Archive | 30 novembre 2013

Journée de l’installation: l’énergie au coeur des débats

La 19 ème journée de l’installation s’est déroulée à la salle des fêtes de Vif, à quelques encablures de la MFR. Dominique Chartier, directeur mais aussi le personnel se chargeant de l’organisation et du bon déroulé de cette importante journée pour les jeunes futurs installés.

Venus de l’ensemble des établissements de l’Isère, les jeunes ont pu entendre Christian Nucci, vice président du conseil Général, en charge de l’agriculture leur dire que le métier d’agriculteur est » un métier d’avenir ».  » A travers une charte d’installation signée avec l’ensemble des partenaires concernés, nous pouvons vous aider si vous souhaitez vous installer.. ».  Il faut rappeler qu’environ 150 porteurs de projets s’installent chaque année en Isère.  » C’est pas assez « .

Le thème de cette journée étant: les enjeux et évolutions de la dépendance énergétique des exploitations à l’horizon 2020. Après une introduction faite par Yves François, référent énergie et biodiversité à la chambre d’agriculture, une table ronde  » concilier les enjeux de la dépendance énergétique et ceux de la réussite entrepreneurial: quel programme «   a vu  les intervenants préciser que cette préoccupation est d’actualité, majeure.

Différentes exploitations ont été présentées.. Celles ci ont mis l’énergie au coeur de leurs projets.. partant du principe qu’il vaut  » mieux mobiliser son énergie pour anticiper le changement climatique que pour trouver les raisons de ne pas y croire ».

Une bonne partie de cette journée a permis aux élèves d’entrer directement en contact avec les chefs d’exploitation eux mêmes. Les questions ont fusé..

Dernier temps fort: une table ronde : énergie/climat: les politiques territoriales insufflent-elles le bon changement d’ère.

Comme on le voit, journée bien remplie… dont en voici quelques illustrations.. Cliquer sur les photos pour les agrandir..

Maison Familiale Rurale – MFR Vif -

50, avenue de Rivalta -

38 450 Vif

Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 -

e-mail : mfr.vif@mfr.asso.fr

Catégorie installationCommentaires fermés

AMB Rousset vous invite à une journée échanges et information..

AMB Rousset, entreprise spécialisée dans la récolte et le travail des fruits, secs en particulier, organise sa traditionnelle journée portes ouvertes ce samedi 7 décembre.

L ‘entreprise située en plein coeur de la zone de production « Noix de Grenoble, » à Beaulieu exactement est bien évidemment très fournie en matériel spécifique noix.

Cette journée de rencontre permet donc aux salariés d’AMB rousset de « discuter » avec leurs clients, mais aussi à ses derniers de se rencontrer, de découvrir les dernières innovations au niveau du matériel, de voir le parc de matériels  neuf et d’occasion.. et de partager un moment convivial très apprécié par tous..

@PO ROUSSET 1PO ROUSSET 2

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Congrès des Safer 2013

C’est à Evreux cette année que le Congrès des Safer a lieu les 28 et 29 novembre, dans la région du président de la FNSafer, Emmanuel Hyest, également président de la Safer de Haute-Normandie.

Le thème porte sur « La propriété, son évolution et ses différentes formes ».

Pourquoi ? Il permet de rappeler, au moment de l’élaboration de la loi d’avenir de l’agriculture, que si celle-ci ne prend pas en compte les évolutions observées du marché, de la propriété agricole et des diverses modalités d’agrandissement des exploitations, les Safer ne pourront plus remplir complètement les missions qui leur sont confiées.

A la trop grande consommation d’espaces agricoles mise au jour grâce, notamment, à l’expertise en observation foncière des Safer, s’ajoute aujourd’hui la croissance du phénomène sociétaire. De plus en plus de personnes morales deviennent propriétaires, et ce sur quasi l’ensemble du territoire national. Cette montée des formes sociétaires ouvre le champ à la financiarisation de l’agriculture et complexifie la régulation.

En rappelant l’historique de la propriété, comment a été mise en place une politique d’accès à la terre pour les paysans, le rôle de la JAC dans le passage d’une exploitation perçue non plus seulement comme un patrimoine mais aussi comme un outil de travail, Bertrand Hervieu, sociologue, vice-président du CGAAER, explicite les évolutions de la propriété et les raisons de la création et des missions des Safer.

