Tag Archive | "Theys"

Theys: appel à la solidarité


Un agriculteur domicilié à  Theys, René Payerne-Baccard a vu sa ferme détruite par un incendie le 30 juillet dernier.

Il possède 25 vaches.

Un voisin a mis à sa disposition une trailleuse. Il aurait besoin en urgence de 150 tonnes de fourrage et d’un tunnel mais aussi d’un hangar ou bâtiment susceptibles d’accueillir le troupeau pendant quelque temps..

Il y a urgence

Contacter l’agriculteur si vous souhaitez et pouvez l’aider:

TEL: 04 76 71 01 79


Catégorie agricultureCommentaires fermés

Assemblée Générale extraordinaire et ordinaire du Groupement des Sylviculteurs de Belledonne


Le 25 novembre se tiendront les assemblées générales extraordinaire et ordinaire du Groupement des Sylviculteurs de Belledonne. Il s’agit d’un rendez vous important pour la filière sylvicole du massif de Belledonne. En effet les deux groupements de sylviculteurs, nord et sud ont fusionné. Il s’agira donc de voter les statuts du nouveau groupement des sylviculteurs de Belledonne mais aussi d’élire un nouveau bureau et donc du président de cette nouvelle entité.

25 Novembre 2011, l’Assemblée Générale

Extraordinaire et ordinaire du G.S.B

Se tiendra en la salle des  sports de  THEYS à 18 heures.

Déroulement :

Sous la présidence  du doyen d’âge MR Clément GUILLET.

Tous les membres des 2 C.A sont démissionnaires.

Ils peuvent se représenter en remettant cette demande  à l’ouverture de cette Assemblée

Vote des statuts avec effet le 1 Janvier 2012

Les personnes désireuses de participer comme membre du bureau

Seront élues par l’Assemblée

Vote de l’Assemblée.

______________________________________________________________

SUSPENSION de séance (environ 1 heure)

Pendant cette suspension les nouveaux membres éliront le président conformément aux statuts

_—————————————————————————————–

19  heures  Ouverture de l’Assemblée Générale ordinaire

Présentation par le doyen du nouveau Président

Rapport financier

Mot du nouveau Président

Parole aux intervenants ; ELUS, C R.P.F  , Syndicat

Avec Jean-Marc MORLET du Pôle National de Traçabilité

Questions diverses

Pot de l’amitié

Les présidents : Roger GIRAUD   Henri  GRAS

Catégorie massif de BelledonneCommentaires fermés

L’art de contenir et de conduire un troupeau


Dans le cadre du 48e comice Grésivaudan-Belledonne qui se déroulait aujourd’hui à Theys (voir notre article), la MSA en partenarait avec la fédération des alpages de l’Isère, organisait une démonstration de contention et de conduite d’un troupeau de brebis. L’objectif étant de garantir au mieux la santé et la sécurité des exploitants agricoles.

Jean-Marie Davoine, animateur de la commission technique de la FAI,  maître en la matière, a expliqué les différents moyens pour un berger de travailler efficacement sans prendre de risques inutiles,  en évitant notamment les risques de zoonoses. Les zoonoses sont des maladies infectieuses ou parasitaires des animaux transmissibles à l’homme dans le cadre professionnel ou domestique. Il a présenté une machine achetée par le Groupement pastoral de Sainte-Marie-du-Mont qui sert à désinfecter les brebis. C’est une sorte de cabine de douche transportable qui permet  de mener à bien rapidement cette opération sans avoir à y mettre les mains.

chien-berger.jpg

Parallèlement à ce petit cours de contention, avait lieu une démonstration de conduite du troupeau. C’est M.Renaud, avec son border collie, qui avec une maitrise parfaite, et devant un public nombreux, a donné un aperçu des capacités et de l’utilité d’un chien de berger. L’animal obéit dans l’instant à l’ordre du maître: à droite, à gauche, stop. Impressionnant. Il faut préciser que le chien de M.Renaud, qui garde habituellement des vaches, travaillait pour la première fois avec des brebis.

