Archive | territoires

GROUPE PROVENCIA : A L’ÈRE DU DIGITAL

Le groupe Provencia, 1er distributeur de Produits Régionaux et Locaux en région Rhône Alpes, propose aujourd’hui plus de 3 650 références régionales et locales dans les rayons de ses 41 magasins. Toujours à l’affut de nouvelles opportunités de communication, Provencia surfe plus encore depuis janvier 2018 sur la tendance du digital. Après Sans titreSkiinfo.fr cet hiver, c’est sur le site Routard.com que le groupe a réalisé une campagne attractive estivale, dans le but de toucher au plus près ses client, et particulièrement ses prospects les touristes.

Séduire les touristes 2.0

Entre juillet et août 2018, c’est sur Routard.com que le groupe a lancé une campagne digitale veillant à informer les touristes de l’existence de Provencia et de son offre de produits régionaux. 1er site éditorial francophone français consacré aux voyages, Routard.com a ainsi permis de toucher directement les potentiels clients en vacances dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Le site, qui propose une large palette de rubriques et de services pour donner envie de voyager et bien préparer ses week-ends et ses vacances, offre ainsi à Provencia une belle visibilité auprès des touristes de passage dans la région ou en instance d’arriver.
Une campagne digitale multicanal Cette campagne a eu pour but de rappeler aux touristes qu’il est possible de trouver d’excellents produits régionaux et locaux dans les magasins Carrefour et Carrefour Market du Groupe Provencia. Des spécialités régionales que les estivants sont friands de consommer sur place mais également de ramener chez eux.
Les arguments défendus par la campagne sont ceux de la diversité des produits proposés au sein du Groupe, avec plus de 3 650 produits issus de la région, de qualité et à prix abordable.

Provencia s’engage également auprès des touristes et l’a fait savoir, puisqu’il propose sur son site web de nombreux itinéraires de balades et randonnées ainsi qu’une large sélection de recettes de cuisine à base de bons produits du terroir (salaisons et charcuteries, poissons du lac, biscuits, chocolats, confitures…).
Entre le 16 juillet et le 6 août 2018, cette campagne digitale s’est adressée aux visiteurs du site via 5 dispositifs :
• Un article éditorial entièrement dédié au Groupe Provencia.
• Une bannière dans la rubrique « actus voyageurs ».
• Une newsletter envoyée à plus de 350 000 abonnés.
• La mise en place de push sur les réseaux sociaux pour
toucher la communauté sur la page Facebook du Routard
(365 000 abonnés) et sur le compte Twitter (39 600
followers).
• Une bannière sur l’ensemble du site Routard.com.

Provencia au plus proche de ses clients

Par ce nouveau dispositif, le groupe Provencia dynamise sa communication en la diversifiant plus encore avec le digital. Un virage entamé en 2014 avec la création de son site internet www.provencia.fr, véritable vitrine du Groupe et de l’ensemble de ses magasins, permettant de retrouver produits & services en temps réel, depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Egalement présent sur les réseaux sociaux avec une page Facebook https://www.facebook.com/provencia/ sur laquelle sont présentées les actualités du Groupe et des 41 magasins, les animations, promotions et jeux en cours, Provencia les optimise pour créer plus encore de proximité avec ses clients, en dehors des magasins.

Les produits du terroir chez Provencia : proximité, qualité, saveur

Acteur de la distribution en Rhône-Alpes depuis 1963, le groupe Provencia s’est depuis sa création distingué par son attachement aux Produits Régionaux & Locaux. Fidèle à ses valeurs, il défend et soutient depuis toujours le savoir-faire des producteurs et affiche avec fierté sa volonté de s’impliquer et d’agir pour l’économie de la région.

Les 41 magasins Carrefour et Carrefour Market du groupe Provencia, présents en région Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Jura, référencent plus de 309 producteurs régionaux et locaux, qui s’illustrent au travers de 3 650 références produits présents à l’année dans l’ensemble des magasins.

