Tag Archive | "Isère"

Isère: Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour plusieurs communes du département


Le 12 novembre 2019 la commission interministérielle chargée d’émettre un avis sur la demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de la commune a étudié les dossiers présentés par le préfet de l’Isère.

À la suite de cette réunion, et par arrêtés interministériels des 18 et 19 novembre 2019, publiés au Journal Officiel du 30 novembre 2019, les communes suivantes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle :

Au titre des inondations et coulées de boue, survenues le 26 juillet 2019 :
- Villard de Lans

Au tire des inondations par remontée de nappe phréatique, survenues du 4 au 5 janvier 2018:
- Saint Ismier

Au titre des mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018 :
- l’Isle d’Abeau
- Pisieu
- Sérézin de la Tour
- Tignieu Jameyzieu

Au titre des mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, entre le 1er octobre au 31 décembre 2018 :

- Le Touvet

Les administrés ont jusqu’au mardi 10 décembre 2019 pour déposer, auprès de leur compagnie d’assurances, un état estimatif de leurs pertes, afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982.

Il est rappelé que la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ne concerne que les biens assurés et couverts par un contrat d’assurance « dommages aux biens ».

Pour mémoire, les dégâts causés aux biens non assurés des collectivités territoriales (voirie, ponts, ouvrages d’arts, digues, réseaux d’assainissement et d’eau potable, restauration des cours d’eau, etc.) font l’objet d’autres aides publiques qui ne relèvent pas de l’état de catastrophe naturelle.

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

Tour de France: le 38 à l’honneur


Ce mardi 26 novembre, le Département de l’Isère et ASO, la société organisatrice du Tour de France, ont lancé le coup d’envoi du Tour de France 2020 en Isère.

Pour ce, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, Jean-Pierre Barbier, président du Département, ont lancé les étapes iséroises de la « Grande boucle » depuis La tour du Pin.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

A la suite de l’annonce le 15 octobre dernier à Paris, du parcours 2020 de la « Grande boucle », le Département, en partenariat avec Amaury Sport Organisation (ASO) a organisé une journée riche en événements pour marquer le retour du Tour de France en Isère*. Le cyclisme sera à l’honneur dans notre département en 2020 avec trois journées : une journée de repos le 13 juillet, une étape 100 % Isère (la 16e) entre La Tour du Pin et Villard de Lans et enfin, un départ à Grenoble le 15 juillet.

Ce programme en Isère, particulièrement dense et riche, est le fruit d’un travail aussi discret qu’efficace entre le Département et ASO depuis un peu plus de 2 ans. Le Président Jean-Pierre Barbier a travaillé en étroite proximité et en pleine confiance avec Christian Prudhomme pour faire aboutir ce dossier.

Aussi, l’année prochaine, le Département sera moteur pour la réussite du Tour de France en Isère, comme il l’a été jusqu’ici. En effet, le Tour de France permettra de faire rayonner tous les atouts du département (tourisme, culture, patrimoine, gastronomie…).

Avant-goût du Tour de France 2020 en Isère

L’inauguration de la ligne de départ de l’étape 100% département 38, qui reliera La Tour du Pin à Villard de Lans, s’est réalisée symboliquement grâce à 38 coureurs cyclistes qui ont parcouru, jusqu’à Voiron, les 38 premiers kilomètres de cette étape. Aux côtés des amateurs, il est important de noter les participations des coureurs professionnels isérois Nans Peters, Geoffrey Bouchard et Eddy Finé.
Cette journée était un avant-goût des 3 jours de fête en Isère que permet le Tour de France et plus généralement de l’année 2020, une année « vélo » pour les isérois.

Tout au long de l’année 2020, le Département  va mettre en avant, grâce au cyclisme, tous ses attraits.

Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent et suivent l’épreuve, générant une manne très conséquente pour tout le département.