Le chien, assistant précieux du berger et du vacher, est recommandé par la MSA. S’occuper des vaches ou des brebis, c’est du sport. Et comme dans toute pratique sportive, il faut compter avec  un certain nombre de traumatismes et de blessures : chutes, tendinites, entorses, foulures, coups de pieds, de corne (coups en vache) et malaises. La MSA chiffre à plus de 6 000 par an les accidents  liés aux bovins pour les exploitants agricoles et leurs familles et à plus de 600 pour les salariés agricoles.

chien-berger2.jpg

Catégorie Y grenobloisCommentaire (1)

Belledonne: l’ agriculture aussi est remarquable


Theys accueillait aujourd’hui le 48e comice Grésivaudan-Belledonne, un rendez-vous qui compte parmi les manifestations préférées des agriculteurs et habitants du massif. C’est non seulement un moment de rencontre et d’échanges autour des bons produits locaux, mais c’est aussi une manifestation authentique avec de nombreuses animations dont  le concours d’animaux qui couronne les efforts et le professionnalisme des agriculteurs d’ici.

louis-charpentier.jpg

Presque un demi-siècle que  dure ce comice et toujours le même président, Louis Charpentier, ( à gauche sur la photo) dont les élus présents saluèrent la fidélité et la combativité au service de l’agriculture du massif. Il est interrogé par Bruno Caraguel (FAI)

Belledonne dont personne ne doute que c’est un espace de toute beauté, peut aujourd’hui se vanter d’un titre de noblesse officiel, celui de territoire remarquable de montagne. Eliane Giraud, en charge de l’Agriculture et des parcs naturels au Conseil régional, a rappelé que le dossier présenté par l’Espace Belledonne avait en effet été sélectionné par la Région. Ce qui devrait déboucher sur une série d’actions innovantes, dans une démarche collective. Parmi celles-ci, un transfert d’expérience du PNR de Chartreuse vers l’Espace Belledonne sur le thème de la mobilisation de la ressource forestière locale (accès et desserte).

Belledonne est l’objet de toutes les attentions et c’est tant mieux. Le programme européen LEADER dont bénéficie également le Pays du Grésivaudan va se mettre en oeuvre dans quelques mois. Deux atouts essentiels pour réussir le défi du développement durable à l’échelle du territoire Grésivaudan-Belledonne. Agriculteurs (on en recense 210 sur le massif) et sylviculteurs doivent y avoir toute leur place. L’ADABEL, depuis plus de 20 ans, se bat pour défendre leurs intérêts.

Et à l’heure où s’accélère l’élaboration des SCot, l’association attache une importance particulière, au côté des élus, à la mise en place de politiques concertées de gestion de l’espace et du foncier. Une volonté relayée par les élus de l’Isère, à tous les niveaux. Leur présence, nombreuse, à ce rendez-vous du monde rural l’ attestait, lui donnant toute sa dimension politique.

elus-comice-theys.jpg

Autour de Léon Bouchet Bert-Peillard, maire de Theys, un député, François Brottes, une sénatrice, Annie David, une conseillère régionale, Eliane Giraud (absente sur la photo), plusieurs conseillers généraux dont Christian Nucci et Charles Bich, plusieurs maires des communes de Belledonne, un représentant de la Chambre d’Agriculture , René Jacquin, etc.

Attrapé au fil des discours

François Brottes, député de l’Isère, a évoqué le projet de développement d’une filière  laine de bois dans le Grésivaudan qui voit disparaître peu à peu son industrie papetière.

Christian Nucci, vice-président du Conseil général, a appelé à la mobilisation des énergies pour que l’Isère prépare activement 2013, qui va voir se mettre en oeuvre la nouvelle PAC.

René Jacquin a relayé le mécontentement des agriculteurs sur le dossier SYMBHI

comice3.jpg

Au moment du choix d’un volatile

Une belle fête que ce 48e comice, qui s’est déroulé sous le soleil, aux accents de l’Harmonie de Theys et des Cors des Alpes venus de Bourg d’Oisans. Nous espérons fermement que les organisateurs du comice communiqueront à sillon38.com le gagnant du concours du cochon (il fallait évaluer son poids) .

cochon-theys.jpg

Et ces deux là, à votre avis, combien ils pèsent?

Catégorie Y grenobloisCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2019
L Ma Me J V S D
« mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+