Archive | août, 2008

Déclarez sur le net vos panneaux solaires électriques

Depuis le 5 août, le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire met en service un site Internet permettant aux personnes et sociétés d’effectuer en ligne la déclaration d’exploitation de panneaux solaires électriques.
Cette téléprocédure permettra de satisfaire l’obligation, prévue par la loi du 10 février 2000 relative au développement et à la modernisation du service public de l’électricité, de déclarer auprès du ministre chargé de l’énergie les installations de production d’électricité de faible puissance.

Le site Internet AMPERE (http://ampere.industrie.gouv.fr) permet ainsi aux pétitionnaires ou à leur mandataire de déclarer leur projet de production d’électricité par panneaux solaires ou petite éolienne de moins de 450 kW et d’imprimer directement l’accusé de réception (récépissé de déclaration).

Ce projet de modernisation s’inscrit dans la volonté du gouvernement, et notamment dans la perspective du Grenelle de l’environnement, de simplifier les procédures administratives. Il permettra aux usagers/pétitionnaires ou à leur mandataire d’éviter l’envoi postal d’un dossier complet de déclaration et d’obtenir sans délai l’accusé de réception de leur déclaration. Pour l’administration, cette procédure de modernisation induira des gains de productivité.

Porté par le développement important des projets individuels de panneaux solaires, le nombre de déclarations au titre de la loi électrique croit de manière exponentielle depuis quelques années : 150 par mois en 2006, 550 par mois en 2007 et plus de 1800 par mois depuis le début de l’année 2008.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Comment bien utiliser l’énergie solaire

Le centre Terre vivante organise, à Mens, le 31 août son 4ème Dimanche de l’habitat écologique eau chaude, chauffage, électricité: comment bien utiliser l’énergie solaire ?

Programme

De 11h à 16h : Point info avec l’Ageden-Energies renouvelables en Isère sur les aides financières accordées à ceux qui investissent dans le solaire.

mens.jpg

14h : Le solaire à la portée de tous
Conférence animée par Philippe Lequenne, ingénieur thermicien et directeur des études à l’école d’Architecture de Grenoble.
15h30 : Forum questions-réponses
avec Philippe Lequenne et Tecnisun, premier fabricant de captures tubulaires à caloducs (gratuit).
16h : Les installations solaires au Centre terre vivante avec Roland Dutrey.
Panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, comment ça marche?

Sans oublier la visite guidée du Centre à 14h.

Tarifs : 6€/personne et 2,5€ /prestation.

renseignements et contacts :www.terrevivante.org

Catégorie environnementCommentaires fermés

Michel Barnier consulte…

Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche, a rencontré Jean-Michel Lemétayer président de la FNSEA, Henri Brichart président de la FNPL et Willam Villeneuve président des JA pour faire le point sur les tensions actuelles dans le secteur du lait.

Le ministre:  «Je suis particulièrement attentif aux conclusions de la rencontre de ce jeudi à Rennes entre Entremont et les producteurs laitiers. J’appelle les parties à aboutir à un accord.»

Dans l’attente de cette réunion, Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche, a rencontré Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA (fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) ainsi qu’ Henri Brichart, président de la FNPL (fédération nationale des producteurs laitiers) et William Villeneuve, président des JA (jeunes agriculteurs) pour faire le point sur les tensions actuelles dans le secteur du lait.

Des contacts ont également été pris avec les représentants de l’industrie laitière et des coopératives.

Les tensions qui existent entre l’entreprise Entremont Alliance et les producteurs de lait qui l’approvisionnent relèvent d’une négociation à caractère privé. Le ministre appelle les parties au dialogue et reste particulièrement attentif à l’évolution de ce dossier à la veille de la rencontre à Rennes entre les dirigeants d’Entremont et les représentants des producteurs.

Cette négociation privée intervient dans un contexte d’évolution des modalités de pilotage de la filière laitière.

Le ministre a confirmé à Jean-Michel Lemetayer, Henri Brichart et William Villeneuve sa volonté d’aider l’interprofession à trouver les nouveaux outils de pilotage ; Il a rappelé que les tensions actuelles mettent en exergue deux problématiques importantes du secteur laitier sur lesquelles il faudra travailler dans un calendrier raisonnable :

  • la question des indicateurs utilisés pour permettre de définir au cas par cas le niveau de rémunération des éleveurs,
  • la question de la contractualisation nécessaire entre les éleveurs et leurs collecteurs/transformateurs afin de maintenir un niveau de production stable.

Ces sujets font déjà l’objet de discussions dans le cadre interprofessionnel et c’est bien le rôle de l’interprofession de faire évoluer la réflexion sur questions afin de favoriser la conclusion d’accords entre éleveurs et collecteurs.

