Archive | blogosphère

Le monde digital nous bouscule

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes organise depuis 2011 des Rencontres sur des enjeux sociétaux. L’objectif est d’aller au-delà de l’activité bancaire en proposant un contenu en adéquation avec les valeurs et l’histoire de la banque mutualiste et coopérative pour sensibiliser et interpeler la population du territoire.

Ce rendez-vous devenu incontournable réunit chaque année près de 900 personnes au centre des congrès d’Alpexpo à Grenoble, dont les principaux décideurs politiques et économiques de la région.
Après la santé, le logement, l’énergie ou encore l’agroalimentaire, l’événement avait cette année pour thème « Le monde digital nous bouscule ». Pour ces rencontres, le centre des congrès a fait le plein.. Preuve que le sujet intéresse, interpelle même.

En effet, les innovations du monde digital provoquent de profondes mutations : de nouveaux usages et de nouvelles technologies voient le jour en permanence.

Le digital ouvre de nouvelles perspectives de fonctionnement et de développement tant pour nos entreprises que dans notre quotidien. Dans cette mutation, comment transformer nos réticences et nos habitudes ? De l’éducation à la santé connectée, du e-commerce au big data en passant par l’économie collaborative, le monde digital nous bouscule !

1

La soirée a été ouverte par Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, et Christian Rouchon, directeur général.

En présence de près de 900 participants, ils ont invité à partager leurs expériences sur la thématique Serge Magdeleine, directeur marketing et digital du Groupe Crédit Agricole ; Timothée Sylvestre, directeur d’Ideas Laboratory ; Jérôme Guilmain, co-fondateur de Troccauris ; Thanh-Long Huynh, fondateur de QuantCube Technology ; Jean-Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère  et Vincent Tempelaere, président de Medic@lps.

Loïck Roche, directeur de Grenoble École de Management et président du Chapitre des écoles de management, était quant à lui invité comme grand témoin de la soirée.

3

La révolution du numérique renverse les codes, mais tous s’entendent à dire que l’humain et les usages restent au centre du sujet. Multiplicité de l’information, big data, puissance des GAFA (Google Amazon Facebook Apple), explosion du nombre de start-up, nouvelles formes de commerce en ligne, innovations technologiques, « crowdfounding » (financement participatif)…

Le digital a la capacité de générer de nouveaux territoires et de créer des torsions de l’espace et du temps. Que cela soit dans le domaine de la banque, du commerce, de la médecine, de l’agriculture, le digital chamboule tout.

Il impose de repenser tant les organisations que les relations humaines. En une minute, sur le web, 1,8 million de « Likes » sont postés sur Facebook ; Google collecte en un jour 20.000 fois plus de données qu’une Caisse régionale en cinq ans ; une fintech (start-up de la finance et des technologies) met à peine trois ans pour conquérir un million de clients : voici un aperçu des chiffres présentés par Serge Magdeleine, directeur marketing et digital du Groupe Crédit Agricole.


5Jean claude Darlet, président de la chambre d’ agriculture de l’Isère a souligné que l’agriculture ne laisserait pas passer le train du digital, du numérique.

 » Il faut se rappeler que les premiers ordinateurs sont rentrés sur nos exploitations il y a 35 ans.. que de chemin parcouru depuis. Le digital, le numérique sont devenus des outils indispensables. Le GPS est embarqué sur les tracteurs, nous pouvons gérer à distance les apports d’eau, de pesticide, de fertilisant, au plus juste. Cela joue sur l’environnement, sur la rentabilité, sur la qualité gustative et sanitaire de nos produits. Tout le monde y gagne, de l’agriculteur au consommateur.  »

Jean Claude Darlet a précisé que le drone est de plus en plus utilisé : il agit avec une précision chirurgicale, ciblée, au cas par cas, parcelle par parcelle..  » La aussi le digital bouscule les habitudes et demande aux agriculteurs de se former..

