Archive | février, 2012

Des Racines et des Ailes en Chartreuse


Le film sur les Alpes, intitulé « Un balcon sur les Alpes », dont une partie a été tournée dans le Parc naturel régional de Chartreuse lors de la réintroduction des bouquetins prélevés dans le Parc de la Vanoise, sera diffusé le mercredi 29 février sur France 3, dans le cadre de l’émission « Des Racines et des Ailes »
.

Avec ses paysages à couper le souffle, ses sommets mythiques, ses forteresses
imprenables, les Alpes Françaises sont un des plus beaux paysages de France.

Du sud au nord, « un balcon sur les Alpes » sort des sentiers battus pour partir à la
découverte de ceux qui préservent ce patrimoine exceptionnel. Un film qui nous emmène
jusqu’au sommet du Mont Blanc pour découvrir que cette montagne de légende, victime
de sa réputation, est devenu un des sites naturels les plus fréquenté au monde.

Alexandre est garde moniteur au parc National de la Vanoise, le premier parc national créé en
France pour sauvegarder, en particulier, un animal emblématique : le bouquetin. Avec son
équipe, il prépare une opération exceptionnelle : la capture puis la réintroduction de
bouquetins dans un autre massif des Alpes.

Il ne reste plus qu’une poignée d’alpagistes à fabriquer le Beaufort en altitude. A 37 ans,
Pierre perpétue cette tradition. Chaque année, au début du mois de juin, il déménage sa
fromagerie et mène son troupeau à plus de 2000 mètres d’altitude où il va rester 100 jours, de
mi-juin aux premières neiges. Avec son équipe, il entame une nouvelle vie, loin de sa famille.
Nous l’avons suivi dans son chalet d’alpage, jusqu’à son retour dans la vallée.

Les Alpes ont de tout temps été une zone frontière, un territoire à défendre, avec une
multitude de forts… Si une partie de ces monuments est classée au patrimoine mondial de
l’Unesco, d’autres sont laissés à l’abandon. A Saint-Vincent les forts, près du lac de Serre-
Ponçon, Eric et Rachel ont acheté un fort Vauban classé monument historique pour y habiter
avec leurs deux enfants. Construit à la fin du 17ème siècle, le fort de Saint Vincent, menaçait
de s’effondrer. Depuis 13 ans, le couple consacre une grande partie de son temps à le restaurer
et cherche à tout prix à faire vivre ce patrimoine oublié.

Jean se bat pour maintenir un savoir-faire qui a bien failli disparaître : le tissage des draps de
laine. A partir de toisons de moutons de la vallée, il fabrique sur des machines centenaires un
produit d’exception. Autrefois colporté par les bergers de vallée en vallée, le drap de laine est
devenu un produit de luxe. Aujourd’hui, il se décline en plaids, tissus, rideaux et coussins et
séduit de nombreux décorateurs.

Jean-Franck est guide de haute montagne de père en fils depuis plusieurs générations, mais il
a aussi une autre passion : les cristaux de roche. Chaque été, il arpente le massif du Mont-
Blanc à la recherche de ces précieux joyaux. Depuis quelques années, il transmet ses secrets à
son fils.

Jean-Franck emmènera également des passionnés à l’assaut du toit de l’Europe. Il leur fera
vivre une aventure exceptionnelle, en passant par l’un des plus célèbres refuges des Alpes : le
refuge du Goûter. Une cabane surpeuplée à près de 4000 mètres d’altitude.

Des Racines et de Ailes

FR3

mercredi 29 février à 20h35

Catégorie grand angle, parcsCommentaires fermés

COMPRENDRE L’UNIVERSITÉ ET SES LIENS AVEC LE TERRITOIRE

Le Conseil de Développement de la Métro, instance participative,
composée de représentants de la société civile,
organise une réunion publique sur l’université de Grenoble
le jeudi 1er mars, à 18h, au CRDP.

Cette réunion permettra à chacun de comprendre le lien fort unissant l’université à son
territoire.