Michel Barnier se dit prêt à prendra toutes les initiatives qui s’avèreraient nécessaires afin de faciliter le travail de réflexion entre professionnels.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Sassenage, fête du fromage: un grand moment de partage

La fête du fromage et des produits du terroir qui se déroulera à Sassenage les 6 et 7 septembre se prépare activement. Cette manifestation qui en est à sa 21ème édition est organisée par la confrérie du bleu Vercors Sassenage. Rencontre avec son président: Philippe Thiault.

Philippe que représente la fête du fromage?
« La fête du fromage de Sassenage, c’est avant tout un grand moment de partage. Il s’agit d’un instant à vivre ou l’on partage son fromage comme on partage son pain, et la dégustation est surtout l’expression d’une amitié.
Partage des traditions, partage du goût pour la convivialité. Ce rendez vous annuel qui anime notre ville chaque année qui passe, tisse un lien étroit entre notre histoire et notre quotidien présent.
Cette fête, qui conjugue avec les temps passés, crée aussi un lien social. Elle rassemble tous les amateurs de produits traditionnels, tous les curieux gourmands, tous les passants qui marquent une pause pour déguster un bon vin, une pâtisserie, une charcuterie, ou un morceau de Bleu du Vercors Sassenage.

Ces propos  d’Alain Chaplais, notre ancien conseiller général et membre de notre Confrérie, aujourd’hui disparu, gardent à mon sens toute leur fraîcheur et toute leur authenticité.
La 21ème fête des fromages et des produits du terroir sera l’occasion de lui rendre hommage, lui qui aimait tant sa ville et ses habitants. »

Cette année, c’est les 10 ans de l’ AOC…

« C’est exact et la confrérie a participé à son niveau à l’obtention de cette AOC. Nous fêterons ensemble les 10 ans de l’AOC , qui est une reconnaissance de notre patrimoine gastronomique français.

Quelques particularités de cette fête

Depuis la création en 1988 de la Confrérie par Christian Reymond, ancien conseiller municipal et garagiste à Sassenage, la fête du fromage a toujours été associée aux voitures anciennes,  c’est pourquoi une exposition de  voitures « 2 CV» Citroën sera là pour vous ravir (même si la 2 CV n’est pas seulement une voiture, mais aussi un art de vivre).
N’oubliez pas de réserver dès à présent votre samedi soir pour venir déguster entre amis la traditionnelle Vercouline (raclette au bleu du Vercors Sassenage) ou la Thioline (gratin de pommes de terre au bleu accompagné de diots), moules sauce au bleu Vercors Sassenage, huîtres, escargots,charcuteries et bien sûr fromages!

L’orchestre Weston, de renommée nationale, et de passage dans notre région. Samedi soir au cours du bal gratuit, il  vous fera danser et « bleuir » de plaisir… »

thiault.jpg

Le président Philippe Thiault ici, lors d’une représentation à Villard-de-Lans, et ses confrères vous attendent nombreux à Sassenage pour honorer le bleu du Vercors Sassenage et les produits du terroir.

Tout est donc réuni pour que cette fête soit un succès, comme les précédentes…
Rendez vous est pris, parc Sasso Marconni à Sassenage les 6 et 7 septembre.

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Entretien des coteaux dans le Sud Grésivaudan

Des agriculteurs de Cras, Morette et des environs ont lancé ces derniers mois une réflexion autour de la mécanisation de l’entretien des coteaux. Un projet d’acquisition d’un matériel spécifique pour l’entretien des pentes est même à l’étude. Afin d’avancer dans ce projet, il a été décidé d’organiser une «Journée démonstration » de ces engins en mobilisant les concessionnaires de la région et différents partenaires.

Cette journée se déroulera le:
vendredi 5 septembre sur la commune de Cras (lieu dit Chalamand D 201 – Route de Vatilieu)

 Le sujet de l’entretien des surfaces agricoles en pente, la lutte contre l’enfrichement vous intéresse … N’hésitez pas à venir vous informer, échanger avec des agriculteurs qui connaissent les mêmes préoccupations !

Organisation pratique :

Entrée libre

  • Démonstrations de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 00
  • Participation de plusieurs concessionnaires de la région représentant les marques: Reform, Carraro, Grip 4, Aebi, …
  • Participation de spécialistes de la pose de clôtures (Yanigav, Guallaguer)
  • Intervention de la MSA (Service Prévention des risques professionnels)
  • Restauration sur place organisée par les Jeunes Agriculteurs du Canton de Tullins – Vinay

Ce projet est porté par un groupe d’agriculteurs des communes de Cras et Morette, la CUMA de Belvey avec l’appui de la Chambre d’Agriculture, la FDCUMA, et le Comité de Territoire du Sud Grésivaudan.