Catégorie consommation, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

LE PONT DE SAINT-QUENTIN-SUR-ISERE INAUGURE

Ce jeudi 20 septembre, le Président du Département Jean-Pierre Barbier a inauguré le nouveau pont de Saint-Quentin-sur-Isère de la RD45. Cet important chantier d’un montant de 22,25 millions d’euros permet de fluidifier le trafic tout en le sécurisant.

DSC_3575001

Un chantier terminé dans les temps

Livré dans les temps, le nouveau pont a été mis en circulation en novembre dernier.
Engagés en avril 2015, ces travaux étaient de grande envergure. Le pont long de 190 mètres, fait une largeur de près de 15 mètres et pèse environ 600 tonnes. Il supporte 2 voies de circulation de 3,50 mètres. Construit à partir d’une ossature métallique, le pont est un exemple d’ingénierie routière de haut-niveau.
Au-delà de la construction du pont, le projet global nécessitait d’autres travaux pour rendre cohérent l’itinéraire en :
- réalisant un nouveau pont au-dessus du canal de la Morge
-  élargissant le pont franchissant le canal de Saint-Quentin-sur-Isère
- mettant au gabarit la RD 45 sur 1,7 km
- raccordant le hameau du Port au giratoire de l’A49
- aménageant les différents accès desservis depuis la RD 45
Depuis novembre, la circulation sur la RD 45 s’effectuait par alternat de circulation aux extrémités du nouvel ouvrage avec deux feux, afin de finaliser les raccordements routiers.
Le budget total des travaux était de 22,25 millions d’euros dont 13,5 millions d’euros pour le pont, entièrement financés par le Département.
Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie, explique : « C’était un chantier de grande envergure, avec une construction d’une haute technicité. C’est peut-être le pont du siècle en Isère ! Chaque jour le Département investit pour des routes plus fluides et sûres. Ces grands projets sont possibles grâce à notre volonté politique de moderniser chaque jour le réseau routier isérois. »

Un ancien pont trop vétuste pour les besoins actuels

La RD 45 reliant les communes de Saint-Quentin-sur-Isère et Tullins en franchissant l’Isère est un axe important. Elle supporte un trafic moyen de plus de 6 500 véhicules/jour dont près de 5 % sont des poids lourds. Le vieux pont datant de 1930, trop étroit, était devenu au fil du temps inadapté aux besoins de circulation.
Le nouveau pont permettra ainsi de fluidifier et sécuriser le trafic des usagers qui empruntent cette route

Il est doté d’un trottoir ainsi que de deux bandes cyclistes, aménagement intégré lorsque cela est possible dans les nouveaux projets routiers du Département
L’ancien pont a quant à lui été démonté.
« Ce pont et cette inauguration illustrent bien, après le drame de Gênes, l’engagement que le Département prend pour la sécurité des Isérois. Celui de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les dangers et de faire preuve d’une réactivité maximale face à l’impact du temps sur certaines structures. La sécurité des routes a un prix, le Département est prêt à le payer » ajoute Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Des aménagements environnementaux réalisés

Des aménagements environnementaux spécifiques ont été réalisés pour compenser les impacts des travaux notamment :
- Le rétablissement d’une zone humide d’environ 1,4 ha sur le site des travaux. Cette surface sera également utilisée pour rétablir l’habitat du triton crêté (espèce protégée)
- La création de zones humides en dehors du site des travaux
- La réalisation d’un passage inférieur sous la RD 45 pour favoriser la traversée de la faune.

Catégorie Département de l'Isère, aménagementCommentaires fermés

Ligne Grenoble-Lyon : Les collectivités et l’Etat donnent le cap !

Ce 17 septembre 2018, Lionel Beffre, Préfet de l’Isère, et Martine Guibert, Vice-
Présidente du Conseil régional, déléguée aux transports, ont co-présidé, en
préfecture de l’Isère, le comité de pilotage de l’Etoile Ferroviaire Grenobloise.

