Le préfet visite Coopénoix

Le préfet de l’Isère a tenu à répondre favorablement à l’invitation du président de Coopénoix, Pierre Gallin-Martel. Il a donc visité l’entreprise située à Vinay accompagné de Christian Nucci,(voir photo) vice président du Conseil général, en charge de l’agriculture, d’Eliane Giraud, coopenoix 2son homologue à la région et de plusieurs élus locaux.

“Coopénoix une vieille dame en pleine bourre” avions nous titré notre article consacré à ses 80 ans. Elle l’est encore et ses “patrons” veulent même en faire plus!

La coopérative compte plus de 450 producteurs adhérents. Cette année elle va traiter 7000 tonnes de noix. “Une bonne année comparée aux 2000 tonnes de l’année de sècheresse 2003 ” précise Pierre Gallin-Martel. Sur ses apports, 6000 tonnes sont ont les qualités requises pour l’AOC, 200 tonnes partent en noix fraîches, surtout de la Lara, 300 tonnes en cerneaux.

noix 5

Le président Pierre Gallin Martel, à droite et Marc Giraud, directeur, présentent la coopérative à leurs invités
Le président Pierre Gallin Martel, à droite et Marc Giraud, directeur, présentent la coopérative à leurs invités

Cette année Coopénoix aura un apport de 7000 tonnes de noix. Près de 80% partiront à l’exportation.

Coopénoix est une entreprise saine qui doit se battre sous tous les fronts au niveau de la commercialisation.

Voir notre article concernant ce volet.

Chacun a admis que la filière noix se porte bien même si des bémols sont à apporter. “De gros efforts restent à faire au niveau de l’installation des jeunes et du système arrachage-replantage. Ce rapport est à peine équilibré. On pourrait faire mieux surtout quand on sait que l’Europe consomme 200 000 tonnes de noix par an et n’en produit que 80000. Il faut redynamiser la plantation à travers un plan ambitieux” propose le président Gallin-Martel.

Au niveau de l’ambition, Coopénoix n’en manque pas et son avenir est tout tracé. “Nous voulons aller de l’avant et nous avons établi une feuille de route à quatre axes pour les années à venir:

1- pérenniser et conforter les approvisionnements

2- moderniser la station

3- optimiser la commercialisation et la valorisation des noix

4- Poursuive la démarche qualité

coopenoix 1

Coopénoix est déjà munie d’outils très performants, ils seront encore améliorés.

“Ce plan de travail a été mis en place en 2008 et les premiers résultats sont très encourageants”,  ont précisé de concert le président Gallin-Martel et le directeur, Marc Giraud. Le préfet et les visiteurs du jour ont apprécié et souhaité longue vie à ” la vieille dame”.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page