Archive | grand angle

Critérium du Dauphiné 2020 en Isère : port du masque obligatoire


A la demande d’ASO, organisateur du Critérium du Dauphiné, Lionel BEFFRE, préfet de l’Isère, a décidé de prescrire le port du masque dans le cadre des étapes qui ont lieu en Isère. Cette mesure concerne les zones de départ et d’arrivée de cette épreuve sportive mais également l’ensemble du parcours de la course.

En effet, bien que la situation sanitaire demeure sous contrôle en Isère, la propagation du virus est toujours active.

Les étapes concernées sont les suivantes :

  • Vienne (Isère) – Col de Porte (Isère) le 13 août 2020 ;

  • Corenc (Isère) – Saint-Martin-de-Belleville (Savoie) le 14 août 2020.

Au-delà du seul port du masque, le préfet de l’Isère en appelle à la responsabilité de tous dans l’application des gestes barrières qui doivent impérativement être respecté :

  • Se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ;

  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;

  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter ;

  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.

Catégorie sportCommentaires fermés

PARIS-NICE : arrivée à La Côte partiellement à huit clos

La « course au soleil » est jusqu’ici maintenue par la société organisatrice Amaury Sport Organisation (ASO). Son arrivée à La Côte Saint-André se déroulera ce jeudi 12 mars partiellement à « huis-clos ».

La course cycliste internationale Paris – Nice s’est élancée ce dimanche. Le contexte sanitaire lié à l’évolution du Coronavirus dans notre pays impose néanmoins une adaptation des organisations et des comportements.
Aussi, le Département et la commune de La Côte Saint-André, en lien avec ASO, informent que les 300 derniers mètres de l’arrivée dans la cité côtoise, comme dans l’ensemble des sites arrivées de l’épreuve, auront lieu partiellement à « huis-clos ». Ainsi, les 300 derniers mètres de l’arrivée, avenue Hector Berlioz, seront fermés au public.
Les spectateurs peuvent néanmoins suivre la course et encourager les cyclistes le long des routes et applaudir les sportifs durant les 46 kilomètres que la course parcourt en Isère.

« Nous ne pouvons pas faire fi du contexte sanitaire qui évolue jour après jour et les restrictions vis-à-vis du public sont prises à regret tant nous savons l’attente grande et l’enthousiasme important autour de cette course qui revient en Isère. Nous sommes en lien continue avec ASO. Nous avions imaginé que la fête soit un peu plus large que le seul cadre sportif. Ce ne sera pas le cas mais en responsabilité, nous devons nous limiter au cadre strictement sportif », indique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.
« Il faut s’adapter. C’est ce que la commune fait en lien avec l’ensemble des parties prenantes (associations…) qui oeuvrent depuis plusieurs semaines à la réussite de cet événement. Des animations étaient prévues sur la ligne d’arrivée. Elles n’auront pas lieu. Je ne doute pas que tout le monde comprend que nous sommes dans une situation très particulière qui impose d’être très pragmatique. Il en va de l’intérêt général », précise pour sa part Joël Gullon, Maire de La Côte Saint-André.

Catégorie Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

Le Dauphiné en Isère!

La société Amaury Sport Organisation vient d’annoncer officiellement le parcours de
l’édition 2020 du Critérium du Dauphiné. Pour sa 72e édition, la course traversera la
Chartreuse avec, le 4 juin, une arrivée inédite pour l’épreuve au col de Porte, dans la
commune de Sarcenas, et un départ le lendemain matin depuis les coteaux du massif
dans la commune de Corenc, vers la vallée du Grésivaudan. Grenoble-Alpes Métropole
se félicite de cette décision, qui vient concrétiser les efforts réalisés ces dernières années,
d’une part pour accueillir de grands événements sportifs indispensables à l’animation
et à l’attractivité du territoire, d’autre part pour encourager la pratique du vélo sous
toutes ses formes.
La 72e édition du Critérium du Dauphiné se déroulera du 31 mai au 7 juin 2020. Partie de Vienne, la 5e étape de la course arrivera dans la métropole grenobloise jeudi 4 juin, avec une ligne d’arrivée située au col de Porte – une première pour le Critérium – après un passage par Voreppe, Saint-Égrève, Quaix-en- Chartreuse et le col de Palaquit.