La Région Auvergne Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, Grenoble Alpes
Métropole, le Pays Voironnais, le Grésivaudan et l’État, en présence de
parlementaires de l’Isère, s’accordent sur une vision partagée pour l’avenir de la
ligne ferroviaire Lyon-Grenoble autour de 3 grands objectifs :
• Une meilleure régularité : des temps de parcours fiables,
• Une meilleure desserte : plus de trains et une capacité suffisante,
• Un temps de parcours amélioré.
Cette réunion se tenait dans un contexte national marqué par l’élaboration de la loi
d’orientation des mobilités qui sera prochainement examinée par l’Assemblée
Nationale et le Sénat.
Ce comité de pilotage a permis, après des échanges précis et constructifs, de
dégager un consensus sur les conclusions suivantes :
→ la modernisation de la ligne ferroviaire Lyon-Grenoble est identifiée par l’Etat,
les élus et SNCF Réseau comme un enjeu majeur pour le territoire tant du point
de vue de l’attractivité économique que des conditions de vie et de travail des
usagers ;
→ une étude d’exploitation, co-financée par l’Etat et les collectivités, sera lancée
prochainement, afin de disposer des choix techniques et du calendrier de
réalisation avant le 31 décembre 2019 ;
→ des travaux qui s’inscrivent dans le temps : en première phase, aménagement
de l’avant-gare de Grenoble et doublement des voies entre Grenoble et Moirans. Il
s’agit d’améliorer la robustesse et les capacités de la ligne. En deuxième phase,
travaux de modernisation de la voie pour une amélioration du temps de parcours
grâce aux « shunts » de Rives et du Grand-Lemps.
Les acteurs présents se sont engagés à l’unanimité à soutenir cette feuille de
route et à en appuyer l’inscription dans la programmation nationale actuellement
en cours d’élaboration.

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, transportCommentaires fermés

Provencia souffle ses 55 bougies et 3 650 produits régionaux !

Le groupe Provencia a réuni ce jeudi 21 juin plus de deux cents producteurs régionaux et locaux, à l’occasion d’un évènement consacré à l’échange, à la rencontre et à la présentation de ses actions de communication dédiées aux fleurons de notre terroir. Une soirée rétrospective à l’initiative d’un groupe de distribution qui mise depuis 55 ans sur la promotion du labeur régional, devenu au fil des ans un véritable partenaire pour plus de 300 entreprises du territoire.

Provencia souffle ses 55 bougies et 3 650 produits régionaux !
Groupe de distribution régional né à Annecy en 1963, sous la houlette de Gustave Rosnoblet, puis successivement Roger et Stéphane Rosnoblet, le groupe Provencia s’est toujours distingué par son attachement aux Produits Régionaux & Locaux. Fondé par un homme fier de la terre et de son terroir, le groupe Provencia a su au fil des décennies rester fidèle aux valeurs qui l’ont vu naître, défendant et soutenant depuis toujours le savoir-faire des producteurs, affichant avec fierté sa volonté de s’impliquer et d’agir pour l’économie de la région.

Son soutien indéfectible des fournisseurs régionaux a permis dans de nombreux cas, le développement de petits producteurs devenus grands (à l’image du Veau des Frères Drevon, de Thomas Leprince, de la minoterie Degrange), et la renaissance de savoir-faire oubliés (à l’instar du Beaufort d’Alpages dont la production a pu être relancée sous l’initiative du Groupe).

Depuis toujours, Provencia explore le territoire et déniche les meilleurs produits, les plus variés, les plus riches, afin d’offrir à ses clients une diversité et un choix inégalés, au meilleur prix.

Avec plus de 309 producteurs régionaux et locaux pour près de 3 650 références distribuées tout au long de l’année dans ses rayons, l’enseigne Provencia arbore plus que jamais les couleurs locales en apportant de la qualité et du goût dans ses 41 magasins Carrefour et Carrefour Market, situés en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Jura.

