Santé des abeilles: meilleure surveillance

Le conseil des ministres de l’agriculture de l’Union européenne a mis en avant le rôle de la population des abeilles (Apis mellifera). “Celles ci  contribuent à la diversité biologique et exercent une fonction essentielle dans l’agriculture par la pollinisation.”

Il insiste également sur le fait “qu’il importe de se préoccuper de la santé des abeilles, dès lors que ces animaux délicats sont des indicateurs précoces des effets préjudiciables de la perte de biodiversité et de la pollution.”A1
Étant donné qu’un accroissement récent de la mortalité des abeilles a été constaté dans plusieurs pays, appartenant ou non à l’UE, et a suscité de vives préoccupations dans plusieurs États membres producteurs de miel, le Conseil estime “qu’il convient d’améliorer les systèmes de surveillance et de développer les données scientifiques concernant la santé des abeilles.”
Il est noté dans les conclusions que la communication couvre tous les aspects de la santé des abeilles, y compris la santé animale, les médicaments vétérinaires et la recherche, et qu’elle expose clairement les principaux problèmes liés à la santé des abeilles et les actions clés que la Commission a l’intention de mener pour les résoudre.

Toujours dans les conclusions, le Conseil soutient les actions qui devront être lancées rapidement, comme la création d’un laboratoire de référence de l’UE, et convient des problèmes à long terme concernant le suivi des maladies des abeilles ou le renforcement de la disponibilité des médicaments vétérinaires destinés aux abeilles.

Le Conseil rappelle que l’UE a institué certaines règles harmonisées pour protéger et préserver la santé des abeilles, alors que les États membres peuvent réglementer d’autres aspects de l’apiculture et des activités qui y sont associées.
Lors de la session du Conseil “Agriculture” qui s’est tenue en janvier 2011, plusieurs États membres avaient déjà souligné l’importance des abeilles pour l’agriculture de l’UE et s’étaient félicités des actions proposées dans la communication. Certaines délégations avaient insisté sur le fait qu’il importe de tenir compte des spécificités nationales et de s’appuyer sur la subsidiarité pour toute action en matière d’apiculture.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page