Création du Village by CA à Grenoble

En point d’orgue, Jean-Pierre Gaillard et Christian Rouchon ont dévoilé le projet du Village by CA qui ouvrira prochainement sur la presqu’île de Grenoble, sur le même modèle que le Village by CA parisien, réel lieu de vie et de développement pour les start-up locales.

Cette annonce confirme le positionnement fort du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes comme acteur majeur auprès des start-up. Le Village by CA grenoblois s’inscrit dans la dynamique d’ouvertures de Villages by CA dans une vingtaine de Caisses régionales à travers la France et de bureaux à l’international.

Cette création se fera en complémentarité et coopération avec les structures déjà présentes sur l’agglomération grenobloise, pépinières, accélérateurs, incubateurs, etc. « Le mot d’ordre est coopérer pour innover, » affirme Christian Rouchon.

Le Village by CA rassemblera les acteurs de l’innovation et leur offrira des services et l’accès à des acteurs accélérateurs de business. » La mise en réseau sera un élément essentiel avec la dynamique de partenaires locaux et nationaux.

1

L’annonce de la création du Village by CA à Grenoble a été faite par Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, et Christian Rouchon, directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, avec les premiers soutiens à leurs côtés : le conseil départemental de l’Isère représenté par son Président Jean Pierre Barbier, le Conseil régional Rhône-Alpes Auvergne, représenté par Yannick Neuder, délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation, la CCI de Grenoble et le CEA de Grenoble…

A VOIR SUR TELEGRENOBLE

Si vous souhaitez voir ou revoir l’intégralité des rencontres consacrées au digital, cliquer ici:

http://www.telegrenoble.net/replay/emissions-speciales_18/emissions-speciales-les-rencontres-du-credit-agricole-sud-rhone-alpes

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

La presse en ligne de Rhône-Alpes se dote d’une régie publicitaire: Numérique Plus

Numérique Plus, la première régie Web mutualisée pour les sites de journalisme en Rhône-Alpes vient de naître.

Huit sites d’information sur Internet en sont à l’origine.

Numérique Plus est une des initiatives des adhérents de l’Association pour le Journalisme et l’Internet en Rhône-Alpes (AJIRA www.pressinfo-ra.com), qui s’est donné pour tâche de structurer le secteur de la presse en Rhône-Alpes, en mutualisant entre ses membres une série de services.
Numérique Plus est l’un de ces services mutualisés. Il permet aux médias numériques adhérents qui n’en disposent pas, de se doter d’un outil commercial et technique partagé.
Numérique Plus remplit dès aujourd’hui la fonction de régie publicitaire gérée par les éditeurs eux-mêmes, garants des audiences et aptes à proposer aux annonceurs les meilleurs services.

Numérique Plus développe une activité commerciale et une activité technique avec la production et la diffusion de contenus communs.
Les sites adhérents de Numérique Plus présentent une audience cumulée de plus de 320 000 visites et 750 000 pages vues par mois (source Google Analytics 4eme trimestre 2010). Tous leurs contenus éditoriaux sont réalisés par des journalistes professionnels.

Les thématiques des sites sont diverses et complémentaires: informations générales, économie, politique, environnement, sciences, gastronomie et oenologie, monde rural, innovation, entreprises, santé, recherche, sports, loisirs…

Les huit sites adhérents de Numérique Plus

Enviscope.com http://www.enviscope.com

LYonenFrance.com http://www.lyonenfrance.com

Lyon-Entreprises.com http://www.lyon-entreprises.com

Lyon-Info.fr http://www.lyon-info.fr

Lyon-Saveurs.fr: http://www.lyon-saveurs.fr

Rhône-Alpes Santé.com: http://www.ra-sante.com

Sillon38.com http://www.sillon38.com

PressInfo-RA http://www.pressinfo-ra.com

Numérique Plus est présidée par Dominique LARGERON de Lyon Entreprises.com, le trésorier est Michael AUGUSTIN de Lyon-Info.fr et le secrétaire Eric FOULSHAM de Rhône-Alpes Santé.com
Pour en savoir plus, consultez le site http://numerique-plus.com Contact : Dominique Largeron au 06 62 05 47 07.

