Exportation des noix de Grenoble

Le préfet de l’Isère a visité hier la coopérative Coopénoix située en plein coeur de la zone de production: Vinay.

Avec une production annuelle de 7000 tonnes, la coopérative est le numéro un de la noix française en Europe. Elle réalise plus de 75% de son chiffre d’affaires à l’exportation.

Pierre Gallin-Martel président de Coopénoix a indiqué au préfet que les principaux marchés se trouvent en Italie, Suisse, pays scandinaves…. »Vers l’Espagne les volumes ont baissé: on ressent l’effet de la crise. Notre souci est l’Allemagne. Un de nos principal client qui est en train de nous lâcher. Les allemands créateurs des hard-discount s’approvisionnent ailleurs, moins cher. Il nous faut donc trouver de nouveaux marchés. On a prospecté en Turquie et en Algérie. Deux pays à fort potentiel. Le souci est lié aux taxes douanières: 50% pur la Turquie et 83% pour l’Algérie. Des taxes qui bloquent toute transaction, au moment où on parle de libéralisme…. »

Autre problème : le Japon. « Nous ne pouvons exporter que des cerneaux, pour des règlementations sanitaires. Les Etats-Unis, eux peuvent vendre à ce pays des noix sans aucun problème. Il faut que la filière nucicole se mobilise, que l’Etat prenne ses responsabilités et trouve des solutions … »

Le préfet a promis qu’il ferait remonter l’info.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page