Mémé tine et ses escargots

L’agglomération grenobloise n’est pas qu’immeubles, bâtiments, usines, routes… c’est aussi et surtout des espaces verts, de la forêt, des terres agricoles.. des agriculteurs qui proposent de bons produits…Des produits festifs..

Prenons l’exemple de ” Mémé tine” qui sur sassenage nous met l’eau à la bouche avec ses escargots.

Martine brun a eu une vive professionnelle très dense dans les services de la fonction publique territoriale jusqu’au jour ou ” fatiguée intellectuellement et physiquement j’ai décidé de faire autre chose..” Autre chose sera de vivre à la ferme. ” J’ai décidé de me lancer dans héliciculture, un élevage atypique, qui nécessite peu de foncier.”  Le problème est justement de trouver du foncier. ” des parcelles bio se sont libérées à Sassenage, je me suis lancée..”Bien entendu Martine Brun a suivi des formations, à la Motte Servolex mais aussi ” chez les producteurs eux mêmes. C’est le meilleur apprentissage même si certains d’entre eux , par peur de la concurrence n’ont daigné me recevoir. Peur absurde car il n’y a pas de concurrence dans notre production.”

L’ hélicicultrice s’est lancée dans son nouveau “job” en 2007. elle élève des Gros gris, ou Helix aspersa maxima dans une démarche bio. ” tout est bio de A a Z, les semences, la nourriture des animaux, ceux ci ne seront pas plus de 250 au m2.. Le beurre, le persil, même le poivre pour la cuisine sont bio..”

Si elle a démarré avec 40000 têtes aujourd’hui Mémé tine en élève 100000 par an.

Au fait d’ou vient ce nom de Mémé tine? ” Mes petits enfants m’ appellent Mémé tine, tout simplement..

2

Les bêtes sont préparées dans le laboratoire de Mémé tine.
On trouve bien entendu des escargots dans leurs coquilles ou dans des chouquettes, mais aussi des escargots en bocaux, de l’escargotine..
Sa production est vendue en direct sur l’exploitation mais aussi sur les marchés, dans les foires..et là je vais faire plusieurs marchés de Noël..
Mémé tine est très heureuse de son choix, “même si c’est pas toujours facile.. L’élevage demande une surveillance quotidienne avec en particulier les arrosages, l’escargot demande beaucoup d’eau..Une attention qui commence en mars pour se terminer en décembre..” Celà nous permet d’aller en vacances au soleil en janvier / février” plaisante t-elle..
En attendant, les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas.. et l’on peut se régaler d’escargots bio en provenance de … Sassenage..

L’escargot de Mémé tine, Sassenage.
06 80 57 61 17.


Gilbert PRECZ



Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page