Le lendemain matin, vendredi 5 juin, les coureurs prendront le départ depuis la commune de Corenc, avant de descendre dans la vallée du Grésivaudan, direction Saint-Martinde-Belleville, en Savoie, arrivée de cette 6e étape.
Réputé difficile et sélectif, le Critérium du Dauphiné constitue pour les coureurs une bonne épreuve de
préparation au Tour de France, qui sera lui-même accueilli sur le territoire métropolitain les 14 et 15
juillet. À noter que le Tour de France empruntera également le Col de Porte le 14 juillet.
L’annonce d’ASO vient ainsi confirmer le choix de la Métropole en faveur du retour sur son territoire
de grands événements sportifs et culturels, sources d’animation du territoire et d’activité économique.
Internationaux de patinage (2017, 2018 et 2019), Mondial U18 de hockey sur glace (2019), Coupe du Monde
féminine de football (2019), Tour de France (2020), Critérium (2018)… Autant de manifestations sportives
pour lesquelles la Métropole grenobloise s’est fortement impliquée, en lien avec les autres collectivités
locales du bassin grenoblois.
Avec le Tour de France et le Critérium du Dauphiné, l’été 2020 sera incontestablement placé sous le
signe du vélo dans la métropole grenobloise. Soucieux d’encourager la pratique cyclable, la Métropole et
ses partenaires (Ville de Grenoble, Smmag, Département…) accompagneront ces deux grands rendez vous
de diverses manifestations autour du vélo, sous toutes ses formes.

Bénéfique pour la santé, nécessaire à la réduction du trafic automobile, et donc à l’amélioration de la qualité de l’air, le vélo est également le moyen de transport le plus rapide en milieu urbain. Grenoble a été classée ville la plus cyclable de France dans le dernier baromètre de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

cri

Catégorie La Métro, sportCommentaires fermés

A la découverte des gîtes de pré clos à St Andéol

St Andéol est une petite commune de 120 habitants située au cœur du Balcon-Est du Vercors. Une de ses particularités est d’avoir une vue majestueuse sur des falaises calcaires impressionnantes.Et des gîtes communaux.. 6 au total.

Situé à 1200 mètres d’altitude, à à peine  une heure de Grenoble,  le village propose diverses activités liées à la nature: ski.. randonnées etc..

St Andéol est également devenu au fil du temps une terre d’accueil en proposant un hébergement diversifié: gîtes de groupes, centre de vacances, gîtes ruraux.. Avec une particularité non singulière: 6 gîtes communaux.

Pour en savoir plus nous avons rencontré madame le Maire Solange Saulnier. Celle ci nous a indiqué que les gîtes communaux est une histoire ancienne sur St Andéol . Il y en avait 4 répartis dans 2 bâtiments  Hélas, la commune a été obligée de les vendre suite à des soucis financiers..

Mais l’idée de refaire des gîtes a très vite fait son chemin… Il fallait en effet faire revenir de la clientèle sur St Andéol, lui offrir des hébergements afin qu’elle connaisse le village, puisse s’adonner a diverses activités, profiter du paysage..Il faut dire aussi que la station de Gresse en Vercors n’est située qu’à une petite dizaine de kilomètres de St Andéol.

Autre attrait: faire vivre le commerce local et surtout les fermes locales qui proposent des produits d’une qualité  » topissime »: viande, fromages en particulier..

6 gîtes seront donc construits répartis dans trois chalets totalement identiques. Gîtes qui peuvent accueillir 6 personnes chacun.

La commune demandant au milieu des années 2000 que les gîtes soient gérés par le centre communal de vacances Tétras Lyre. Celui ci dispose en effet toutes les capacités pour gérer les gîtes communaux..Tétras Lyre un site particulièrement bien adapté à l’accueil des groupes.

Le centre qui dispose de 17 permanents s’occupe bien évidemment de la gestion de la clientèle mais aussi de l’entretien des gîtes.

 » Très régulièrement un point est fait et la direction du centre nous informe de ce que l’on peut modifier, améliorer, afin d’offrir un confort maximum à notre clientèle » nous précise Solange Saulnier.