Catégorie A la une, blogosphère, zoomCommentaires fermés

Sillon38 à l’honneur

Le  « Le journal du web agricole » qui traite de l’actualité de l’Internet agricole au niveau national présente sillon38.com…sous le titre: Isère : « Sillon 38 cultive son indépendance ».

Pour découvrir cet article cliquer sur: www.journalduwebagricole.fr

Catégorie blogosphère, sillon38Commentaires fermés

Faut-il un second réseau internet?

orateurDans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 06/08/2009, M. Jean Louis Masson (Moselle-NI) attire l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique sur le fait que la gestion mondiale d’Internet est totalement entre les mains des États-Unis comme c’est aussi le cas actuellement du positionnement par GPS.

Dans le cas du positionnement GPS, l’Europe a cependant pris en compte les inconvénients de sa dépendance et envisage de mettre en place son propre réseau. Du point de vue technique, il serait également possible de mettre en place un second réseau de type Internet, à condition qu’un bloc d’États (par exemple de l’Union européenne) s’engage en la matière.

Bien entendu, les deux réseaux Internet qui coexisteraient alors auraient des liens entre eux, ce qui éviterait de nuire au caractère global du système.

Il souhaiterait savoir si une réflexion pourrait être engagée en ce sens ou au moins pour assurer un minimum d’autonomie des pays européens en matière de gestion des éléments de base du réseau Internet.

Réponse du Secrétariat d’État chargé de la prospective et du développement de l’économie numérique publiée dans le JO Sénat du 15/10/2009

Le réseau Internet en tant que tel n’est la propriété d’aucun État en particulier. Son caractère fortement décentralisé et distribué en fait un réseau international par essence. En revanche, il est vrai que la gouvernance de ce réseau n’est pas aujourd’hui suffisamment internationalisée.

La supervision technique et économique du système des noms de domaines, à la base des usages les plus courants d’Internet, est actuellement assurée par Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, société privée de droit californien sous contrat avec le Department of Commerce des États-Unis d’Amérique.

D’autre part, le renforcement de la sécurité des infrastructures critiques d’Internet est actuellement pris en charge par chaque État, et mériterait d’être mieux coordonné. Sur ces deux sujets, la secrétaire d’État à la prospective et au développement de l’économie numérique a engagé une discussion avec la présidence suédoise de l’Union européenne, afin d’harmoniser les positions des États membres en vue d’un échange constructif avec le Gouvernement des États-Unis.

Tout en gardant le caractère ouvert d’Internet, et en limitant les dangers techniques et les coûts inhérents à la construction de réseaux parallèles à Internet, il s’agit aujourd’hui de saisir l’opportunité de la fin du contrat liant l’ICANN au Department of Commerce pour discuter avec nos partenaires outre-Atlantique d’une meilleure coordination internationale dans la gestion de ce qui est devenu, comme cela a été rappelé dans le Livre blanc sur la défense nationale, une infrastructure vitale.

La secrétaire d’État à la prospective et au développement de l’économie numérique portera ce débat dans le cadre du forum sur la gouvernance d’Internet, créé par le Sommet mondial des Nations-unies sur la société de l’information, qui se réunira à Charm el Cheick du 15 au 18 novembre prochain. Enfin, le Gouvernement, a lancé en mai dernier une consultation publique sur l’Internet du futur, qui aborde la question de l’internationalisation de la gouvernance d’Internet. Cette consultation est désormais close, et une synthèse des réponses en sera publiée courant octobre 2009.

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Accord entre quatre sites internet de Rhône-Alpes

Quatre sites internet édités et réalisés par des journalistes professionnels en Rhône-Alpes passent un accord rédactionnel ouvert à d’autres supports sur internet ou sur papier.