L’Isère, une terre de cyclisme
C’est ce qui a été mis en exergue à Voiron au travers de la conférence organisée par le Département en lien avec ASO, et animée par la voix du Tour, Alexandre Pasteur. Devant plus de 400 personnes parmi lesquelles notamment, des chefs d’entreprises, des acteurs du tourisme, des élus locaux et des passionnés de cyclisme, les liens historiques entre l’Isère et la « Grande Boucle » ont été rappelés ainsi que les vertus du cyclisme pour l’économie d’un territoire.
Cette présence exceptionnelle démontre l’engouement collectif pour le Tour de France. Cette journée augure d’une belle mobilisation sur les routes du Tour 2020.

Signe de cette ferveur, les 38 grands sportifs isérois qui ont honoré de leur présence la réunion de Voiron parmi lesquels : Bruno Saby, David Smetanine, Bernard Thevenet …
Comme il l’a été rappelé, l’Isère est une terre favorable à la pratique du vélo. L’Isère ne compte pas moins de 21 boucles cyclo-touristiques balisées et sécurisées par le Département. Sans oublier l’aménagement le plus emblématique de l’engagement départemental, la V63. L’Isère est une terre de sport au sens large, avec plus de 400 000 licenciés dans des clubs sportifs amateurs ou professionnels.

« Pour paraphraser Ernest Hemingway « l’Isère sera une fête » en 2020 ! C’est grâce à la relation de confiance tissée avec le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, que le Tour revient en force en 2020 en Isère avec une étape 100% iséroise le jour symbolique du 14 juillet ! Pour lancer cette fête, rien de mieux que d’organiser un avant-goût avec cette journée à la Tour du Pin et Voiron.

L’Isère est une terre de cyclisme et le Département en fait une force en 2020, en utilisant le vélo pour faire connaître au plus grand nombre, la richesse de notre territoire. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département une chance formidable ! » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

* L’édition 2019 du Tour de France ne comptait pas d’étape iséroise.


Catégorie A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés

LE DEPARTEMENT LANCE L’AGENCE DE L’ATTRACTIVITE


Ce jeudi 24 octobre, le Président du Département Jean-Pierre Barbier et la Vice-Présidente en charge du tourisme Chantal Carlioz ont présenté ce qui deviendra bientôt l’Agence Isère Attractivité.

Une union des acteurs du territoire

L’agence de l’attractivité verra le jour le 1er janvier 2020 et elle sera dotée par le Département d’un budget annexe dédié.
Si les statuts de cette future agence ne sont pas encore votés, ses objectifs sont clairement établis : faire évoluer Isère Tourisme en une agence disposant de tous les outils pour contribuer au rayonnement de l’Isère tout en fédérant les acteurs du territoire.
Ainsi, l’agence vise à fédérer sous la bannière Alpes Is(H)ere, créée par le Département en 2017, en articulation avec le label agricole Is(H)ere, créé également par le Département en 2018, mais également l’ensemble des marques des territoires qui composent le Département.

L’objectif n’est pas de remplacer le travail effectué par tous ces labels et ces marques mais bien de les faire travailler ensemble pour assurer une meilleure efficacité et de meilleurs résultats qui démultiplieront des retombées économiques pour l’ensemble des territoires.
Le travail effectué par cette agence se fondera sur les 5 piliers de l’attractivité en Isère :
- Le tourisme
- La culture
- Le sport
- L’innovation
- La gastronomie
L’enjeu ici est d’activer de manière efficiente tous les leviers qui attireront les particuliers comme les professionnels dans nos territoires, que ce soit pour des courts, moyens ou longs séjours, voire des installations définitives.

Un premier défi : le Tour de France

La venue du Tour de France sera le premier grand challenge de cette agence.
Avec la venue de centaines de journalistes, les millions de téléspectateurs, les retransmissions internationales, … le Tour de France représente une incroyable opportunité de faire briller nos territoires et, outre les retombées directes au moment du passage du Tour, d’assurer des retombées sur le long terme.
A cette occasion, l’agence Isère Attractivité aura pour mission d’organiser le travail de tous les acteurs, ensemble, pour raconter une histoire collective du territoire isérois et donner envie aux millions de personnes qui suivront cet évènement de venir ou de revenir profiter de tout ce que peut offrir l’Isère.
« Cette agence constituera un véritable atout pour l’ensemble du territoire. Nous en avons posé les jalons depuis 2015 en remettant l’Isère en mouvement. Elle aura pour mission de fédérer et de valoriser, auprès des habitants comme de nos visiteurs, tout ce que l’Isère fait de mieux. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