Des familles, des randonneurs, des gens de passage, des ouvriers se succédant dans les gîtes tout au long de l’année dans les gites communaux  » aux chalets de pré clos..

Bien entendu nous avons profiter de cet hébergement… Franchement  » ça vaut le détour »

Pour en savoir plus  sur les gîtes de France en Isère

Gîtes de France Isère Partageons des moments uniques

Gilbert PRECZ

Voici quelques photos pour vous donner envie…







Catégorie tourisme, évasionCommentaires fermés

PARIS-NICE ARRIVE A LA COTE SAINT-ANDRE : UN EVENEMENT

Le Département et la Ville sont fiers d’accueillir l’arrivée de la 5ème étape de Paris-Nice, le 12 mars, à La Côte Saint-André, d’autant qu’un tel événement était attendu en Isère depuis un quart de siècle ! Cette année 2020, le département aura donc l’honneur de recevoir Paris-Nice, le Tour de France et le Criterium du Dauphiné.

Paris-Nice en Isère, un événement rare, une vitrine de promotion formidable
Depuis sa création en 1933 et après 78 éditions de la « Course au soleil », ce sera la deuxième fois seulement que l’Isère accueillera une arrivée d’étape du Paris-Nice. Un évènement festif que le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et le Maire de La Côte Saint-André, Joël Gullon, sont fiers de recevoir le 12 mars dans la Bièvre.
Clin d’oeil, l’arrivée sera jugée sur l’avenue Hector Berlioz à La Côte Saint-André, patrie du célèbre compositeur de musique classique. Le sport sera alors intimement lié à la culture.
Jusqu’ici, la seule arrivée d’étape en Isère a eu lieu à la station de Vaujany, en 1994. C’était il y a plus de 25 ans. Le Suisse Pascal Richard avait alors remporté cette étape avant de devenir, deux ans plus tard, champion olympique.
Paris-Nice est la première grande course à étapes du calendrier cycliste international de l’année, une course souvent préparatoire pour le Tour de France. Les meilleurs cyclistes mondiaux seront donc le 12 mars à La Côte Saint-André (voir encadré ci-dessous) ! De quoi faire vibrer l’Isère qui porte le cyclisme dans son ADN.
Paris-Nice assure une belle vitrine de promotion du territoire, grâce à la forte médiatisation de cette course de renom avec, en 2019, pour référence :
o Près d’1,8 million de téléspectateurs chaque jour
o Une diffusion dans 190 pays
o L’accréditation de 90 médias

2020, une très grande année vélo grâce au Département
Une arrivée d’étape de Paris-Nice à La Côte Saint-André, trois jours du Tour de France en Isère, dont une étape 100 % iséroise, le Criterium du Dauphiné : autant dire que 2020 sera une très grande année vélo ! Ce programme en Isère, particulièrement dense et riche, n’est en rien le fruit du hasard. Il est le fruit d’un travail approfondi entre le Département et ASO depuis un peu plus de 2 ans.
Le Président Jean-Pierre Barbier a travaillé en étroite confiance avec Christian Prudhomme, le Directeur du Tour de France, pour que le territoire puisse être à l’honneur lors de ces courses et montrer ainsi tous ses atouts.


« Paris-Nice va permettre au département de démontrer sa capacité à accueillir de grands événements sportifs, et de confirmer son dynamisme sportif et culturel. J’invite d’ores et déjà les amateurs de vélo et de sport, tous les habitants de la Bièvre et de l’Isère, à venir participer à cette fête populaire à La Côte Saint-André le 12 mars », souligne Jean-Pierre Barbier, le Président du Département de l’Isère.

De son côté, Joël Gullon, Maire de La Côte Saint-André, indique : « Je suis particulièrement heureux que La Côte Saint-André, aux côtés du Département, ait été choisie pour cette arrivée d’étape de Paris-Nice 2020. Le 12 mars, nous avons décidé de mettre à profit cette manifestation sportive pour permettre aux habitants du territoire et à tous les passionnés de vélo, de vivre un sprint final engagé dans cette longue ligne droite qu’est l’Avenue Hector Berlioz. Avec des animations gratuites et ouvertes à tous dès le début d’après-midi, chacun pourra vivre un moment inoubliable à La Côte Saint-André ».

