A la découverte de la cerise Ratafia

La cerise Ratafia est cultivée uniquement en Sud Grésivaudan, sur la commune de St Hilaire du Rosier. Il y a de fortes chances pour qu’elle doive son nom au fameux ratafia: liqueur de cerises. La ratafia est une petite cerise, noire, juteuse et très sucrée.

Cette cerise à boisson, destinée jadis à la fabrication du ratafia, peut aussi se déguster en confiture, jus de fruit, cerise aigre douce, cerise au kirsch.

Aujourd’hui environ 60 hectares de plantations de ces cerisiers se répartissent sur et autour de St Hilaire du Rosier. La quasi totalité de la production est livrée à des distillateurs. Deux producteurs transformant eux mêmes sur place en élaborant le fameux kirsch.

Ludovic Belle et sa mère ont créé le Gaec des Trois cyprès. Ils exploitent 5 hectares de cerises ratafia.  » La totalité de la production est livrée à un distillateur lorrain. Si l’arbre demande peu d’entretien tout au long de l’année, il ne faut pas louper la période de récolte.

Ludovic Belle: » le fruit doit être mûr à point, voilà pourquoi la récolte se fait fin juin, début juillet. »

ratafia7Il y a des décennies, cette récolte se faisait à la main » puis il y a eu le câble et depuis une vingtaine d’années la machine a pris la relève. Il s’agit d’un récolteur mécanique. Celui ci secoue l’arbre. Les fruits tombent sur un tapis puis  sont renvoyés sur un tapis roulant qui abouti sur une soufflerie ou les feuilles sont éjectées. Les fruits tombant enfin dans des containers.

 » Le secoueur a été acheté aux établissements Rousset. Celui ci me donne entière satisfaction. Il y a peu, il abimait les écorces des arbres mais AMB Rousset a trouvé la solution en rembourrant les mâchoires avec du caoutchouc. Certes il y aurait encore des améliorations à faire mais grâce à ce secoueur, on peut récolter une quinzaine de tonnes de cerises, en une grosse matinée de travail. C’est l’idéal. « 

Ludovic Belle apprécie enfin » la proximité du vendeur de la machine et son service après vente.  » Sur un laps de temps très court, on doit avoir du matériel fiable et en cas de pépin, toujours possible, on doit être dépanné rapidement. C’est ce qui se passe avec AMB Rousset. »

Voici le déroulement de la récolte en images.

ratafia 3

Dans un premier temps, le récolteur mécanique secoue les cerisiers… En quelques secondent elles tombent…

ratafia 5

…sur un tapis.

ratafia 2

Les cerises sont renvoyées sur un tapis roulant ou elles sont triées. Une soufflerie éjecte les feuilles.

ratafia6

Elles terminent leur périple dans des containers, destination la Lorraine ou elles seront transformées.

ratafia 1

Afin de protéger les arbres, des tampons en caoutchouc ont été rajoutés par les Ets AMB Rousset sur leurs récolteurs mécaniques.

Pour en savoir plus sur le matériel proposé par les établissements AMB Rousset ou contacter l’entreprise: cliquez sur  le lien: www.amb-rousset.com

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page