Archive | territoires

Grenoble métropole: suite au nouveau confinement les transports publics s’adaptent!

Suite aux annonces gouvernementales de cette semaine relatives au contexte sanitaire et au nouveau confinement dont la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires et l’augmentation du recours au télétravail, le SMMAG est malheureusement contraint d’adapter une nouvelle fois l’offre de transport public sur le réseau de la Semitag et de TouGo.

Dans ce cadre, le Plan de Transport Adapté, voté par le Comité Syndical, prévoit une adaptation d’offre de niveau 2. Il permet d’ajuster le niveau d’offre entre 50 et 70 % lorsque que la fréquentation varie de 20 à 40%, ce qui est aujourd’hui le cas. Au regard de la situation et de ces éléments, le SMMAG a fait le choix de maintenir le niveau d’offre au maximum des possibilités, soit 70%.

A compter du 6 avril 2021 et durant l’ensemble de la période de confinement prévue, les transports scolaires sont donc suspendus, et l’offre de transport classique pour les autres usagers est maintenue dans son niveau actuel sur la quasi-totalité des lignes afin de permettre notamment un accès facilité aux lieux de travail.

En ce qui concerne le réseau de la Semitag, le niveau d’offre actuel est maintenu en semaine comme le week-end avec les horaires de fin de service à l’exception des lignes E, 12, 20, 23, 25 et 27 qui passent en niveau petites vacances scolaires, comme l’ensemble du reste du réseau. L’offre spécifique Mobilité Soignants est également maintenue.

Les agences Alsace Lorraine et Grand Place seront ouvertes de 9 à 17 h du lundi au vendredi et seule la première restera ouverte le samedi de 9 à 17 h. L’agence StationMobile sera quant à elle fermée durant cette période de vacances scolaires et de garde d’enfants contrainte pour le personnel. Il est à noter qu’Allotag reste en service de 9 à 17 h 30

En ce qui concerne le réseau TouGo, les lignes G2, G3, G4, G5, G6, G70, Nav’Pro A, B et C circulent normalement, tout comme les lignes ESAT et les services RESA et TPMR.

Les lignes G40 et G61 sont suspendues et les lignes G50, G51 et G60 circulent en horaires de vacances scolaires. L’agence M de Crolles restera, quant à elle ouverte aux horaires habituels du lundi au vendredi de 9 à 13 h et de 14 à 18 h ainsi que le samedi de 9 à 13 h.

Cette nouvelle adaptation d’offre demeure liée à ce confinement. Dès son issue, l’offre sera au moins réajustée au niveau actuel. De nouvelles évolutions seront naturellement prises à compter de l’allégement des contraintes sanitaires.


Catégorie La Métro, transportCommentaires fermés

Bassin versant de la Sanne et du Dolon

La convention-cadre relative au Programme d’actions de prévention des inondations
(PAPI) des bassins versants de la Sanne et du Dolon, dans sa phase dite
« d’intention », a été signée par le Préfet de l’Isère, le Préfet de la Drôme, le
Préfet coordonnateur de bassin Rhône-Méditerranée, le Président du Syndicat Isérois des Rivières Rhône Aval et le
Président du Département de l’Isère,.
Cette signature valide l’engagement des élus à se mobiliser pour apporter des
solutions pérennes aux enjeux inondations identifiés sur ce territoire et certifie
la qualité de ce programme.
« Les communes du bassin versant de la Sanne et du Dolon sont fréquemment touchées
par des inondations provoquant d’importants dégâts, les habitants sont en attente
de solutions durables. La situation est d’autant plus urgente sur les communes de
l’aval, qui connaissent depuis près de 40 ans un fort développement urbain et
industriel à proximité des cours d’eau »

Patrick Curtaud – Président du SIRRA:
« Assurer la sécurité des habitants des communes du bassin versant de la Sanne et
du Dolon et permettre de développer l’économie notamment sur la plateforme
industrialo-portuaire INSPIRA est une priorité.

