Archive | novembre, 2011

Pollution atmosphérique : levée d’alerte dans le Nord-Isère

Au titre des mesures d’alerte liées à la pollution atmosphérique, due à des particules fines, constatée dans le nord du département de l’Isère, et en application de l’arrêté inter préfectoral du 5 janvier 2011, il avait été décidé de diminuer, sur l’ensemble du réseau routier, la vitesse  de 20Km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 70 km/h.

Ces mesures sont levées à compter de 14 heures le dimanche 27 novembre 2011 pour le bassin nord-Isère.

L’ensemble des valeurs de pollution atmosphérique mesurées par les réseaux de surveillance de la qualité de l’air est disponible sur Internet à l’adresse suivante : http://www.atmo-rhonealpes.org .

Catégorie pollutionCommentaires fermés

Vacances de fin d’année en Isère avec les gîtes de France

Vacances et fêtes de fin d’année: les gîte de France Isère vous proposent de les passer en Isère! Un département qui a de nombreux atouts, et pas seulement la neige et la montagne… et beaucoup de charme.

Pour ce les gîtes de France Isère ont mis en place une série d’opérations de promotion afin de répondre à toutes les attentes.

Pour en prendre connaissance cliquer sur les photos correspondantes :

Promo Noël et Jour de l’An

Découvrez toutes nos offres spéciales pour les fêtes de fin d’année : promotions, courts séjours, week-end…

SPECIAL NOEL


SPECIAL JOUR DE L’AN

ou

consulter la page internet sur le site web dédiée à ces promotions en cliquant sur le lien ci-dessous :

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Plats préparés: que cachent-ils?

Cuisiner aujourd’hui se résume souvent à déchirer un emballage plastique, ouvrir une conserve ou une brique, avant de réchauffer l’aliment contenu dedans.

Ces plats prêts à l’emploi ont de plus en plus de succès : sept Français sur dix en consomment régulièrement. Leur avantage principal est de nous faire gagner du temps à une époque où chaque minute compte.

Entre travail, loisirs et vie de famille, les Français ne passent plus qu’une demi-heure à préparer à manger, deux fois moins qu’il y a trente ans.

Cette forme d’alimentation est-elle sans conséquences sur notre santé ? Souvent trop salés, trop gras ou trop sucrés, les plats préparés peuvent participer au déclenchement de certains problèmes de santé.

Pourtant, améliorer la qualité nutritionnelle de ces plats semble possible. Certains industriels font ces efforts. Mais ils sont trop peu au regard de l’urgence en termes de santé publique…

France 5 dimanche 27 novembre 20h37

Dimanche 27 Novembre – 20:37
LES PLATS PREPARES : QUE CACHENT-ILS ?
Dimanche 04 Décembre – 16:46
LES PLATS PREPARES : QUE CACHENT-ILS ?
Jeudi 15 Décembre – 16:34
LES PLATS PREPARES : QUE CACHENT-ILS ?

Catégorie consommation, grand angleCommentaires fermés

Bienvenue au Groupement des Sylviculteurs de Belledonne

Ce 25 novembre 2011 restera à jamais gravé dans les mémoires de tous les acteurs de l’espace Belledonne.

En effet, à Theys s’est déroulée l’assemblée générale constitutive du Groupement des sylviculteurs de Belledonne. Ceci en présence de plusieurs personnalités dont Charles Galvin vice président du conseil général de l’Isère en charge de la forêt.

Justement au niveau de sa forêt, le massif de Belledonne était divisé en deux: le groupement des sylviculteurs de Belledonne nord et celui du sud. Deux entités qui fonctionnaient bien mais le coup de fouet donné depuis quelques temps, les perspectives à venir de la filière bois ne pouvaient que renforcer l’idée que les deux groupements devaient fusionner.  » Cela fait un an que nous travaillons sur ce dossier et nous sommes fiers qu’il aboutisse ce soir  » diront de concert les président Gras et Giraud.

Les statuts ont donc été adoptés en première partie de soirée avant que soit élu un nouveau bureau de 25 membres.

Celui ci a porté à la présidence du tout nouveau Groupement des Sylviculteurs de Belledonne ( GSB ) Henri Gras.


Henri Gras premier président de l'histoire du Groupement des Sylviculteurs de Belledonne

Henri Gras premier président de l'histoire du Groupement des Sylviculteurs de Belledonne.

Il sera secondé par trois vice-présidents: Roger Giraud, Louis Janot, Florent Nardin. Le trésorier titulaire sera Paul Plançon, son adjoint étant Jean Carvin. Il reste bien entendu au nouveau bureau à se structurer. Ce qui sera fait dans les jours prochains.

