Paysans et fiers de l’être: nouvelles terres, nouveaux défis

Prêts à prendre tous les risques, les paysans d’aujourd’hui fourmillent d’idées pour innover et vont jusqu’à s’exiler pour chercher fortune à l’étranger : nous allons partager leurs défis quotidiens.

– En Ukraine, avec un aventurier picard attiré par les hectares de « terres noires » louées à bas prix.

Sur l’île de Quéménès, au large de la Bretagne, avec un couple de citadins reconvertis à l’agriculture bio.

– En Indre-et-Loire, avec une jeune céréalière qui multiplie les initiatives originales pour faire vivre à la fois sa famille et son terroir.

– Dans le Béarn, avec une poignée d’irréductibles éleveurs décidés à sauver une race de porcs en voie de disparition. Quatre aventures humaines drôles, surprenantes et émouvantes…

Faute de terres à cultiver dans sa Picardie natale, Thomas, 25 ans, s’est lancé dans une folle aventure ; faire revivre un ancien kolkhoze abandonné depuis la chute de l’URSS. Loin de sa famille, confronté à une administration digne de Kafka, va-t-il tenir son pari ?

Soizic et David , 28 et 32 ans, se sont coupés du monde pour cultiver des pommes de terre bio. Sur leur île déserte, leurs seuls compagnons sont les poules, les oies et les moutons. Avec la naissance de leur fille Chloé, 7 mois, comment vont-ils gérer leur nouvelle vie de paysans 100% écolo ?

Pour Élodie, 28 ans, la moisson, c’est sacré. Céréalière et mère de famille, elle se bat sur tous les fronts : culture du blé sur 80 hectares de terres, mais aussi roulottes transformées en chambre d’hôtes… Pour s’en sortir, elle mise sur la diversification.

Jean-Paul , 63 ans, a relevé un incroyable défi : sauver le porc basque, un drôle de cochon bicolore disparu de nos campagnes avec le développement de l’élevage industriel. Pour promouvoir son produit du terroir, Jean-Paul présente sa plus belle truie au concours du « Salon de l’agriculture » à Paris. Va-t-il remporter un prix ?
Reportage Andrea Riedinger et Anne Lapasserie, Patrick Spica Productions.

Zone interdite, M6 dimanche 7 novembre 20h45

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page