Le développement de l’apprentissage en agriculture

La Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes est signataire de la convention régionale de partenariat pour le développement de l’apprentissage. Aux côtés de la Région et de l’ensemble des autres acteurs signataires, elle marque ainsi sa volonté de contribuer pleinement, à sa mesure, au développement de l’apprentissage.
Cette volonté se traduit  par la création d’un poste de développeur de l’apprentissage dans la production agricole.

Avec l’appui financier de la Région, cette création répond à plusieurs ambitions :
  • S’inscrire dans le projet plus général de la Région Auvergne Rhône-Alpes de développement de l’apprentissage,
  • Identifier les besoins en emploi des entreprises agricoles qui sont le plus souvent des TPE,
  • Accompagner l’évolution des exploitations agricoles autrefois familiales qui ont un besoin croissant en main d’œuvre salariés. L’apprentissage serait une porte d’entrée sur le salariat, voire sur la transmission d’entreprise,
  • Contribuer au renforcement des liens entre formations et besoins en compétences des entreprises
Cette première mise en place s’appuie sur quatre Chambres d’agriculture qui ont inscrit le développement de l’apprentissage parmi leurs priorités.
Pour renforcer l’efficacité et la proximité, ce poste est composé de deux mi-temps :
– un sur la partie « Alpes », avec la chambre départementale d’agriculture de l’Isère et la Chambre interdépartementale d’agriculture de Savoie Mont-Blanc,
– l’autre sur la partie « Ain–Rhône » avec les chambres départementales d’agriculture de l’Ain et du Rhône.
Sur les cinq départements concernés, 22 211 entreprises agricoles dont 12 117 « moyennes à grandes » sont présentes.
L’action des 2 développeurs aura pour objectif de lever les freins à l’embauche d’un apprenti, via une démarche proactive auprès des entreprises agricoles.
Le ciblage des contacts et des rencontres portera plus spécialement sur :
  • les entreprises agricoles qui ont pris des apprentis et qui n’en prennent plus depuis deux ans et plus,
  • les entreprises de taille moyenne à grandes qui n’ont jamais pris d’apprenti.
L’objectif quantitatif annuel pour la mission développeur (1 ETP) est de :
– 400 à 500 entreprises contactées
– 150 à 200 entreprises visitées
–  50 à 80 contrats signés.

Contacts :
Bernard Thuillier – Responsable Formation-Apprentissage –
Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes
– 04 27 86 13 59 – 06 34 28 04 74
– bernard.thuillier@aura.chambagri.fr

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page