Catégorie Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

Le changement climatique devrait être la première priorité du Parlement Européen..

La lutte contre le changement climatique devrait être la première priorité du PE, révèle un nouvel Eurobaromètre, qualifiant les manifestations des jeunes de facteurs d’influence majeurs.

climat

« La lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, des océans et de la biodiversité » devraient être les priorités absolues du Parlement européen, affirment les citoyens dans un nouveau sondage Eurobaromètre demandé par le PE et mené en octobre 2019. Le changement climatique était déjà l’une des raisons qui avait poussé les citoyens à se rendre aux urnes lors des élections européennes en mai dernier, en particulier chez les jeunes. Aujourd’hui, pour la première fois, les citoyens mettent le changement climatique en première position de la liste des priorités de l’Eurobaromètre.

Au total, 32% des Européens (39% des Français, 38% des Belges et 36% des Luxembourgeois) mentionnent la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement comme la première question devant être abordée par les eurodéputés. Il s’agit de l’élément le plus mentionné dans 11 États membres, en particulier en Suède (62%), au Danemark (50%) et aux Pays-Bas (46%).
Par ailleurs, les participants au sondage Eurobaromètre ont été interrogés pour déterminer quelle question environnementale était la plus urgente. Une majorité absolue des Européens (52%) estiment qu’il s’agit du changement climatique, suivi de la pollution atmosphérique (35%), de la pollution marine (31%), de la déforestation et de la quantité croissante des déchets (28% chacune).

Le Président du Parlement européen, David Sassoli a déclaré: « Ce sondage montre très clairement que les Européens veulent des mesures européennes pour lutter contre le changement climatique. Hier à Strasbourg, le Parlement a justement approuvé une résolution déclarant l’urgence climatique et environnementale en Europe et dans le monde. Nous écoutons nos citoyens et soulignons la nécessité de traduire les paroles en actes. »
Les manifestations des jeunes font une différence

Au cours de l’année dernière, des manifestations menées par des jeunes, comme le mouvement #FridayForFuture de la Suédoise Greta Thunberg, ont mobilisé des millions de personnes en Europe et dans le monde.
Ce nouveau sondage Eurobaromètre montre que près de six Européens sur dix sont confiants ou convaincus que les manifestations des jeunes ont un impact direct sur les politiques tant au niveau national qu’européen.

Les Irlandais (74%), les Suédois (71%) et les Chypriotes (70%) sont les plus convaincus par le fait que les manifestations aboutiront à des mesures politiques européennes, contre 42% des Tchèques et 47% des Britanniques. Concernant les Belges, les Luxembourgeois et les Français, les chiffres se montent respectivement à 57%, 57% et 55%.


Contexte
Depuis 1973, l’Eurobaromètre mesure les impressions et les attentes des citoyens européens à l’égard de l’UE. Kantar a rassemblé ces données pour l’Eurobaromètre et le travail sur le terrain s’est déroulé entre le 8 et le 22 octobre dans les 28 États membres de l’UE. Un échantillon de 27 607 répondants représentatifs, âgés de plus de 15 ans, ont été interviewés en personne pour le rapport.

Catégorie Union européenne, nature, planète TerreCommentaires fermés

Villard de Lans dans la légende du Tour de France

34 979 communes en France…et seulement 20 désignées parmi toutes celles qui se disputent l’honneur d’accueillir une étape du Tour de France sur le chemin des Champs Elysées, en juillet.

Et chaque année, une seule a le privilège de vivre cette journée exceptionnelle le 14 juillet, jour de Fête Nationale.

Le Directeur de la société du Tour de France, Christian Prud’homme, a dévoilé, le 15 octobre, le parcours de l’édition 2020 : le 14 juillet 2020, ce sera… Villard de Lans !
La Fête Nationale s’annonce d’ores et déjà internationale sur le plateau du Vercors, puisque le 3e évènement sportif le plus médiatisé de la planète s’arrêtera chez nous.
A l’annonce officielle du parcours de la Grande Boucle, Chantal Carlioz, Maire de Villard de Lans, déclarait le 15 octobre, aux côtés de Jean Pierre Barbier, président du département de l’Isère et de Franck Girard, président de la communauté de communes du massif du Vercors, « c’est une joie pour tous les isérois et tous les habitants du Vercors. Et un signe fort de reconnaissance du rayonnement de Villard de Lans, de sa dynamique touristique et de son attractivité. »

Tout sauf un hasard

Villard de Lans ville étape, ce n’est pas le fruit du hasard. Villard a déjà accueilli le Criterium du Dauphiné, cher à Bernard Thévenet.