6 de ces magasins se trouvent en Isère: Crémieu, La tour du Pin, St Jean de Moirans, Voiron, Tullins et Crolles

2018, Provencia frappe fort pour promouvoir les Produits Régionaux
L’année 2018 a commencé sous les meilleurs auspices, Provencia détenant désormais 41 magasins Carrefour et Carrefour Market, le dernier ayant ouvert ce printemps en Isère. Le Groupe poursuit le remodeling et l’amélioration de l’ensemble des magasins, afin de maintenir un parc qualitatif et compétitif. Un virage est pris en 2018, avec une communication accrue autour du fer de lance du Groupe : le régional.

Une opération de promotion en fil rouge
Les Produits Régionaux & Locaux sont plus que jamais valorisés en magasins : désormais, ce ne sont plus trois opérations de promotion des Produits Régionaux qui sont mises en place dans l’année, mais une seule et même opération en fil continu, avec tous les 15 jours une sélection de produits régionaux de saison mis en avant dans les magasins, et à travers une feuille de chou distribuée auprès des clients. Une manière de se démarquer pour le Groupe, avec un rythme régulier, soutenu et dynamisant de promotion des fleurons du terroir !

Provencia séduit les touristes
Pour capter les touristes, un dispositif digital a été mis en place en février, et a largement fait ses preuves. Cette grande campagne de communication depuis le site web SKIINFO et son application mobile, véritable référence dans le domaine du tourisme d’hiver, a permis de générer un fort trafic sur le site provencia.fr, les touristes ayant identifié Provencia comme LE référent en matière de produits régionaux ! L’opération sera renouvelée cet été cette fois sur le Guide du Routard.

La parole est donnée aux producteurs du cru
Dans ses magasins, Provencia intensifie ses actions pour valoriser les produits du terroir, notamment grâce à de nouveaux stands de dégustation permettant de faire découvrir et apprécier les fleurons du terroir. Les producteurs régionaux et locaux sont régulièrement invités à venir en magasin pour présenter le fruit de leur travail et partager leur passion avec les clients, très sensibles à cette proximité. Une relation de confiance s’instaure, mais c’est aussi la meilleure façon de transmettre le goût des bonnes choses, le respect du savoir-faire et l’attachement à la région !
Les fournisseurs régionaux sont largement valorisés dans toutes les actions de communication du Groupe, qui veille également à leur donner la parole plusieurs fois par an, à travers des portraits présentés dans les différents catalogues promotionnels du Groupe (prospectus d’ouverture ou de réouverture de magasins, ainsi que dans les deux catalogues hiver et été). En plus, des publi-reportages en PQR sont réalisés plusieurs fois par an, présentant à chaque fois un producteur régional fournisseur du Groupe, informant le consommateur sur son histoire, ses spécificités et son lien avec Provencia.

Élus Meilleurs magasins Produits Régionaux & Locaux
Pour la 3e année consécutive, le groupe Provencia a été élu « Meilleurs Magasins Produits Régionaux & Locaux », suite à une enquête de satisfaction menée auprès des consommateurs dans les magasins du Groupe. Qualité des Produits Régionaux et Locaux, diversité de la gamme, présence de l’offre toute l’année et visibilité en rayon : l’ensemble de ces critères ont été passés au crible et donnent entière satisfaction aux clients ! Un label qui fait la fierté du Groupe, valorisant son positionnement unique qui fait sa marque de fabrique.

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Moderniser les routes pour plus de sécurité et de fluidité

Ce mardi 27 mars se tenait le comité de pilotage sur la modernisation de la RD1075 et la RN85 à l’Hôtel du Département de l’Isère en présence de son Président, Jean-Pierre Barbier, du Président des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard, ainsi que des représentants de l’Etat et des Régions AURA et PACA. L’objectif du COPIL est d’accélérer la rénovation et l’aménagement de ces axes majeurs de connexion afin de sécuriser le trafic et d’améliorer sa fluidité.

