La FNSEA prévoit une météo agitée en novembre

Dans un courrier qu’il vient d’adresser aux présidents du Sénat, de l’Assemblée Nationale et des groupes politiques du parlement, Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, attire l’attention sur les échéances à venir pour le monde agricole dans les jours prochains, prévoyant une météo agitée pour le mois de novembre . Ci-joint le contenu de cette lettre:

« Le monde agricole vit, comme vous le savez, au rythme des saisons qui parfois connaît des perturbations du fait d’un climat économique et social qui peut tourner à l’orage. Ainsi, novembre va être un mois de météo agitée. Trois dates doivent retenir notre attention :

– Le 5 novembre débute l’examen en séance publique de la partie agricole de la loi de finances

– le 7 novembre une journée de mobilisation et d’action sera engagée à l’initiative de La FNSEA et des JA

– enfin le 12 novembre, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, convoque une conférence sur le revenu des agriculteurs.

Ces trois dates sont très importantes car la situation de l’agriculture française n’est guère brillante.
Nous avons des atouts que nous devons consolider et développer mais de nombreuses filières souffrent. L’élevage ovin en est le symbole le plus criant. Les manifestations laitières en sont l’actualité la plus marquante. Une majorité de paysans doutent dans leur avenir car ils souffrent dans leur métier. Les entrepreneurs du vivant que nous sommes sont fatigués d’être dans des rapports de marché, des rapports de force qui nous sont toujours défavorables.
L’extrême volatilité des prix et le libéralisme bruxellois (encore affiché par la commission) en matière agricole n’arrangent rien.
C’est de régulation et d’initiatives d’avenir dont nous avons besoin. Nous pouvons répondre à l’urgence alimentaire mondiale. Notre secteur, s’il est conforté, pourrait donner au commerce extérieur, à l’emploi, aux besoins énergétiques et à l’environnement, une partie croissante des réponses aux attentes de nos concitoyens. Dans ce contexte, le 5 novembre nous comptons sur vous, le 7, nous comptons sur nous, et le 12 nous pouvons compter et peser, ensemble, sur l’avenir.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs ».
Jean-Michel Lemétayer

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page