Henri Gras s’est dit heureux que cette fusion se fasse dans de telles conditions.  » Elle était devenue indispensable pour pérenniser l’avenir de la forêt de Belledonne. Nous allons poursuivre la voie qui a été tracée et renforcer certaines de nos actions: développer la démarche PEFC, par exemple.  » A noter que le nouveau groupement sera fort de 340 membres.

Charles Galvin a tenu à féliciter l’ensemble des propriétaires qui a oeuvré pour se regroupement.  » Aujourd’hui Belledonne a une entité forêt. Cela va grandement en faciliter les actions menées par différents partenaires dont le Conseil Général.  » Il a rappelé que  » le département met tout en oeuvre pour valoriser le bois local et il croit beaucoup au succès des démarches comme Bois des Alpes, Bois d’ici. » Il a également précisé que  » l’on doit se doter d’outils performants, modernes, voilà pourquoi il faut qu’une action soit menée auprès des scieries. »

Xavier Martin, directeur du CRPF Rhône-Alpes est également intervenu dans ce sens. Avec un peu de provocation, voulue: » dans quelques années les rois du pétrole seront les propriétaires forestiers. La demande de bois sera de plus en plus importante. Les prix seront forcement à la hausse. Vous les propriétaires, vous devez vous préparer à cette nouvelle donne, agir. Si ce n’est pas le cas, d’autres prendront la place et ce serait fort préjudiciable pour l’ensemble de notre filière locale, régionale. »

Parmi les actions à mener il y a certes la démarche PEFC mais on peut citer également la traçabilité, l’organisation de ventes de bois groupées, l’amélioration des dessertes forestières… On le voit, les pistes ne manquent pas.

Au niveau de l’action,  la Communauté de Commune du Grésivaudan s’est lancée dans un projet stratégique forestier du Grésivaudan. Le but premier de ce projet étant d’insuffler une dynamique collective pour le secteur de la forêt et du bois. Avec comme finalité de structurer cette filière avec tous les acteurs concernés de façon durable et innovante.

En regroupant leurs deux groupements les sylviculteurs de Belledonne se sont également inscrits dans la logique de développement durable de la forêt du massif.

Henri Gras présente les enjeux futur pour le tout nouveau Groupement des sylviculteurs de Belledonne. A ses côtés Charles Galvin.

Henri Gras présente les enjeux futur pour le tout nouveau Groupement des sylviculteurs de Belledonne. A ses côtés Charles Galvin.


A retenir: 6 janvier: assemblée générale de l’UGDFI.




Catégorie massif de BelledonneCommentaires fermés

Connaître la forêt française en 10 fiches

En cette année internationale de la forêt, qui se clôture en décembre, il est nécessaire de passer en revue la forêt, la filière bois. Ceci à travers des fiches thématiques.

Cliquer sur le titre  pour télécharger la fiche thématique souhaitée

Connaître la forêt et la filière bois, pourquoi ?

La connaissance intime des forêts se révèle de plus en plus nécessaire pour connaître, suivre les évolutions et prendre les bonnes décisions : étendue et composition en essences, classes d’âge et volume de bois, état de santé et écosystème associé, récolte, utilisation du bois en quantité et en qualité, et valeur ajoutée.

Pourquoi un atelier sur « Les évolutions des statistiques forestières : méthodes et résultats » ?

Les volumes prélevés en forêt sont évalués, comme la production, par une observation de la forêt elle-même et non plus seulement sur l’utilisation qui en était faite. L’atelier vise à faire le point sur ces différentes évolutions, aspects méthodologiques et résultats inclus, pour une connaissance approfondie et partagée de la situation de la forêt française. Il vise aussi à expliciter l’articulation entre les différents services concernées (IFN, SSP, INSEE, SoeS, DGEC, CITEPA).

Arbre, forêt, de quoi parle-t-on ?

Derrière ces mots simples, se cachent des réalités très diverses traduites par des définitions, souvent complexes, qui peuvent être sources de confusion, si l’on ne précise pas de quoi on parle.

La surface forestière

La surface boisée en métropole, comprenant la forêt mais aussi les bosquets (surface comprise entre 5 et 50 ares), est d’environ 16 +/- 0,2 millions ha, soit un taux de boisement du territoire métropolitain avoisinant les 30%. Elle a augmenté de près de deux-tiers depuis la fin du 19ème siècle.