Contact

Laurent Fillion – Chambre d’Agriculture / Comité de Territoire du Sud Grésivaudan tél. 04 76 38 82 56
Jean Paul Julien – Chambre d’agriculture / FDCUMA tél. 04 76 93 79 55

Catégorie environnementCommentaires fermés

A propos de la rentrée scolaire

Dans une communication faite aujourd’hui en Conseil des ministres,  Xavier Darcos et Michel Barnier ont présenté l’ensemble des réformes engagées par le Gouvernement depuis le début de la législature en matière d’éducation : des avancées qui seront visibles dès cette rentrée 2008.

Les réformes engagées depuis mai 2007, qui se poursuivront tout au long de l’année scolaire 2008-2009, ont consacré de nouveaux droits : droit pour les parents de choisir l’établissement scolaire de leur enfant ; droit de chaque enfant d’être accueilli dans son école durant le temps scolaire y compris les jours de grève ; droit pour les élèves handicapés de connaître une scolarité normale ; droit pour chaque élève en difficulté de bénéficier, dans son école ou son établissement scolaire, de plages horaires spécialement dédiées au soutien scolaire.

La réforme de l’école primaire, destinée à enrayer l’échec scolaire persistant depuis vingt ans, et la rénovation de la voie professionnelle, visant à réduire significativement le nombre d’élèves sortant chaque année du système scolaire sans aucune qualification ou avec un niveau de qualification ne leur permettant pas de s’insérer durablement sur le marché du travail, entrent en vigueur à partir de cette rentrée. Elles sont indispensables à la mise en place d’une école plus efficace.

La réforme du lycée, en préparation, doit permettre de mieux préparer les lycéens à réussir leur entrée dans l’enseignement supérieur. La future réforme des modalités de recrutement et de remplacement des enseignants améliorera les délais de remplacement.

L’effort de réduction de l’emploi public dans l’éducation nationale, indispensable à la maîtrise de la dette qui pèse sur nos finances publiques, sera poursuivi.

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a rappelé pour sa part que l’enseignement agricole est le second réseau de formation en France. Pour mieux préparer les jeunes aux défis d’une agriculture compétitive et durable, les diplômes préparant aux métiers de l’agriculture ont été rénovés.

Fort de ses excellents taux de réussite aux examens et de sa capacité à assurer l’insertion professionnelle des élèves, l’enseignement agricole amplifiera sa politique d’accueil des jeunes handicapés et son appui aux élèves méritants pour l’accès aux études longues. Il s’impliquera dans la réforme de la voie professionnelle, en étroite concertation avec les personnels, les familles et les filières.

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Les amateurs de bio ont rendez-vous à l’Albenc

Les 6 et 7 septembre se tiendra la 12ème édition du Festival de l’Avenir au Naturel de L’Albenc organisé par l’association Espace Nature Isère. Ce charmant village  accueillera sur ses pelouses, au bord d’une rivière, sous de grands arbres dans un cadre bucolique, cette grande foire biologique et écologique à la renommée grandissante. Parmi les personnalités présentes: Jacques Testard, Marc Jolivet, Serge Orru, Fabrice Nicolino, Michèle Rivasi, Jordi Sargatal, André Pochon, Christian Velot…

festival-albenc-08.jpg

Conçu pour être un lieu de rencontres, d’échanges et de débats entre des producteurs et des consommateurs soucieux d’améliorer la qualité de vie et de sauvegarder l’environnement, les objectifs de ce festival sont de promouvoir des alternatives et des produits écologiques reconnus et certifiés, contribuer au développement d’une société plus solidaire et plus humaine, susciter et encourager les initiatives visant à réconcilier l’homme avec son environnement.
Pour cela le festival propose une grande foire biologique et écologique, vaste espace entièrement dédié aux produits et techniques alternatives et aux initiatives respectueuses de l’homme et de son avenir, avec de nombreux produits issus de l’agriculture biologique, du commerce équitable, de l’artisanat, un pôle associatif et un espace habitat écologique et énergies renouvelables.

Au programme également : des conférences et débats – avec notamment la participation de Jacques Testart, biologiste et de Christian Velot, chercheur en génétique, des expositions, des sorties nature guidées, des animations musicales et ludiques, un café littéraire…

Une grande soirée « Sobriété joyeuse » vous attend le samedi 6 à 20h30 au cours de laquelle Serge Orru, Directeur du WWF France, Marc Giraud, journaliste et Marc Jolivet, humoriste engagé, viendront nous expliquer comment changer notre vie pour répondre aux défis environnementaux sans pour autant renoncer, loin de là, à la joie de vivre !

