Tag Archive | "Jean Pierre Barbier"

LES SERVICES AUX PUBLICS DU DEPARTEMENT RESTENT OUVERTS


Suite à l’allocution du Président de la République et aux précisions apportées par le Gouvernement, et dans la volonté de maintenir les services aux publics, le Département a adapté, en cellule de crise, son fonctionnement pour ce troisième confinement avec la mise en oeuvre d’un plan de continuité d’activité.
Garde d’enfants, collèges
Les assistantes maternelles pourront finalement poursuivre leur activité pendant les trois prochaines semaines. De même, les maisons d’assistantes maternelles (Mam) et les micro-crèches peuvent rester ouvertes durant cette période avec une jauge maximale de 10 enfants.
Concernant les collèges, ils resteront ouverts afin de recevoir les enfants des publics prioritaires et permettre au professorat de réaliser ses cours en ligne si besoin, en continuant d’appliquer le protocole sanitaire renforcé du ministère de l’Education Nationale.
Transports
Sur instruction spécifique de la Région, l’ensemble des lignes de transport scolaire sont interrompues. Les lignes régulières du réseau Transisère continueront à fonctionner normalement, aux horaires habituels. Pour rappel, le Département gère ces transports par délégation de la Région.
Ouverture des services aux publics
Les 4 centres départementaux de vaccination (Grenoble, Bourgoin-Jallieu et Vienne) restent ouverts et continuent la vaccination, en conservant les mêmes protocoles sanitaires très stricts déjà en vigueur. Pour prendre rendez-vous pour se faire vacciner, le centre d’appels départemental (04 76 00 31 34), reste également ouverts aux horaires habituels : 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
Sur tout le territoire du département, la Maison de l’Autonomie ainsi que les Maisons du Département et leurs antennes (CMS, SLS…) demeurent ouvertes au public. L’accueil physique est maintenu sur l’ensemble des missions du Département, même s’il est demandé aux usagers qui le peuvent de privilégier des prises de contact téléphoniques ou numériques. Les visites à domicile se poursuivront pour les services concernés, dans le strict respect des protocoles sanitaires.
Au titre du maintien du service public, notamment à destination de nos concitoyens les plus fragiles, l’instruction et le versement des prestations sociales du Département seront bien évidemment maintenus.

Les musées départementaux et les Archives départementales restent fermés, à l’exception pour ces dernières des rendez-vous dans le cadre spécifique des procédures judiciaires.
Poursuite des missions indispensables au maintien de l’activité économique
S’agissant des routes départementales, l’exploitation routière est maintenue.

Enfin, le Département, maître d’ouvrage, maintient l’ensemble de ses chantiers, études et projets en cours ou à venir afin de soutenir l’activité économique, du BTP notamment.

« Le Département reste ouvert, actif, mobilisé aux côtés des Isérois dans ce troisième confinement. Il continue de vacciner et d’orienter les usagers grâce à son centre d’appels, car seule la vaccination nous permettra de retrouver une vie normale et de sortir enfin de cette crise.

Nous maintenons également ouverts tous nos accueils et actives toutes nos visites à domicile car les publics fragiles ne peuvent pas attendre. Nous poursuivons nos investissements car des emplois en dépendent. Nous maintenons ouverts les collèges pour les enfants des publics prioritaires et le corps enseignant.

Et le réseau Transisère actif pour que les personnes le nécessitant puissent se déplacer. Et pour tout cela, je tiens encore une fois à remercier nos agents et nos partenaires qui relèvent tous ces défis », indique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

LE NUMERO VERT ALLO FAMILLES ISERE A L’ECOUTE DES ISEROIS


La crise sanitaire perdure et avec elle, la fatigue émotionnelle de la population augmente. Parmi les plus impactés, les jeunes, adolescents et étudiants, les parents, les personnes isolées, les personnes âgées… C’est pourquoi le Département a décidé de maintenir le numéro vert Allo Familles Isère créé lors du premier confinement. fa


Besoin d’écoute ? Besoin de soutien ? Appelez le 0800 00 38 38


Vie familiale bousculée par le télétravail, peur liée à la maladie, isolement social, tensions familiales, épuisement, perte d’emploi, burnout parental, décrochage scolaire… Les raisons qui expliquent le désarroi de la population depuis le début de la crise sont multiples. Et « notamment durant le deuxième confinement », selon un récent rapport de Santé public France, « avec des niveaux élevés d’états anxieux et dépressifs et de troubles du sommeil, notamment chez les femmes, les jeunes adultes, les personnes en situation de précarité, les personnes présentant des risques de développer des formes graves de Covid-19 et les personnes ayant des antécédents de troubles psychologiques ».


