Signature du Pacte Etat-Métropole

Le gouvernement, à l’initiative du Premier Ministre a souhaité appuyer l’émergence
des Métropoles et poursuivre l’affirmation du fait métropolitain deux ans après la
loi MAPTAM et un peu plus d’un an après la création des Métropoles. Un pacte entre
l’Etat et les 15 Métropoles a été signé à Lyon le 6 juillet par le Premier Ministre
Manuel VALLS et les Présidents de Métropole, dont Christophe FERRARI, président
de Grenoble-Alpes Métropole, en présence de Jean-Michel BAYLET, Ministre de
l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales et
Estelle GRELIER, Secrétaire d’Etat chargée des collectivités territoriales.

pacte_metropoles__IMG_6209 Photo: Clics Eirl / Grenoble Alpes Métropole

Ce soutien spécifique aux Métropoles s’ancre dans un triple constat :
Les métropoles françaises sont des locomotives des économies régionales.
Leur dynamisme économique a été plus rapide que celle du PIB national depuis près
de 15 ans.Il est important de conforter cet effet d’entraînement qui profite
aussi aux territoires situés en dehors du périmètre des aires métropolitaines, par
une forme de « ruissellement », mais reste encore inégal selon les territoires. Cette
diffusion de la croissance et de l’emploi doit être renforcée.

Ce sont également les territoires métropolitains qui concentrent à la fois les
fragilités sociales (logement contraint, quartiers sensibles) et les défis
environnementaux (pollution de l’air, congestion urbaine). Mais ce sont aussi les
lieux où se développent les innovations les plus marquantes.

Ainsi, c’est au coeur des métropoles que doivent s’inventer les nouvelles
solidarités, le renforcement de la cohésion sociale, et se construire une nouvelle
qualité de vie. Faciliter l’exercice de leurs compétences nouvelles par les
Métropoles, mieux les articuler avec les autres collectivités et notamment
l’échelon régional, revêt donc un enjeu qui concerne le pays tout entier. Il s’agit de
définir un nouveau modèle de développement.

La métropole Grenobloise est au coeur de ces défis, et un lieu majeur
d’innovation (sociale, technologique et industrielle, dans le domaine de la
transition énergétique…)

Ce pacte se décline en une plate-forme nationale signée ce mercredi entre l’Etat et
les 15 métropoles, et un « pacte métropolitain d’innovation bilatéral », qui sera
signé entre l’Etat et chaque métropole à l’automne et qui est en cours de travail.
Le pacte métropolitain grenoblois portera sur le thème suivant : « Un écosystème
métropolitain intégré pour la transition énergétique ».

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page