Développer l’accueil des jeunes enfants en milieu rual

M. Jean-Marc Juilhard, sénateur UMP du Puy-de-Dôme, est l’auteur d’un rapport d’information fait au nom de la commission des affaires sociales et visant à proposer une offre innovante en matière d’accueil de jeunes enfants en milieu rural.
Ce rapport part du constat suivant : il manque aujourd’hui en France 400 000 places d’accueil de jeunes enfants pour permettre à tous les parents de ne pas être contraints à choisir entre vie professionnelle et vie familiale.
Alors que le taux de natalité confirme son dynamisme, les difficultés demeurent : les assistantes maternelles assurent près de 70 % de l’offre de garde, mais la profession n’est pas assez attractive et un tiers d’entre elles vont partir à la retraite dans les cinq prochaines années ; les établissements d’accueil collectif favorisent la socialisation des jeunes enfants, mais leur coût de fonctionnement empêche leur diffusion massive ; la garde à domicile se développe rapidement, mais elle n’est accessible qu’aux familles aisées.
A ces difficultés nationales s’ajoutent, pour le milieu rural, deux contraintes particulières : la faiblesse du potentiel financier des petites communes rend souvent impossible la mise en place d’établissements collectifs trop onéreux et les horaires de travail atypiques de nombreux parents appellent une offre de garde spécifique qui reste rare.
Or, selon l’avis unanime des élus locaux et des acteurs de la petite enfance, deux facteurs essentiels conditionnent l’installation des parents en milieu rural : la possibilité de faire garder leur enfant et l’accès aux nouvelles technologies.
Développer l’offre d’accueil des jeunes enfants dans le monde rural n’est donc rien de moins qu’une priorité de l’aménagement du territoire : ce rapport entend relever le défi en proposant des solutions d’accueil innovantes et inédites.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page