La convention-cadre que nous signons aujourd’hui est une première étape essentielle pour leur garantir des
solutions pérennes face aux inondations dont ils sont régulièrement victimes ».

Jean-Pierre Barbier – Président du Département de l’Isère:
« La situation du bassin versant Dolon-Sanne dans la vallée du Rhône rend ce
territoire très attractif. Dans sa partie aval déjà fortement urbanisée, les enjeux
humains et économiques sont forts. Le projet ambitieux engagé au travers de ce PAPI
permettra de réduire la vulnérabilité de ce territoire face au risque d’inondation,
et de protéger les habitants et notre économie ».

Lionel Beffre – Préfet de l’Isère:
Financé par l’Etat, le Département et le SIRRA, ce programme de 26 actions, d’un
montant de 920 500€, sera mis en oeuvre jusqu’en 2022. Il résulte d’un travail
collectif et concerté mené sur le territoire depuis fin 2019, date
de validation de la candidature d’intention par l’État.
Appelée PAPI d’intention, cette première phase de mise en oeuvre vise
à améliorer la connaissance et la conscience du risque inondation
sur le territoire, à étudier des solutions d’aménagement fondées sur la nature
visant à réduire les risques mais aussi à réduire la vulnérabilité et favoriser la
résilience.
Ainsi la renaturation de la Sanne dans la traversée de la zone industrialoportuaire
sera étudiée, comme l’écrêtement des crues en amont de Salaise-sur-Sanne.
Les conclusions permettront de définir et justifier la mise en place d’un programme
de travaux sur les zones prioritaires identifiées dans le cadre d’un futur PAPI dit
« complet » qui constitue la seconde phase de mise en oeuvre (après 2022).

Catégorie A la une, environnement, territoiresCommentaires fermés

Agglo grenobloise: Adaptation du niveau d’offre sur le réseau TAG compte tenu de la situation sanitaire:

Dans le cadre des actions relatives à la lutte contre l’épidémie de COVID19 dans le pays et compte tenu
des mesures de fréquentation observées à bord des véhicules, la fréquence du réseau TAG sera adaptée à
compter du 8 février 2021 avec un niveau d’offre passant de 90% actuellement à 82%.
Cela pour une fréquentation mesurée à 45% en comparaison à une période classique.
Dès lundi 8 février:
-En soirée, dans le cadre du couvre-feu à 18h, offres adaptées à partir de 19h avec un dernier départ
à 20h30 pour les lignes de tramway.
Dès le 20 février (après la fin de la période des soldes):
- En période de week-end, un ajustement de l’offre notamment sur les lignes de tramway A, B ainsi
que sur la ligne de bus Proximo 12 (ligne qui verra son offre diminuer légèrement en semaine
également)
A noter le maintien de l’offre Proximo à 92% et Flexo à 100% (dessertes locales) ainsi que le maintien
des renforts scolaires.
.
Toutes les informations sur les détails des fréquences seront précisées sur les sites:
www.mobilites-m.fr et www.tag.fr à partir de vendredi 5 février 2021.
A ce stade les offres des réseaux des services publics de transport en commun du
Grésivaudan (TouGo) et du Pays Voironnais restent inchangées.

Catégorie La Métro, transportCommentaires fermés

PONT DE CONDRIEU-LES ROCHES : LIMITATION À 19 TONNES DÈS LE 25 NOVEMBRE 2020

Le pont de Condrieu-Les Roches est placé depuis 2013 sous haute surveillance, du fait de la dégradation de ses câbles de suspension.
Les Départements de l’Isère et du Rhône, associés aux communes de Condrieu et Les Roches de Condrieu, mettent en oeuvre une nouvelle limitation de tonnage pour réduire la charge supportée par l’ouvrage en attendant sa rénovation complète.

condr

Par ailleurs, le Département du Rhône, gestionnaire de l’ouvrage,
en lien étroit avec le Département de l’Isère, co-financeur à 50% des
travaux, se prépare à investir de façon conséquente sur le
franchissement du Rhône à Condrieu pour mettre un terme à cette
dégradation.