En réponse à ce besoin grandissant et afin d’agir de manière préventive, le Département de l’Isère, chef de file de l’aide et de la protection sociale, a décidé de maintenir le numéro vert anonyme Allo Familles Isère et a étendu son horaire. Ouvert maintenant du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 en continu, il est à l’écoute des Isérois qui traversent un moment de fragilité, de détresse, et ont besoin d’être entendus ou conseillés.


Derrière le combiné, plus de 80 professionnels du Département du corps médico-social, qualifiée et pluridisciplinaire, tenue à une neutralité bienveillante dans le strict respect des règles de confidentialité, répondent tour à tour, sur la base du volontariat, offrant une écoute bienveillante et attentive pour les accompagner, mais aussi un soutien et un relai vers d’autres organismes pour trouver des solutions adaptées à leurs besoins.
Porte d’entrée anonyme pour des personnes qui n’osent pas toujours se présenter auprès des services du Département, Allo Familles Isère a permis, à ce jour, l’accompagnement de 130 familles, qui n’étaient pas connues des services départementaux.

Pour en savoir plus, cliquez sur isere.fr


« Cette crise sanitaire qui s’inscrit dans la durée se double d’une crise psychologique, aux raisons multiples et croisées : la montée de l’anxiété due au virus même, l’isolement, le manque affectif, la perte de travail, la fragilisation économique, le décrochage scolaire… C’est pourquoi le Département a décidé de continuer à soutenir les Isérois à travers notamment ce numéro vert. Pouvoir compter sur une oreille attentive et professionnelle, neutre, extérieure à son cercle proche, peut être d’un grand soutien dans cette crise », remarque Sandrine Martin-Grand, Vice-présidente chargée de la famille, de l’enfance et de la santé.


« Cette crise sanitaire anxiogène, et ses confinements à répétition, ainsi que toutes les conséquences sociales et économiques associées, pèsent sur les gens, d’autant qu’elle semble ne jamais en finir, et que la campagne de vaccination avance doucement. C’est pourquoi nous maintenons le numéro vert gratuit Allo Familles Isère. Il s’agit de prévenir en amont les violences, de désamorcer des situations de crise, d’accompagner les personnes isolées, il s’agit aussi d’aider à préserver au mieux la sérénité des familles », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Bassin versant de la Sanne et du Dolon


La convention-cadre relative au Programme d’actions de prévention des inondations
(PAPI) des bassins versants de la Sanne et du Dolon, dans sa phase dite
« d’intention », a été signée par le Préfet de l’Isère, le Préfet de la Drôme, le
Préfet coordonnateur de bassin Rhône-Méditerranée, le Président du Syndicat Isérois des Rivières Rhône Aval et le
Président du Département de l’Isère,.
Cette signature valide l’engagement des élus à se mobiliser pour apporter des
solutions pérennes aux enjeux inondations identifiés sur ce territoire et certifie
la qualité de ce programme.
« Les communes du bassin versant de la Sanne et du Dolon sont fréquemment touchées
par des inondations provoquant d’importants dégâts, les habitants sont en attente
de solutions durables. La situation est d’autant plus urgente sur les communes de
l’aval, qui connaissent depuis près de 40 ans un fort développement urbain et
industriel à proximité des cours d’eau »

Patrick Curtaud – Président du SIRRA:
« Assurer la sécurité des habitants des communes du bassin versant de la Sanne et
du Dolon et permettre de développer l’économie notamment sur la plateforme
industrialo-portuaire INSPIRA est une priorité.