« Le Tour de France est une formidable occasion de faire rayonner le Département. C’est bien dans le cadre de cet évènement populaire et international que l’agence aura l’une de ses plus grandes opportunités de remplir sa mission : donner envie de venir en Isère. La venue du Tour du France le 14 juillet sera une fête nationale et un tremplin pour l’agence Isère Attractivité. » ajoute Chantal Carlioz, Vice-Présidente chargée du Tourisme et Présidente d’Isère Tourisme.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Tour de France: l’Isère à l’honneur


Ce mardi 14 octobre, A.S.O, la société organisatrice du Tour de France, présentait le parcours du Tour pour l’édition qui se déroulera à l’été 2020.

Le Département était présent pour cette grand-messe du cyclisme, où il a été annonce que le Tour de France allait passer 3 jours en Isère dont une étape 100% iséroise.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

Ce mardi 14 octobre, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et Martine Kohly, Vice-présidente chargée du sport, étaient présents à Paris pour l’annonce officielle du Tour de France. En effet, après l’absence d’étape iséroise lors de l’édition 2018 du Tour, le Département a travaillé de concert avec la société organisatrice du Tour, A.S.O, afin de garantir la présence de l’Isère dans le parcours 2019.

Le Département se félicite du travail de longue haleine qu’il a opéré afin de montrer les atouts que possède l’Isère. Ce travail a été concluant puisque ce sont 2 étapes qui se dérouleront en Isère cette année dont une étape 100% iséroise !

Le 13 juillet, le Tour prendra une journée de repos dans le Département. Puis Le 14 juillet, étape symbolique en raison de la fête nationale et toujours l’une des plus suivie, se déroulera l’étape 100% iséroise. L’étape partira en effet de La Tour du Pin pour rejoindre Villard de Lans. Enfin le 15 juillet, le Tour partira de Grenoble pour rejoindre Méribel.


Le Département, dont le territoire représente un terrain de jeu incomparable et une terre de cyclisme incontournable, se réjouit d’accueillir cet évènement populaire fédérateur et qui fait partie du patrimoine Français.
Le Tour de France, une formidable vitrine
Ces 3 jours seront l’occasion pour le Département de mettre en avant tout ses attraits. Grâce à la diversité de ses paysages, au cyclisme qui fait partie de son ADN, et à la richesse de son patrimoine, le Tour de France permettra une valorisation de tout le territoire isérois.
Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent la venue du Tour de France, représentant une manne très conséquente pour le secteur touristique du territoire.

« Depuis 2015, notre volonté est de faire briller l’Isère, de mettre en avant ses atouts tels que les paysages, le tourisme ou encore la gastronomie avec la marque Is(H)ere. L’Isère est un Département à fort potentiel et nous y menons des politiques ambitieuses. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département, une reconnaissance et une chance. C’est une magnifique vitrine, l’Isère est en fête ! » explique Jean-Pierre, Barbier, Président du Département.

Pour découvrir le parcours:Sans titre 3

Catégorie A la une, Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

UNE RENTREE SOUS LE SIGNE DE L’ENVIRONNEMENT


A l’occasion de la rentrée des classes dans les collèges du Département, le Président du Département Jean-Pierre Barbier s’est rendu dans 4 établissements en compagnie de la Vice-Présidente chargée des collèges Cathy Simon.

Ils sont notamment revenus sur les actions en faveur de l’environnement mises en place dans les collèges par le Département et ont présenté une nouvelle initiative départementale suivant cet objectif.

Stop au plastique !

Parmi les thématiques abordées lors de cette journée, celle de la restauration était au coeur des préoccupations. Le Président du Département est notamment revenu sur l’intérêt des cuisines mutualisées et le bilan de la lutte contre le gaspillage. En effet, dans les cantines du Département, un tiers des produits est d’origine locale et 22% sont bio. La lutte contre le gaspillage, a quant à elle, permis de diminuer de moitié la masse du gaspillage alimentaire depuis 2015.
Annonce importante à l’occasion de cette rentrée : celle de la suppression du plastique dans l’ensemble des cantines gérées par le Département de l’Isère.

