Beaucroissant

En général quand nous sommes invités à Beaucroissant à 11 heures du matin, c’est pour l’inauguration des foires. Là ce n’était pas le cas. Il s’agissait d’inaugurer le fameux et tant attendu carrefour giratoire du Pont de Champ. Le coût global de l’opération, entièrement financée par le Conseil général de l’Isère, s’élève à 1,8 millions d’euros. Pour mener à bien ce projet, le département a procédé à l’acquisition de 6700 m2 de terrains sur 8 propriétés différentes.

Pierre Fouque, maire de Beaucroissant a rappelé que ce projet lui  “tenait à coeur depuis de très, trop nombreuses années. A chacune de mes nombreuses demandes les services de l’Etat me répondaient invariablement que la zone n’était pas accidentogène! Et pourtant, elle l’est… Il faut savoir qu’il passe environ 20000 véhicules jour sur cet axe dont de nombreux convois exceptionnels. Il a fallu que le département se voit confier l’aménagement des routes pour que la situation se débloque rapidement. Le giratoire du Pont de Champ devenant, pour le Conseil général prioritaire.”

Peur!

Les maires de Rives et de Renage, communes proches de Beaucroissant se réjouissent également de la mise en place de ce rond point. “J’ai à plusieurs reprises eu peur de l’accident”,  dira même le maire de Renage Pier Luigi Olivieri.

Le conseiller général du canton Robert Veyret a fait un peu d’histoire: “Le carrefour de Pont de Champ a été à l’origine construit pour la création de la ligne ferroviaire Lyon-Grenoble inaugurée en 1852. A l’époque, on jouait aux boules sur la rue de la République à Beaucroissant. Depuis la circulation s’est beaucoup développée et seuls quelques réaménagements ont été faits. Je me rappelle des très nombreuses demandes, du maire de Beaucroissant, des pompiers…Impossible d’obtenir gain de cause tant que la 85 était nationale. On a eu une autre écoute quand le département a eu en charge les routes et on voit le résultat aujourd’hui. La sécurité est renforcée sur cet axe de communication  très fréquenté.”

André Vallini, qui a de nombreuses reprises pesté contre “la construction de ronds points inutiles et onéreux” a tout de suite mis les choses au clair. “Celui de Beaucroissant est d’une grande utilité. Il était dangereux et moi aussi j’avais peur de franchir le carrefour du Pont de Champ. Nous avons prouvé notre efficacité car, sur ce dossier, il a fallu à peine trois ans pour tout régler!”

Le président du Conseil général se dit très préoccupé par la sécurité routière mais “on ne fera pas n’importe quoi.” Et de citer un exemple.

Suite au terrible accident qui s’est produit dernièrement sur l’axe de la Bièvre, on m’a demandé d’autoriser le doublement à 2×2 voies. Coût de l’opération: 8 millions d’Euros. J’ai dit NON. Par contre, on transformera la ligne discontinue en ligne continue. On ne pourra plus doubler. Cela renforcera la sécurité sur cet axe à moindre coût!

rond point

De nombreux élus entourent le président du Conseil général, André Vallini. Il s’agit d’inaugurer un rond point utile

Le président du Conseil général a rappelé que le département consacre 90 millions d’Euros à l’aménagement routier.” Nous les dépenserons à bon escient”.

Bien entendu, comme les autres intervenants il a abordé le problème des finances départementales. “On a de la chance d’être dans un département riche. Cela n’empêche hélas pas de serrer la vis. Les dépenses augmentent et les recettes s’effondrent. Au niveau des dépenses, le nombre de bénéficiaires au RSA  a augmenté de 20%. Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses, les handicapés vivent de plus en plus vieux. Ce n’est pas un problème. Le problème est de leur offrir des conditions de vie décentes. L’APA est une grande avancée mais c’est le département qui paye! Au niveau des recettes, celles liées aux  droits à mutation sur l’immobilier sont amputées, cette année, de 60 millions d’euros. Quid de la taxe professionnelle…. Oui vraiment on se demande comment nos successeurs vont faire pour  gérer les départements….”

Pour en revenir au nouveau rond point de Beaucroissant, si son efficacité sera jugée tout au long de l’année, nul doute que lors des foires il sera surveillé de près.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page