MFR Vif: donner des perspectives aux jeunes

La MFR de Vif vient de connaître une semaine importante au niveau de son activité. A peine l’animation liées aux portes ouvertes ( le 31 mars. Pour en lire le compte rendu cliquer sur Portes ouvertes de la MFR de Vif: un état d’esprit) qu’elle s’est plongée dans la tenue de son assemblée générale.

Au cours de cette rencontre annuelle il a été une nouvelle fois état du dynamisme de la MFR qui est bien ancrée dans le territoire et qui s’adapte aux demandes de celui ci. ” Le conseil d’administration a réaffirmé sa volonté de soutenir les porteurs de projets agricoles dans notre territoire Sud-Isère. En 2011/2012 ce sont donc 9 stagiaires qui se sont engagés dans la formation BPREA avec comme projet la reprise ou la création d’exploitations agricoles” ont indiqué le président de la MFR, Georges Goubet et son directeur Dominique Chartier. A ceux ci se rajoutent 137 élèves en formations initiales, 24 en formations par apprentissage et une quinzaine en formations continues pour adultes.

Il est à noter que, malgré la crise, les jeunes issus de la MFR trouvent relativement facilement un emploi…

Forêt, agriculture, trufficulture

Une des particularités de la MFR de Vif est de proposer des formations adaptées dans les domaines de la forêt, l’agriculture et la trufficulture.

La MFR propose une formation technicien des espaces forestiers et naturels de niveau IV ( ex CCTAR technicien forestier). Le statut des jeunes adultes intéressés par cette formation étant le contrat de professionnalisation. Dives métiers sont visés tant au niveau du secteur de la forêt que de celui de l’aménagement espaces naturels.

En 2010, sous la houlette du conseil général de l’Isère, une étude a été ouverte concernant la création d’un groupement d’employeurs recentré sur la filière bois. Le projet prend forme car cette étude a montré que les entrepreneurs forestiers sont demandeurs et elle a permis de mettre en lumière des besoins d’entretien de la forêt privée non couverts par les entreprises car pas assez rémunérateurs.

La MFR de Vif est aux côtés de la filière agricole, tant au niveau de la formations des candidats à l’installation que des formations courtes pour adultes. La MFR est également partenaire de diverses structures, actions en lien avec le monde agricole.

La trufficulture n’est pas en reste avec l’organisation d’un stage de formation à sa reconnaissance, sa culture et sa récolte. Cette formation ouverte à tous est particulièrement destinée aux porteurs de projet de plantation ou de rentabilisation de truffières. Nul n’ignore que cette activité est génératrice d’un complément de revenus aussi bien pour les particuliers, les agriculteurs et les propriétaires forestiers.

Le président Goubet a rappelé que le soutien des structures comme le conseil général, régional… est aujourd’hui indispensable pour offrir des conditions optimales de formation d’autant plus que la MFR présente une situation financière très délicate, en particulier à cause de l’endettement. Ce dernier étant un handicap pour accompagner divers dossiers comme le développement de la filière bois, la constitution du groupement d’employeurs…

Cela ne décourage pas le Conseil d’administration, l’ensemble des salariés de la MFR de Vif à poursuivre leurs efforts pour assurer une formation adaptée, de qualité afin, comme le dit Dominique Chartier, ” de pouvoir donner des perspectives aux jeunes”.

Pour en  savoir plus cliquer sur l’illustration:

VIF

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page