« Les sites internet Enviscope, Lyon en France.com, Rhône-Alpes Santé, Sillon38.com,  édités  et animés par des journalistes professionnels, ont décidé de passer un  accord de coopération dans les domaines rédactionnel et commercial.
L’objectif de cet accord est de gérer la diversité des sites, des  thématiques, dans un esprit de complémentarité qui permette de  répondre au mieux aux attentes de leurs lecteurs.

Au  moment où les mutations technologiques et la crise frappent durement la  presse, au moment où le journalisme doit être reconnu dans sa contribution au fonctionnement de la société, l’objectif est aussi de développer chaque site d’une manière profitable, notamment en y créant  ou en y confortant les emplois.
A l’heure où sur Internet, la contrefaçon crée de graves préjudices  aux journalistes, où les droits d’auteur sont menacés, où la  rémunération du travail de journaliste est remise en cause par les tenants d’une gratuité illusoire et sans transparence érigée en modèle  dominant l’accord prendra la forme suivante :
- dans le respect du droit d’auteur, échanges de liens signalant un  site, l’existence d’une information sur un autre site ou la publication d’un article.
- mention de la source afin de conserver la traçabilité de l’information.
- coopération pour la réalisation d’enquêtes et de dossiers.
Les sites étendront leurs liens à d’autres supports réalisés et  parfois édités par des journalistes professionnels.
Les sites mettent aussi en place une politique commerciale commune  pour leurs espaces publicitaires, afin de répondre à la demande des  annonceurs régionaux.
Les sites sont adhérents de l’AJIRA, Association pour le Journalisme,  l’Internet et l’Information en Rhône-Alpes »

www.enviscope.com

www.lyonenfrance.com

www.ra-sante.com

www.sillon38.com

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

La presse sur internet souhaite être reconnue

presse-1.jpgpresse-2.jpgpresse-3.jpgpresse-5.jpg

Cet article est tiré du site Enviscope, géré par des journalistes professionnels. Enviscope Rhône Alpes traite tous les sujets qui concernent l’environnement dans notre région.

Pour découvrir ce site cliquez sur

environnement rhone alpes

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Autrans: rencontres de l’internet

Bandeau animé pour les rencontres d'Autrans

La treizième édition des Rencontres de l’Internet aura lieu du 7 au 9 janvier à Autrans (38).

Rendez-vous incontournable de l’Internet francophone, les Rencontres d’Autrans permettent chaque année de faire le point sur l’évolution du fonctionnement social, professionnel et technologique d’Internet et d’en dessiner l’avenir. Elles rassemblent plusieurs centaines de personnes aux profils extrêmement variés -étudiants, seniors, entrepreneurs, consultants, chercheurs ou représentants de collectivités territoriales -venant de différents pays francophones (France, Belgique, Québec, Suisse…).

Pour cette treizième édition, l’association RESO, organisatrice des rencontres, transformera donc une nouvelle fois l’EPIDe (Etablissement Public d’Insertion de la Défense) d’Autrans, qui accueille l’événement, en un gigantesque espace d’échanges conviviaux autour d’un thème d’actualité :

« Réseaux sociaux et savoirs collectifs, comment coproduire et organiser les connaissances ? ».

Point d’orgue d’une année d’échanges virtuels, ces Rencontres permettront au public d’assister à de nombreuses conférences et de participer à des explorcamps où seront présentées les dernières applications du Web 2.0. Pour aller plus loin, il sera également proposé aux participants de prendre part à des ateliers d’Innovention (innover et inventer) où seront élaborés des scénarios d’usages de l’Internet. Enfin, pour toucher le plus large public, le déroulement de tous ces débats, conférences et ateliers pourra être suivi en direct par les internautes via une web TV ainsi que sur le site SecondLife.