Et depuis 10 ans, Villard fait l’actualité vélo avec le Vélo Vert festival : c’est à la fois l’ouverture de la saison, le premier centre d’essai VTT au monde, la grande Fête du VTT qui réunit chaque année 35 000 visiteurs ! De plus, avec l’arrivée de Tony Parker à la tête de la société des remontées mécaniques de la station, Villard de Lans est plus que jamais tournée vers un tourisme 4 saisons qui se réinvente en permanence.

Quoi de plus logique que d’accueillir la grande famille du vélo l’été prochain, à l’heure où les télésièges seront en activité pour conduire randonneurs à pied et à Vtt sur les hauteurs du Vercors, avant, pendant et après le passage de la course.

Une grande fête populaire

Comme le souligne Chantal Carlioz, aux côtés de Bernard Thévenet ( notre photo ) le Tour de France n’est pas qu’une affaire de cyclistes :cha car

« Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir le Tour, parce que c’est le seul évènement qui va à la rencontre du public. Cela fait du Tour un rendez-vous populaire unique en son genre. Le Tour de France est avant tout un Tour en France, qui rassemble bien au-delà des passionnés de vélo, à la télévision, dans nos villes et villages, et sur le bord de nos routes départementales. »

Et de rajouter:  » L’émancipation des femmes et la progression vers plus d’égalité et de liberté est passée aussi par le vélo. En tant que femme, je souhaitais le rappeler.. »

En haut du classement général

Côté sportif l’étape villardienne s’annonce comme un temps fort à cocher sur nos agendas. La dernière ascension, par la montée de Saint-Nizier, reste dans toutes les mémoires cyclistes comme un haut lieu du duel entre Laurent Fignon et Greg Le Mond lors du Tour 1989.
Et en juillet prochain, l’arrivée sera jugée à Villard à seulement cinq jours de Paris, au milieu d’une dernière semaine de course où le sort de la course bascule.

Ce 14 juillet 2020, les planètes semblent décidément bien alignées dans le ciel du Vercors. Rendez-vous est pris avec Villard de Lans !

Le parcours de l’étape

parcours

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, sportCommentaires fermés

LE TOUR DE FRANCE REVIENT DANS LA MÉTROPOLE GRENOBLOISE

« C’est une excellente nouvelle qui récompense la mobilisation de tous les élus du territoire depuis plusieurs années auprès de l’organisation du Tour de France » ont déclaré conjointement le Président de GrenoblAlpesMétropole Christophe FERRARI et le Maire de Grenoble Éric PIOLLE.

Le 15 juillet 2020, l’étape du Tour de France partira de Grenoble, au lendemain d’une arrivée dans le Massif du Vercors, à Villard-de-Lans le 14 juillet, et à seulement quatre jours de l’arrivée sur les Champs-Elysées.
Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Éric PIOLLE, maire de Grenoble, se réjouissent de cette annonce.

Les deux élus oeuvraient ensemble depuis plusieurs années pour convaincre l’organisateur Amaury Sport Organisation (ASO) de faire à nouveau étape dans notre région, le dernier départ de la course organisé dans la région grenobloise remontant à 2014 (14e étape de l’épreuve à destination de Risoul).

En 2017, les représentants élus des 49 communes réunies au sein de la Métropole avaient ainsi publiquement exprimé leur volonté de déposer une candidature commune avec le Massif du Vercors, candidature qui avait été formulée officiellement auprès d’ASO.

L’annonce de la société organisatrice du Tour – qui se situe sur le podium des évènements sportifs les plus regardés au monde – s’inscrit dans la politique métropolitaine d’accueil de grands évènements sportifs, dans une perspective d’attractivité et d’animation du territoire
: Internationaux de France de patinage (2017, 2018 et 2019), Critérium du Dauphiné (2018),
matchs internationaux de football et rugby, Mondial U18 de hockey sur glace (2019) et bien sûr Coupe du Monde féminine de football (2019)… Autant de manifestations sportives participant à la notoriété et au rayonnement du territoire pour lesquels la Métropole s’est fortement impliquée, en lien avec les communes et les autres collectivités locales du bassin grenoblois.