RAPPEL :
Le pont suspendu de Condrieu-Les Roches, construit en 1934, et reconstruit en 1945, porte un trafic supérieur à 8 300 véhicules/jours.
Lors de la séance publique du 9 octobre dernier, le Conseil Départemental du Rhône a validé le lancement du projet de rénovation du pont, suite à une étude lancée par la collectivité qui a démontré une dégradation accélérée de sa structure.
Selon les études engagées, la perspective d’une restructuration n’est toutefois pas
écartée.
Par convention, les travaux sur le franchissement du Rhône à Condrieu seront
réalisés sous maîtrise d’ouvrage du Département du Rhône et financés à parts égales par les deux Départements, le Rhône et l’Isère.
Christophe GUILLOTEAU, Président du Département du Rhône, Philippe MARION, Maire de Condrieu, Isabelle DUGUA, Maire des Roches de Condrieu, Christiane JURY, Conseillère départementale du Rhône, Patrick CURTAUD et Elisabeth CELARD, conseillers départementaux de l’Isère, se sont récemment rencontrés en mairie de Condrieu afin d’aborder les enjeux et le phasage de ce chantier d’envergure.
L’ensemble des participants se sont entendus sur la nécessité de faire aboutir ce
projet. Cette restructuration permettra notamment de développer les modes doux (piétons, vélo…) dans cette traversée du Rhône.
L’aboutissement du chantier se déclinera ainsi comme suit :
- dès le 25 novembre 2020 – abaissement du tonnage à 19 tonnes ;
- début 2021 – Mise en place d’un alternant en concertation avec les études
concernés ;
- 2021-2023 – Études et concertation sur le projet définitif ;
- 2023-2025 – Travaux de restructuration

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, transportCommentaires fermés

PNR du Vercors: Jacques Adenot réélu président

adenotLe comité syndical du Parc naturel régional du Vercors s’est réuni samedi 3 octobre à La Chapelle-en-Vercors pour procéder aux élections de son bureau, de sa présidence et des vice-présidences.

Le bureau a été renouvelé à 46% (soit 16 nouveaux élus sur 35 qui siègent), vous trouverez la liste complète sur Internet via ce lien.

Jacques Adenot a été élu pour un second mandat à la présidence du Parc du Vercors avec Michel Vartanian en tant que 1er vice-président en charge de la Réserve naturelle des Hauts-Plateaux, de la question du loup, de l’aménagement et de la communication par 129 voix sur 158 exprimées (soit 29 votes blancs ou nuls).

L’équipe des vice-président-e-s est composée de :

  • Philippe Ageron (Pont-en-Royans), vice-président en charge de la biodiversité
  • Robert Alleyron-Biron (La Rivière), vice-président en charge de l’agriculture et de la forêt
  • Marie-Odile Baudrier (St-Julien-en-Vercors), vice-présidente en charge de l’éducation, la culture et la participation citoyenne
  • Didier-Claude Blanc (Région Auvergne-Rhône-Alpes), en charge des relations à la Région
  • Pierre-Louis Fillet (Communauté de communes du Royans-Vercors), vice-président en charge de la révision de la charte
  • Michaël Kraemer (Communauté de communes du Massif du Vercors), vice-président en charge du tourisme
  • Christian Morin (département Drôme), vice-président en charge des relations au département de la Drôme
  • Fabien Mulyk (département Isère), vice-président en charge des relations au département de l’Isère
  • Virginie Pfanner (Région Auvergne-Rhône-Alpes), vice-présidente en charge des finances.

  • bureau PNRV

Des délégations se verront confiées dans un second temps après la prise de fonction.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

VIS MA VIE D’AGRICULTEUR EN CHARTREUSE !

En 2020, le Parc naturel régional de Chartreuse lance l’événement « Vis ma vie d’agriculteur »

9 visites de fermes seront organisées en 2020 pour l’événement « Vis ma vie d’agriculteur », créé par le Parc de Chartreuse. Ces nouveaux rendez-vous proposent de faire découvrir aux habitants du territoire l’agriculture locale et de mieux comprendre son fonctionnement et ses enjeux.