Farid Ouabdesselam, président et professeur de l’université Joseph Fourier, président du
Pôle de Recherche et de l’Enseignement Supérieur « Université de Grenoble » sera présent
pour répondre aux questions des participants.

Dans l’agglomération grenobloise, 1 habitant sur 5 est enseignant-chercheur ou étudiant soit 70 000
personnes. L’université a donc bel et bien un impact puissant sur le développement de notre agglomération.

Depuis plusieurs années, les lois se succèdent pour modifier le fonctionnement de l’Université. Entre les
multiples échos faits autour d’opérations d’envergure, comme l’Opération Campus, GIANT, ou la volonté
de gouvernance au travers du Pôle de Recherche et de l’Enseignement Supérieur (PRES), il peut être
difficile pour le citoyen de s’y repérer et de comprendre les évolutions que connaît l’Université.

Dès lors, le Conseil de Développement propose au plus grand nombre, le temps d’une conférence, un
espace d’information et de formation. Seront abordées, de manière pédagogique et illustrées d’exemples,
les thématiques suivantes :

• L’Université de Grenoble : missions, fonctionnement et perspectives.
• L’Université une chance pour le territoire.
• L’Université comme lieu ressource ou « plate-forme d’innovation » pour les collectivités territoriales et
les citoyens.

Informations pratiques
Lieu
CRDP  11 av. du Général Champon, Grenoble
Accès :
Tram A / Arrêt Albert 1er de Belgique ou
Tram C / Arrêt Chavant
Accessible aux personnes handicapées.
Entrée libre.

Catégorie La Métro, territoiresCommentaires fermés

Salon du fromage et des produits laitiers

Le Bleu du Vercors Sassenage sera présenté par la coopérative Vercors Lait. Stand 5.1 D 33.

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, foires/salons, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Le Vercors fait salon

Du 25 Février au 4 Mars 2012: le Vercors est présent au Salon International de l’Agriculture
Paris Expo Porte de Versailles
dans le Pavillon 1 sur le stand N°37

Les temps forts du stand Vercors pendant le salon

Une mascotte, la vache bleue chère aux bambins, des jeux, des produits à découvrir, des animations par thème selon les jours :

• La Vercouline (spécialité à base de Bleu du Vercors-Sassenage) se déguste tous les jours à 11h00 et à 16h30 sans modération.

• Bambi, Taïga, Balzane, Urielle et Elégante, les « Villardes » défilent sur le ring bovin le samedi 25 Février à 14h00, le mardi 28 février à 15h00, le vendredi 2 mars à15h00 et le samedi 3 mars à 13h30 pour se présenter, présenter leur fromage et leur territoire.

• Le Bleu du Vercors-Sassenage est à l’honneur lundi 27 et mardi 28 février, notamment auprès des professionnels fromagers (en vente tous les jours sur le stand).

• Les centres de vacances du Vercors allient « Alimentation, Santé et Territoire ».

Ils partagent leur expérience avec enfants, parents, et enseignants le jeudi 1er et le vendredi 02 Mars.

• Les acteurs des « Grandes Traversées du Vercors » invitent par le jeu le public pour un tour du Vercors à la découverte des produits qui font la richesse du territoire du Parc du Vercors le samedi 3 Mars.

La Villarde, star du ring…

La Villarde* est une vache charismatique. Sa robe couleur froment, sa silhouette fine et sculptée lui donne une grâce toute particulière.villarde Elle déambule avec élégance dans les prairies verdoyantes du Vercors et elle aime particulièrement le tapis rouge qui la mène aux rings de présentation.

Elle apprécie les défilés, surtout celui de Paris ou elle se mesure aux plus belles de ses congénères. C’est une beauté fatale au regard charmeur et froid à la fois, elle attire tout en préservant une certaine distance avec « classe » et mesure.

Elle fait partie de la famille des races qui avait disparu, elle revient peu à peu dans les étables de son territoire d’origine. Désirée, cela pourrait être son prénom, les éleveurs l’attendent et agrémentent leur troupeau d’une ou deux bêtes.

Elle prend vite sa place de reine, et oui, elle était là avant, même si c’était il y a longtemps. Elle impose et s’impose..

