Compétitivité et simplification : Il y a urgence pour le maïs français

Le Conseil d’Administration AGPM réuni ce 21 janvier à Paris a mis en exergue la situation très difficile
des producteurs de maïs.

Quelle que soit la région, et malgré une production record, le revenu n’est pas au rendez-vous, et ce pour la
deuxième année consécutive. Les trésoreries sont exsangues et les prévisions de marché ne permettent pas
d’envisager une amélioration à court terme.
Le coût des intrants, la réglementation environnementale qui ôte chaque jour des options techniques, tout
en ajoutant des contraintes à la production, sont aujourd’hui des inquiétudes supplémentaires.
Les maïsiculteurs demandent donc que toutes les mesures favorisant leur productivité et leur permettant
de gérer les aléas soient prises au plus vite.
“Les chocs de compétitivité et de simplification tant prônés par le gouvernement deviennent l’urgence pour
redonner une vision d’avenir aux producteurs. Et surtout, pas de nouvelle contrainte, à commencer par
ECophyto2 !” a précisé Christophe Terrain, Président de l’AGPM

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page