Ces visites de 2h30 environ aborderont l’activité agricole dans sa globalité (production, transformation, commercialisation) et permettront aux participants de visiter des fermes de productions différentes (viticulture, élevage, maraîchage, …). Ces rencontres permettront de répondre aux questionnements du grand public sur le métier d’agriculteur et d’échanger.

Au programme 9 rendez-vous :

- Viticulture : « Aux fruits de la treille », Corinne et Daniel Billard, 228 Route des Echelards D22 73800 Myans – 04 79 28 02 87 → Mercredi 8 juillet à 16h

-Viticulture : « Domaine le P’tiou vigneron », Jean François Marechal, Les Belettes – 73190 Apremont – 06 03 25 41 96 → Vendredi 17 juillet à 17h30

- Apiculture « Le Ruchers des Marmottes », Claire Revel, 60 chemin de l’Alpette-Bellecombe – 38530 Chapareillan – 06 87 89 33 59 → Mardi 28 juillet à 15h30

- Elevage de vache à viande : « La ferme de l’Oie », Alain et Nadine Pajon, chemin de l’Oie-38700 Le Sappey en Chartreuse – 04 76 88 85 22 → Mardi 4 aout à 14h

- Maraichage : « Les Bottes Vertes », Stéfany Rey, Chemin des barrières – Le Sappey en Chartreuse – 06 73 29 69 05 → Jeudi 6 aout à 10h

- Elevage de chèvre Mohair : « Mohair des Petites Roches », Eric Galaup, 124, route des 3 villages – St Hilaire – 38660 Plateau des Petites Roches – 06 73 77 69 93 / 06 09 05 32 80 → Vendredi 14 aout à 10h

- Maraichage : « Les jardins de Chamechaude », Stéphanie Pitot, Les Epallets – 38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse – 06 40 98 72 84 → Mercredi 26 aout à 9h30

- Elevage ovin viande et laine : « La ferme des Belines », Nadège Herveleu, Le Désert 73670 Entremont le Vieux – 06 60 76 66 76 → Mercredi 16 septembre à 10h

- Elevage bovin viande : « la ferme de la Provenchère », Véronique Iannuzzi, 3053 route de Lyon – 73360 Les Echelles – 06 50 72 13 29 → Mercredi 4 novembre à 14h

RENSEIGNEMENTS

Ces visites ont lieu dans les fermes

Adaptez votre tenue, respectez les consignes données par l’agriculteur et respectez le site qui vous accueille.

Ces visites sont accessibles aux enfants sous la responsabilité de leurs parents.

Afin de garantir la sécurité de tous, chacune de nos visites fera l’objet d’un cadre sanitaire adapté : sortie exclusivement sur inscription, groupe limité à 10 personnes jusqu’à nouvel ordre, respect des distances de sécurité, port du masque conseillé (le Parc ne fournira pas les masques)

INSCRIPTIONS

Visite gratuites organisée par le Parc de Chartreuse

Sur inscription auprès de l ‘office de tourisme Cœur de Chartreuse

04 76 88 62 08 – info@coeurchartreuse-tourisme.com

Catégorie parcs, territoiresCommentaires fermés

Enfin des perspectives d’avenir pour la liaison ferroviaire entre Grenoble et Gap !

Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole et Yann MONGABURU, Vice-Président délégué aux déplacements, participaient ce jour au Comité de Pilotage interrégional de l’étoile ferroviaire de Veynes :

« La Métropole est mobilisée depuis le début de la mandature en cours pour la pérennisation de la liaison ferroviaire entre Grenoble et Gap, une mobilisation qui s’est notamment traduite par une participation inscrite dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020.

Elle poursuivait depuis l’origine un objectif simple : pas de fermeture et pas de suspension des circulations sauf pour la réalisation de travaux.

