Archive | enseignement-formation

Des entreprises recrutent des apprenti(e)s technico-commerciaux en agriculture

La première promotion du CS « Responsable technico-commercial en agro-fournitures ou en agro-équipements » vient de s’achever.

Le bilan est plus que satisfaisant ;

6 des 7 candidats (86%) ont validé le diplôme de ce Certifcat de Spécialisation de niveau 3 ; une personne devra repasser une des quatre épreuves cet automne.
4 des 7 contrats (57%) de formation (d’apprentissage ou de professionnalisation) vont déboucher sur un CDI au sein de la même entreprise. Les 3 autres ont également des pistes dans ce secteur fortement porteur d’emplois.
Le retour des jurys professionnels est également très positif! Lors des oraux, ils ont pu apprécier les compétences acquises au cours de cette année de formation.

Pour la prochaine promotion qui démarre en septembre, plusieurs entreprises de la région (coopératives, négoces privés, concessionnaires de machines agricoles) souhaitent embaucher un(e) apprenti(e) en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation dans le cadre de cette formation d’une durée de un an (16 semaines en centre de formation, le reste en entreprise).

APPEL AUX CANDIDATS pour répondre à toutes ces propositions

Pour suivre cette formation un BTS agricole est exigé mais une expérience significative dans le domaine technique souhaité peut être suffisante accompagnée d’un niveau scolaire correct (situation à étudier au cas par cas).

CONTACT

M.F.R. Moirans

Antenne du C.F.A. des M.F.R. Rhône-Alpes
184 route des Béthanies – 38430 MOIRANS
Tél : 04.76.35.41.60
Mail : mfr.moirans@mfr.asso.fr
Web : http://www.mfr-moirans.org/

http://fr-fr.facebook.com/pages/MFR-Moirans/193421934081156


Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Le lycée agricole de La Côte Saint-André fête ses 50 ans

Le lycée agricole fête aujourd’hui la fin de sa 50ème année scolaire. Cet établissement fraîchement rénové ne fait donc pas son âge, il avait pourtant ouvert ses portes en 1966, alors collège agricole à l’époque.

De nombreux directeurs se sont succédés à sa tête, et beaucoup étaient présents au cours de l’après-midi commémoratif de ce vendredi 7 Juillet. L’actuel directeur, Thierry Langouët a également accueilli Jean-Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture, et Jean-Pierre Barbier, président du département pour fêter l’événement. Ce dernier a par ailleurs affirmé que l’éducation donnée dans les lycées agricoles était le futur de l’agriculture

Les festivités se sont conclues par un apéritif suivi d’un repas. Tout comme Thierry Langouët, on souhaite tous pouvoir se réunir dans 50 ans pour fêter à nouveau l’anniversaire du lycée.

Paul Savary

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Le développement de l’apprentissage en agriculture

La Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes est signataire de la convention régionale de partenariat pour le développement de l’apprentissage. Aux côtés de la Région et de l’ensemble des autres acteurs signataires, elle marque ainsi sa volonté de contribuer pleinement, à sa mesure, au développement de l’apprentissage.
Cette volonté se traduit  par la création d’un poste de développeur de l’apprentissage dans la production agricole.

Avec l’appui financier de la Région, cette création répond à plusieurs ambitions :
  • S’inscrire dans le projet plus général de la Région Auvergne Rhône-Alpes de développement de l’apprentissage,
  • Identifier les besoins en emploi des entreprises agricoles qui sont le plus souvent des TPE,
  • Accompagner l’évolution des exploitations agricoles autrefois familiales qui ont un besoin croissant en main d’œuvre salariés. L’apprentissage serait une porte d’entrée sur le salariat, voire sur la transmission d’entreprise,
  • Contribuer au renforcement des liens entre formations et besoins en compétences des entreprises
Cette première mise en place s’appuie sur quatre Chambres d’agriculture qui ont inscrit le développement de l’apprentissage parmi leurs priorités.
Pour renforcer l’efficacité et la proximité, ce poste est composé de deux mi-temps :
- un sur la partie « Alpes », avec la chambre départementale d’agriculture de l’Isère et la Chambre interdépartementale d’agriculture de Savoie Mont-Blanc,
- l’autre sur la partie « Ain–Rhône » avec les chambres départementales d’agriculture de l’Ain et du Rhône.
Sur les cinq départements concernés, 22 211 entreprises agricoles dont 12 117 « moyennes à grandes » sont présentes.
L’action des 2 développeurs aura pour objectif de lever les freins à l’embauche d’un apprenti, via une démarche proactive auprès des entreprises agricoles.
Le ciblage des contacts et des rencontres portera plus spécialement sur :
  • les entreprises agricoles qui ont pris des apprentis et qui n’en prennent plus depuis deux ans et plus,
  • les entreprises de taille moyenne à grandes qui n’ont jamais pris d’apprenti.
L’objectif quantitatif annuel pour la mission développeur (1 ETP) est de :
- 400 à 500 entreprises contactées
- 150 à 200 entreprises visitées
-  50 à 80 contrats signés.

