Echanges bilatéraux: l’UE négocie avec la Suisse

Mme Mariann Fischer Boel, membre de la Commission chargée de l’agriculture et du développement rural, et Mme Doris Leuthard, conseillère fédérale suisse, chef du département fédéral de l’économie, ont ouvert hier des négociations en vue d’une libéralisation totale des échanges agricoles entre l’Union européenne et la Suisse. Compte tenu de leur proximité géographique et du volume de leurs échanges bilatéraux, il est évident que les deux parties profiteront d’une telle libéralisation. Les négociations qui doivent avoir lieu s’inscrivent dans la suite logique du processus de libéralisation qui a été engagé par l’accord de 1972 et qui est consacré, en ce qui concerne l’agriculture, dans l’accord agricole bilatéral de 1999.

En ouvrant les négociations, Mme Mariann Fischer Boel a déclaré: «L’Union européenne et la Suisse sont voisines et ont beaucoup en commun. Nous avons réalisé de grands progrès au fil des ans dans la libéralisation des échanges bilatéraux, mais nous voulons à présent mener ce processus à son terme. Je salue la volonté des Suisses de lancer ces pourparlers et me réjouis de coopérer étroitement avec Mme Leuthard. Les deux parties ont beaucoup à gagner de cette libéralisation.»

Les négociations qui seront menées avec la Suisse ne porteront pas seulement sur la suppression des droits de douane entre les deux parties, mais également sur d’autres questions. De fait, les négociations sur les questions non tarifaires, telles que la sécurité alimentaire et la sécurité des aliments pour animaux constitueront un élément séparé dans le contexte global de ces discussions. Cette partie des négociations débutera ultérieurement. Elles tombent sous la responsabilité du Commissaire Vassiliou.

Afin d’établir des conditions d’égalité et pour que la Suisse profite au mieux de l’accès au marché de l’Union européenne, l’adoption de «l’acquis» devrait constituer un point essentiel de l’accord à venir.

La Commission pense que la libéralisation prévue facilitera les échanges commerciaux au profit des deux parties et contribuera à l’amélioration des conditions économiques en Europe.

En 2007, les exportations agroalimentaires de l’Union européenne vers la Suisse ont atteint 4,7 milliards € et les importations correspondantes de l’UE en provenance de la Suisse, 2,7 milliards €. La Suisse est le troisième partenaire commercial de l’Union européenne dans ce secteur. La part des exportations agricoles suisses destinées au marché de l’Union européenne est de 70 % et celle des exportations agroalimentaires de l’UE vers la Suisse, de 7 %.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+