Il intervient après une introduction de Robert Levesque, directeur des Etudes à la FNSafer, qui fait l’état des lieux de la propriété en France avec la montée des sociétés et où le fermage est le mode privilégié de faire-valoir. Ensuite, Jean-Marie Gilardeau, maître de conférences à l’Université de Poitiers, aborde les aspects juridiques, comment la loi de 1962 annonce la montée en puissance de l’exploitation comme entreprise agricole, l’accélération de sa financiarisation, les questions que cela pose sur la mise en place de réglementations ainsi que l’accroissement des contraintes qui rappellent qu’un bien privé est aussi un bien commun.

Ce Congrès a un fort enjeu pour les Safer qui se trouvent à un tournant de leur histoire. Les évolutions du marché, de la propriété sont constatées. La loi d’avenir de l’agriculture va-t-elle donner les moyens aux Safer d’accompagner ces évolutions ?

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Ouverture du magasin de producteurs  » Herbe et coquelicot »

Un nouveau magasin de producteurs va ouvrir ses portes en Isère. Installé à Herbeys. Il aura pour enseigne : herbe et coquelicot.

 » Depuis bientôt 5 ans, nous nous sommes investis avec d’autre fermes locales dans la création d’un magasin de producteurs sur la commune d’Herbeys. Ce long travail collectif voit enfin le jour et nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture du magasin :

  • HERBE & COQUELICOT, 14 chemin du Villard, 38320 HERBEYS, à compter du 4 décembre 2013  » nous a annoncé Josée Argoud-Puy, agricultrice à Vaulnaveys-le-Haut, vice présidente de l’ADABEL et partie prenante dans ce projet.

  • coquelocot
  • coquelocot 2

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Donner toutes ses chances à chaque enfant


En France, pour l’année scolaire 2012-2013, presque 130 000 enfants ont bénéficié
d’un accompagnement individuel ou collectif dans le cadre d’un projet de réussite
éducative (rapport national de suivi du programme de réussite éducative. Enquête
2013). Destiné aux enfants et adolescents qui ont décroché du système éducatif ou
en voie de décrochage, les dispositifs de réussite éducative prennent en compte non
seulement l’école mais aussi et surtout l’environnement familial, social, sanitaire et
culturel de l’enfant.

Les rencontres nationales qui se sont tenues les 27 et 28 novembre  à Seyssins
ont réuni plus de 300 intervenants venus de toute la France. Ils ont fait le point sur
les actions menées sur le territoire national pour favoriser la mise en place des
meilleures conditions menant à la réussite éducative.

A l’école

Ces 2 jours se sont attachés aux aspects scolaires et sociaux de la réussite éducative.

Sur l’aspect scolaire, le mentorat est destiné à stimuler la motivation et la
persévérance scolaire. D’autres actions s’attachent à la prévention du décrochage
scolaire, de l’illettrisme, à l’acquisition des savoirs de base, au soutien personnel.

La diversité et les discriminations ont également abordées. Pour les discriminations
il s’est agi de savoir si les éducateurs, au sens large, ne produisent pas eux-mêmes des
discriminations de façon inconsciente.

L’environnement social

Mais l’enfant fragilisé l’est aussi à cause de son environnement. Que ce soit en
terme social, culturel ou sanitaire, la réussite éducative prend l’enfant dans sa
globalité. Et c’est sans doute l’environnement familial qui fait l’objet de toutes les
attentions dans la mesure où, après le soutien scolaire, c’est le soutien aux parents
qui est la thématique dominante de l’action, suivie de la santé. Pour ces familles,
parfois en situation d’illettrisme, il s’agit de les mettre en confiance, les soutenir,
les rapprocher de la culture de l’écrit et les aider à construire une relation positive
avec l’école.

Dans le domaine de la santé, la ville de Fontaine a mis en place un partenariat entre le dispositif de réussite éducative et l’atelier de santé. Car l’accès à la santé est aussi indispensable au bien être de l’enfant et à sa réussite.

