Tram de St Egrève: position du Groupe socialiste, communiste et gauche citoyenne

Suite à notre article intitulé ” St-Egrève, le tracé de la discorde”, la rédaction de sillon38.com a reçu les commentaires du Groupe socialiste, communiste et gauche citoyenne de St Egrève.

« L’arrivée du Tram est un événement capital pour Saint-Egrève, pour les déplacements de ses habitants et de ceux qui viennent travailler dans notre commune, pour l’urbanisme futur de notre commune et aussi pour l’organisation des transports à l’échelle nord de l’agglomération de Grenoble ».

Compte tenu des éléments mis à notre disposition voici notre contribution quant au choix du futur tracé :

Tracé de référence sur la RD 1075

Ce tracé extrêmement lisible et direct a clairement notre préférence car il présente de nombreux avantages. Le tracé par l’ex RN 75 est en effet le tracé :

– le moins cher, car en supprimant la construction d’ouvrage d’arts complexes, ce sont 25 à 30 M€ qui peuvent être économisés.

– le plus simple techniquement car il évite de parcourir des rues pentues et ne nécessite aucun franchissement de la ligne de chemin de fer (sous la gare SNCF actuelle et sur le pont San Marino)

– le plus rapide, pour les usagers prenant le TRAM au terminus nord de la ligne, le temps de parcours jusqu’à l’entrée de Grenoble pouvant être ainsi réduit de 4 minutes. En maintenant l’arrêt des Bonnais la distance d’accès au TRAM pour les habitants des quartiers Barnave et de la Pinea s’en trouve également réduite.

l qui présente les moindres frais de fonctionnement, 600 000€ de moins par an par rapport à la variante par la gare (longueur de ligne plus courte, nombre de rames moins élevé)

– celui qui concerne le plus d’habitants Saint-Egrèvois, car il traverse les zones les plus densément peuplées. De plus, les possibilités d’urbanisation le long de son parcours sont encore importantes.

– celui qui assure une extension la plus facile du réseau vers Voreppe et Sassenage. En gardant un tracé rectiligne, donc rapide, on rend l’utilisation de ce transport en commun d’autant plus attractif pour les habitants de ces communes.

–  qui assure une utilisation optimale du matériel roulant, en effet, en faisant passer le TRAM dans des zones d’habitation plutôt que dans des zones commerciales ou industrielles le risque est moindre de voir des rames vides en soirée et les week-ends lorsque les entreprises seront fermées.

la variante CAP 38

Ce tracé a quant à lui 3 avantages :

– le développement de la nouvelle zone économique sur le terrain de l’ETAMAT

– une insertion aisée du centre de maintenance toujours sur la zone de l’ETAMAT.

–  à moyen terme il permet également d’envisager l’ouverture d’un véritable pôle multimodal (TRAM, BUS, cycle, train) sur la zone de Karben/CAP 38 avec la possibilité de création d’une nouvelle Gare SNCF. Ce nœud à l’échelle de l’agglomération serait ainsi idéalement placé dans l’axe du pont-barrage et de l’ex RN75.

Variante Gare

Ce tracé présente quant à lui plusieurs inconvénients :

–  Il va entrainer un surcoût de 23 millions d’euros pour sa réalisation, somme à laquelle il faudra ajouter un surcoût d’exploitation avec deux rames supplémentaires, et un machiniste en plus, sans compter l’entretien et la maintenance de 19 rames au lieu de 17 pendant de nombreuses années.

– Pour arriver au chiffre de 32 000 voyageurs par jour et assurer une meilleure rentabilité du fonctionnement du Tram E, nous savons qu’il faudra impérativement développer dans cette zone des logements et des commerces de proximité.
Or, la proximité de la cimenterie, de l’autoroute A 48 et de la voie de chemin de fer rendent cette zone très peu attractive pour la construction d’habitations.

– Il est prévu également avec ce tracé d’aménager le centre de maintenance à la Priola. La proximité d’un tel centre avec les habitations du quartier de la gare va également générer de nouvelles nuisances, notamment sonores, qui pourraient être évitées.

A moyen ou long terme :

« La mise en place d’un pôle multimodal associant les différents moyens de transport (tram, train, bus, voitures, vélos) comme c’est le cas à Gières, est un élément à prendre en compte dans la réflexion du tram E», la gare de St Egrève ne peut y répondre actuellement.

Nous pensons qu’il est préférable de déplacer, à terme, la gare actuelle vers les terrains ETAMAT (terrains militaires) pour la rapprocher du Fontanil et de Voreppe. Si nous devons imaginer l’avenir pour plusieurs générations, il faut faire preuve de plus d’envergure et de plus de réalisme.
Avec la réalisation du Pont Barrage nous avons là une opportunité de rééquilibrer des zones économiques et urbaines, mais surtout d’améliorer considérablement les déplacements de tous, ce qui permettrait une diminution considérable de la pollution dans la zone de la cluse de Voreppe et de la porte Nord de Grenoble.

En conclusion, nous estimons que tout naturellement le tracé de référence sur la route RD 1075 (ancienne route de Lyon) s’impose avec la variante fourche vers Cap 38 et qu’elle permettra de renforcer la vie locale, avec les commerces de proximité et deviendra un outil fédérateur pour St Egrève.

Au nom du Groupe Socialiste, Communiste et de la Gauche Citoyenne : Olivier Gonnard-Jeanine Saint Sulpice.

La rédaction de sillon38.com tient à publier la carte ci dessous. Pour bien comprendre les enjeux; sur cette carte des tracés, la ligne rose est le tracé de référence. Les lignes bleu et orange étant les variantes.

traces-bon.jpg

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page