La convention-cadre que nous signons aujourd’hui est une première étape essentielle pour leur garantir des
solutions pérennes face aux inondations dont ils sont régulièrement victimes ».

Jean-Pierre Barbier – Président du Département de l’Isère:
« La situation du bassin versant Dolon-Sanne dans la vallée du Rhône rend ce
territoire très attractif. Dans sa partie aval déjà fortement urbanisée, les enjeux
humains et économiques sont forts. Le projet ambitieux engagé au travers de ce PAPI
permettra de réduire la vulnérabilité de ce territoire face au risque d’inondation,
et de protéger les habitants et notre économie ».

Lionel Beffre – Préfet de l’Isère:
Financé par l’Etat, le Département et le SIRRA, ce programme de 26 actions, d’un
montant de 920 500€, sera mis en oeuvre jusqu’en 2022. Il résulte d’un travail
collectif et concerté mené sur le territoire depuis fin 2019, date
de validation de la candidature d’intention par l’État.
Appelée PAPI d’intention, cette première phase de mise en oeuvre vise
à améliorer la connaissance et la conscience du risque inondation
sur le territoire, à étudier des solutions d’aménagement fondées sur la nature
visant à réduire les risques mais aussi à réduire la vulnérabilité et favoriser la
résilience.
Ainsi la renaturation de la Sanne dans la traversée de la zone industrialoportuaire
sera étudiée, comme l’écrêtement des crues en amont de Salaise-sur-Sanne.
Les conclusions permettront de définir et justifier la mise en place d’un programme
de travaux sur les zones prioritaires identifiées dans le cadre d’un futur PAPI dit
« complet » qui constitue la seconde phase de mise en oeuvre (après 2022).

Catégorie A la une, environnement, territoiresCommentaires fermés

LE DEPARTEMENT SOUTIENT LE MONDE AGRICOLE FACE A LA RECRUDESCENCE DES ACTES DE MALVEILLANCE


Le Président du Departement Jean-Pierre Barbier, accompagné par le Sous-Préfet de Vienne, Jean-Yves Chiaro, le Vice-Président en charge de l’agriculture, Robert Duranton, la Conseillère départementale, Claire Debost, ainsi que par les Maires de Marcilloles, Dominique Primat, et de Penol, Bernard Veyret, et David Rivière représentant le Président de la Chambre d’agriculture de l’Isère, a visité cet après-midi l’exploitation de l’éleveur Yannick Bourdat.


dur

Face à la recrudescence des actes de malveillance contre des exploitations agricoles en Isère ces derniers mois, le Département a décidé d’agir, en lien avec tous les acteurs concernés.


Au cours de la visite de l’exploitation agricole de Yannick Bourdat située à Marcilloles, et la rencontre d’agriculteurs sur place, certains victimes d’actes de malveillance, le Président Jean-Pierre Barbier, accompagné par les élus et le Sous-Préfet, a rappelé les dispositifs mis en place pour soutenir les exploitants agricoles isérois en prévention et en dédommagement de ces actes répréhensibles, qui vont jusqu’à l’incendie criminel, et qui tendent à se multiplier.

Le 26 juin 2020, l’Assemblée départementale a voté un règlement d’intervention ouvrant droit à des aides du Département envers les agriculteurs dont les exploitations ont été l’objet d’actes malveillants.

Ce règlement permet aux exploitations touchées par des sinistres de ce type, d’obtenir une aide exceptionnelle de 15 000 € maximum, en complément des aides régionales, et dans la limite du plafond du régime des minimis agricoles.

Le 11 décembre 2020, l’Assemblée départementale a adopté une convention de partenariat avec l’Etat et la Chambre d’agriculture renforçant la sécurisation des exploitations agricoles. Concrètement, il s’agit de développer les échanges, de mieux sensibiliser les exploitants aux risques encourus tout en les associant à leur propre sécurité, de les alerter quant à l’émergence de nouveaux phénomènes et d’accentuer les actions de prévention.
Prochainement, lors de la session budgétaire du 1er et 2 avril, un règlement d’intervention, permettant au Département de subventionner les agriculteurs qui souhaitent équiper leur exploitation de systèmes de protection, dont la vidéo-protection, sera soumis au vote de l’Assemblée départementale.