Si beaucoup de temps a de toute évidence été perdu, un temps qui ne peut malheureusement pas totalement être rattrapé, l’essentiel est que cette mobilisation, partagée avec de nombreux usagers et citoyens comme avec de nombreux Maires et Présidents d’intercommunalité, porte aujourd’hui ses fruits. Enfin !


Ainsi, la réunion du Comité de Pilotage interrégional de l’étoile ferroviaire de Veynes ce jour a permis de conclure le tour de table financier d’une première phase de régénération de la ligne qui permet d’écarter toute menace de fermeture.

C’est ainsi pas moins de 22,5 millions d’euros qui seront mobilisés par les partenaires sur son versant situé en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La Métropole y prend naturellement toute sa part, convaincue de l’importance de la préservation d’une liaison ferroviaire à travers les Alpes du sud, qui sera pour partie le support du futur « RER » métropolitain, et solidaire de l’ensemble des territoires desservis. »


Catégorie La Métro, région Auvergne Rhône-Alpes, transportCommentaires fermés

SALON TERRITOIRE CHARTREUSE

Organisée par l’agence évènementielle chartrousine Déplacer les montagnes avec le soutien de la Communauté de Communes Cœur de Chartreuse et du PNR Chartreuse, la première édition du Salon Territoire Chartreuse aura lieu sur le site de la Salle du Revol de Saint Laurent du Pont (38) du 23 au 25 mai 2019 et regroupera près de 90 exposants et participants !
Accédez au programme
3 jours d’exposition, de conférences, de rencontres et d’animations en tous genres pour célébrer le #madeinchartreuse, et permettre aux professionnels comme au grand public de (re)découvrir en accès libre tous les trésors et ressources du territoire grâce aux 90 exposants et participants !

Catégorie nature, territoiresCommentaires fermés

Le Crédit Agricole double ses forces sur la montagne

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et le Crédit Agricole des Savoie créent une coopération montagne pour amplifier leurs accompagnements des acteurs de l’arc alpin. Ainsi, l’expertise et la capacité financière de l’ensemble offriront une puissance sans équivalent au service du territoire alpin !

Le salon Alpipro a été l’occasion de signer une convention de coopération entre les deux banques en présence des acteurs du marché de la Montagne. Cette coopération va permettre aux banques de couvrir un territoire plus large et de doubler leur capacité financière sur la montagne ; elles vont donc être plus puissantes dans les tours de table, aussi bien en tant que prêteurs que pour des opérations sur fonds propres.

Les deux Caisses régionales au service du territoire vont être capables de traiter plus de dossiers, avec une capacité d’investissement encore plus im­portante. L’économie alpine en sortira gagnante.

L’accord entre les deux Caisses régionales se fait tout naturellement, car il vient formaliser une relation déjà très étroite.

Depuis deux ans, elles ont mené plusieurs actions en commun : le pôle Montagne du Crédit Agricole des Savoie a participé au financement de projets hôteliers en Isère, comme le Daria I Nor du groupe Lodge and Spa à l’Alpe d’Huez. Pour sa part, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est venu aux côtés du Crédit Agricole des Savoie pour investir dans le Club Med Les Arcs Panorama en Tarentaise. D’ores et déjà, il est acté que les deux banques participeront ensemble au futur ascenseur valléen Allemont-Oz, en Isère.

Richard Laborie, directeur général adjoint Développement du Crédit Agricole des Savoie, rappelle que la montagne, « ce sont des métiers, des investissements et une économie spécifique avec des enjeux environnementaux importants. L’économie de la montagne représente 120.000 emplois directs et indirects dans plus de 350 stations de ski. Le marché alpin offre donc une forte attractivité sur un espace très large, justifiant une nouvelle approche globale et homogène pour mieux répondre aux besoins d’ensemble. »

Vincent Mouveroux, directeur général adjoint Développement Sud Rhône Alpes, affirme que « l’expertise et la puissance financière née de la coopération des deux banques offriront une puissance financière sans équivalent au service du territoire alpin.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et le Crédit Agricole des Savoie se mobilisent déjà régulièrement ensemble sur des investissements pour des remontées mécaniques en stations ou sur des opérations de construction pour accroître le stock de lits chauds. Demain, ensemble, nous allons continuer avec ferveur à oeuvrer pour accompagner cette modernisation et contribuer à l’attractivité de nos stations de l’arc alpin. »

