Maison du Conseil Général du territoire du Vercors

Après avoir inauguré la maison intercommunale du massif du Vercors à Villard de Lans, élus, personnalités ont fait quelques hectomètres afin d’inaugurer la maison du conseil général du territoire du Vercors.

Les objectifs du projet étant de regrouper en un seul lieu les services administratifs, sociaux et techniques du département.

Bien entendu ce bâtiment a été conçu en fonction de la qualité du paysage et de l’environnement local. Le matériau bois a été valorisé car issu de la filière “bois des alpes. De même les locaux ont été bâtis suivant le standard “maison passive”.

Il faut rappeler qu’ afin d’être plus proche des réalités, des besoins des territoires dans leur diversité, le Conseil Général de l’Isère a lancé en 2006 un vaste programme de construction des maisons du conseil Général sur les 13 territoires du département.

6 maisons sont fonctionnelles, dont celle du Vercors, 4 sont en cours d’études ou de travaux et 3 sont en cours de réflexion.

maison VERCG 2

Pierre Buisson, président de la Communauté de communes du massif du Vercors a apprécié l’ouverture de la maison du Conseil Général : ” celle ci et la maison de l’intercommunalité sont proches et complémentaires. La vie de bon nombre d’habitants du massif va être bigrement facilitée…”

Chantal Carlioz, maire de villard de Lans après avoir apprécié la qualité et l’utilité de cette maison est montée une nouvelle fois au créneau, reprenant en quelque sorte le débat lancé à la maison intercommunale.

S’adressant à la salle mais surtout au président du Conseil Général André Vallini: ” oui je maintiens que notre territoire est un territoire d’exception. Oui à territoire d’exceptions mesures exceptionnelles. En un mot il est hors de question que nous laissions ce territoire se dénaturer… Nous pesons bien plus lourd que les 12500 habitants qui vivent à temps plein sur notre secteur.

Comment oublier que nous avons une activité touristique importante marquée par la présence de 45000 lits… ”

Et de marteler: ” Oui le Vercors est un territoire a part entière, ouvert sur Grenoble, certes mais aussi sur Valence… Un territoire qui a une entité géographique et économique reconnue par plusieurs préfets… “

S’adressant directement au président du Conseil Général: ” vous même, avez reconnu le Vercors comme l’un des treize territoires du département, la réalité de ce bâtiment en est la preuve…”

Et Chantal Carlioz  de conclure: ” j’espère que la politique n’est pas morte… et qu’elle continuera à entendre et défendre les territoires de montagne, vivants comme le nôtre.”

En réponse Marie Noêlle Battistel députée de la circonscription, a précisé: le redécoupage des cantons n’enlèvera rien au Vercors, il restera un territoire d’exception.

Elle a confirmé la volonté politique du Conseil Général de “rester proche des habitants tout en rétablissant un équilibre entre les élus urbains,  ceux de montagne et  eux des zones rurales.”

André Vallini pour sa part a affirmé que la donne politique est à un tournant.

Après avoir confirmé son approbation à l’étude d’une réforme territoriale, il a rajouté:” Il faut absolument conserver les départements, revoir les compétences des régions, les sous-préfectures vont disparaître en grand nombre, les préfectures auront moins de poids au contraire des préfectures de région.” Il croit beaucoup à une gestion locale: ” les élus locaux devraient avoir plus de marges de manoeuvre. On n’a pas les mêmes priorités dans un département du nord que dans un du sud..

Quoiqu’il en soit, malgré les difficultés budgétaires, les communes, les intercommunalités peuvent compter sur la solidarité du département. Il sera toujours à leurs côtés dans le cadre de sa politique territoriale.”

Verco MAi 1

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page