« Les actes de malveillance à l’encontre des exploitants agricoles sont proprement insupportables. A l’heure où tout le monde est d’accord pour prôner les circuits courts et une alimentation, de saison et de qualité, certains osent s’attaquer à ceux qui permettent aux Isérois de remplir leurs assiettes en respectant ces objectifs.

Notre devoir est donc de soutenir ces exploitants, nos exploitants, pour éviter que ces actes répréhensibles restent impunis et puissent se multiplier », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.
« Cette crise sanitaire a montré combien l’indépendance alimentaire est importante, et combien elle avait finalement été mise de côté depuis de trop nombreuses années.

En Isère, le Département soutient l’agriculture.

Cela passe aussi par un soutien sans faille et une protection des exploitations face à des actes incompréhensibles de malveillance. Le Département est là pour ses agriculteurs, nous ne lâcherons rien », souligne le Vice-Président à l’agriculture, à l’irrigation, à la filière bois et au développement Robert Duranton.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

LA VACCINATION DANS LES CENTRES DEPARTEMENTAUX : POINT D’ETAPE


A ce jour, dans les 4 centres de vaccination départementaux, mobilisés en soutien de l’Agence régionale de santé (ARS) et de l’Etat, environ 2500 personnes prioritaires définies par le Gouvernement ont été vaccinées par le Département.

Le 15 janvier, le Département mobilisait 4 de ses 8 centres de vaccination en Isère (situés à Bourgoin-Jallieu, Grenoble et Vienne – leurs adresses ci-dessous) pour venir en soutien de l’ARS et de l’Etat dans le cadre de la campagne nationale de vaccination.
Cette vaccination, uniquement sur rendez-vous, en passant par le site isere.fr (où apparaissent les liens des 13 centres de vaccination isérois) ou en appelant le 04 76 00 31 34 (8h30-12h30 ; 13h30-16h30) pour les personnes qui ne sont pas familiarisées avec internet, a suscité un fort intérêt.

En une journée, tous les créneaux calés jusqu’au 5 février, toutes les 10 minutes, dans les 4 centres de vaccination départementaux, et mis en ligne sur la plateforme Keldoc, étaient remplis.
Depuis la semaine dernière, l’ARS a attribué aux 4 centres de la collectivité 50 doses de plus par semaine et par centre, soit 200 au lieu de 150 par semaine et par centre jusqu’ici. Cette semaine, les deux centres de Grenoble (centre départemental de santé et centre national et international de la ville de Grenoble) en reçoivent 50 de plus, pour atteindre 250 doses par centre et par semaine. Les deux centres de Grenoble ont ouvert aujourd’hui une deuxième ligne de vaccination.
Les rendez-vous sont ouverts sur la plateforme Keldoc de semaine en semaine afin de permettre de s’adapter au plus près de l’évolution du nombre de doses.


La vaccination des 2èmes doses débutera le 15 février.

Tous les rendez-vous pour cette deuxième injection sont déjà calés et continuent de l’être avec les personnes recevant leur première dose.
Les centres de vaccination du Département ont renforcé leur personnel soignant et administratif pour être opérationnels pour la vaccination anti-covid. Ils continuent ainsi de vacciner contre les autres maladies infectieuses (tétanos, rougeole, coqueluche, hépatite B…) les populations précaires ou n’ayant pas accès au système de santé, selon leurs modalités habituelles.
Le Département est l’un des dix Départements en France à avoir fait le choix de conserver une politique de santé publique, ce qui lui permet aujourd’hui de répondre présent, et d’épauler l’Etat dans cette campagne.

Adresses des centres de vaccination :

Espace Senior
10 place Albert Schweitzer
38300 BOURGOIN JALLIEU


CeGIDD – Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic
10 rue Albert Thomas
38200 VIENNE


Centre départemental de santé
23 avenue Albert 1er de Belgique
38000 GRENOBLE


Centre National et International de la ville de GRENOBLE
33 rue Joseph Chanrion
38000 GRENOBLE


« Seul le vaccin nous permettra de retourner progressivement à une vie normale. C’est pourquoi le Département mobilise tous ses moyens pour épauler au mieux l’Etat, main dans la main avec les autres collectivités, afin de permettre aux Isérois d’être vaccinés le plus rapidement possible, et le plus efficacement possible.

