Global food forum

Le Parc Naturel Régional a accueilli ce jeudi 22 juin l’Europe agricole avec à sa tête le commissaire européen en charge de l’agriculture Phil hogan.

Accompagné de nombreux décideurs européens, agriculteurs, acteurs du monde rural il a ” planché” sur l’avenir de l’Europe agricole, celle de la montagne en particulier, à travers la nouvelle PAC. Cette rencontre placée dans le cadre du global food Forum s’est déroulée à Lans en Vercors et sur l’exploitation de Paul Faure à Autrans.

D’entrée de forum Jacques Adenot a planté le décor: ” les agriculteurs ont un savoir faire, basé sur la qualité, le respect de l’environnement qu’il faut protéger, développer dans une vision moderne de l’agriculture . Il faut que l’Europe n’isole pas les petites exploitations mais qu’elle les protège et qu’elle permette à nos agriculteurs de vivre de leur métier.” Et Jacques Adenot de pousser un coup de ” gueule”.. ” Il est anormal que les critères  européens concernant agriculture biologique soient bien plus drastiques que ceux d’autres pays tiers. Il faut que ça cesse ou au pire créer deux labels..”

Marie Noëlle Battistel députée et présidente de l’association nationale des élus de montagne souhaite que ” députés européens et nationaux travaillent davantage ensemble afin que des projets se construisent en commun. Elle est tout à fait favorable que certains territoires ” comme le Vercors” soient des territoires d’expérimentation..”

Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans, Vice présidente du conseil Départemental en charge du tourisme : ” le département de l’Isère est très proche des agriculteurs et nous devons maintenir le dynamisme qui habite nos agriculteurs.

Elle a souligné que ce dynamisme a permis  aux producteurs de lait livrant à Vercors Lait voir le prix moyen de la tonne de lait de passer de 256 euros/ tonne à 365 euros/ tonnes en moins de 10 ans..”

Michel Dantin, député européen voit un Europe agricole à repenser ” afin que les produits agricoles soient mieux valorisés, surtout en zone de montagne.”

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA reconnaît que ” la PAC est un instrument essentiel pour notre territoire, mais il ne faut pas omettre que notre agriculture est diverse, que chaque territoire a ses spécificités qu’il faut prendre en compte..

Nous reviendrons plus longuement sur d’autres temps forts de cette journée dans différents articles.

Reportage

Gilbert PRECZ,

Paul SAVARY

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page