Archive | pastoralismes du monde

Prolifération des prédateurs

Le 17 juillet 2017, Emilie BONNIVARD, Vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, déléguée à l’agriculture, à la forêt, à la ruralité, à la viticulture et aux produits du terroir et Eliane BARREILLE, Vice-présidente de la Région PACA, déléguée à la ruralité et au pastoralisme ont organisé, à Valence, une réunion destinée à proposer au nouveau gouvernement des actions concrètes pour protéger durablement les éleveurs et le pastoralisme face à la prédation.

Dans un contexte de réactualisation du plan national loup et d’incertitude sur la position du gouvernement à l’égard de la protection de l’élevage face à la prédation, les propositions portées collectivement par ce groupe de travail sont les suivantes :

  • La reconnaissance du droit permanent des éleveurs à protéger leurs troupeaux, traduit par la facilitation des tirs de défense renforcée et de prélèvement en fonction de la réalité des attaques, afin que la pression baisse réellement sur l’élevage (nous sommes passés de 3 000 bêtes tuées en 2004 à 10 000 en 2016)
  • La prise en charge du budget de protection des troupeaux face à la prédation et d’indemnisation des bêtes tuées, par le budget de l’Environnement, et non par celui de l’Agriculture (le coût lié à la prédation en France était de 26 millions d’euros en 2016)
  • La reconnaissance des conflits d’usage induits par la prédation et de leurs effets négatifs sur l’économie et les emplois touristiques des territoires de montagne (appréhension des randonneurs face aux chiens de protection, parcs clos et chemins fermés, responsabilité des éleveurs et des élus en cas d’incidents entre chiens de protection et randonneurs, etc)
  • L’évaluation de l’apport des pratiques pastorales traditionnelles à la vitalité des territoires, à la biodiversité dans les alpages, et les conséquences à moyen et long terme en matière économique et environnementale de leur modification ou disparition en raison de la prédation
  • Une plus grande transparence et précision de la part de l’Etat sur le nombre effectif de loups sur le territoire national et plus précisément sur les secteurs les plus soumis à la prédation
  • La création d’une brigade d’intervention Alpes du Nord, comme celle qui intervient déjà dans les Alpes du Sud
  • La mise en œuvre de prélèvements au sein des Parcs nationaux, réalisés par les services de l’Etat, sous le contrôle de l’Administration des Parcs, afin que les troupeaux ne restent pas sans moyen de défense en cas d’attaque, comme c’est le cas aujourd’hui.

Étaient présents Claude FONT, Secrétaire général adjoint de la Fédération Nationale Ovine (FNO), Alain MATHERON, Secrétaire de l’Union pour la Sauvegarde des Activités Pastorales et Rurales (USAPR), Denise LEIBOFF, Maire de Lieuche et Présidente de l’Association des Communes Pastorales (ACP) de la Région PACA, Nicole BERTOLOTTI, Maire de Sauze et membre du conseil d’administration de l’ACP PACA, Jean-Claude GHIRAN, Conseiller municipal de Levens, membre du conseil d’administration de l’ACP PACA, Michel THOMAS, sous-directeur de la FNSEA, Marc SAVORNIN, de la FDSEA 04 et Francis SOLDA, de la FRSEA PACA et du Centre d’Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée (CERPAM).

Catégorie alpages, loup, pastoralisme, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Alexandre fils de berger… doublement primé…!

aAlexandre, fils de berger a fait l’unanimité au festival international du film pastoralismes et grands espaces. Ce film a obtenu deux prix… Celui du public et consécration suprême le grand prix du festival..

Alexandre vit dans un village de montagne et, depuis sa petite enfance, garde l’été avec son père, Fernand Léger, un millier de moutons.

A 12 ans, avec son chien Trace, il court la montagne jusque sur les crêtes.

Fernand lui transmet tout ce qu’il sait de cette vie d’alpage qu’il partage aussi avec les chamois et les marmottes… mais où rôdent parfois le lynx et le loup.

Alexandre doit apprendre à reconnaître les plantes, attraper la brebis boiteuse, descendre faire les courses au village, aller chercher l’eau à la source et côtoyer les autres bergers.

Là-haut, dans des paysages grandioses, ils vivent au-dessus du monde une belle complicité.

L’hiver est le temps de la naissance des agneaux et des sommets gravis à ski depuis la bergerie.

Alexandre espère avant tout gagner la confiance de Fernand pour garder seul le grand troupeau.

Film des cinéastes de montagne Anne et Erik Lapied.