La grande modernisation des deux axes reliant Isère et Hautes-Alpes
Faisant suite à une année de travail entre les collectivités et l’Etat, le COPIL du jour à Grenoble a pour objectif d’acter les différents travaux, financements et principes de gouvernance autour de la modernisation de ces deux axes.
Les RD1075 et RN85 sont connues pour leur accidentologie importante ainsi que des problèmes de congestion de trafic à certains secteurs et périodes clefs. Une intervention à l’initiative des collectivités était donc devenue indispensable.
Sur la RD 1075, les projets consistent en :
-La suppression ou réaménagement des points problématiques comme les carrefours, traversées d’agglomérations, passages à niveau
- La création de zones de dépassement et de déviations (Serres et Laragne)
Sur la RN85 :
- La sécurisation des points sensibles de la route, avec en priorité en Isère réduire les risques les accidents autour des Lacs Pétichet et P. Châtel, et dans les Hautes-Alpes réaménager le carrefour de Tallard et requalifier la route des Eyssagnières
- La sécurisation des zones de glissement de terrain pour la sécurisation du parcours
- La valorisation touristique et paysagère de la route
Ces différents travaux permettront à la fois de réduire les accidents sur les routes et de fiabiliser le temps de parcours, sans augmentation globale de la capacité afin de ne pas générer davantage de trafic.
Le début des travaux a priori fin 2018
Après l’accord du COPIL cet après-midi pour lancer cette vaste opération, les premiers chantiers devraient démarrer fin 2018 en Isère, secteur par secteur.
Les travaux consistent en des opérations autonomes les unes des autres et pourront être lancés de manière concomitante tout en veillant à minimiser les gênes occasionnées. L’essentiel des chantiers devrait avoir lieu entre 2018 et 2030.
Le montant total pour les travaux sur les deux axes est 215 millions d’euros, répartis pour 21% sur la RN85 et 79% sur la RD1075. Dans le cadre des CPER (Contrats de Plan Etat-Régions) actuels et à venir, les deux Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes fourniront 24 millions d’euros chacun.
La gouvernance de ce vaste projet continuera d’associer les mêmes acteurs en faisant aussi une
place aux EPCI traversées par les axes.
« Cette importante campagne de travaux, qui va s’échelonner sur plusieurs années, est porteuse
d’avenir pour nos territoires. Nous comptons à la fois sécuriser les déplacements de nos
concitoyens, les rendre plus confortables grâce aux voies de dépassement et autres équipements
de sécurité, fluidifier le trafic et désenclaver nos vallées. Il y a longtemps qu’un programme
d’investissement à hauteur de 200 millions d’euros n’avait pas été engagé dans les Hautes-Alpes
et je suis fier que ce programme puisse être lancé grâce à l’étroite collaboration de nos
Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes. » Jean-Marie Bernard, Président du Département
des Hautes-Alpes
« Notre but au Département est d’améliorer chaque jour la vie des Isérois. Avec ces
aménagements sur ces deux axes, nous renforçons la sécurité et la fluidité de la circulation. Le
terrible accident mortel de ce week-end ne fait que nous rappeler de l’urgence de ce travail. Je
suis heureux du travail partenarial que nous réalisons avec les Hautes-Alpes, nous avançons
ensemble en priorisant l’essentiel et sans disperser notre énergie » affirme Jean-Pierre Barbier,
Président du Département de l’Isère.

Sans titre

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

RD 526 / VALLEE DE LA LIGNARRE: REOUVERTURE D’ICI TROIS SEMAINES

Après une opération de minage réussie sur la zone d’éboulement en amont de la RD526, le Département poursuit le chantier très délicat de déblaiement de la route.
Si les conditions météo le permettent, la vallée pourrait être rouverte à la circulation dans un délai de 3 semaines.

1

Site d’éboulement amont après minage

Une opération de minage réussie
Après plusieurs jours de préparation d’une opération extrêmement délicate, l’ensemble des compagnons, techniciens et ingénieurs du chantier ont procédé au minage de la falaise hier, dans l’après-midi du 29 janvier. Le minage a permis de purger la partie sommitale de la falaise et de circonscrire le risque que faisait peser sur le chantier la présence de 1 000 m3 de rochers instables.


2

Suite au minage, le nettoyage de la zone qui a été minée a pu commencer manuellement.

