Archive | 16 mai 2011

sécheresse: Le bureau des pailles et fourrages appelle les producteurs à conclure des contrats de vente –

Le Bureau commun des pailles et fourrages, qui est l’émanation de plusieurs organisations de producteurs, principalement céréaliers et de coopératives, incite les agriculteurs « à conclure sans retard des contrats de vente de paille. » Confirmant les données du contrat type envisagé par la FNSEA, le BCPF évalue à 25 euros la tonne la valeur agronomique de la paille, en prenant en compte la matière organique nécessaire à son remplacement sur les terres. Selon l’organisation, la sécheresse actuelle risque de provoquer un abaissement des rendements en paille à 1,5 – 2 tonnes par hectare soit seulement deux tiers de la normale.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

De nouveaux outils pour gérer les périodes de sécheresse

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement a réuni ce lundi 16 mai la Commission de suivi hydrologique (dite « Comité Sécheresse »), rassemblant les représentants de tous les usagers de l’eau, des élus, membres des comités de bassins, et experts.

Organisée un mois avant la date prévue, la réunion a permis à Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET d’obtenir un bilan très précis sur la situation, à ce jour, des niveaux de précipitations, des nappes phréatiques et des cours d’eau, bassin par bassin.
Les données dévoilées montrent que les précipitations sont déficitaires par rapport aux normales saisonnières sur la majeure partie du pays, et que nous sommes dès à présent dans une situation de sécheresse.

Pour le seul mois d’avril, les précipitations n’ont atteint que 29 % des normales. Les fortes chaleurs ont par ailleurs considérablement asséché les sols. Avec les deux tiers des nappes présentant un niveau inférieur à la normale, cette situation constitue une menace pour tous les usagers : industriels, agriculteurs, collectivités, et particuliers.

Au 16 mai 2011, 28 départements ont déjà pris des arrêtés de limitation ou de suspension des usages de l’eau, pour adapter les prélèvements aux débits des cours d’eau et aux niveaux des nappes. Alors que les météorologistes prévoient pour les deux semaines à venir un temps sec et chaud, voire très chaud, la pluviométrie des prochaines semaines sera déterminante afin de décider des mesures à adopter pour chaque secteur concerné.

Dans ce contexte, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET lance deux outils pour améliorer la gestion des périodes de sécheresse :
- De nouvelles cartes de mesures des restrictions plus précises et plus réactives. A partir du mois de juin prochain, les préfets devront enregistrer leurs arrêtés sécheresse dans un nouvel outil informatique (PROPLUVIA). Celui-ci permettra une vision en temps réel de la situation à l’échelle infra-départementale en cas de sécheresse. Aujourd’hui les cartes disponibles ne donnent des informations qu’à
l’échelle départementale, alors que les restrictions et interdictions concernent souvent des zones précises à l’intérieur d’un département.
- La clarification du dispositif à engager en cas de situation de crise, pour une action plus rapide et plus efficace. Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET a signé ce jour une circulaire aux préfets, qui reprend l’ensemble des règles édictées depuis la sécheresse de 2003 afin de les mettre en cohérence.
Face à cette situation, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET appelle l’ensemble des usagers de l’eau à prendre conscience de la nécessité d’agir : « Alors que ce type de phénomènes extrêmes risque de se reproduire, l’amélioration structurelle de la gestion des ressources en eau est une priorité Le Grenelle de l’Environnement a déjà permis d’adopter des mesures volontaristes, notamment : la récupération des eaux de pluie, la réutilisation des eaux usées traitées ou la réduction des fuites dans les réseaux. Ces mesures doivent s’accompagner d’une diminution des consommations. C’est pourquoi, je fixe aujourd’hui l’objectif d’une réduction de 20 % de la consommation d’eau d’ici à 2020. Des moyens pour y parvenir seront intégrés au plan national d’adaptation au changement climatique que je présenterai le mois prochain ».

Catégorie eau, planète TerreCommentaires fermés

Reprise des contrôles Obligatoire des pulvérisateurs

Le banc de contrôle des pulvérisateurs sera à nouveau en Isère du 24 mai au 1er juillet 2011.

Pensez à demander votre fiche d’inscription ainsi que la plaquette décrivant les différents points de contrôles auprès de Martine MARITANO – Chambre d’Agriculture de l’Isère tél : 04 76 93 95 22.

Nous vous rappelons que tous les propriétaires d’un pulvérisateur à rampe ou d’un atomiseur dont les 8èmes et 9èmes chiffres du  numéro SIREN de leur exploitation est compris entre 00 et 59 doivent avoir fait contrôler leur appareil d’ici le 31 décembre 2011.

Exemple : 332 251 435 00013 â 35 = 8ème et 9ème chiffre

(Le N° de SIREN = les 9 premiers chiffres du N° de SIRET)

Si vous êtes concerné et que vous n’avez rien fait inscrivez-vous vite car à partir de 2011 des pénalités sur les aides PAC en plus de l’amende pour non-réalisation du contrôle devraient s’appliquer.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mai 2011
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+