PAS QUE LES MOUTONS!

Entendu ce matin sur l’antenne de France Bleu Isère un auditeur qui s’exprimait sur le loup: “On parle du loup alors qu’on devrait parler des loups. On insiste sur les dégâts causés sur les moutons alors que ceux causés sur la faune sauvage: cerfs, chevreuils, biches, faons… sont considérables.”

Patrick Rolland, éleveur ovin et responsable syndical, que nous avons rencontré il y a peu (article: arrêtons le massacre),  conscient du problème, souhaite une action commune entre agriculteurs et chasseurs afin, non pas d’éradiquer le loup mais de le réguler.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page