Une réouverture de la route d’ici 3 semaines, sous réserve des conditions météo nécessaires
Dès demain, mercredi 31 janvier, une pelle araignée sera déployée sur le site pour continuer le déblaiement des éboulis.
Cet engin aura pour mission de sécuriser la zone afin de permettre à des pelles à chenilles de fort tonnage d’intervenir et d’accélérer l’avancée des travaux.
Va aussi démarrer d’ici moins d’une semaine l’évacuation des déblais par camions.
L’avancée du chantier est toujours soumise aux intempéries, mais sans aléa météo particulier, la réouverture de la route pourrait ainsi se faire dans un délai prévisionnel de 3 semaines.
« Les équipes sur le terrain ont fait un gros travail pour la réalisation de ce minage qui était complexe dans sa préparation. Après cette opération réussie, nous pouvons poursuivre le chantier. Nous avons bon espoir de rouvrir la route dans un délai de 3 semaines si les conditions météo sont bonnes. Il reste beaucoup de travail mais nous sommes sur la bonne voie ! Le retour à une vie normale pour les habitants de la Lignarre est la priorité du Département. » explique Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie.

Catégorie Département de l'Isère, monde rural, transportCommentaires fermés

REOUVERTURE DEFINITIVE DU CHAMBON

Ce vendredi 15 décembre 2017 à 12h00, a réouvert définitivement le tunnel du Chambon à la circulation.

Après deux années et demie de travaux intenses, le nouveau tunnel est désormais complètement équipé et va permettre une pleine circulation des vacanciers, professionnels et locaux à une semaine du grand démarrage de la saison.

C’était un immense défi désormais réussi, dans le respect du calendrier annoncé par le Département.

Un défi réussi : la réouverture définitive en 32 mois

En avril 2015, le tunnel du Chambon était fermé à la circulation. 2 ans et demi plus tard, il réouvre à la circulation conformément au calendrier prévisionnel, avec une semaine de marge avant les vacances de Noël.
Depuis décembre dernier de nombreux équipements supplémentaires ont été réalisés dans le tunnel :
- étanchéité et revêtements partiels du tunnel de dérivation
- assainissement
- réseaux énergie et fibre optique desservant les équipements
- chaussées et trottoirs
- réseau de défense incendie
- 6 niches de sécurité
- équipements de sécurité et d’exploitation du tunnel et de la galerie de secours (local technique, automates et outil de supervision des équipements, éclairage, réseau d’appel d’urgence, dispositifs de fermeture pilotable à distance à chaque tête par barrières et feux, videosurveillance, radio-transmission du réseau de communication des services de secours dans le tunnel)
Ces travaux ont été menés pendant les périodes de fermeture temporaire du tunnel, en saisons basses (printemps et automne 2017) durant lesquelles la route de secours a pris le relais pour la circulation.
En 2016, le tunnel de dérivation d’une longueur de 500m, venant se connecter à la galerie conservée de 500m de l’ancien tunnel, avait été percé.
Cette opération d’un montant de 24,4 millions d’euros était aussi un défi financier et politique, réussi grâce à la mobilisation des fonds du Département (45%), de l’Etat (25%) et des deux Régions Auvergne Rhône Alpes et PACA (15% chacune), auquel viennent s’ajouter les 8 millions d’euros de la route de secours.

Conditions de circulation dans le tunnel
>Vitesse de circulation limitée à 70km/h.
>Circulation autorisée pour les voitures, campings car, cars et PL de moins de 26t (réglementation de la RD1091)
>Circulation possible pour les cycles dans le tunnel
>Circulation interdite aux transports de matières dangereuses sauf desserte locale
>Circulation interdite aux PL de plus de 26t ne transportant pas de matière dangereuse sauf desserte locale
Tous les panneaux de circulation routiers et autoroutiers indiquent explicitement la réouverture du tunnel


L’économie locale sauvée par l’intervention du Département

Les saisons touristiques ont pu être sauvées grâce à la construction de la route de secours, qui avec le passage de 900 000 véhicules depuis sa création a permis de restaurer la liaison.