LA metro jauneSur l’agglomération

En 2012, 2000 enfants, de 2 à 16 ans, ont bénéficié d’un accompagnement
personnalisé grâce au Groupement d’Intérêt Public (GIP) « objectif réussité
éducative » porté par la Métro, 29 actions sont soutenues par elle dans le cadre du
CUCS et par le biais de la politique de la ville.

Le budget du GIP objectif réussite éducative s’élève à environ 1,5 milions d’euros :
970 000 € de subventions de l’Etat et de la Métro et les moyens mis à disposition par
les villes et le complément de la CAF.

Parmi les associations qui agissent au niveau intercommunal, figurent : l’AFEV, la
Bouture, l’Ecole des Parents et des Educateurs, l’APPM-CREFSI, l’ADATE. Elles sont
financées par la Métro et interviennent dans les domaines de l’interculturalité, la
prévention du décrochage scolaire, le soutien psychologique des parents.

Catégorie La Métro, La Métro, enseignement-formationCommentaires fermés

4ème édition du défi Familles à énergie positive

Pendant tout l’hiver 2013/2014, pour la 4ème année consécutive, le réseau rhônalpin Info Energie,
soutenu par la Région Rhône-Alpes et l’ADEME, lance le défi Familles à énergie positive.
Le défi est simple : Réduire sa facture d’énergie de 8% en changeant uniquement les gestes du
quotidien, l’objectif étant d’économiser le plus d’énergie possible à la maison (chauffage, eau
chaude, équipements électroménagers…).

«Le défi montre que dans son quotidien, chacun peut agir en réduisant, sans perte de confort et sans
changement d’équipement, ses consommations énergétiques. La dimension collective du défi permet
de partager les bonnes pratiques » précise Nordine BOUDJELIDA, Directeur régional de l’ADEME.
« Notre implication dans ce dispositif permet de démultiplier l’engagement des particuliers dans de
réels changements de comportement et de les inscrire dans la durée. »

« Le défi Familles à énergie positive est très efficace pour lutter contre le gaspillage énergétique »
insiste Benoit LECLAIR, Vice-président de la Rhône-Alpes à l’énergie et au climat. « Sans compter que
les familles participantes peuvent aussi tenter de réduire leur consommation d’eau et d’adapter leurs
modes de déplacement. Les espaces Info-Energie de Rhône-Alpes font un travail de grande qualité
pour accompagner chaque année les familles participantes. »

L’hiver dernier, 1 480 foyers de Rhône-Alpes, soit un tiers des familles participant au niveau
national, ont relevé le défi de réduire leurs consommations d’énergie (chauffage, eau chaude,
équipement domestique). Au final, non seulement l’objectif initial de 8% a été atteint, mais il a été
largement dépassé : c’est environ 13% d’économies qui ont été réalisées par rapport à l’hiver
précédent, soit environ 200€ de réduction sur les factures pour chaque foyer et près de 2,2 GWh
non consommés sur le territoire rhônalpin (364 tonnes d’équivalent CO² évitées).

Les Rhônalpinsferont-ils encore mieux cette année ? Rendez-vous au printemps pour le savoir !

Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, soutient tous les participants : « Je
souhaite que cette année encore, le défi soit largement relevé par les Rhônalpins, avec à la clé
d’excellents résultats. Ce défi est la preuve que tous ces efforts individuels aboutissent à un résultat
collectif remarquable. »

Jusqu’au 7 décembre, les familles qui souhaitent relever le défi peuvent encore
s’inscrire sur : http://www.familles-a-energie-positive.fr/#

Le défi Familles à énergie positive, conçu par Prioriterre, est soutenu financièrement par la Région Rhône-Alpes et l’ADEME
qui apportent également une méthodologie et un maillage solide d’animateurs sur l’ensemble du territoire rhônalpin.

Catégorie énergiesCommentaires fermés

L’ IGP pour le St Marcellin..

Le combat a été long.. mais la reconnaissance est là.. Le St Marcellin vient d’obtenir le label européen d’IGP ( Indication  géographique protégée) .

Ce label fait suite à une demande d’AOC qu il a été impossible d’obtenir. Le St Marcellin, fromage du Dauphiné rejoint ainsi les deux cent produits français qui ont déjà obtenu ce label européen. En tout ce sont 1200 produits à travers l’Europe qui portent ce label.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2013
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+