Sans titre

Catégorie Pays de Savoie, territoiresCommentaires fermés

19ème fête du St Marcellin

Le Saint-Marcellin, petit fromage crémeux à pâte molle au lait de vache, tient son nom de son berceau d’origine : un village d’Isère au pied du Vercors. Parfois légèrement plissée, sa croûte est en grande partie ou totalement recouverte d’une flore blanche, beige à gris-bleue. Il se présente sous la forme d’un cylindre à bords arrondis pesant au minimum 80 grammes.

Franc et moyennement salé, le Saint-Marcellin présente une richesse aromatique équilibrée (arômes fruités, de miel…) à dominante lactique.

Ce fromage a obtenu son IGP en 2013 et il se devait bien d’être fêter au centre de son berceau: à st Marcellin..

Ce dimanche 7 avril 2019  s’est donc déroulée  la 19ème édition de la Fête du Saint-Marcellin !

Organisée par la ville de Saint-Marcellin, en collaboration étroite avec le Comité pour le Saint-Marcellin IGP, cette  Fête a été l’occasion de profiter des différentes animations familiales et de (re)découvrir le fameux Saint-Marcellin IGP  mais aussi une multitude de produits locaux présentés par les producteurs eux mêmes..

Car comme l’a précisé Frédéric DE AZEVEDO, maire de St André en Royans et Président de  la Communauté de communes de l’Isère au Vercors la région de St Marcellin est le poumon gastronomique de l ‘Isère avec les ravioles, la noix de Grenoble, le bleu du Vercors sassenage, la truite du Vercors , le St Félicien et bien sûr le st Marcellin.. propos tenus lors de son intronisation au  sein de la confrérie du St Marcellin..
Fête qui a connu bien entendu un très beau succès avec la présence de milliers de visiteurs et de nombreux  agriculteurs dont leur président Jean Claude Darlet et  aussi et surtout de producteurs laitiers..

On citera en particulier Paul Faure Président de Vercors Lait,  Daniel Vignon du Syndicat interprofessionnel du Vercors Sassenage, Jean Michel Bouchard président du comité de promotion du St Félicien au lait de vaches, association qui mène depuis deux ans, une réflexion engagée par les producteurs laitiers du saint-marcellin pour la labellisation IGP (Indication géographique protégée) du Saint-Félicien et bien entendu Bruno Neyroud président du Comité interprofessionnel du St Marcellin..

Avec ce dernier nous avons abordé les derniers rebondissements dans l’affaire de la station d’épuration de l’entreprise Lactalis à St Just de Claix..
Pour rappel en 2000, l’entreprise avait demandé son raccordement à la station d’épuration de la communauté de communes alors en construction, avant de demander en 2014 à construire sa propre installation de traitement. Et depuis il y avait blocage, Lactalis continuant à rejeter ses déchets dans la rivière Isère..

Le maire Joël O’Baton devant la pression de l ‘Etat et de Lactalis acceptant fin mars de « signer le permis de construire pour éviter le blocage de l’ensemble de la commune en termes d’urbanisme, de préserver les emplois, l’avenir des producteurs laitiers  et surtout pour faire cesser la pollution émise par Lactalis »
Bruno Neyroud a salué cette décision  » sans la juger » .. Cette affaire a trop durer, 8 ans c’est trop… elle a fait beaucoup de tort à notre filière…Il était vraiment temps qu’une solution soit trouvée ».
A noter que cette année est marquée par le cinquième anniversaire de la confrérie du St Marcellin qui pour l’occasion était accompagnée de ses confréries amies que sont celles du bleu du Vercors sassenage et du St Marcellin

Voici le déroulé de cette 19ème édition en images:





Catégorie A la une, foires/salons, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2021
L Ma Me J V S D
« mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+