Le volume de bois sur pied

Le volume total de bois sur pied dans les « forêts de production » en métropole est de 2,4 milliards de m3 « bois fort tige IFN » +/- 36 millions de m3. La forêt publique en concentre près de 30% et la forêt privée 70%. Le volume de bois sur pied s’est accru de près de 650 Mm3 au cours du dernier quart de siècle soit en moyenne 25 Mm3 supplémentaires chaque année, malgré les dégâts occasionnés par les tempêtes

La récolte de bois en France

Après une période de tests en 2008 et en 2009, l’IFN a mesuré le prélèvement sur l’ensemble de la France en 2010. Le volume de prélèvement en métropole, dans les forêts de production inventoriées par l’IFN, est estimé en moyenne à environ 44 millions m3 +/- 4 millions de m3 « bois fort tige IFN ». Il correspond à environ la moitié de la production biologique.

La production biologique

L’arbre est un être vivant qui pousse chaque année en diamètre, en hauteur et donc en volume. Chaque espèce a sa forme spécifique, chaque arbre aussi. L’IFN vient de réviser son mode de calcul de production biologique. La production biologique brute est d’environ 85 millions de m3 +/- 1,2 millions de m3 d’accroissement annuel du volume « bois fort tige IFN » en métropole. Elle correspond à près du double des prélèvements effectués.

Statistiques forestières et politique forestière

L’objectif de la politique forestière française est aujourd’hui de mobiliser plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité à travers une démarche territoriale concertée dans le respect de la gestion multifonctionnelle des forêts. Cette mobilisation supplémentaire durable est nécessaire pour contribuer à l’atteinte de plusieurs objectifs communautaires et internationaux, notamment en termes d’énergies renouvelables. Les statistiques forestières sont dans ce contexte extrêmement importantes.

Impacts sur la politique climatique

La production biologique et les prélèvements forestiers nouvellement estimés par l’IFN ont tous deux vocation à être incorporés dans l’inventaire de gaz à effet de serre (GES). L’actualisation de ces données nationales relatives à la ressource forestière ne devrait pas avoir d’impacts sur les objectifs nationaux de réduction des GES.

Définitions

Bois fort tige, bois fort branche, bois rond sur écorce… les statistiques forestières comptabilisent différentes catégories de volumes pour évaluer le plus finement possible la ressource forestière et ses usages.



Catégorie La Métro, forêtCommentaires fermés

Pollution atmosphérique: limitation temporaire de vitesse en Isère

Au titre des mesures d’alerte liées à la pollution atmosphérique, due à des particules fines, constatée dans l’ensemble département de l’Isère, et en application de l’arrêté inter préfectoral du 5 janvier 2011, il a été décidé :

de diminuer, sur l’ensemble du réseau routier, la vitesse  de 20Km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 70 km/h  et de fixer la vitesse maximale autorisée de tous les véhicules à 70 km/h  sur les tronçons autoroutiers et routiers de l’agglomération grenobloise suivants :

RN481 du péage de Voreppe à Grenoble (Porte de France)

A41 du péage de Crolles à Meylan (carrefour de la Carronnerie) ;

RD1090 de Meylan (carrefour de la Carronnerie) à Grenoble (Pont de l’Isère) ;

A480 sur la totalité (depuis limite A48 jusqu’au carrefour de Varces A480 / RD 1075) ;

A51 du péage de Vif à Claix (limite A51 / A480) ;

RN87 dite « Rocade Sud » ;

RN85 depuis la sortie N°8 située sur A480, sens Nord-Sud, jusqu’au carrefour giratoire situé à l’intersection de la N85 et de la RD 2085 A (fin de la déviation de Pont-de-Claix), sur la commune de Champagnier.

Ces dispositions sont applicables dès 12 heures le samedi 26 novembre 2011, pour une durée minimale de 24 heures et jusqu’à la levée de la mesure.

L’ensemble des valeurs de pollution atmosphérique mesurées par les réseaux de surveillance de la qualité de l’air est disponible sur Internet à l’adresse suivante : http://www.atmo-rhonealpes.org .

Recommandations comportementales, destinées à l’ensemble de la population de l’Isère, afin de réduire la pollution atmosphérique

  • limiter l’usage des véhicules automobiles et de tous autres engins à moteur thermique ;
  • les usagers de la route doivent :

privilégier, pour leurs trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo) ;

différer si possible leurs déplacements internes aux agglomérations pouvant l’être ;

pratiquer si possible le co-voiturage dans les autres cas ou emprunter les réseaux de transport en commun.

ATTENTION, les contrôles radar sont fréquents sur les axes routiers concernés par ces mesures.

Catégorie pollution, transportCommentaires fermés

Grenoble-Bourgoin sur France 3

FCG-CSBJ, ce dimanche c’est plus qu’un match de rugby de pro D2. France 3 retransmettra cette rencontre en direct dimanche.