La réouverture temporaire du tunnel en décembre dernier puis durant l’été ont permis de relancer pleinement l’activité touristique, ce qui a été salué par les acteurs professionnels des Hautes-Alpes et de l’Isère. Sur ces deux périodes, ce sont 360 000 véhicules qui ont transité par le tunnel.
La réouverture définitive du tunnel redonne désormais des perspectives de développement durable aux territoires.
« Nous sortons la tête haute d’une période longue de deux ans durant laquelle nous avons traversé des épreuves et réussi. Nous nous y étions engagés, nous l’avons fait. Le tunnel du Chambon, c’est l’illustration d’une méthode propre à notre majorité au Département : nous savons agir vite, avec pragmatisme et sans précipitation, pour faire face à l’urgence » affirme Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« C’est un exploit technique d’être arrivé à percer ce type de tunnel dans ce délai contraint et avec un degré de technicité aussi fort. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé, c’était un grand chantier pour un très grand ouvrage. Bravo à tous les ouvriers et tous les agents qui y ont travaillé ». assure Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie.

Que va devenir la route de secours ?
La route de secours, d’une longueur de 5 kms pourrait devenir en saison, entre mai et septembre, une voie dédiée aux cyclistes qui souhaiteraient utiliser un parcours panoramique.
Cette route pourrait aussi servir d’itinéraire de délestage de la RD1091 en cas d’événement ou de chantiers.
Un travail partenarial est à mener avec les acteurs locaux, l’Etat et les propriétaires pour en finaliser l’usage futur, le Département ayant la volonté de valoriser cette route.

Catégorie A la une, Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

MISE EN CIRCULATION DU PONT DE SAINT-QUENTIN-SUR-ISERE

Saint-Quentin-sur-Isère de la RD45, conformément au calendrier prévisionnel. Cet important chantier d’un montant de 25,5 millions d’euros va permettre de fluidifier le trafic tout en le sécurisant.

image011

Un chantier terminé dans les temps

Livré dans les temps, le nouveau pont va être mis en circulation ce mercredi

Engagés en avril 2015, ces travaux étaient de grande envergure. Le pont long de 190 mètres, fait une largeur de près de 15 mètres et pèse environ 600 tonnes. Il supporte 2 voies de circulation de 3,50 mètres. Construit à partir d’une ossature métallique, le pont est un exemple d’ingénierie routière de haut-niveau.
Au-delà de la construction du pont, le projet global nécessitait d’autres travaux pour rendre cohérent l’itinéraire en :
- réalisant un nouveau pont au-dessus du canal de la Morge
- élargissant le pont franchissant le canal de Saint-Quentin-sur-Isère
- mettant au gabarit la RD 45 sur 1,7 km
- raccordant le hameau du Port au giratoire de l’A49
- aménageant les différents accès desservis depuis la RD 45
Jusqu’à fin décembre, la circulation sur la RD 45 s’effectuera par alternat de circulation aux extrémités du nouvel ouvrage avec deux feux, afin de finaliser les raccordements routiers.
Le budget total des travaux était de 25,5 millions d’euros dont 13,5 millions d’euros pour le pont, entièrement financés par le Département.
Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie, ajoute : « C’était un chantier de grande envergure, avec une construction d’une haute technicité. C’est peut-être le pont du siècle en Isère ! Chaque jour le Département investit pour des routes plus fluides et sûres. Ces grands projets sont possibles grâce à notre volonté politique de moderniser chaque jour le réseau routier isérois. »
Un ancien pont trop vétuste pour les besoins actuels
La RD 45 reliant les communes de Saint-Quentin-sur-Isère et Tullins en franchissant l’Isère est un axe important. Elle supporte un trafic moyen de plus de 6 500 véhicules/jour dont près de 5 % sont des poids lourds. Le vieux pont datant de 1930, trop étroit, était devenu au fil du temps inadapté aux besoins de circulation.
Le nouveau pont permettra ainsi de fluidifier et sécuriser le trafic des usagers qui empruntent cette route.
Il sera doté d’un trottoir ainsi que de deux bandes cyclistes, aménagement intégré lorsque cela est possible dans les nouveaux projets routiers du Département
L’ancien pont sera quant à lui démonté d’ici quelques semaines.

