Revalorisation des retraites: questions/réponses

A l’occasion du Salon international de l’élevage qui s’est tenu à Rennes le 10 septembre, le Premier ministre a annoncé une revalorisation des petites retraites agricoles, la création d’un montant minimum de retraite et l’extension à toutes les veuves du bénéfice d’une pension de réversion du régime de retraite complémentaire obligatoire.

Pourquoi cette revalorisation ?

La majorité des anciens agriculteurs et des agricultrices ont une retraite très faible. La très grande majorité des veuves sans droits propres à la retraite ont une pension de moins de 400 euros.
Certains retraités agricoles, leurs épouses ou leurs veuves qui ont eu des carrières incomplètes n’ont pas bénéficié des majorations de pensions qui sont intervenues ces dernières années et ont des pensions d’un niveau très faible.

Concrètement, en quoi consiste la garantie d’un montant minimum de retraite ?

Cette garantie :
– correspond au montant du minimum vieillesse au 1er septembre 2008 pour les retraités qui ont eu des carrières complètes, soit 633 euros pour les agriculteurs et pour les veuves et 506 euros pour les conjoints ;
– est proportionnelle à la durée de cotisations pour ceux dont la carrière est incomplète ;
– bénéficie à tous ceux dont les pensions ne dépassent pas 750 euros, tous régimes confondus ;
– sera accessible pour tous, dès 17 ans et demi de cotisations.

Grâce à cette mesure, c’est près de 233 000 personnes qui bénéficieront d’une amélioration de leur retraite, dont 196 000 dès 2009.

La situation des veuves va-t-elle s’améliorer ?

Oui. Il est prévu que les veuves d’exploitants agricoles pourront bénéficier à partir de 2010 d’une réversion sur la pension du régime complémentaire obligatoire agricole de leur conjoint : 64 000 veuves vont en bénéficier.
De plus, les pensions des veuves, qui n’étaient jusque-là revalorisées qu’à partir de 32 ans et demi de cotisation, le seront, comme les autres pensions, à partir de 17 ans et demi.

Source : Le secrétariat d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, porte-parolat du Gouvernement

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page