Certes il s’agit d’un derby, d’une suprématie départementale mais c’est aussi un choc de culture entre le rugby des villes et le rugby des champs…

Ce match qui se déroulera dimanche 15 heures au stade des Alpes, sera retransmis sur sept antennes de France 3 dont bien sûr FR3 Alpes, Rhône-Alpes, Auvergne…

Catégorie sportCommentaires fermés

Festival international du film nature et environnement

Sous la Présidence d’Honneur d’Hubert Reeves depuis 1999, le Festival International du Film Nature
et Environnement (FIFNE) a été créé en 1976 par la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de protection
de la nature). Il a été le tout premier festival en France entièrement consacré au film animalier
et environnemental. Le Festival International du Film Nature et Environnement de la FRAPNA fête
cette année, sa 25 ème édition. Celle ci aura lieu du 1er au 4 décembre.

Les objectifs

Outil de réflexion sur les enjeux écologiques et vitrine sur la beauté du vivant, le Festival International
du Film Nature et Environnement reste fidèle à ses objectifs de départ :
*Utiliser le cinéma pour sensibiliser le public aux enjeux de protection de la nature et de l’environnement de
façon sérieuse et ludique.
*Offrir aux écoles un support permettant de discuter et de travailler autour de la nature et de l’environnement
avec les différentes tranches d’âges.
*Encourager et récompenser la production audiovisuelle environnementale et naturaliste de haute qualité.
*Mettre en exergue les points de convergences entre l’énergie créatrice des artistes et la nature.
*Favoriser les rencontres et les échanges.
*Oeuvrer pour que le local dialogue avec le mondial
* Se rapprocher des habitants en proposant un festival itinérant pour les scolaires et un festival décentralisé
se déplaçant sur tout le département.

Pour tout savoir su le festival, cliquer ici: Festival International du Film Nature & Environnement

Festival

Catégorie environnement, grand angleCommentaires fermés

St Martin le Vinoux: opération de minage de blocs rocheux

Après l’éboulement rocheux de 1500 mètres cubes à Saint-Martin-le-Vinoux au-dessus du hameau de Ripaillère le 14 août dernier, la masse restante susceptible de générer un second éboulement a été estimée à 3000 mètres cubes.

Une opération de minage de cette masse restante est en cours de préparation, sous maîtrise d’ouvrage communale. Les services de l’Etat sont en appui du maire, tout spécialement sur l’aspect sécurité civile.

Afin de garantir la sécurité des personnes, il  a été décidé de procéder, par précaution, à l’évacuation des habitants du hameau de Ripaillère chaque jour pendant toute la durée des opérations de forage.

Les services municipaux informeront tous les habitants concernés par l’évacuation au moyen d’un message SMS, et leur remettront l’arrêté d’évacuation, lequel sera aussi affiché au droit du hameau de Ripaillère et en mairie. Les services de la commune seront présents sur site et tiendront le préfet informé des opérations chaque matin et chaque soir.

Le maire de Saint–Martin–le-Vinoux a effectué courant novembre une information auprès des habitants. Les modalités des évacuations temporaires leur ont alors été présentées. S’agissant de la phase ultime, celle du minage (tirs de mines), les habitants seront évacués selon le même principe. Le minage est prévu pour la 1ère quinzaine de décembre. La date n’est pas définitivement fixée à ce jour.


Catégorie environnement, questions d'actualitéCommentaires fermés

Répertoire en ligne des métiers de la biodiversité

Un site Internet dédié aux métiers de la biodiversité est désormais en ligne. Dans le cadre du plan national pour les emplois et les métiers de l’économie verte le Ministère de l’Ecologie a demandé à l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) et au GIP « Atelier technique des espaces naturels » d’étudier les métiers de la biodiversité et de créer un répertoire en ligne sur ces métiers.

http://metiers-biodiversite.fr

Ce site Internet répertorie l’ensemble des métiers contribuant à la biodiversité et aux services écologiques. Du paysagiste à l’animateur nature, 41 métiers ont été identifiés, puis répertoriés au sein de 2 grandes catégories : les métiers au coeur de la biodiversité et les métiers contribuant à sa préservation. Ils représentent à eux seuls 22 000 emplois en France. Les métiers d’ouvrier agricole et de technicien agricole sont également identifiés comme des métiers participants à la préservation de la biodiversité. Le site contient également trois autres rubriques : un dictionnaire des compétences, un espace formation et un volet prospectives.

Ce site et ses différentes rubriques devraient faciliter l’orientation professionnelle des jeunes, des personnes en reconversion professionnelle ou des personnes recherchant un emploi. C’est également un moyen de valoriser certains secteurs plus à même de préserver la biodiversité.

Catégorie economie/emploi, environnementCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+