* Race bovine de Villard de Lans, aussi appelée Villarde

Catégorie A la une, foires/salonsCommentaires fermés

Salon Bois Energie: quelques infos utiles…

Programme des Conférences pour Professionnels
Le programme des conférences est maintenant en ligne, abordant de nombreuses thématiques du marché du bois énergie, normes et certification, qualité de l’air, réseaux de chaleur petite et moyenne puissance … et en parallèle, un espace Forum est dédié aux exposants qui peuvent y présenter leurs dernières innovations.
Lire plus ici.
Conférences
Visites Techniques
Nous sommes heureux de vous proposer des Visites Techniques le mercredi 21 Mars (la veille de l’ouverture du Salon), couvrant le siège de Compte-R (fabricant de chaudières depuis 120 ans) et la chaufferie de Montrond-Les-Bains (1,5 MW). Plusieurs autres circuits seront proposés vers de petites chaufferies à proximité de Saint-Etienne le Vendredi 23 Mars.
Pour plus de détails.
Visites Techniques
E-badge en ligne et QR codes
L’inscription en ligne est maintenant ouverte, permettant une entrée gratuite au Salon, ainsi qu’une file prioritaire à l’arrivée. D’autre part, vous trouverez des code-barres « QR » positionnés stratégiquement sur le site web, vous permettant de télécharger les pages sur vos smart phones et d’avoir à tout moment accès aux informations clefs de l’évènement.
S’inscrire pour un e-badge.
Inscription E-badge
Le Salon en 2013 à Nantes !
Nous sommes ravis de vous annoncer que le Salon Bois Energie 2013 aura lieu en Mars 2013 à Nantes. Nantes est très bien desservie en terme de transports, et a été choisie Capitale Verte Européenne de 2013. Biogaz Europe 2013 se tiendra également en parallèle du Salon Bois Energie à Nantes, au Parc d’Exposition de la Beaujoire.
2013 à Nantes
Manifeste négaWatt
L’association négaWatt a publié récemment son nouveau Manifeste, qui présente de façon lucide une trajectoire pragmatique et crédible pour surmonter la crise énergétique et climatique dans le contexte Français. Le Manifeste est disponible en librairie ainsi que sur le site web.
Lire plus ici.
Manifeste negaWatt
A bientôt à Saint-Etienne
Rendez vous au Salon Bois Energie 2012 à Saint-Etienne !Salon Bois Energie, 22-25 Mars 2012, Saint-Etienne, France

Catégorie - filière bois, foires/salons, énergiesCommentaires fermés

Accord-cadre entre Danone et le groupement des producteurs de lait de l’Union des Terres froides.

Le ministre de l’Agriculture en personne, Bruno Le Maire, a assisté à la signature du contrat-cadre qui lie le groupe Danone au Groupement des producteurs de lait de l’Union des Terres froides.

Le ministre rappelant que la signature de tels contrats ont pour finalité de stabiliser les prix et de permettre aux producteurs d’avoir une visibilité sur du long terme. Il souhaite bien évidemment que ce genre de contrat se multiplie à travers la France, il y en a une vingtaine de signés à ce jour.

Ce contrat qui entre dans le cadre de la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche unit un groupement laitier à un industriel. Ce contrat, pluri-annuel, permet de fixer, en accord entre les deux partenaires, les volumes apportés et de fixer les modalités de paiement et les prix.

Avec ce genre de contrat, on ne devrait pas la filière laitière ne devrait plus revivre une crise comme celle de 2009.  » On ne s’en relèverait pas » a prévenu Didier Villard Président du Groupement.

Chacun a rappelé que jusqu’à présent les accords étaient oraux, à présent ils sont signés de façon plus engageante pour les parties.