Je comprends le mécontentement de beaucoup qui n’ont pas pu encore se vacciner alors qu’ils font partie des publics prioritaires définis par le Gouvernement. Le Département prend toute sa part dans cette période sanitaire troublée. Il est prêt à accompagner l’augmentation des doses de vaccins fournis par l’Etat et à déployer les moyens humains et logistiques correspondants pour vacciner massivement », souligne Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

CORONA: DES CENTRES DE VACCINATION EN SOUTIEN DE LA CAMPAGNE NATIONALE


Le Service départemental de secours et d’incendie de l’Isère (Sdis) et le Département de l’Isère se mobilisent en soutien de l’Agence régionale de santé (ARS) et de l’Etat pour vacciner les personnels de santé, les aides à domicile et sapeurs-pompiers de plus de 50 ans, selon les priorités définies par l’Etat.

L’ARS a sollicité le Sdis et le Département pour mobiliser leurs casernes et centres de vaccination et pouvoir ainsi vacciner les publics prioritaires définis par le Gouvernement au plus vite et au plus près du terrain. Ainsi, le Sdis va ouvrir 3 centres de vaccination dans ses casernes et le Département mobiliser 4 de ses 8 centres de vaccination.

Le Département est l’un des rares en France à avoir fait le choix de conserver une politique de santé publique, ce qui lui permet aujourd’hui de répondre présent.

Dans les 4 centres de vaccination mobilisés, le Département renforce son personnel de santé afin de pouvoir recevoir un potentiel de 150 patients par jour. Ces centres sont situés à Grenoble (Centre départemental de santé et Centre de vaccination de la ville de Grenoble), à Vienne (Centre de vaccination de Vienne) et à Bourgoin-Jallieu (Centre de vaccination de la ville de Bourgoin-Jallieu).

De manière pratique, l’ensemble des Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) isérois recevront cette semaine un courriel leur indiquant la plateforme sur laquelle leurs salariés de plus de 50 ans pourront s’inscrire et prendre rendez-vous. L’enjeu est de calibrer le plus finement possible le nombre de doses nécessaires pour ne pas en gâcher.

Sur ses 3 sites, le Sdis vaccine depuis vendredi dernier ses sapeurs-pompiers de plus de 50 ans et pourra ouvrir ensuite ses portes aux nouveaux publics prioritaires définis par l’Etat.

sdis

« Cette campagne de vaccination est essentielle dans la lutte contre le coronavirus. Il n’y a que le vaccin qui nous permettra de reprendre progressivement une vie normale à condition que nous atteignions une couverture vaccinale suffisante rapidement. Ces quatre centres sont un premier pas. Le Département est prêt à mobiliser l’ensemble de ses structures et de son personnel pour aller plus loin et plus vite, dès que de nouveaux vaccins seront arrivés et que la campagne sera massive », souligne Jean-Pierre Barbier, Président du Département.
« En partenariat avec l’Agence régionale de santé comme depuis le début de la crise, le Sdis participe depuis vendredi 8 janvier à la campagne vaccinale nationale.

Aujourd’hui, il est essentiel de vaccinerrapidement les personnes qui sont en contact avec les malades ou susceptibles de l’être. Avec plus de 4 000 malades pris en charge depuis le printemps dernier, les sapeurs-pompiers sont en première ligne, en soutien du SAMU et des établissements de santé. En vaccinant à terme ses 5 400 personnels, le Sdis participe aussi activement à la barrière contre la circulation du virus », indique Jean-Claude Peyrin, Président du Conseil d’administration du Sdis

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

UN CADEAU POUR LES ENFANTS, UN SOUTIEN AUX LIBRAIRIES INDÉPENDANTES


Le Département a commandé 2100 livres à 3 librairies indépendantes iséroises afin de soutenir leur activité après leur longue fermeture et offrir ces ouvrages pour Noël aux enfants placés en famille d’accueil et aux enfants d’agents.