D’ici un an, le plastique aura totalement disparu des selfs, remplacé par une vaisselle durable et des matériaux écoresponsables, permettant une importante diminution de l’impact environnemental des cuisines.

Une première mesure forte applicable immédiatement à cette rentrée de septembre 2019 consiste à ne plus utiliser de vaisselle plastique jetable (utilisée notamment pour la présentation individuelle de certains hors d’oeuvre, fromages et desserts).
S’en suivront courant 2020 la suppression de l’usage des contenants et de la vaisselle en plastique réutilisables dans tous les collèges ainsi que la suppression de l’usage des barquettes en plastique utilisées par les CMC (cuisines centrales mutualisées) pour la cuisson de certains aliments.
En faisant ce choix, le Département précède de 5 ans la loi du 30 octobre 2018 qui prévoit l’interdiction du plastique d’ici à 2025.
Des mesures ont déjà été prises dans certains collèges, dès cette rentrée, à l’instar du collège Buclos, à Meylan, où le Président, la Vice-Présidente et les journalistes ont pu déjeuner dans une cantine débarrassée de toute vaisselle plastique jetable ou réutilisable.

La restauration scolaire en quelques chiffres

- 8 cuisines mutualisées (dont 2 certifiées Ecocert niveau 2)
- 37 500 repas servis chaque jour
- 32% de produits locaux
- 22% de produits bio
- 38,2 M€ de budget par an
- 50% de gaspillage alimentaire en moins depuis 2015

L’environnement au coeur de la rentrée

Lors de cette journée, le Président a également présenté les autres actions menées par le Département dans les collèges visant la protection de l’environnement.
Dans le cadre du Plan Pluriannuel de Réhabilitation des Collèges, initié en 2015 par le Département et représentant un budget de 221 millions d’euros, la collectivité souhaite notamment porter l’investissement sur la rénovation thermique des bâtiments dont elle a la responsabilité. Cette mesure permettra d’éviter un gaspillage énergétique conséquent et nuisible à l’environnement.

Associé à la gratuité des transports scolaires qui encourage le recours à des déplacements plus propres, les collèges voient ainsi leur empreinte environnementale fortement diminuée.
Ont aussi été présentés les projets pédagogiques des établissements sur ces questions environnementales. Le collège Les Pierres Plantes, à Montalieu-Vercieu, a ainsi pu mettre à l’honneur la participation des collégiens aux COP 23 et 24.

Les collèges en Isère, c’est aussi…

- Près de 65 000 collégiens
- 96 collèges publics et 22 collèges privés, tous soutenus par la collectivité
- 60 M€ pour le transport scolaire (gratuit depuis 2015)
- 4,7 M€ dédiés au développement numérique des collèges
- 673 actions éducatives
- Plus de 900 agents
- Près de 30 000 Pack’loisirs commandés, destinés à encourager les activités culturelles et sportives

« Le Département prend toutes ses responsabilités s’agissant de l’environnement dans nos collèges. C’est pourquoi nous agissons partout où nous le pouvons : sur l’isolation des bâtiments, les transports, les menus, et maintenant sur le matériel de cuisine, afin de réduire l’empreinte environnementale des établissements.
L’environnement mérite des actions concrètes, pragmatiques, et non de l’idéologie.» explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.
« Dans les collèges notre action sur l’environnement est à la fois directe et indirecte : directe via les mesures que nous prenons et indirectes via les moyens que nous offrons aux jeunes et aux équipes pédagogiques de s’ouvrir au monde et d’être sensibilisés à ces problématiques » ajoute Cathy Simon, Vice-Présidente du Département chargée des collèges.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Le département soutient ses agriculteurs


Les agriculteurs isérois ont connu en 2018 une importante sécheresse ayant gravement impacté leurs cultures et donc leurs revenus.