Depuis la création des rencontres en 1997, l’accent a toujours été mis sur la convivialité des échanges et la simplicité de l’organisation. Ainsi, l’association RESO, aidée par une dizaine de bénévoles et une large communauté de correspondants, peut organiser cette manifestation grâce à l’appui des collectivités territoriales locales (Région, Conseil Régional, Parc du Vercors, Communauté de communes du Massif de Vercors, Commune d’Autrans) et à la Caisse des Dépôts.

Les faits marquants d’Autrans 2009

300 personnes sont attendues sur place à Autrans. Grâce à la retransmission des échanges sur Internet, ils seront plusieurs milliers à suivre en direct le déroulement des débats et des ateliers. Des échanges qui seront émaillés de plusieurs temps forts, parmi lesquels :

  • Une analyse de l’interaction entre les réseaux sociaux et les savoirs collectifs : comment produire et organiser les connaissances à l’heure du web 2.0.
  • Une conférence traitant des problèmes de fond posés par le travail, via les nouveaux réseaux sociaux, d’intervenants de langues et de cultures différentes.
  • Un groupe de travail sur les problèmes posés par le passage du monde de l’Intranet à celui des réseaux sociaux, autant que sur les outils et les animations nécessaires à cette transition.
  • Une réunion visant à faire un état des lieux et à présenter les quinze services incontournables du web 2.0.
  • Une étude des possibilités et des modalités de construction en commun de supports pédagogiques en utilisant l’exemple de Sesamath, l’un des premiers projets français dans le domaine à être sur la voie du succés.
  • La présentation, suivie d’un débat, d’un campus numérique inédit en France depuis l’adoption par l’ESC Lille de la solution Google Apps Education.
  • Une analyse des applications ayant percé cette année dans le monde du Web 2.0.
  • Des ateliers pratiques d’innovention durant toute la durée des Rencontres, suivis par la présentation vendredi matin des maquettes réalisées pendant deux jours.
  • Des rencontres avec les jeunes volontaires de l’Epide au sujet de l’apport d’Internet dans leurs parcours personnels et professionnels, leurs usages d’Internet ainsi que leurs attentes vis à vis de ce média.

JPG - 23.4 ko

Pour tout renseignement complémentaire: www.autrans.net

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Rendez-vous d’internautes à Autrans

autrans08.jpgComme chaque année, les acteurs de l’internet sont invités à se retrouver à Autrans les 9, 10 et 11 janvier pour échanger, s’informer, pratiquer l’internet d’aujourd’hui et découvrir l’internet de demain, mais surtout pour tisser leur réseau et lancer de nouveaux projets ou initiatives.

Thème de l’édition 2008: quelles mutations à l’ère de la société 2.0 ?

Les usages d’internet sont en pleine mutation et une place de plus en plus importante est donnée aux internautes, qui deviennent les créateurs de la société de demain. C’est cet esprit de partage et d’échange qu’on retrouve aux rencontres d’Autrans. Il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui écoutent, mais uniquement des acteurs qui apportent chacun leur contribution et se nourrissent des apports des autres.

En dix ans, le travail en réseau sur internet a bouleversé notre société et chaque jour de nouveaux services et usages (Web 2.0, cartographie, mobilité, … ) sont en train de modifier profondément de nombreux secteurs d’activité.

Ces rencontres d’Autrans sont donc l’occasion pour tous les acteurs TIC de :

-réfléchir sur les conséquences de ces mutations en croisant les regards (territoire, institutionnel, entreprise, universitaire, associatif, …).
-mettre en avant des initiatives dans différents domaines illustrant ces changements et ces nouvelles approches pour lancer le débat
-permettre à chacun de mieux connaître ces nouveaux services pour les utiliser dans de nouveaux projets

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Alençon: Un Fontainois à Pékin au palmarès

Le palmarès du Prix du blog d’expression locale, organisé à Alençon, a été annoncé hier soir.
Les gagnants de ce 2e Prix du blog d’expression locale 2007 ont été désignés par le jury et le vote des internautes. Dans deux catégories, les jurés ont eu du mal à départager les blogs arrivés en tête. Ils ont donc décidé de créer une mention spéciale. C’est le cas pour Un Fontainois à Pékin. Olivier Le Clouërec, le blogueur d’un Fontainois à Pékin, s’est couché tard hier, dans l’attente des résultats. Il est heureux que son travail ait été récompensé: » Un grand merci à tous ceux qui ont voté pour un Fontainois à Pékin, qui soutiennent ce projet et je suis honoré que le jury salue la qualité du travail effectué ».