Contacts :
Bernard Thuillier – Responsable Formation-Apprentissage –
Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes
– 04 27 86 13 59 – 06 34 28 04 74
– bernard.thuillier@aura.chambagri.fr

Catégorie agriculture, enseignement-formationCommentaires fermés

Le forum d’installation au CFPPA de la Côte Saint André, l’occasion de découvrir le réseau InPACT

Le réseau InPACT, l’Initiative Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale, regroupant diverses associations, a organisé ce jeudi 8 Juin un forum à destination des jeunes agriculteurs en formation.

Les différentes associations formant ce réseau se sont donc regroupées pour intervenir au CFPPA accompagnées d’agriculteurs déjà installés venus témoigner de leurs expériences et des aides apportées par le réseau InPACT.

Ceux qui sont venus à leur rencontre venaient de tous bords. Il y avait des apprentis apiculteurs et éleveurs en BP Responsable d’Exploitation Agricole de la Côte Saint André, ainsi que les futurs maraîchers de Saint Ismier à Grenoble.

C’était surtout l’occasion pour les différentes associations présentes d’exposer aux agriculteurs en devenir les différentes compétences et aides qu’elles pourraient leur apporter.

Aide à l’émergence de projet, accompagnement dans la recherche de terrain, formations et bien d’autres, le réseau existe pour soutenir les futurs agriculteurs dans toutes les étapes de la création de leur projet. En partant de la naissance de l’idée et du projet, et jusqu’à l’installation et la post-installation en passant par la formalisation du projet et son aspect technico-économique, les nombreuses associations travaillent sur tous les points. C’est l’occasion pour nous de les découvrir.

  • L’APEC de l’Isère, le réseau des AMAP, qui en regroupe 67 sur le département, a vocation à informer et sensibiliser les citoyens à propos de l’agriculture biologique au travers de diverses manifestations, le bio étant l’un des points majeurs de leur charte. Ils cherchent également à créer des liens de vente entre les particuliers et les producteurs, par exemple en organisant des visites de fermes. Évidemment, ils contribuent au développement des AMAP tout en accompagnant l’évolution des pratiques de ceux qui n’ont pas encore tout à fait pu adopter la culture paysanne. Ils sont également présents au niveau régional et national.

  • Terre de Liens est à l’origine une fondation créée en 2003 qui s’est dotée d’une société en 2006. Son but, protéger et préserver les territoires ruraux et agricoles. Pour cela, elle achète les terrains d’agriculteurs qui lui cèdent ou lui donnent. Ces terrains sont ensuite louées aux agriculteurs souhaitant s’installer. Son financement est essentiellement participatif, la partie fondation s’occupe de la collecte des dons tandis que la société gère les baux. Mais ils ne s’occupent pas seulement de louer et récupérer des terrains, ils apportent également de l’aide bénévole aux fermes « Terre de liens » pour leur installation.

  • L’ADDEAR 38, créée en 2006, aide les agriculteurs dans la création de leurs projets, notamment en les intégrant dans des réseaux, en les accompagnant dans leurs démarches ou en leur offrant des formations courtes et gratuites. Elle promeut également l’agriculture, et offre en plus un accompagnement dans la transmission d’activité.

  • Accueil Paysans est né en Isère et recense plus de 900 adhérents qui en constituent le conseil d’administration sur le territoire national. Il s’agit d’un réseau d’agriculteurs et d’acteurs ruraux travaillant à la mise en place d’accueils touristiques, pédagogiques ou même sociaux dans les fermes. Son programme est basé sur l’accompagnement, qu’il soit individuel ou collectif, notamment à travers des formations et la constitution de réseaux. Il promeut également l’agriculture paysanne.

  • Afocg Alpes a vocation à offrir à tous les agriculteurs des formations comptables ou en gestion économique pour tous les aspects d’une activité agricole afin de les rendre autonomes dans ces domaines. Cette association aide également les porteurs de projets à chiffrer ceux ci et à choisir les régimes fiscaux les plus adaptés. Elle offre des formations collectives sur tout le territoire.