Pour aider les agriculteurs qui ont enregistré des dépenses supplémentaires ou un manque à gagner, le Département a mis en place des aides d’urgence calculées en fonction des dépenses réalisées.
480 dossiers sont aujourd’hui en cours d’instruction avec un montant moyen d’indemnisation d’environ 1100 €, équivalent à l’aide régionale. Ces aides seront financées par une enveloppe budgétaire supplémentaire de 1 million d’euros.
De plus, le 15 juin dernier, les agriculteurs ont subi de violents orages qui ont occasionné des dégâts considérables sur les exploitations, notamment les noyers du Grésivaudan.
Afin d’accompagner les agriculteurs, le Département prendra à sa charge les frais de drones nécessaires pour établir un état des lieux précis de la situation. Il organisera également l’intervention des professionnels du bois pour faciliter l’enlèvement et la valorisation des arbres arrachés ou irrémédiablement touchés et ainsi permettre aux agriculteurs de prévoir au mieux les actions à mener par la suite.
Un soutien financier sera également voté en octobre prochain une fois les besoins analysés.
« Le Département agit concrètement pour les Isérois et l’Isère. Cette séance où des dossiers importants ont été abordés et votés le démontre une nouvelle fois. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Intempéries du 15 juin 2019: mobilisation du Crédit Agricole


Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, le Crédit Agricole Centre-Est et Crédit Agricole Assurance adressent leur soutien aux personnes concernées par l’épisode de grêle qui a touché les départements de la région Rhône-Alpes ce samedi 15 juin.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour les accompagner à la suite de ces intempéries d’une rare intensité qui ont frappé plusieurs secteurs de la Drôme, de l’Isère et de l’Ardèche.

Les conseillers contactent leurs clients agriculteurs pour mesurer l’ampleur des dégâts subis et proposer un accompagnement bancaire et humain. Un dispositif spécifique et exceptionnel est mis en place pour soutenir les exploitants touchés.
La première mesure consiste à donner du temps aux clients en suspendant les échéances de prêt si nécessaire :
- pour attendre les mesures gouvernementales et les indemnisations d’assurances,
- pour étudier les solutions financières pérennes à moyen terme.
La deuxième mesure consistera en un accompagnement financier intégrant des solutions de financement court terme et moyen terme avec des conditions spécifiques.
Pacifica, la filiale assurances du Crédit Agricole, a mis en place un dispositif renforcé pour répondre aux sollicitations de toutes les personnes concernées par ces intempéries.

Pour tous dommages importants liés aux intempéries du week-end, que ce soit sur un véhicule auto ou 2 roues ou que cela concerne l’habitation, le matériel ou un local professionnel, les particuliers, chefs d’entreprise et agriculteurs peuvent contacter dès que possible le 0800 810 812 pour une première déclaration.
Pour les particuliers, la déclaration peut aussi se faire depuis l’application Pacifica.
Les clients agriculteurs ayant souscrit une assurance Grêle ou assurance Récoltes, sont invités à contacter le numéro spécifique 0800 810 816.
Dans un délai de 5 jours ouvrés après les intempéries, il sera demandé aux assurés d’adresser un courrier en récapitulant précisément les faits et en listant les biens détériorés ou hors d’usage, en y joignant tous les documents de nature à prouver les dommages (photos, vidéos…). L’état de catastrophe naturelle prolongerait ce délai à 10 jours.

Jean Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes était présent aux côtés du ministre de l'agriculture Didier Duillaume, du Président du Département Jean Pierre Barbier et de nombreux élus pour apoorter sonsoutien aux agriculteurs sinistrés de l'Isère

Jean Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes était présent aux côtés du ministre de l'agriculture Didier Guillaume, du Président du Département Jean Pierre Barbier et de nombreux élus pour constater l'ampleur des dégâts et apporter son soutien aux agriculteurs sinistrés de l'Isère.

Catégorie agriculture, questions d'actualitéCommentaires fermés

Isère: de grandes avancées


Ce 12 avril 2019 s’est tenue la Séance Publique du Département de l’Isère. Lors de cette journée, outre les rapports sur les sujets tels que la réciprocité, l’aéroport de Grenoble Alpes Isère ou le Plan Ecoles, le Président du Département Jean-Pierre Barbier a évoqué les résultats d’une enquête portant sur la satisfaction vis-à-vis de l’action de la collectivité.