Pour voir la bande annonce cliquer ici

Bande-annonce

Inutile de dire que toute l’équipe du film était aux anges…si je devais décrocher un titre celui décerné par le public me comblerait nous avait dit Fernand… Le film a obtenu deux récompenses…

La salle a fait une véritable ovation à la réalisatrice et à Alexandre..qui quitté Prapoutel avec deux sonnailles…

a2

Catégorie festival du film des 7 Laux, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Xème édition du Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces »


Des films, des espaces de travail, une ambiance particulière La Xème édition du Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces » et les « Rencontres Internationales du Pastoralisme » se tiendront du 10 au 13 octobre 2012 à Prapoutel les 7 Laux, au village de Vacances « les Ramayes ».

Trois jours durant, pour voir, entendre, et découvrir le pastoralisme d’ici bien sûr, mais aussi d’ailleurs, se rencontrer autour de sujets partagés par les pasteurs du monde entier. Le festival est aussi l’occasion de mettre en lumière les métiers d’éleveurs et de bergers, les engagements de ces familles dont la vie est rythmée par les saisons pastorales, les passions de ceux qui oeuvrent pour que les espaces pastoraux restent des espaces de haute qualité, accueillants, productifs de richesses.

Réalisateurs, si vous souhaitez inscrire un film: cliquer ici:

Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Création de l’association transhumance solidaire avec les Douanas ( Mali)

mali

Au cours du festival du film pastoralismes et grands espaces qui s’est déroulé au 7 Laux, en dehors des projections de nombreuses animations, des débats, étaient au programme. Cette année il y a eu en plus le lancement officiel d’une association: transhumance solidaire avec les Daounas.

Cette association oeuvrera au nord du pays, dans le cercle de Goundam, dans la région de Tombouctou. Une région qui subit de plein fouet l’avancée de la sècheresse. La desertification avance à grands pas et avec elle de nombreux problèmes directs liés à l ‘environnement, l’eau , mais également à la santé humaine, animale.

Une association locale Tassaq Daouna existe. « Elle apporte son soutien à tous les niveaux mais ce n’est pas suffisant, loin de là, voila pourquoi nous attendons beaucoup de l’association transhumance solidaire » confie son président Mohamed Ag Mohamed.

Le siège de l’association sera situé en France. Le président Rémi Perrier et son équipe va dans un premier temps structurer l’association pui ca chercher des partenaires et échanger avec le Mali.

La délégation que nous avons rencontré a beaucoup insisté sur la scolarisation dans cette région. » Nous sommes persuadés que nous ne pourrons évoluer que si nos enfants vont à l’école de façon assidue. C’est le savoir plus que le reste qui nous fera avancer. Le souci est que l’on manque d’écoles et surtout d’enseignants.

Contact: remperrier@hotmail.fr

L’association a présenté une série de diapositives, lors du festival. Afin de mieux comprendre l’enjeu de cette région, nous vous proposont de les découvrir.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

« Raclette kirghiz » grand prix du festival pastoralismes et grands espaces

C’est le film de la jeune réalisatrice suisse Sandra Hebler  » Raclette kirghiz » qui a obtenu le grand prix du festival.

Marlène Galletti, originaire du Valais, accompagnatrice en moyenne montagne et fromagère, reçoit un beau jour un appel suivi d’une proposition pour aller enseigner à des éleveurs Kirghiz à faire du fromage.

Tout a débuté lors d’un voyage au Kirghizstan ou une suissesse est sollicitée par des bergers souhaitant apprendre à faire du fromage. De retour dans son pays elle créée une association pour répondre favorablement à cette demande.

On suit donc Marlène sur les alpages du Kirghizstan, le long de la frontière avec la Chine, à 2800 mètres d’altitude et on découvre comment elle forme les bergers à la fabrication du fromage, sous une yourte.

raclette

rac 2

Photos extraites du film

Raclette kirghiz

Documentaire, 26 minutes.

Réalisatrice: Sandra Hebler/Earthling productions.

Sandra Hebler prochaine présidente du jury

rac5

Peu après avoir reçu le prix du festival, la jeune réalisatrice, Sandra Hebler a annoncé, avec beaucoup d’enthousiasme, qu’elle acceptait d’être la présidente du jury du prochain festival pastoralismes et grands espaces.


Catégorie festival du film des 7 Laux, pastoralismes du monde, questions d'actualitéCommentaires fermés

Association pastoralismes du monde: nouvel élan

fest 3

Le président Jean Picchioni a rappelé que l’association pastoralisme du monde  » est née lors d’une discussion de bout de table. nous cherchions une animation autour du pastoralisme.