Les réactions

Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole
« Cette annonce est une excellente nouvelle pour notre territoire et le fruit d’une mobilisation collective qui démontre que nous sommes capables de faire des grandes choses tous ensemble !

Le Tour de France, évènement populaire incontournable, va offrir lors de ces étapes de montagne un temps festif et rassembleur aux métropolitains, participant à l’animation du territoire, et un rayonnement international exceptionnel à notre métropole alpine. C’est avec ce double objectif que la Métropole a souhaité depuis quatre ans se positionner, avec succès dois-je le croire, comme une terre d’accueil d’événements sportifs internationaux. Je tiens à remercier ASO pour ce choix, que nous accompagnerons avec enthousiasme et conviction ! »

Éric PIOLLE, maire de Grenoble
« Il y a 100 ans, le premier maillot jaune de l’histoire était remis à Grenoble. Aujourd’hui le vélo est partout : en ville, en montagne, sur piste, sur route, pour se déplacer, pour le plaisir, pour la compétition…

Ici à Grenoble, 15% des déplacements domicile-travail se font à vélo, nous sommes donc très heureux et fiers que le Tour de France reconnaisse cette ADN du vélo avec une étape grenobloise. C’est l’aboutissement d’une candidature commune, et c’est surtout une belle fête en perspective dans tout notre territoire pour célébrer et partager notre passion du cycle.

Catégorie La Métro, sportCommentaires fermés

Tour de France: l’Isère à l’honneur

Ce mardi 14 octobre, A.S.O, la société organisatrice du Tour de France, présentait le parcours du Tour pour l’édition qui se déroulera à l’été 2020.

Le Département était présent pour cette grand-messe du cyclisme, où il a été annonce que le Tour de France allait passer 3 jours en Isère dont une étape 100% iséroise.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

Ce mardi 14 octobre, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et Martine Kohly, Vice-présidente chargée du sport, étaient présents à Paris pour l’annonce officielle du Tour de France. En effet, après l’absence d’étape iséroise lors de l’édition 2018 du Tour, le Département a travaillé de concert avec la société organisatrice du Tour, A.S.O, afin de garantir la présence de l’Isère dans le parcours 2019.

Le Département se félicite du travail de longue haleine qu’il a opéré afin de montrer les atouts que possède l’Isère. Ce travail a été concluant puisque ce sont 2 étapes qui se dérouleront en Isère cette année dont une étape 100% iséroise !

Le 13 juillet, le Tour prendra une journée de repos dans le Département. Puis Le 14 juillet, étape symbolique en raison de la fête nationale et toujours l’une des plus suivie, se déroulera l’étape 100% iséroise. L’étape partira en effet de La Tour du Pin pour rejoindre Villard de Lans. Enfin le 15 juillet, le Tour partira de Grenoble pour rejoindre Méribel.


Le Département, dont le territoire représente un terrain de jeu incomparable et une terre de cyclisme incontournable, se réjouit d’accueillir cet évènement populaire fédérateur et qui fait partie du patrimoine Français.
Le Tour de France, une formidable vitrine
Ces 3 jours seront l’occasion pour le Département de mettre en avant tout ses attraits. Grâce à la diversité de ses paysages, au cyclisme qui fait partie de son ADN, et à la richesse de son patrimoine, le Tour de France permettra une valorisation de tout le territoire isérois.
Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent la venue du Tour de France, représentant une manne très conséquente pour le secteur touristique du territoire.

« Depuis 2015, notre volonté est de faire briller l’Isère, de mettre en avant ses atouts tels que les paysages, le tourisme ou encore la gastronomie avec la marque Is(H)ere. L’Isère est un Département à fort potentiel et nous y menons des politiques ambitieuses. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département, une reconnaissance et une chance. C’est une magnifique vitrine, l’Isère est en fête ! » explique Jean-Pierre, Barbier, Président du Département.

Pour découvrir le parcours:Sans titre 3

Catégorie A la une, Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

LA MURE : LES TRAVAUX VONT BON TRAIN !