Des aménagements environnementaux réalisés
Des aménagements environnementaux spécifiques ont été réalisés pour compenser les impacts des travaux notamment :
- Le rétablissement d’une zone humide d’environ 1,4 ha sur le site des travaux. Cette surface sera également utilisée pour rétablir l’habitat du triton crêté (espèce protégée)
- La création de zones humides en dehors du site des travaux
- La réalisation d’un passage inférieur sous la RD 45 pour favoriser la traversée de la faune

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, transportCommentaires fermés

Après les coquilles, les cocos!

Pour sa deuxième édition, la fête du Coco de Paimpol a connu un franc succès qui prouve que le Vercors et la Bretagne sont vraiment des contrées amies..

Cette fête organisée par l’association cuisine et passion fait suite à la fameuse fête de la coquille St Jacques, qui rappelons le en sera à sa dixième édition en 2018…  Si on rajoute que Le bleu qui fêtera son 20ème anniversaire de l’obtention de l’AOC, on peut dire que le Vercors sera à la fête en 2018…

Pour en revenir aux  coco de Paimpol,  un haricot « demi-sec », facilement reconnaissable à la robe jaune paille et les petites marbrures violettes de sa cosse. Les grains sont blancs, d’une forme ovale presque ronde.

Ses qualités culinaires et son originalité (récolte manuelle des gousses) ont justifié l’attribution de la première appellation d’origine contrôlée décernée à un légume frais, en 1998. Tiens il fêtera aussi les 20 ans de l’obtention de ce label en 2018…

La fête a été belle et le coco de Paimpol mis à l’honneur par plusieurs chefs, parmi lesquels Vincent Grèle, chef à l’AFRAT d’Autrans qui ont utilisé tout leur savoir faire et surtout leur imagination pour proposer le coco à toutes les sauces..

La confrérie du bleu du Vercors Sassenage, très présente aux côtés de plusieurs élus dont Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans, Jacques Adenot, président du Parc du Vercors ont tenu à être de la fête et à encourager Claude Ruel, président de l’association cuisine et passion ainsi que le bretons qui ont fait le déplacement avec beaucoup de plaisir!

On retiendra que les 4 tonnes de coco ont trouvé preneurs…

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Isère food festival: une sacrée vitrine..

La deuxième édition de l’Isère food festival a connu un succès largement supérieur à la première édition. La barre des 5000 visiteurs a largement été franchie et le grand hall du MIN de Grenoble n’a pas désemplit toute cette journée de dimanche.

Il faut dire que les animations étaient alléchantes..

L’Isère food Festival qui entre dans le cadre de la fête de la gastronomie a mis en valeur le thème choisi:  » au coeur de la gastronomie. »

Le parrain de cette édition entrait bien dans le moule de cette manifestation: Bernard Mure Raveaud, l’homme à la moustache et au col bleu banc rouge car meilleur ouvrier de France et surtout meilleur fromager du monde aura été un ambassadeur idéal..

Agriculteurs,  entreprises agroalimentaires, restaurateurs, chefs, divers métiers de bouche chacun a fait le maximum pour mettre en avant nos produits isérois.

il y avait en effet plus de 50 producteurs et artisans sous la grande Hall du MIN. Ils étaient accompagnés de 17 chefs qui n’ont eu de cesse de concocter de bons petits plats.. Vu aussi le concours  » cuisinez local »mais aussi de nombreuses expositions, dégustations bien évidemment, sculptures sur glace, atelier de cuisine, oenologie..

St Marcellin, Bleu du Vercors Sassenage, Murçon matheysin étant accompagnés par leurs confréries..

Jean Pierre Barbier, président du Département, a passé un long moment au MIN mettant en valeur le label AlpIs(h)ere tout en annonçant que l’Isère serait présente au prochain salon de l’agriculture à Paris..

Voici un diaporama qui pourrait s’intituler: une matinée à Isère food Festival..





Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+