L’idée de créer un festival a germé et de là est né le festival international du film  pastoralismes et espaces. La première édition s’est déroulée en 1994. On a craint un manque de films, une certaine désaffection, une lassitude. Quand je vois le nombre de films reçus cette année, la salle de projection pleine, je n’ai qu’un mot à dire: c’est formidable! »

fest 2Jean Picchioni a tenu à remercier la fédération des alpages de l’Isère qui, depuis la création du festival, a joué le jeu et assure une logistique sans faille. « La station des 7 Laux a également été et est un partenaire fidèle. »

Par contre le festival se déroule tous les deux ans, « il y a donc une année creuse. » Des idées ont germé afin de donner un nouvel élan à l’association.

Il existe déjà des projections itinérantes de films en plein air autour d’un repas de berger.  » Celles ci ont un énorme succès. »

La station des 7 Laux souhaite organiser une animation autour du pastoralisme. Le centre de vacances des Ramayes, qui accueille le festival réfléchi à la mise en place d’un tourisme pastoral avec animations, débats, visites…

Une idée a pris corps, celle d’organiser un évènement, les années sans festival dans le pays d’honneur. Cette année c’est le Maroc. La délégation marocaine présente aux Ramayes a pris la balle au bond. Un projet a pris corps et il est for possible qu’au printemps 2011 un festival de la transhumance soit organisé au Maroc Oriental. On en reparlera…

Le président Picchioni n’a pas omis de rappeler à la salle que la prochaine édition sera la 10ème.  » Un anniversaire qui sera dignement fêté! »

Composition du bureau

Conseil d’Administration

5 membres de droit :

1- un représentant de la Fédération des Alpages de l’Isère

2- un représentant de la Station des 7 Laux

3- un représentant de l’Association Française de Pastoralisme

4- Jean Picchioni

5- Yves Raffin

10 membres élus :

1- Pierre Ostian

2- Olivier Thomé

3- Alain Xouillot

4- Abderrahmane Mejdoubi

5- Mohamed Ag Mitta

6- Aboud Salah-Bey

7- Ousmane Sow

8- Doutchi Mahamanne

9- Isolde de Sborowski

10- Anne-Laurence Mazenc

Catégorie pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Festival et des Rencontres internationales du pastoralisme

Ce moment est privilégié pour mettre en valeur les hommes, les femmes et leurs familles qui conduisent leurs troupeaux sur de vastes espaces pastoraux, aux qualités et contraintes multiples. Le festival est aussi un espace de travail où se rencontrent les professionnels du Cinéma, de la télévision, de la vidéo, produisant autant de regards et de témoignages sur ces éleveurs et bergers aux traditions bien souvent orales.

Alors si vous avez envie de partager ces moments, si vous avez connaissance d’un film ou d’initiatives ayant pour thème les bergers (du monde), les alpages, les estives, les parcours, les transhumances…, les éleveurs et bergers des quatre coins du monde, les troupeaux, les pratiques d’élevage extensif mobilisant des ressources naturelles renouvelables, etc…. Merci de  les signaler par mail (festival7laux@alpages38.org) ou par courrier à Festival du Film Pastoralismes et Grands Espaces – La Grange – 38190 Les Adrets.

Pendant le festival, des ateliers et divers temps privilégiés seront organisés, permettant les échanges avec les habitants de Belledonne et du Grésivaudan, mais aussi dans l’objectif de faire se rencontrer, ceux qui, de près ou de loin, travaillent avec, ou pour les bergers et les éleveurs.

Si vous êtes pasteur, éleveur, pastoraliste, technicien d’élevage, vétérinaire en milieu rural, chercheur, enseignant, cinéaste ou tout simplement passionné par ces milieux et pratiques, vous êtes les bienvenus dans ces discussions, avec vos posters, exposés, questions…

A noter que pour cette 9ème édition c’est le Maroc qui aura le privilège d’être l’invité d’honneur du festival.

Contact :
Festival Pastoralismes et Grands Espaces
La Grange
38190 LES ADRETS
FRANCE
Tel :+33 (0)4 76 71 10 20
Fax :+33 (0)4 76 71 10 29
festival7laux@alpages38.org

Une manifestation dont sillon38.com en est le partenaire média.

Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Partenariat Gîtes de France Isère-gîtes du Maroc Oriental

Comme vous avez pu le lire sur sillon38.com, la Fédération des Alpages de l’Isère et l’Association pastoralismes du monde ont organisé un voyage d’étude au Maroc afin de traiter de plusieurs dossiers. Bilan de cette mission avec Abderrahmane Mejdoubi, éleveur ovin et membre de l’association nationale des éleveurs ovins et caprins du Maroc.

