Archive | Forêt Alpes Sud Isère

Assemblée générale de l’AFTBM

L’ assemblée générale de l’Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine s’est déroulée sous la présidence de Patrick Chion en présence de nombreux adhérents et invités.

1

Patrick Chion a rappelé que l’association compte 130 adhérents: «    c’est une stabilité depuis quelques années » avant de rajouter: «   L’A.F.T.B.M. est heureuse de vous annoncer que ses efforts pour promouvoir la filière bois en collaboration avec la Communauté de Communes du Trièves, la Chambre d’agriculture de l’Isère, le CRPF Rhône Alpes, ainsi que Madame la Députée  de la circonscription  Marie-Noëlle BATTISTEL qui nous soutient dans le projet de traçabilité et valorisation des qualités mécaniques des bois, dossier déposé avec accusé de réception du SERFOB, de la DRAFF et de la Région, sont sur le point, nous l’espérons, d’aboutir.

Ce dossier est soutenu par le Ministre de l’agriculture M. Stéphane LE FOLL qui nous a donné une réponse favorable et un premier soutien financier nous est proposé. »

Durant l’année 2016 l’ AFTBM a participé plusieurs évènements:

- Colloque forestier du 3 juin 2016 à Tréminis organisé par la Communauté de communes du Trièves

- Convention de partenariat avec la C.D.C. pour l’aide au reboisement en forêt privée dans le Trièves du 25 juillet 2016,

- Fête de l’alpage à Gresse en août 2016 : le stand de l’A.F.T.B.M. sur le thème du reboisement en forêt privée, a été apprécié par l’ensemble des élus du Trièves.

.. Et à plusieurs projets de desserte forestières:

- Château-Bernard (domaine des Versannes) : 2 kms de piste + desserte à tracteurs

- Le Gua : 2 kms de piste environ + desserte à tracteurs

- Saint Guillaume : 2 projets pour un total de 2 kms

- Monestier de Clermont/Saint Paul les Monestier : 1,5 à 2 kms

Patrick Chion tempère:  » nous pouvons dire que les projets de dessertes forestières explosent sur notre territoire.

D’autre part il faut être attentifs sur l’évolution de la RN 75 entre le Col du Fau et le Col de Lus la Croix Haute avec le passage à trois voies de cette route nationale.

Des contacts sont en cours avec le Conseil départemental pour prévoir des places de dépôt et des dessertes forestières sur cet itinéraire. »

Plan de Reboisement du Trièves

Jean Bernard Bellier, Vice-Président de la Communauté de Communes a présenté le Plan de Reboisement du Trièves. Ce plan se situe dans le cadre du Plan TEPOS (Territoire à Energie Positive) du territoire Trièves.

Il vise à développer la mise en place d’une culture forêt, et notamment favoriser le reboisement en accordant une aide globale de 160 000€ pour la forêt, soit 80 000 € pour la forêt publique et 80 000 € pour la forêt privée.

Cette aide correspond à un financement de 70% des frais de reboisement (achats de plans, mise en place, protections) ; le seuil maximum est une surface de 5 ha, il n’y a pas de seuil minimum.

Les dossiers sont à soumettre dès maintenant au Comité de sélection constitué de la ComCom, et des partenaires que sont l’ONF, le CRPF, et l’AFTBM.

Projet de traçabilité caractérisation des bois ronds

Patrick Chion a présenté un projet de traçabilité et caractérisation des bois ronds dans le cadre d’un appel à projet ouvert par le Ministère de l’Agriculture et de la Forêt.

Ce projet  vise à permettre une meilleure valorisation des bois pour le propriétaire forestier en pré-qualifiant les bois dès l’amont en termes de provenance, de lot, et de résistance mécanique pour une  offre à la première transformation dûment qualifiée.

Un tel projet impliquera les bûcherons et les exploitants et se déroulera sur plusieurs années.

Henri Gras président de l’Union des groupement de développement forestier de l’Isère a souligne l’importance de la transmission des propriétés forestières, en évitant les divisions, et en les transmettant directement à la deuxième génération.

