L’élevage ovin tourné vers l’avenir

Le 67ème congrès de la Fédération Nationale Ovine s’est déroulé à Arles, en présence de plus de 300 congressistes.

Le huis-clos syndical qui a ouvert ce congrès a été l’occasion pour les adhérents d’interroger les
responsables nationaux sur l’avenir de leur production suite à la réforme de la PAC. Un long moment a
également été consacré au problème de la prédation, omniprésent dans cette région et véritable combat
national pour la FNO. L’explosion géographique du loup et l’absence totale de maîtrise de la progression
des dégâts ont été fermement dénoncées. La FNO a rappelé en réponse son travail engagé à Bruxelles
pour réviser le statut européen du loup.

Les visites d’exploitation organisées par la région PACA et le département des Bouches du Rhône ont
permis de rappeler la diversité des systèmes d’exploitation de la région et mettre en avant leurs
spécificités : gros troupeaux conduits de façon extensive, transhumance, multiplicité des débouchés…

FNO

La venue du Ministre témoigne de l’intérêt qu’il porte à cette filière et de sa volonté de la conforter. Il a
d’ailleurs rappelé ce qui avait été engagé dans la réforme de la PAC avec la revalorisation de
l’enveloppe ovine (de 113 à 121 millions d’euros nets), de l’ICHN et l’ouverture de nouvelles MAE.

Reconnaissant l’échec du plan loup, il a réaffirmé sa volonté de travailler pour le rendre plus efficace et
permettre une régulation effective des prédateurs.

La FNO a ensuite souhaité placer l’innovation au coeur des débats. La qualité et le dynamisme des
interventions de la table ronde sur l’élevage ovin du futur ont bien démontré que les agriculteurs et les
éleveurs ovins regorgent d’idées pour développer notre production, notamment sur le volet social :
automatisation, organisation pour soulager la contrainte travail…

Clôturant ce congrès, le président de la FNO a annoncé l’organisation par la FNO à l’automne d’un
séminaire de réflexion pour écrire la feuille de route de la filière pour les 10 ans à venir, avant de donner
rendez-vous à tous les éleveurs au prochain congrès de la FNO, les 29 et 30 avril prochains en Alsace.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page