L’agriculture centre des enjeux nationaux et mondiaux

La FNSEA et JA viennent de rassembler 120 organisations représentatives des agricultures du monde. Pendant deux jours 500 délégués ont réfléchi et débattu sur le défi alimentaire du XXIe siècle.
Il s’en dégage une vision partagée : l’agriculture, il y a si peu de temps décriée, revient au centre des enjeux nationaux et mondiaux. L’agriculture n’est pas seulement stratégique, elle est aussi au coeur des volontés et nécessités de l’ensemble des peuples. Elle est une cause universelle qui impose de « penser global et agir local », parce qu’il s’agit d’abord d’une affaire d’hommes et de femmes impliqués dans leur travail au quotidien.
C’est vrai tant pour la gestion des terres agricoles que pour initier des politiques de recherche, de formation, d’installation, d’organisation… La terre est un bien rare qui doit être protégé et les investissements sur les facteurs de production doivent être décuplés. Tout ceci n’est possible que si de vraies politiques agricoles régionales sont conduites avec détermination.
Par ailleurs, l’ensemble des délégués a convenu que le fonctionnement des marchés doit être réformé pour reconnaître la spécificité des produits agricoles et alimentaires. Nous avons besoin de règles pour encadrer les effets dévastateurs de la financiarisation des marchés. Nous avons besoin de règles pour améliorer la transparence et la connaissance des stocks.
Les paysans du monde ont pris la parole avec l’expérience de leurs réalités quotidiennes pour peser, pour proposer, pour convaincre ceux qui ont la charge de gouverner.

Nous attendons du G20 des résultats concrets.
Quand le monde tremble, que les peuples grondent, que la nature se déchaîne, les paysans savent se retrouver sur l’essentiel : continuer vaille que vaille à produire pour nourrir.

A l’occasion du G 120, organisé à l’OCDE  retransmission et rediffusion des conférences, débats et tables rondes à partir du site internet  de la FNSEA en vous connectant à l’adresse suivante : www.fnsea.fr/g120

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page