Auparavant il a tenu à nous préciser que Lichen, la chienne Border Collie qui mène les troupeaux de son élevage « va bien. Cette expérience est très positive. On doit la pérenniser. De nombreux éleveurs sont intéressés par ce nouveau mode de travail. Lichen facilite le travail du berger. On va également réfléchir à la mise en place de matériel de contention. Celui-ci facilitera également notre travail et favorisera le bien être des animaux. »

Le principal axe de la visite a été l’approche du tourisme rural. « Nous sommes en pleine réflexion sur ce sujet. Le but étant, à travers une diversification, d’offrir une plus-value aux agriculteurs, aux éleveurs.  Les membres de la mission nous ont confirmé que nous avons un potentiel touristique important. Reste maintenant à trouver les moyens de lancer cette activité. J’ai beaucoup apprécié la proposition de Bruno Bernabé, directeur des Gîtes de France Isère qui consiste à mettre en place des partenariats entre certains gîtes de ce département et ceux existant ou à venir du Maroc oriental. »

mejdoubi

Nous sommes sur les terres d’Abderrahmane Mejdoubi. Celui-ci, éleveur, sur les plateaux du Maroc oriental envisage de créer une structure d’accueil touristique. Bruno Bernabé, directeur des Gîtes de France Isère lui prodigue ses premiers conseils.

Dernier point abordé: le festival du film pastoralisme et grands espaces. Celui-ci se déroulera aux 7 Laux du 13 au 16 octobre 2010. Le Maroc en sera l’invité d’honneur. « Nous sommes très heureux de cette reconnaissance. Nous travaillons en permanence sur ce dossier. Les festivaliers vont grâce à cette manifestation découvrir notre pays. Nous en sommes très fiers. Bien entendu, nous présenterons un film en compétition. »

Le Maroc oriental a tous les atouts pour réussir son tourisme rural

Bruno Bernabé découvrait le Maroc Oriental:  « J’ai trouvé une région riche de par sa diversité de paysages, de culture, au niveau social, économique. A cela on peut ajouter la gentillesse, le sens de l’accueil des marocains sans oublier leur cuisine. Oui, le Maroc Oriental a tous les ingrédients nécessaires pour se lancer dans le tourisme rural. Je dirai même que ses acteurs doivent inventer une autre forme de tourisme, un tourisme raisonné. Il faut à mon sens ne pas tomber dans le piège du tourisme de masse, géré par les tours opérators.

J’ai le sentiment que les agriculteurs, éleveurs de cette région ont la même réflexion, la même problèmatique que celles qu’avaient leurs homologues français quand ils ont lancé le mouvement Gîtes de France, en 1960. Ce concept est transportable au Maroc Oriental avec, bien entendu, des aménagement bien spécifiques. »

Les Gîtes de France Isère se disent prêts à aider les Marocains qui veulent se lancer dans l’aventure du tourisme rural. « Nous pouvons mettre nos compétences à leur disposition en fonction de leurs demandes. Je pense également que l’on peut mettre en place des échanges, parrainages entre certains gîtes de notre département et ceux du Maroc Oriental, existants ou à venir. Un partenariat gagnant-gagnant. « 

Celui-ci devrait rapidement se mettre en place.



Catégorie coopération internationale, pastoralismes du monde, tourismeCommentaires fermés

Figuig: une oasis…

La délégation isèroise présente au Maroc a poursuivi sa visite de l’Oriental en prenant la direction du sud à destination de Figuig.

Figuig est classée parmi les oasis présahariennes et marque au Maroc la limite nord de la zone climatique du palmier dattier. Figuig, 15000 habitants compte environ 150 000 palmiers dattiers qui appartiennent à 400 propriétaires. La production de dattes étant de 400 tonnes. Le palmier dattier est la locomotive de l’économie de cet oasis.

La variété Aziza  qui représente environ 6% de la palmeraie est reconnue pour ses qualités organoleptiques, excellentes, et par une très bonne conservation des fruits. Elle est devenue un produit recherché et de très grande valeur commerciale. L’obtention de la labellisation IGP ne fait que confirmer les qualités de cette datte. Hélas, la palmeraie souffre d’une maladie cryptogamique, le bayoud, qui dessèche les arbres et les font crever.

Autre souci: la reprise des palmeraies. Adelkalek Habbal, secrétaire général de la coopérative Almassiria: « De nombreuses parcelles sont abandonnées par leurs propriétaires, trop âgés et les jeunes ne prennent pas la relève. Il faut dire que nous sommes obligés de vendre les dattes à des prix trop bas par rapport aux coûts de production à cause de la concurrence locale mais également étrangère: Algérie, Tunisie, Irak…. »

L’auberge Oasis: quel accueil!