En raison des restrictions sanitaires, les habituelles fêtes de Noël organisées par le Département au profit des enfants placés dans des familles d’accueil au titre de l’aide sociale à l’enfance et des enfants des agents de la collectivité ont dû être annulées.

Dans ce contexte, le Département a fait le choix de soutenir les librairies indépendantes durement touchées par la crise en offrant un ouvrage aux 2 600 enfants concernés (dont 900 enfants placés). Cet ouvrage va être directement livré au domicile des parents et des assistants familiaux sous forme de « colis cadeau ».

lib

Les commandes ont été passées à des librairies indépendantes iséroises : Ma petite librairie à Bourgoin-Jallieu, ainsi qu’à deux autres librairies à Vienne et à Grenoble.
La sélection des livres proposés aux familles, confiée au service de la Lecture publique du Département, a été établie en fonction de 6 tranches d’âges :
• 1-2 ans : Bonne nuit, Alphonse Aubert !
• 3-5 ans : Taupe et Mulot, notre part de ciel
• 6-8 ans : Mortelle Adèle : Mortelle un jour, mortelle toujours !
• 9-11 ans : Ça gratte ! ça pue !
• 12-14 ans : L’anguille
• 15 ans et plus : L’aube sera grandiose

À noter que la mise sous pli, l’affranchissement et l’envoi des colis à domicile seront réalisés par l’Etablissement social de travail et d’hébergement de l’Isère (ESTHI) pour personnes en situation de handicap.

« La Covid-19 n’aura pas raison de Noël ! Il est certain qu’elle ne permet pas les joyeuses célébrations massives et festives habituelles. Aussi, nous nous sommes adaptés. La magie peut passer ainsi par ce petit cadeau offert à chaque enfant. Il permet en même temps de soutenir nos petits commerçants et en l’occurrence les librairies, si importantes pour le développement et le rayonnement de la culture et de la connaissance », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

LA « BOX ISHERE » DE PRODUITS LOCAUX SERA LANCÉE EN 2021 AUPRÈS DU GRAND PUBLIC


Afin de soutenir la promotion des produits locaux, le Pôle Agroalimentaire de l’Isère lance un coffret de produits cultivés et fabriqués dans le département, bénéficiant du label ISHERE et baptisé « Box ISHERE ». Proposée en avant-première aux employés des partenaires du Pôle Agroalimentaire de l’Isère, la box a rencontré un vif succès.

Vendredi 11 décembre, les représentants du Pôle Agroalimentaire de l’Isère étaient présents au Marché d’Intérêt national de Grenoble-Alpes Métropole pour assister à la préparation des premiers colis.

Parmi eux, Pascal Denolly, Président de l’association du Pôle Agroalimentaire de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, Salima Djidel, Présidente du Marché d’Intérêt National et Cyrille Plenet, Vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole chargée de l’agriculture, de la filière bois et de la montagne, Jo Lastella, Vice-président de la Chambre des Métiers et de l’artisanat de l’Isère, Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère.

Cette « Box ISHERE » propose une sélection de produits provenant de 20 producteurs et artisans bénéficiaires de la marque ISHERE : vin, liqueurs, terrines, biscuits, produits de la ruche, produits à base de noix, confitures… (voir encadré plus bas). Chaque coffret contient des produits fixes, d’autres variables à découvrir. Cette possibilité permet à chaque producteur et artisan de faire partie du projet, tout en conservant la surprise pour le consommateur.

600 Box ISHERE commandées en 10 jours

Déployée en un temps record (un mois seulement !), cette première expérimentation de la Box ISHERE auprès des agents de Grenoble Alpes Métropole, du Département et des chambres consulaires a immédiatement rencontré un vif succès : 600 « Box ISHERE » ont été commandées en seulement 10 jours.
2 formules ont été proposées : la box « Sentier de découverte » (25 €) contenant 7 produits et la formule « Grande randonnée » (35€) contenant 8 produits. Affichant des couleurs locales jusqu’au bout, l’emballage est fabriqué par l’entreprise artisanale Beau Carton à Pont-de-Claix, le calage intérieur (paille
de bois) provenant de Rives.