Il a enfin rappelé l’absorption des CRPF par le CNPF à compter du 1er mars…

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaire (1)

AFTBM Alpes Sud Isère

L’assemblée générale de l’association Forêt Trièves Beaumont Matheysine aura lieu ce samedi 4 mars à Monestier de Clermont.

Elle débutera à la salle des Associations à partir de 9 heures.

A noter que AFTBM de l’Isère fête ses 35 ans.  C’est le premier groupement créé en Isère le 5 mars 1982
Il compte à ce jour 130 adhérents

Le président Patrick Chion invite tous les adhérents, propriétaires forestiers et bûcherons du territoire concerné à assister à cette rencontre ou, outre les rapports habituels sera présenté le travail fait sur le Tracabilité des bois et la valorisation des qualités mécaniques de ceux-ci.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaire (1)

Assemblée générale de l’ASLGF Alpes sud Isère

L’ASLGF Alpes sud Isère a tenu son assemblée générale annuelle à Monestier de Clermont sous la présidence de Patrick Chion.

Sans titre1

Monestier-de-Clermont, commune de 1500 habitants ne dispose en propre que de peu de surfaces forestières,  mais c’est l’un des trois pôles d’activité du Trièves. A ce titre la gestion forestière fait partie des sujets importants en matière de développement territorial.

Les surfaces de forêt gérées par l’Aslgf représentent 707 ha à fin 2016, et 800 ha à ce jour. Les grandes lignes d’activité de l’exercice 2016 sont :

- l’instruction du PSG,

- la mise en place de la procédure de mise en  vente des lots

- les projets de dessertes forestières

- la communication auprès des adhérents et des partenaires

-  la contribution à la mise en place du fonds de reboisement du Trièves (financement des frais de reboisement à 80% du prix HT)

Le technicien forestier Rémi Mallein a également effectué un gros travail.

En 2016 les coupes de jardinage ont représenté environ 850 m3. A noter la difficulté de trouver des acheteurs pour les tiges de diamètre supérieur à 55 cm.

Les coupes d’éclaircies ont représenté 1400 tonnes, essentiellement du pin à destination  pâte à papier ou palette.

Pour 2017 les coupes d’éclaircies représenteront de l’ordre de 1300 tonnes.

Le bois énergie se vend de 5 à 8€ la tonne sur pied, le bois pâte à papier 8 à 12,5 € la tonne sur pied.

Le bois de chauffe pour 2017 représentera environ 350 tonnes

Travaux forestiers : à ce jour sur 2016-2017 2 à 3 ha de dégagement et plantations

Dessertes forestières : Pour les projets de dessertes sur St Paul, St Guillaume, Château Bernard, les devis sont en cours.

Présentation du projet de route forestière à Château Bernard Versanne

David Billaud technicien à la Chambre d’Agriculture présente le projet de route forestière mené en coopération avec R.Mallein.

La desserte est un outil de gestion dans la mesure où elle augmente la valeur des parcelles desservies. La piste forestière est accessible aux tracteurs forestiers, tandis que la route qui nécessite un apport de matériaux pour la chaussée est accessible aux grumiers, et respecte les exigences de largeur et de pente.

Le projet de piste doit également tenir compte des particularités du terrain et respecte la pente max de 25%.

Cette desserte desservira 104ha et concerne 38 propriétaires. Le coût des travaux est estimé à 229K€, soit 190 741€ HT  financés à 80%, ce qui correspond à un autofinancement de 733€/ha. Cet autofinancement est couvert par le produit de la coupe sur la surface d’emprise.

Ce projet devrait se concrétiser dès le 2e trimestre 2017.

Projet de route forestière sur le massif de Jonier

Louis Bolliet présente ce projet de route d’une longueur de 2,2km plus les pistes associées. Il dessert  150ha pour 22 propriétaires, et sera mené en commun avec la commune du Gua. Le peuplement de ce secteur est riche en sapins de bonne qualité, et sa desserte permettra une gestion plus souple des parcelles. En particulier le bois d’une parcelle bien desservie est payé 10€ de plus au m3 par rapport à une parcelle non desservie.