  • ADA Bio travaille majoritairement sur le développement de la filière biologique. Elle constitue des réseaux d’agriculteurs bio pour que ceux ci partagent leurs expériences et leur savoir-faire entre eux. Elle travaille également à l’accompagnement personnalisé par filière des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers le bio, et elle participe à la création et à la structuration de réseaux de distribution des produits vers le grand public, auprès duquel elle mène des campagnes de promotion et de sensibilisation. Au delà de ça, elle accompagne les filières dans des expérimentations sur les cultures de manière à tester et sélectionner les meilleures techniques et variétés.


Paul Savary

Catégorie agriculture, bio, enseignement-formationCommentaires fermés

Répertoire de l’enseignement agricole

Télécharger le répertoire des formations agricoles en région Auvergne Rhône-Alpes:  http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Repertoire_

Catégorie enseignement-formation, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Forum Installation en Isère

NPACT Rhône-Alpes organise un Forum Installation en Isère
Jeudi 8 Juin 2017 9h – 12h au CFPPA de La Côte Saint André
Participation sur inscription (nombre de place limité)
Une demi-journée pour découvrir la diversité des choix d’installation en agriculture, et les types d’accompagnements qu’offrent les membres du réseau INPACT en Isère :
Accueil Paysan – ADABio – ADDEAR – AFOCG des Alpes – Réseau des AMAP – Terre de Liens.
Le Point Accueil Installation de la Chambre d’Agriculture de l’Isère sera également présent.

Date/Horaires/Lieu : Jeudi 8 juin 2017, 9h – 12h au CFPPA de de La Côte Saint André.
Public : Étudiants en BPREA (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) et porteurs de projet. Plus particulièrement les BPREA de St Ismier, La Côté-Saint-André.

Objectifs :
• Identifier ce que sont l’agriculture bio, l’agriculture paysanne, les circuits courts, les AMAP, l’accueil à la ferme…
• Découvrir la diversité des choix d’installation en agriculture.
• Échanger avec des paysans installés.
• Repérer les structures qui peuvent accompagner les porteurs de projet.
Gratuit : Cette action bénéficie d’un financement du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

INSCRIPTION : auprès de Nicolas Ghiotto, animateur de l’ADABio en Isère et coordinateur de ce Forum : nicolas.ghiotto@adabio.com / 06.26.54.37.85

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Mondial des métiers 2017 – Lyon-Eurexpo

La 21ème édition du salon « Mondial des métiers » aura lieu du 2 au 5 février, à Lyon-Eurexpo.

Des métiers 100 % nature !

Venez découvrir l’agriculture, ses métiers, ses parcours de formation et de réussite, au Mondial des Métiers, du 2 au 5 février à Eurexpo Lyon !

  • Toutes les composantes de l’enseignement agricole et agroalimentaire d’Auvergne-Rhône-Alpes seront réunies pour vous renseigner sur les parcours de formation et les établissements de notre région (enseignement public, enseignement privé, maisons familiales rurales, ISARA-Lyon et VET’Agro Sup).

  • Vous voulez des informations sur les métiers ? Vous recherchez un emploi ? Vous souhaitez créer votre entreprise ? L’AREFA, la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, l’UNEP et l’IFCE/Equi-ressources répondront à vos questions.

  • Du CAP au niveau ingénieur, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour réussir votre parcours de formation.

A l’occasion du Mondial des métiers, 2 guides des formations sont édités, consultables et téléchargeables

Pour découvrir concrètement les métiers, nous vous proposerons de participer à des ateliers, des rencontres et des animations autour d’une mini-chaîne de fabrication agro-alimentaire, d’un simulateur de traite, d’un atelier horticulture-maraichage, d’un espace viticulture avec une démonstration de micro-vinification et des aménagements paysagers. Pour la première fois, des démonstrations d’éducation canine et la reconstitution d’un mini-espace de vente en animalerie seront également proposées.

- Découvrez le programme des animations, le plan du salon, préparez votre visite, pré-inscrivez vous à des ateliers sur le site Mondial des métiers

Et sur les réseaux sociaux :

- Facebook Mondial des métiers

- Twitter Mondial des métiers

- Instagram Mondial des métiers

- Youtube Mondial des métiers

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

La Journée des Talents: un temps fort pour les MFR..