Parmi les rapports votés lors de cette séance, certains marquent de grandes avancées pour l’Isère et ses habitants.
Les élus ont notamment, voté un nouveau rapport sur la réciprocité. Mise en place en place en 2016, l’expérimentation de la réciprocité au RSA s’est révélée très bénéfique pour les allocataires : nouvelles relations sociales, regain de confiance en eux, mise à profit des compétences, meilleure insertion professionnelle, …
Aujourd’hui, 20% des allocataires sont engagés dans cette démarche et le nombre d’allocataires a diminué de 10%, bien au-delà des moyennes nationales et régionales. Saluée par les structures d’accueil, le dispositif a également été récompensé du prix de l’association Bleu Blanc Zèbre et par l’Université Grenoble Alpes.
Le Département a donc fait le choix de pérenniser un système qui a fait ses preuves et en reprécisé le cadre. Cette politique sur un tryptique simple : dignité, innovation, travail.
Autre point important de cette session, le Département a voté un rapport sur l’aéroport Grenoble Alpes Isère et sur la construction d’un nouveau bâtiment pour la prestigieuse Ecole Nationale de l’Aviation Civile. Face à la désuétude environnementale de l’ancien bâtiment, le Département agit avec Bièvre-Isère-Communauté et la Région afin de sauver l’implantation de l’école. Le Département sera donc pilote de la construction d’une nouvelle plateforme au Sud du site.
Cet investissement permettra à l’aéroport qui voit passer plus de 357000 passagers par an de continuer à attirer les jeunes pilotes.
Cet aéroport est l’un des leviers de l’économie et du tourisme isérois avec des retombées évaluées en moyenne à 150 millions d’euros par an.

Enfin, le Département a lancé son Plan Ecoles. L’éducation est un axe primordial de l’action départementale comme en témoigne le plan d’investissement de 221 M€ dans les collèges. Au-delà des collégiens, le Département veut offrir aux écoliers des structures adaptées. Ce plan écoles permettra de répondre à la demande importante de soutien des collectivités maitres d’ouvrage (communes et EPCI). Il s’appliquera de manière uniforme à l’échelle départementale et aura notamment pour but de faire émerger des projets en augmentant leur financement, de soutenir l’investissement et de répondre de manière équitable à un besoin important des collectivités.

Au niveau agriculture il a été précisé que le pôle agroalimentaire est sur de bons rails:  » on croit à sa réussite » dira le vice Président en charge de l’agriculture Robert Duranton qui rajoute: nous avons aussi lancé un plan sècheresse qui concerne l’ensemble des agriculteurs touchés.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

L’ ISERE RENFORCE SES ENGAGEMENTS POUR L’ENVIRONNEMENT


A l’occasion du Débat sur l’Orientation Budgétaire (DOB) pour 2019  la majorité a présenté des mesures ambitieuses et concrètes sous forme de Stratégie Air Climat Energie, avec un zoom particulier sur les mobilités alternatives, les énergies renouvelables et la protection des terres agricoles et ressources naturelles.

Le Débat d’Orientation Budgétaire : des engagements ambitieux pour l’environnement

Le DOB est l’occasion pour les élus du Département d’analyser le contexte financier de la collectivité. Bien que celui-ci soit très particulier en raison du pacte financier imposé par l’Etat, la majorité départementale menée par Jean-Pierre Barbier, a préféré se concentrer sur ses engagements pluriannuels et notamment, le vote de la Stratégie Air Climat Energie.

Face à l’urgence climatique que connait notre planète, le Département s’engage.