Olivier Delaméa, directeur de Danone a précisé que « Danone, sans les producteurs n’existerait pas et que les producteurs sans des entreprises comme Danone auraient bien du mal à écouler leur production. Il est donc tout à fait logique que l’on s’entende et que l’on se fixe des règles. »

Didier Villard,  a pour sa part indiqué que ce « contrat écrit est un outil. Ce n’est pas la panacée, loin s’en faut mais il devrait permettre d’aider à maîtriser une quantité. Il doit s’accompagner d’autres mécanismes de régulation afin de limiter les effets yoyo du prix du lait qui sont catastrophiques pour la bonne tenue de nos exploitations »

Cette signature s’est déroulée au GAEC de Maison Basse, à Doissin géré par Lionel et Nicolas Durand.

Le ministre, campagne électorale oblige, a rappelé que « l’Etat ne laissera pas tomber son agriculture… »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

AG de la Confédération Paysanne et l’Addear de l’Isère

Confédération Paysanne et l’Addear de l’Isère vous invitent le mardi 28 février à partir de 9h30 au lycée agricole de La Côte St André à l’occasion de leurs Assemblées Générales annuelles

Débat d’après-midi à partir de 14h :

« OGM/Plantes mutées, loi sur les semences, puçage des troupeaux,… :

pourquoi nous, paysans, refusons les logiques d’appropriation et de contrôle du vivant »

Intervention à 14h30 de Guy Kastler, paysan impliqué dans le Réseau Semences Paysannes

L’agriculture se dirige de plus en plus vers des exploitations uniformes, productives et facilement contrôlables, au nom de la traçabilité et de la sécurité. Le paysage agricole doit être recensé, «fiché»: on nous demande de nous déclarer, d’enregistrer, de notifier le moindre de nos actes. Pour de meilleures performances des standards sont imposés, il faudrait se fournir en semences ou en mâles reproducteurs certifiés…

Et pour que cela fonctionne en « système intelligent » et de manière contrôlée, on utilise des logiciels et des puces RFID, on alimente des fichiers généralisés.

Pour la Confédération Paysanne, être paysan-ne c’est chercher un équilibre entre vie et production, c’est une « œuvre » de sélection et d’amélioration à la ferme parfois sur plusieurs générations. C’est le choix de vivre de son travail, librement et avec une autonomie de décision.

Alors pour plus d’humanité et non par refus du progrès, nous ne voulons pas de nanotechnologie dans nos fermes, ni d’OGM dans nos champs, nous voulons pouvoir ressemer librement nos semences et  garder la maîtrise de la sélection de nos troupeaux…

La Confédération Paysanne souhaite vous faire part des alternatives possibles au développement de ces logiques d’appropriation du vivant pour qu’une agriculture paysanne soit possible  demain et pour qu’une diversité animale et végétales sur nos fermes.

Contacts. Emile Vidon : 04 74 83 81 15 – Marie Clavel 04 76 34 14 03 -  Camille Rousseaux 04 76 34 46 66

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Le p’tit déj de STRADA ENTREPRISE

STRADA ENTREPRISE, le spécialiste des véhicules utilitaires a souhaiter aller à la rencontre de ses clients potentiels en leur offrant le p’tit déj…

Cette opération de communication, originale et conviviale se déroulera au fil des semaines au siège de différentes entreprises.

C’était le cas ces deux derniers jours ou les clients du magasin Promocash de Grenoble, en très grande majorité des professionnels de métiers de bouche, ont pu déguster une viennoiserie, accompagnée d’une boisson et découvrir une gamme de véhicules adaptée à leurs besoins.

strada P

En effet, une des forces de STRADA ENTREPRISE étant d’adapter ses véhicules à la demande des clients. Dans ce cas précis il s’agissait de véhicules équipés de caisses frigorifiques.

Cette opération a connu un très bon accueil. La prochaine manifestation de ce type se déroulera à la Brasserie le Colysée à St Martin d’Hères.

strada P4

Tout au long de l’année, STRADA ENTREPRISE organise des opérations promotionnelles de tout premier ordre. Entrepreneurs, artisans, un conseil, restez bien à l’écoute de:

STRADA ENTREPRISE – 14 BOULEVARD PAUL LANGEVIN 38600 FONTAINE.