Un choix de proximité en phase avec les valeurs défendues par la marque ISHERE.

Sa préparation a lieu au Marché d’Intérêt National de Grenoble-Alpes Métropole où elle est assemblée par les producteurs et artisans de la marque. Elle sera livrée courant décembre dans les services des différentes structures.

Une offre au grand public en 2021 et d’autres projets

La réussite de cette première expérimentation, qui visait à fédérer le groupe de producteurs et à tester la vente de colis de la marque auprès des consommateurs, encourage tous les acteurs du Pôle Agroalimentaire de l’Isère à finaliser le projet en proposant cette offre au grand public et aux comités d’entreprises dans le courant de l’année 2021.

Le Pôle Agroalimentaire de l’Isère poursuit son action pour renforcer l’accès des consommateurs aux produits labellisés IsHere. Une quarantaine de points de vente existent déjà dans le département (grandes surfaces, petits commerces, chez les producteurs…) et cette offre sera enrichie progressivement. Un stand des produits de la marque sera également déployé sur les salons et foires.

Pascal Denolly se félicite du projet : « C’est un succès ! La demande existe. La mobilisation des producteurs et des transformateurs démontre qu’ils sont en attente de structuration : le Pôle Agroalimentaire est là pour les aider à aborder leur marché, de la vente directe à la GMS. »

« Je suis heureux de voir l’engouement suscité par cette box de produits ISHERE parmi les agents du Département » se réjouit Jean-Pierre Barbier. « Cela confirme que nos choix de promotion de l’agriculture locale, en soutenant le Pôle agroalimentaire de l’Isère et ses initiatives, sont en phase avec les attentes des Isérois. »

« Le projet de box ISHERE est très enthousiasmant. » déclare quant à lui Christophe Ferrari. « Il valorise le savoir-faire local des producteurs et commerçants de notre territoire isérois, nous pouvons en être fiers. La mise à disposition de la box au grand public permettra de le prouver une fois de plus ! »

A propos du Pôle agroalimentaire de l’Isère et de la marque ISHERE

Le Pôle Agroalimentaire de l’Isère est une association au service du développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire du territoire. Regroupant les professionnels de la filière, il bénéficie de l’engagement de collectivités territoriales et des chambres consulaires de l’Isère :
Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Communauté d’agglomération du Pays Voironnais, Communauté de communes du Grésivaudan, Communauté de communes Entre Bièvre et Rhône, Chambre d’agriculture de l’Isère, Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Isère, Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble, Chambre de commerce et d’industrie du Nord-Isère.

ISHERE est la première marque en France à garantir à la fois la provenance géographique et la juste rémunération des producteurs.

Déployée sous la responsabilité du Pôle Agroalimentaire de l’Isère depuis 2018, elle représente aujourd’hui plus de 960 produits agréés auprès de 123 producteurs (agriculteurs et artisans) :
• issus d’une ferme iséroise ou élaborés à partir de produits agricoles du territoire dans un atelier situé en Isère
• qui garantissent une juste rémunération de l’agriculteur qui tient compte de ses coûts de production
• qui respectent des conditions de production sanitaires et valorisent les pratiques environnementales.

Les deux offres de Box : « Sentiers de découverte » et « Grande Randonnée » :

Coffret 25€ « Sentier de découverte » (7 produits)
Terrine pour les fêtes (L’escargot de Layat)
Pâtes au safran (Ferme des Loives)
Biscuit Bouton d’Or (Biscuiterie de Villard-de-Lans)
Miel de la ruche (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Confiture artisanale bio (Ferme de Clos Martin)
Boisson artisanale (sans alcool) (Fruits du Val qui Rit – Bières de l’Oisans)
Produit sucré à base de noix (Ferme de Ferie – Ferme des Treize Fontaines)
Coffret 35€ « Grande randonnée » (8 produits)
Vin du Domaine du Loup des Vignes (Domaine du Loup des Vignes)
Terrine aux champignons (GAEC Ferme Moulin)
Pain d’épices (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Carrés aux noix (Noix et Noix)
Confiture de Goji (Terre de Goji)
Miel de la ruche (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Chutney (Les jardins de Louise – Les Jardins de Michel’s)
Liqueur artisanale (La Salettina – Basilico France – Ambix Distillation