Pour cela, il veut agir efficacement en montrant l’exemple tant au travers des actions et pratiques professionnelles au sein de l’administration que les différentes politiques publiques qu’il conduit : transport, route, collèges, environnement, agriculture, patrimoine bâti, …

En 2017, le Département avait voté un plan de diminution de ses émissions de gaz à effet de serre qui fixait pour objectif une baisse d’au moins 4% de ces émissions d’ici à 2020. Aujourd’hui, le Département vient renforcer et élargir ses actions menées pour l’environnement en s’attachant notamment, au contrôle de sa consommation d’énergie et à la qualité de l’air à travers cette Stratégie Air Climat Energie. Le but de ce plan pluriannuel est d’assurer la réalisation des objectifs fixés en 2017, voire de les dépasser.

La Stratégie Air Climat Energie : un plan transversal concret

Cette stratégie constitue donc l’acte 2 de la politique environnementale du Département. Elle fixe des actions volontaristes qui auront des impacts à moyen et long terme.

Pour cela, elle apporte deux nouveaux éléments :

- Des objectifs et des méthodes concrètes, par mission, pour atteindre l’objectif d’au moins 4% de diminution des émissions de gaz à effet de serre par le Département d’ici à 2020,
- Une implication plus précise de tous les membres du Département, élus, et agents, dans le processus d’amélioration de la qualité de l’air de notre territoire et la réduction de nos propres consommations énergétiques.

Voulue par la majorité départementale, cette stratégie Air Climat Energie est le fruit d’une longue réflexion entre les élus et les agents, et prend en compte toutes les réalités du terrain et des politiques départementales.
Elle s’articule autour de huit axes :
- Le patrimoine bâti du Département
- Le parc de véhicules du Département
- Les infrastructures routières départementales
- L’organisation des déplacements
- Les services de restauration scolaire des collèges
- L’organisation et la gestion des services départementaux
- L’adaptation au changement climatique
- La solidarité avec les acteurs isérois en faveur de la Stratégie Air Climat Energie

« A travers cette Stratégie, tout le Département, élus et agents, s’engage pour l’environnement. L’objectif n’est pas de contraindre les Isérois, de pratiquer une écologie punitive, mais de construire une politique ambitieuse, pragmatique et réaliste qui encourage et accompagne les bons comportements.

Ce n’est qu’à travers ce type de politique, en donnant l’exemple, que nous pourrons agir concrètement pour l’environnement et la sauvegarde de notre planète. L’innovation en matière de politique environnementale, c’est pour le Département une politique d’adhésion, une politique d’investissement, une politique d’incitation,» explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

BIEN MANGER POUR BIEN ETUDIER


Ce lundi 3 septembre, Jean-Pierre Barbier, Président du Département et Cathy Simon, Vice-Présidente en charge des collèges ont assisté à la rentrée des classes dans 3 collèges du Département. Cette visite leur a permis notamment de renouveler l’engagement du Département à faire appel à des producteurs locaux pour approvisionner les cuisines des collégiens d’Isère.
Cuisines mutualisées : place aux produits locaux !
Chaque jour, les cuisines mutualisées ou autonomes du Département servent 37 000 repas. Ce sont 8 cuisines mutualisées et 57 cuisines satellites qui s’affairent chaque jour à préparer une nourriture dotée des justes apports nutritionnels tout en assurant l’éducation alimentaire des collégiens.
Mais au-delà de la simple éducation alimentaire, le Département veut continuer à augmenter la part des produits locaux dans les assiettes de nos jeunes. Aujourd’hui, 30% des produits servis dans les cantines gérées par le département viennent de l’Isère. Lors de cette journée de rentrée, le Président du Département a rencontré 4 producteurs locaux qui travaillent avec les cuisines des collèges à proposer des assiettes de qualité:
-Isère Assaisonner / AB Epluche : fruits et légumes, produits labélisés, agriculture conventionnelle
- Les éleveurs de saveurs : viande de boeuf, élevage conventionnel
- Motte Viande : charcuterie-saucisse, élevage conventionnel principalement
- Récolter : fruits et légumes, agriculture conventionnelle
Le Département s’attache également à lutter contre le gaspillage alimentaire dans les cantines : en quelques années, le pourcentage de nourriture gaspillé a été quasiment divisé par 2.

Cette nette diminution du gaspillage alimentaire représente à la fois un plus grand respect des produits alimentaires mais également une économie de 1,4 million d’euros pour le Département.

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+