien entendu la fédération départementale des chasseurs de l’Isère indemnise les victimes de dégâts. Une commission nationale regroupant en particulier chasseurs, agriculteurs fixe une grille de barèmes.

Entre 61 et 183 euros l’hectare

« Quand l’agriculteur, l’éleveur fait une déclaration, un estimateur spécialement formé, se rend sur place et fait un rapport. Il évalue en particulier la surface détruite. On indemnise la victime en fonction des conclusions du rapport.

La grille varie entre 61 et 183 euros l’hectare. Tout dépend de la qualité de l’alpage. Cette indemnisation sert essentiellement à compenser la perte de fourrage. »



Catégorie alpages, chasseCommentaires fermés

Chasse en Isère: ouverture le 13 septembre


Voici les éléments à retenir pour cette nouvelle saison de Chasse 2009-2010 :

Ouverture générale : Dimanche 13 Septembre 2009 à 7h
Fermeture générale : Samedi 28 février 2010 au soir
Jour hebdomadaire de non chasse : le vendredi (jours fériés inclus)

Spécificités par espèce :
Grand Gibier : Chasse avec chiens autorisée en temps de neige pour le Cerf d’Europe, le Cerf Sika et le Daim
Sanglier :
_ Suppression de l’équipe unique : en temps de neige et à partir du 4 janvier (sauf Plans de Chasse en réserve)
_ Le nombre de chiens n’est plus limité en temps de neige et à partir du 4 janvier
Petit Gibier de Plaine :
_ Le Blaireau est dorénavant inscrit dans l’arrêté préfectoral

_ Modifications des conditions spécifiques de Chasse à partir du 1er février
_ Fermeture du Lièvre le 29 novembre 2009
Bécasse et oiseaux de passage :
- Suppression des conditions spécifiques de Chasse, au-delà du 1er dimanche de janvier
- Carnet de prélèvement obligatoire pour la Bécasse
- Chasse interdite par temps de neige pour les oiseaux de passage uniquement

Sont prohibés :

La Chasse en temps de neige sauf exceptions prévues par arrêté préfectoral
Le lâcher de sanglier hors enclos de chasse
La Chasse à l’alouette avec miroir muni de facette(s) réfléchissante(s)
L’élevage, le lâcher et la Chasse de la Perdrix Choukar et du Sylvilagus

Rappel :

Tout animal abattu soumis à plan de chasse ainsi que tout Sanglier prélevé doit être déclaré à la FDCI dans les 72 heures. Déclaration possible en ligne, en cliquez ici.
Tout chasseur doit déclarer ses prélèvements sur le Tableau de Chasse individuel et le restituer au détenteur du droit de chasse avant le 15 mars 2010.

Liens utiles :

Pour toutes les informations sur la Chasse en Isère, consultez le site de la Fédération  rubrique réglementation

Concernant la recherche du Gibier blessé :La liste des conducteurs de chiens de sang figure sur votre carte sociétaire. N’hésitez pas à faire appel à eux !

Pour connaitre la totalité de l’arrêté préfectoral concernant l’ouverture et la clôture de la chasse cliquez sur:
Pour prendre connaissance de l’arrêté concernant la commercialisation du gibier cliquez sur:

chasseurs

Site de la fédération des chasseurs de l’Isère: www.chasse38.com

Catégorie chasseCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+