Catégorie Département de l'Isère, La Métro, agricultureCommentaires fermés

VANDALISME A ROYBON : DES ACTES INADMISSIBLES


Face aux actes de vandalisme visant des commerces et des lieux publics, commis par plusieurs personnes en plein milieu de la nuit à Roybon, le Département de l’Isère tient à manifester toute sa solidarité avec les habitants.

En plein milieu de la nuit, des inconnus ont brisé les vitres de la mairie de Roybon, de la salle polyvalente et de l’office du tourisme, mais aussi de 80 % des vitrines commerciales du village. Ces personnes ont aussi tenté de brûler le restaurant près de la mairie, ont crevé les pneus de voitures garées dans les rues, essayant de mettre le feu à certains en vain.

« Les actes de vandalisme contre des commerces et des lieux publics de Roybon qui ont eu lieu cette nuit sont absolument inadmissibles. Ils visent une commune qui a déjà beaucoup souffert, après avoir vu se fermer la porte du projet de Center Parcs qu’elle espérait et attendait pour redynamiser son territoire.

Ces actes que je condamne avec la plus grande fermeté constituent non seulement une atteinte matérielle mais ils sont aussi une atteinte à toutes les Roybonnaises et tous les Roybonnais.

C’est tout Roybon qui est agressé et visé par de tels actes. Aussi, j’assure tous les élus municipaux et tous les habitants du soutien du Département », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Le département fera front!


Suite à l’allocution du Président de la République ce mercredi 28 octobre, Jean-Pierre Barbier, Président du Département, en lien avec les services de la collectivité, prend acte des restrictions supplémentaires mises en place dans la lutte contre le coronavirus.

Il tient à assurer les Isérois de la mobilisation pleine et entière des élus et des agents du Département afin de garantir la continuité des services départementaux dans un contexte sanitaire, économique et social plus tendu que jamais.

L’Isère au coeur de la deuxième vague

Contrairement au printemps 2020, l’Isère fait désormais partie des territoires les plus affectés par le rebond de l’épidémie de la COVID- 19. Les derniers chiffres communiqués par l’Agence régionale de Santé classe l’Isère comme le deuxième département le plus touché par la reprise de l’épidémie à l’échelle nationale.

« Force est de constater que les efforts déjà consentis par les Isérois n’ont pas été suffisants pour faire barrage à la vague de contamination de cet automne. La situation sanitaire iséroise est très alarmante. Le Gouvernement prend donc des mesures plus contraignantes.

Le Département, bien évidemment, s’adaptera.

Il a su répondre présent, grâce à une très forte mobilisation et adaptabilité des agents du Département. J’ai pleinement confiance dans leur sens de l’action publique, comme dans l’engagement des élus pour gérer cette nouvelle situation de crise », affirme Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Epidémie, crise sociale et économique, la gestion de la crise se fait plus complexe

Ce nouveau confinement aura des impacts redoutables sur l’économie locale. Selon une enquête socio-économique conduite par le Département en lien avec l’antenne iséroise de l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, 10 700 emplois ont été supprimés lors du premier semestre 2020, malgré les mesures d’activité partielle. barbier

« Ce nouvel épisode de confinement risque de réduire à néant les efforts de beaucoup d’entreprises et de leurs salariés, qui se sont battus pour sortir la tête de l’eau. A ce stade, Le tribut économique et social à payer est lourd. L’urgence sociale est là. A la rentrée de septembre, nous avions enregistré une hausse de 10 % des demandes d’allocations du RSA en un an.

Faisons donc preuve de vigilance sur le plan sanitaire, en veillant à endiguer la grande précarité qui frappe d’ores et déjà notre pays. Derrière le premier confinement se cachait une violente crise économique. Derrière le second pointe une dangereuse crise sociale » indique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2021
L Ma Me J V S D
« mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+