Ce samedi 28 janvier s’est déroulée la seconde édition de la Journée des Talents MFR,
au sein des 74 MFR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette journée vise à célébrer les talents formés dans les établissements. Elle est aussi destinée à promouvoir la vision de l’alternance et de la pédagogie des MFR.

Suite au succès de cette première édition, les MFR ont décidé de modéliser le concept de la Journée des
Talents et de donner rendez-vous aux jeunes en orientation pour un temps fort qui va bien au-delà d’une simple journée portes-ouvertes.

En effet, la Journée des Talents est un temps pour les jeunes, les formateurs et les MFR dans leur ensemble, pour dévoiler leurs expériences et partager leurs savoir faire.
C’est l’occasion aussi de leur laisser la parole afin qu’ils témoignent de leur métier, passion ou plus largement de l’accompagnement spécifique en MFR.

Nous avons rencontré à la MFR de Vif Pierre Pivotsky, président de la fédération régionale des maisons familiales et rurales d’Auvergne Rhône-Alpes.

 » La fusion des fédérations régionales d’Auvergne et de Rhône-Alpes est une très bonne chose car nos territoires et par ricochet nos formations sont très complémentaires. Nos 74 établissements répartis sur notre région accueillent cette année 17400 jeunes, apprentis adultes dont 4500 apprentis/pré-apprentis, 7900 scolaires alternants et 5000 adultes. Nous proposons 180 formations en alternance.

Notre force est que nous savons nous adapter, adapter nos formations en fonction des demandes, des emplois. Nous devons en effet coller nos formations à la réalité de l’emploi. « 

Pierre Pivotsky l’a confirmé:  » les MFR sont des acteurs liés aux territoires . A travers les formations mais aussi à travers les services qu’elles offrent:

• Mise à disposition des locaux de la MFR le week-end et les périodes de congés aux habitants, associations, collectivités locales, …
• Prêts de salles pour des réunions
• Fabrication de repas par le pôle de restauration de la MFR pour les écoles primaires de proximité
• Animation par les élèves de temps forts locaux : marchés de produits locaux, fêtes, temps d’accueil périscolaire.

A noter aussi que plusieurs MFR metttent au service de leur commune une prestation repas pour les écoles primaires évitant ainsi à la collectivité des frais importants pour satisfaire à cette demande des familles. Oui nous souhaitons rendre service  à nos territoires. »

mfr

Pierre Pivotsky, à droite, accueilli en particulier par Claude Vallon et Virginie Delaveaud, présidente et directrice de la MFR de Vif, Guy Genet maire.. Découvrir cet article

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

LES MFR AUVERGNE-RHÔNE-ALPES: une action commune au service de l’éducation

La réforme territoriale et le nouveau dessin de la carte des régions ont été porteurs
de changements au sein des Fédérations des MFR. Auvergne et Rhône-Alpes ne font plus qu’une..

Les fédérations régionales des MFR se sont réorganisées et la Fédération Régionale regroupe désormais :
• trois Fédérations Départementales : Ain, Isère, Rhône
• deux Fédérations Interdépartementales : Drôme et Ardèche – Savoie et Haute-Savoie
• une Fédération Territoriale Loire et Auvergne : Allier, Cantal, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme.

L’ensemble des MFR connait une impulsion nouvelle avec cette réorganisation du territoire renforçant la volonté d’avancer à l’unisson avec le même objectif : promouvoir une alternance basée sur le développement personnel.
C’est aussi une distribution des aides plus équilibrée : désormais les MFR d’Auvergne bénéficient des mêmes aides que les MFR de Rhône-Alpes pour la mise en place d’actions d’animation, de promotion ou le développement de projets au sein de leurs structures.
En 2017, la Fédération d’Auvergne-Rhône-Alpes aura pour principal objectif de mettre en synergie les MFR sur son nouveau territoire. Cela passera notamment par une présence commune sur des salons stratégiques tels que les salons de l’étudiant organisés sur les différents départements, mais aussi le Mondial des métiers à Lyon et les salons secteurs tels PAYSALIA, etc.