Ce samedi 13 juillet, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, était à La Mure afin de présenter l’avancée des travaux du Petit Train.

Un grand rendez-vous auquel se sont rendus les habitants nombreux, mais aussi plusieurs personnalités parmi lesquelles Eric Bonnier, maire de La Mure, Joël Pontier, Président de la Communauté de Communes de la Matheysine, Yannick Neuder, Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Lionel Beffre, Préfet de l’Isère, Marie noëlle Battistel députée.

Fabien Mulyk et Frédérique Puissat, conseillers départementaux du canton à l’origine du projet, étaient également présents.

trainDes travaux dans les temps
Suite à un effondrement survenu en 2010, le Petit Train de La Mure ne roulait plus depuis 7 ans. La volonté de le voir redémarrer un jour n’était pas non plus au rendez-vous. En 2017, le Département, convaincu de son intérêt touristique, a relancé le projet. Les travaux de remise en service du Petit Train ont débuté en 2018 comme prévu.
Depuis décembre, les travaux de dépose de la voie ferrée ont démarré sur les derniers 1,6 kilomètres de la ligne ainsi que la rénovation des ouvrages d’art qui la bordent.
Au mois d’avril dernier, ce sont les travaux du restaurant, de la gare et de l’atelier de maintenance qui ont commencé.
A ce jour, les travaux avancent dans les temps annoncés.
Ce projet représente un budget total de 26 M€ financé par le Département à hauteur de 15,7 M€ et par son délégataire de service public, EDEIS, à hauteur de 6,6 M€. Participent également au financement la Communauté de Communes de Matheysine (2 M€), la Région (2 M€) et l’Etat (160 000 €).
Jusqu’à maintenant, les travaux du Petit Train ce sont…
- 620m² de terrassement
- 4000m² de nettoyage des ouvrages d’art
-  170 mètres de garde-corps réparés
-  30% d’avancement sur les ouvrages d’art
-  1000 mètres de réseaux en tranchée pour le restaurant
- 15 km de voie ferrée

Objectif 2020 !
Comme annoncé lors de cette journée, l’avancée des travaux permet de maintenir le cap de juillet 2020 pour la réouverture du Petit Train de La Mure.
Cette réouverture, attendue par les habitants de La Mure, et plus largement de la Matheysine et de l’Isère, permettra de faire revivre cette ligne ferroviaire qui représente à la fois, un héritage du passé minier de ce territoire et un formidable attrait touristique pour le département.
A terme, l’objectif est que le train accueille environ 120 000 visiteurs par an, autant de personnes qui participeront à l’économie locale lors de la période d’ouverture (entre avril et octobre).
Ils suivront un itinéraire précis partant de la nouvelle gare de La Mure, passant par une halte au Musée Mine Image, et terminant au débarcadère de Monteynard. A l’arrivée, ils pourront découvrir le restaurant, le belvédère et une promenade panoramique.

Un nouveau logo pour le Train
En 2019, Le Petit Train de La Mure se dote d’un logo qui lui sera propre ! Ce logo reprend la couleur historique du Petit Train qui est également celle de La Mure et de la Matheysine.
On y voit en fond l’Obiou et l’Aiguille, 2 sommets emblématiques du plateau matheysin.
trin 2« C’est une fierté pour le Département de relancer ce train emblématique de notre territoire. Les isérois y sont attachés et il attirera de nombreux voyageurs désireux d’en connaitre l’histoire et de découvrir ces paysages magnifiques. Ce projet illustre bien notre volonté non seulement d’entretenir le patrimoine isérois, mais aussi de le développer et de le faire rayonner, pour faire grandir notre attractivité. Nous nous étions engagés à remettre en service le petit train. Nous avons tenu notre promesse. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

« Je suis heureux de constater l’avancée de ce projet que nous avons voulu initier avec Frédérique Puissat afin de rendre aux matheysins ce train qui leur est si cher. C’est notre devoir en tant qu’élus de porter la voix de ceux que nous représentons ; le Train de La Mure est une belle incarnation de ce rôle » ajoute Fabien Mulyk, Conseiller Départemental du canton de Matheysine-Trièves.

Catégorie Département de l'Isère, tourisme, évasionCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+