220 exposants et plus de 25 000 visiteurs ont participé l’an dernier à ce rendez-vous incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la protection de la nature et de l’environnement. Cette année, le festival annonce 225 stands 100% bio.
L’entrée est libre, on peut venir au festival en famille, y passer un week-end naturel et biologique, 100% convivial. L’ambiance festive est garantie !

Catégorie natureCommentaires fermés

Les éleveurs de l’Ouest en colère

C’est avec stupeur que les éleveurs de l’Ouest livrant à Entremont Alliance ont constaté un décrochage du prix du lait collecté en juillet de près de 20 €/1000 litres par rapport à l’environnement, et ce, sans la moindre discussion.
Cette décision du groupe fromager, imposée unilatéralement, est considérée comme une véritable provocation par les producteurs de lait, confrontés à une hausse sans précédent de leurs charges. Entremont justifie cette évolution par une dégradation des marchés tout en regrettant « une absence de réactivité du prix du lait en France ». Le groupe oublie de souligner que cette faible réactivité lui a permis d’engranger plus de 22 millions d’euros de résultat net supplémentaire en 2007 (après prise en compte des avances de rémunération des actionnaires et de l’intégration fiscale).

Un tiers des producteurs de lait de la région est concerné, soit 6000 agriculteurs. Ainsi, pour une ferme moyenne, c’est une perte de 600 € par mois alors que dans le même temps, Entremont-Alliance gagne 2 millions d’euros au détriment des producteurs. Solidaires, les producteurs de lait des régions Bretagne et Pays de la Loire poursuivent, engagent les actions de contestation afin de conserver l’équité entre les producteurs de lait et de maintenir le dynamisme économique régional.

La FNPL et la Section lait de la FRSEO, dénoncent « l’attitude inacceptable d’Entremont Alliance et exigent l’annonce d’une rectification immédiate. Il en va de la responsabilité de cette entreprise vis-à-vis des producteurs qui la fournissent, mais aussi vis-à-vis de l’ensemble des producteurs de lait français ».

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Partenariat Crédit mutuel-sillon38.com

A la foire de Beaucroissant, le Crédit Mutuel joue un rôle essentiel et sa présence est très originale.

Faisons référence à l’interview de Guy D’Annoux, responsable du marché de l’agriculture, au niveau régional, paru sur sillon38.com sous le titre : Crédit Mutuel: présence très active. « Notre présence à la foire de Beaucroissant, la plus importante manifestation agricole de la région est donc indispensable. Depuis cinq ans, nous avons changé notre façon de participer à cet événement. Nous n’avons plus de stand mais nous assurons un partenariat avec le syndicat charolais sud-est. Il consiste en particulier à sponsoriser le concours de pointage réservé aux jeunes.”
cm_la-seul-1.jpg

Nous étions en 2007! Depuis, les choses ont évolué puisque le Crédit Mutuel, s’il continue à sponsoriser le concours charolais, sera également présent aux côtés de sillon38.com. Un accord de partenariat vient en effet d’être signé entre les deux parties.

sillon38.com ne peut qu’être ravi de cet accord qui démontre que le Crédit Mutuel participe activement au développement du monde agricole et rural dans sa globalité.

Rendez vous à la foire de Beaucroissant les 13-14-15 septembre.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Au service du Massif Central

Un an après la signature de la Convention interrégionale 2007-2013 à Vulcania, les Présidents des six Régions * du Massif Central se sont retrouvés aujourd’hui à Roanne (Loire) pour faire un premier point sur l’état d’avancement de la politique interrégionale élaborée ensemble. Cette rencontre est l’occasion de valider les statuts du premier Groupement d’intérêt public (GIP) interrégional créé en France.

Le choix de cet outil traduit l’esprit volontariste de fédérer et coordonner les politiques en faveur du développement du Massif Central autour de quatre objectifs :

• fédérer les actions communes engagées pour les six Régions sur le territoire du Massif Central,
• promouvoir la politique de Massif des six Régions concernées,
• sensibiliser et intervenir auprès des autorités nationales et européennes pour faire prendre en compte la dimension Massif dans leurs décisions et orientations,
• assumer la maîtrise d’ouvrage d’études stratégiques sur le Massif.

C’est la première fois que six Régions de France se mettent ensemble pour penser un nouveau mode de gouvernance, affirmant une volonté politique commune au service de la construction du Massif Central.
Le GIP permet aux Régions d’être représentées de façon claire et lisible dans leurs rapports avec les partenaires sociaux-économiques, et de se positionner pleinement dans leur rôle de co-gouvernance avec l’Etat.

* Auvergne (René Souchon), Bourgogne (François Patriat), Languedoc-Roussillon (Georges Freche), Limousin (Jean-Paul Denanot), Midi-Pyrénées (Martin Malvy), Rhône-Alpes (Jean-Jack Queyranne).

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+