A noter: on trouve dans le top 20 d’Alençon, le blog « Mon Saint-Egrève », classé 15e.

Voici le palmarès 2007

Catégorie vie locale :
-La Piquouse de rappel
-Mention spéciale : Un Fontainois à Pékin

Catégorie culture :
-Aubusson
-Mention spéciale : Cyberbougnat

Catégorie Economie locale :
-Le journal d’une vigneronne

Catégorie tourisme :
-Beaurevoir, la maison spa

Catégorie social et santé :
-Après la rue
-Mention spéciale : Le blog de l’UPI d’Alençon

Les 2e Rencontres nationales du blog d’expression locale sont destinées à favoriser les échanges entre blogueurs locaux. Le Prix associé à ces Rencontres veut mettre en valeur les meilleures expériences et les bonnes pratiques de ces blogs.

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Un lien entre sillon38 et un Fontainois à Pékin

Pourquoi sillon38.com, blog agricole et rural, a t-il un lien avec Un Fontainois à Pékin? En fait, ça n’a pratiquement rien à voir avec le contenu de notre blog. C’est d’abord un contact et un échange entre blogueurs. La blogosphère marche à la solidarité, tisse des liens. Il se trouve, en outre, que ce blogueur est un ami, journaliste de radio, Olivier Le Clouërec, Morbihanais d’origine, dont j’avais relaté dans le DL, en septembre 1997, la longue marche au pays. Pour le sport, pour l’aventure, il avait fait Grenoble-Pluvigner à pied, soit 1000 km.

oliv.jpgoliv.jpgoliv.jpgoliv.jpgoliv.jpgoliv.jpg

Pour l’aventure, aussi, il a mis le cap sur « l’empire du milieu », un beau jour de septembre 2005. Olivier, avec qui j’avais discuté à Grenoble, place Saint-André, à la Table ronde, la veille de son grand départ pour Pékin, est un garçon qui a de la volonté à revendre, du courage et de la détermination. Il m’avait expliqué ses plans. C’est lui qui a proposé, avant de partir, la réalisation de ce blog à la Ville de Fontaine, qui a accepté de se lancer dans l’aventure. Une première entre un particulier et une collectivité locale. Depuis, ce blog est l’un des plus visités. Le 13 novembre dernier, son, blog passait la barre symbolique du million de pages vues, pour un total de près de 380 000 visiteurs. Pourquoi un tel succès? Sans doute parce que c’est une page qui se veut à l’échelle humaine, un pont entre la culture française et chinoise, un lieu d’infos, de découvertes, d’échanges… Un lien permanent entre Chinois et francophones.

Il faut dire qu’Olivier y travaille d’arrache-pied, au quotidien, tout en suivant une formation assidue à l’université des Communications où il apprend le chinois mandarin. Je lui ai juste donné un coup de main en rédigeant un dossier sur les transports à Pékin. Un honneur pour moi que de participer, au nom de sillon38.com, au blog d’Olivier qui est devenu un personnage incontournable de la blogosphère en Chine. Il espère vivement se faire accréditer en tant que journaliste pour les JO de Pékin.

En attendant, son blog figure en bonne position parmi les candidats des Deuxièmes Rencontres du blog d’expression locale qui ont lieu à Alençon. On connaîtra les lauréats le 7 décembre.

Catégorie blogosphèreCommentaires (3)


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+