TEL: 04 76 33 66 55

Pour découvrir les dernières offres de STRADA ENTREPRISE concernant les véhicules d’occasion, cliquer sur :

STRADA ENTREPRISE - STRADA AUTOMOBILES

Voiture occasion

Catégorie transportCommentaires fermés

APPEL A LA SOLIDARITE: camp de réfugiés Touaregs en Mauritanie

L’association Transhumances Solidaires avec les Daounas lance un appel à l’aide
d’urgence pour venir en aide aux réfugiés maliens en Mauritanie.

Suite à la guerre qui a éclaté entre une poignée de rebelles touaregs et l’armée régulière
malienne, des dizaines de milliers de maliens – touaregs et arabes – ont dû fuir le Mali pour se
réfugier dans les pays alentours : Mauritanie, Burkina Faso, Niger.

Transhumances Solidaires (créée en 2010) est une association qui vient en appui à l’association
Tassaq Daouna qui organise le développement de la région des Daouna, à 400km à l’ouest de
Tombouctou dont le chef lieu est Gargando.

Tous les habitants ont fuit leurs villages le 5 février. Le président de l’association
Tassaq Daouna, Mohamed Ag Mohamed Mitta (dit Cesse) l’a confirmé.

Ils sont installés au camp de Fassala Néré, ville frontière en Mauritanie, où ils avaient
déjà trouvé refuge dans les années 90 pendant la rébellion touarègue.

Les familles ont quitté le village du jour au lendemain en emportant le strict minimum de
nourriture, craignant une attaque du village, ne voulant pas revivre les évènements de 90.
Ils ont construit des logements de fortune, laissé leur bétail (vaches, moutons, chèvres) au
village.

Cesse a emmené les jeunes qui suivaient le lycée et l’université à Nouakchott pour qu’ils ne
perdent pas leur scolarité, mais il y a le problème de la langue et les écoles privées sont de
toute façon trop chères.

L’ARDM (Association pour la Recherche et le Développement en Mauritanie) est maintenant sur
place mais les conditions dans le camp sont de pires en pires. Ils vont sûrement être déplacés à
Mberré, (une petite vingtaine de kilomètres). Le HCR (Haut Comité pour les Réfugiés) va arriver
sur place.

SI VOUS SOUHAITEZ FAIRE UN DON…

Appel à votre générosité en faisant un don en argent pour venir en aide aux
réfugiés et nos amis du camp de Fassala Néré qui ont besoin de vous pour :
- un accès à la nourriture (d’autant plus que la sécheresse dans cette région a fait
beaucoup de dégât sur les cultures cette année)
- l’accès aux soins (médicaments pour soigner les diarrhées et autres maladies, mais
aussi pour le gasoil s’il y a besoin de déplacement)
- des bonnes conditions dans le camp : abris, latrines……..

Vous pouvez effectuer votre don :
-  par chèque à l’ordre de « Transhumances Solidaires » à envoyer à l’adresse
suivante :
TRANSHUMANCES SOLIDAIRES
chez Rémi Perrier
4652 Route du Chanan
06260 LA PENNE
Merci de laisser vos coordonnées (mail, ou téléphone)

Association Transhumances Solidaires avec les Daounas – 4652 route du Chanan 06260 LA PENNE
Tél : 09.81.94.79.51 – Mail : transhumances.solidaires@yahoo.com

Catégorie coopération internationaleCommentaires fermés

Energie quel avenir


S’engager dans le développement durable est le défi majeur de notre 21ème siècle.

Dans le cadre de ses ateliers-réflexion du développement durable, la MNEI vous invite à l’atelier :

Energie, quel avenir

Cet atelier sera l’occasion d’aborder la question des solutions alternatives à l’énergie nucléaire : bois, solaire thermique, photovoltaïque, éolien, hydroélectricité, biogaz, pompes à chaleur… Il permettra également de parler de la situation en Rhône-Alpes ainsi que du positionnement de la FRAPNA régionale.

Jeudi 1er mars 2012 • 18h-20h • MNEI

Base de travail (à lire au préalable) :
art. Ageden • dossier Isère Nature N° 296

Renseignements et inscriptions : 04 76 51 31 62 • info@mnei.fr

+ d’infos sur www.mnei.fr

Catégorie énergiesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+