L’ambroisie dans le Valbonnais

Vu sur le site du parc national des Ecrins: http://www.ecrins-parcnational.fr/ un article indiquant la présence de l’ambroisie en Valbonnais.

Voici des larges extraits de cette information:

” Cette invasive très allergisante continue de gagner du terrain. Plusieurs sites ont été repérés dans le Valbonnais. La plante est actuellement en pleine floraison, bien verte parmi la végétation qui souffre de la sécheresse…

La progression de la dangereuse invasive se poursuit.

Dans le Valbonnais, l’ambroisie a été localisée à plus de 1200 mètres d’altitude non loin du Désert-en-Valjouffrey, en bordure de route.

2012-08-ambroisie-600

2012-08-ambroisie-295 En poursuivant leurs investigations, les agents du Parc ont découvert d’autres stations importantes à l’intérieur même du hameau des Faure en Vajouffrey, et ainsi de loin en loin jusqu’au Pont du Prêtre, à l’entrée de la vallée.

La Roizonne n’est pas épargnée non plus.

L’ambroisie, en pleine floraison à la fin de l’été, est plus facilement repérable car elle est bien verte parmi la maigre végétation qui souffre de la sécheresse…..

….

Les pouvoirs publics sont sensibilisés à ce problème mais tout un chacun peut contribuer à la destruction de cette invasive sous réserve de respecter quelques règles.

Les agents du Parc national surveillent et jouent un rôle d’alerte dans les différents secteurs des Écrins pour compléter la carte de répartition de l’espèce. Des opérations de sensibilisation et de destruction ont  lieu mais elles doivent être soutenues pendant plusieurs années sous peine d’être inefficaces.

Pour mieux reconnaître l’espèce et les risques qui y sont liés consulter le site www.ambroisie.info.

Pour les informations locales plus précises, n’hésitez pas à rencontrer les gardes-moniteurs dans les maisons du Parc.

Là comme ailleurs, la collaboration et le dialogue entre le Parc et les communautés villageoises permettront d’approfondir nos connaissances.

…L’ambroisie, une plante très allergisante dont la destruction est nécessaire.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page