Démarche collective réussie pour préserver l’activité nucicole drômoise

Inscrite dans le patrimoine drômois, la filière AOC noix de Grenoble représente 1150 hectares en Drôme pour 200 producteurs.

A l’occasion du projet de réhabilitation de la ligne haute tension qui relie les postes électriques de Beaumont et Saint-Hilaire, les producteurs de noix ont fait connaître leur réticence face à une procédure qui impacte sur la production : l’élagage ou l’arrachage des noyers à proximité des lignes électriques entraîne une perte de production.

Attentifs aux inquiétudes des nuciculteurs drômois, Didier Guillaume, président du Conseil général, sénateur de la Drôme, Jean Besson, président d’Energie SDED, sénateur de la Drôme, les maires des communes concernées et RTE se sont mobilisés et ont recherché une solution pour résoudre durablement la problématique de l’élagage et pour préserver cette activité agricole.

Une concertation réussie entre les différents acteurs a abouti à des mesures concrètes : la possibilité de surélever de 10 mètres 8 pylônes électriques, associée aux travaux de réhabilitation de la ligne qui surplombe les noyeraies des communes de Jaillans, La Beaume d’Hostun et Hostun.

Une solution satisfaisante pour tous, en particulier des nuciculteurs drômois qui pourront poursuivre leur activité sans crainte.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page