Figuig connaît un essor touristique important qui demande un développement des structures d’accueil.

Nous avons eu la chance d’être hébergés à l’auberge Oasis tenue par Smail et sa famille. Il s’agit d’un ryad pouvant loger une vingtaine de personnes. Tout est bien pensé et la vie se fait de façon locale. Un exemple, les repas. Ils se prennent autour d’une table basse, assis sur des tapis. Les plats préparés par les femmes sont copieux et excellents. Ah, le tajine, le couscous, le petit déjeuner: croyez le connaisseur: c’est que du bonheur!

A noter que la pension complète est facturée 30 euros jour par personne.

Cet hébergement a séduit Bruno Bernabé directeur des Gîtes de France Isère qui a vu là une façon de développer un tourisme raisonné, familial, ancré dans la tradition.

figuig

Aux portes de Figuig, nous avons croisé les chameaux, signe que nous sommes en zone saharienne.

figuig 2

Vu de haut, Figuig peut être comparé à une mer de palmiers dattiers

figuig 3

Lors de notre présence à Figuig, se déroulait le 4ème festival international des cultures des oasis. Cette rencontre culturelle et artistique a pour objectif de mettre en exergue le patrimoine spécifique des oasis, leurs caractéristiques et potentialités dans les domaines socio-économiques et culturels.

figuig 5

Comme indiqué des centaines d’arbres souffrent d’une maladie: le bayoud. Les arbres désséchés, crèvent par centaines.

figuig 6Pas d’oasis sans eau!

figui 7

La pièce de vie de l’auberge l’Oasis vue de l’étage.

fuiguig 8

les soirées se terminent en musique.

fuigig 9

Smail, propriétaire de l’auberge, au centre avec à sa gauche A. Mejdoubi découvre les guides des gîtes de l’Isère que lui présente le directeur Bruno Bernabé. On reconnaît Yves Raffin directeur de la fédération des alpages de l’Isère et membre de l’association pastoralismes du monde.



Catégorie A la une, pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Salon international de l’agriculture au Maroc

La délégation isèroise qui s’est rendue au Maroc Oriental a fait une escapade à Meknes afin de visiter le salon international de l’agriculture au Maroc. Salon qui en était à sa 5ème édition et qui est devenu un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs agricoles marocains mais également pour plusieurs pays.

Quelques chiffres relatifs à la 5éme édition corroborent l’importance de cet événement :

Une superficie de 100 000m² dont 65 000m² aménagés sous chapiteaux, 713 exposants dont 121 exposants internationaux en provenance d’une vingtaine de pays différents, 200 journalistes accrédités du Maroc et de l’international, 2 journées dédiées exclusivement aux professionnels, plusieurs conférences et tables ronde, un concours national Elevage…. Ceci attirant pas moins de 500 000 visiteurs.

Le salon a été organisé en 9  pôles bien distincts:

* Les 16 Régions du Royaume
* Sponsors & Institutionnels
* L’International
* Les Produits
* l’Agro-Fourniture
* Nature Vie et Environnement
* Le Souk
* L’Elevage
* Le Machinisme Agricole

Jouad Chami, commissaire su salon:  « Cette année, nous avons décidé de développer le concept de la cinquième édition sur le thème du développement durable, dont l’objectif principal consiste à assurer la sécurité alimentaire des populations, tout en préservant les ressources naturelles de notre planète.

Cette thématique a été élue dans le but de mettre en exergue un des atouts stratégiques de l’agriculture marocaine, aussi bien sur la scène nationale qu’internationale, des techniques de culture raisonnées et équilibrées, dans le pur respect des normes écologiques en vigueur.

L’Agriculture est un des paramètres fondamentaux de la souveraineté de notre pays. En s’affirmant comme un secteur clé de l’économie, elle demeure l’un des pivots de la compétitivité marocaine et constitue une spécialisation solide de notre appareil productif. »

Voici quelques clichés de ce SIAM 2010 qui a été inauguré par sa Majesté le Roi Mohamed VI.

siam 1

siam 21

siam 2

siam 4

siam 6

siam 8

siam 7

siam 12

siam 5

siam 26

siam 10

siam 11

siam9

siam 20

siam 13

siam 14

siam 15

siam 17

siam 23

siam 18

siam 16

siam 24

siam 22





sp


Catégorie pastoralismes du mondeCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+