Signature d’une convention de partenariat entre la FNSafer et la filière ovine

La production ovine française a signé, à l’occasion du 68ème congrès de la Fédération Nationale Ovine à Strasbourg, une convention de partenariat avec la FNSafer autour de l’accès et du financement du foncier.

Acteur incontournable de l’installation-transmission, du développement durable des territoires et de la préservation et gestion des ressources naturelles, les Safer se sont engagées, à travers la signature de cette convention, à s’investir dans le nouveau programme Inn’Ovin et plus particulièrement sur :

– le repérage des cédants et des candidats à l’installation en production ovine pour maintenir autant que faire se peut les exploitations ovines en place,

–  le stockage foncier, opéré par les Safer pour favoriser le transfert d’exploitations ovines,

–  les apporteurs de capitaux pour le foncier (non-bâti),

– la « location-vente » (ou vente progressive),

–  le maintien de producteurs (transfert de foncier loué notamment)

– et l’étude de formules de groupements fonciers agricoles.

Ces engagements devront permettre de consolider les exploitations ovines en place et de faciliter les installations pour pérenniser cette production.

Alors que le programme Inn’Ovin démarre, l’ensemble de ses partenaires se félicite de ce nouvel élan partenarial prometteur pour la filière ovine française.

_______________________________________

A propos d’Inn’Ovin

Inn’Ovin est le nouveau programme de développement de la production ovine lancé à l’occasion du salon de l’agriculture à Paris. Il associe Interbev Ovin, l’APCA, les JA, Coop de France, l’Institut de l’Elevage, Races de France et la FNO. Il s’articule autour de 2 grands enjeux :

  • Produire plus d’agneaux et de lait pour satisfaire la demande et ainsi créer plus d’emplois sur l’ensemble du territoire
  • Accroître le revenu des éleveurs tout en améliorant leurs conditions de travail et donc l’attractivité du métier d’éleveur ovin.

Il se décline en 4 axes de travail qui feront l’objet d’actions techniques et de communication :

Le renouvellement des générations et l’attractivité du métier

La performance technique et économique des exploitations pour améliorer le revenu

L’amélioration des conditions de travail des éleveurs et le salariat

L’environnement, la transition énergétique et l’aménagement équilibré du territoire

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page