Dominique Chartier, directeur adjoint de la Fédération Régionale des MFR nous a précisé:  » Les MFR ont toujours été des acteurs du territoire, bien implantées dans le monde rural.. La nouvelle organisation va encore davantage asseoir ces démarches d’autant plus que si les ex régions d’Auvergne et de Rhône-Alpes étaient différentes, elles étaient complémentaires.. Une complémentarité qui est un formidable atout au niveau du panel des formations..Cela dit nous gardons toujours à l’esprit que la finalité c’est l’emploi.. « 

Dominique Chartier confirmant que les formations se feront toujours par l’alternance:  » permettre aux jeunes d’apprendre à l’école mais aussi sur le terrain c’est gage de réussite.. » Une réussite d’autant plus programmée que  » nous essayons de coller nos formations au marché de l’emploi.. »

Les 74 MFR de notre régions dispensent donc 180 formations en alternance dont plusieurs titres inscrits au répertoire national de la certification professionnelle.

UN RICHE CHOIX DE FORMATIONS

Les MFR proposent des formations dans des secteurs variés :
• Aménagement, environnement & agriculture : Aménagement de l’espace, Étude de
l’environnement et de l’eau, Horticulture et fleuristerie, Métiers du cheval, Viticulture et
OEnologie, Agriculture et Élevage…
• Bâtiment : Électricité et Électrotechnique, Bâtiment, Bois
• Commerce : Vente, Commerce et Distribution
• Maintenance et mécanique : Maintenance agricole, Mécanique automobile et Aéronautique
• Métiers de bouche : Bouche, Hôtellerie et Restauration, Agro-alimentaire, Bio-industrie et
Bio-technologies
• Orientation : Orientation 4e, 3e, 2de, 1 re, DIMA
• Services : Sport et animation, Services aux personnes et aux territoires, Tourisme et Accueil,
Secrétariat, Comptabilité, Gestion et informatique
L’ensemble de ces formations répond à un véritable besoin sur le territoire.

DES FORMATIONS ATYPIQUES

Les MFR proposent également des formations insolites et spécifiques qui s’adressent aux passionnés. C’est le cas, par exemple, de la MFR de Cruseilles (74) qui propose une formation aviation, unique en son genre en France !

Il est à noter un taux de 87% de réussite aux examens en 2016

La journée des talents

Le 28 janvier prochain aura lieu la seconde édition de la Journée des Talents MFR, de 10h à 17h au sein des 74 MFR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette journée vise à célébrer les talents formés dans les établissements et est aussi destinée à promouvoir la vision de l’alternance et de la pédagogie des MFR.
Un temps fort dans une période d’orientation clé : le premier trimestre 2017 ! Période où beaucoup de jeunes ainsi que leurs parents se posent la question d’un choix de formation pertinent et épanouissant.

Contacts:

1

http://www.mfr-auvergne-rhone-alpes.fr/

Catégorie enseignement-formation, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

En 3 ans, plus de 85 000 agriculteurs formés sur les thèmes de la multiperformance et de l’agroécologie

Depuis 3 ans déjà, les montants financiers du fonds de formation professionnelle VIVEA consacrés à ces thématiques sont en augmentation : 7,2 millions d’euros en 2014, 9 millions d’euros en 2015 et très
probablement 10 millions en 2016. Les agriculteurs sont demandeurs : plus de 85 000 agriculteurs auront suivi des formations sur ces trois dernières années.

La multiperformance est une priorité du Plan Stratégique Triennal VIVEA depuis plusieurs années. De nombreux comités régionaux VIVEA se sont fortement mobilisés pour développer les formations.
La Bretagne, les Pays de la Loire, l’Occitanie et la région Auvergne-Rhône-Alpes sont particulièrement dynamiques. Ces 4 régions totalisent à elles seules plus de 4 600 formations sur les 9 800 réalisées sur ces thèmes dans toute la France.

Réuni le 13 décembre, le Conseil d’administration de VIVEA a voté son programme d’activité pour l’année 2017. Le développement des formations concourant à la multiperformance économique, sociale et
environnementale des entreprises agricoles reste l’un des axes stratégiques de cette nouvelle année. En 2017, sur un budget de 60 millions d’euros consacrés à la formation, VIVEA attribuera une part importante de son enveloppe à des formations liées aux modes de production innovants et assurera la prise en charge financière totale de ces formations.

En cette période de crise, la formation a plus que jamais un rôle à jouer pour accompagner les chefs
d’entreprise et leur donner les moyens de s’adapter et de maintenir leurs activités. Elle peut accompagner la transition de l’agriculture vers des modèles de production plus durables, plus résilients et performants économiquement.

Christiane LAMBERT, présidente de VIVEA : « Les chefs d’entreprise agricole sont déjà nombreux à avoir modifié leurs pratiques dans un objectif de multiperformance, montrant ainsi que la formation continue est un levier puissant de transition».

Catégorie agriculture, enseignement-formationCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+