Le projet porté par l’ASA de Prélenfrey (16 propriétaires) est inscrit dans le schéma de desserte de la Métro.

Mathieu Ribero du CRPF précise la nature technique des travaux qui ne présentent pas de problème majeur au matériau d’empierrement près.

Les travaux débuteront dès l’accord des propriétaires réuni, et dès l’agrément d’extension du périmètre syndical de l’ASA (délai de l’ordre de 6 mois).

Autres Projets de desserte

Desserte des Chatains à St Paul les Monestier : pas de difficulté particulière hormis la traversée d’une parcelle appartenant à Area.

Desserte de Grisail sur la commune de St Guillaume : projet en cours de réactivation ; le critère d’aide à 80% est maintenant rempli puisqu’il se réalisera dans le cadre de l’ASLGF.

Le Président Patrick Chion rappelle une fois de plus l’intérêt des dessertes et l’importance de la gestion durable (et régulière) des bois.

Henri Gras Président de l’UGDFI note avec satisfaction la progression des surfaces de l’Aslgf, et souligne l’importance des dessertes dont la réalisation peut être facilitée avec les facilités de financements. Il exprime sa préoccupation de maintenir la place des Groupements de Sylviculteurs en Isère pour le développement durable de nos forêts, et rappelle la nécessité de donner aux petits-enfants pour minimiser les problèmes de succession et d’indivision.

Sans titre2

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaire (1)

Trièves: relancer une dynamique de reboisement

La Communauté de Communes du Trièves, en partenariat avec l’AFTBM a mis en place un fonds de reboisement pour les propriétaires forestiers publiques et privées.

L’objectif est de relancer une dynamique de reboisement et d’enrichissement des peuplements forestiers dans le Trièves, compte tenu de la problématique de déficit de régénération naturelle en forêt.

Le premier appel à projet pour les propriétaires privées vient d’être ouvert.

POURQUOI PLANTER EN TRIEVES ?

Une filière économique en difficulté : actuellement, dans les forêts, sont récoltés les bois arrivés à maturité. Du fait du déficit de régénération naturelle, les parcelles ne peuvent se reconstituer en quantité et qualité pour assurer la survie de la filière.

A l’horizon de 20 à 30 ans, les professionnels craignent une rupture des possibilités de récolte du bois d’oeuvre en Trièves.

Un espace à partager et préserver : en plus de sa fonction de production, la forêt rend des services indispensables à la vie (qualité de l’eau, lutte contre l’érosion et le changement climatique, biodiversité) et au bien être de nos concitoyens. Les arbres représentent de précieux alliés pour notre avenir.

Une forêt vulnérable : 40% de la superficie du Trièves est couverte de forêt. Les parcelles forestières, qui ont un objectif de production, souffrent de problèmes de régénération naturelle liés, entre autre, au réchauffement climatique et sur certains secteurs à la pression du gibier.

LE FONDS DE REBOISEMENT

Pour faire face à ce constat d’appauvrissement des peuplements forestiers, une réflexion collective a été menée avec les acteurs de la filière bois pour donner naissance au fonds de reboisement. Ce fonds est issu de l’enveloppe attribuée par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie à la Communauté de Communes du Trièves (CCT) dans le cadre de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).

Ce fonds d’aide est destiné aux propriétaires de forêts publiques et privées. Les travaux d’amélioration des peuplements et de reboisement permettront d’agir pour produire du bois d’œuvre, d’assurer l’avenir de la ressource bois et de la filière locale de demain et de favoriser l’adaptation des forêts aux changements climatiques.

Les opérations de (re)boisement ont un coût pour le propriétaire. Par conséquent, elles doivent être particulièrement réfléchies.

C’est pourquoi le cahier des charges a pour objectif d’orienter les choix du sylviculteur (essences, modes opératoires de plantation) pour maintenir l’équilibre de l’écosystème forestier, sa productivité en prenant en compte les spécificités du territoire (changements climatiques, gibier…). Il définit les dépenses éligibles pour bénéficier du Fonds de reboisement.

DISPOSITIF D’AIDE A DESTINATION DES PROPRIETAIRES FORESTIERS
L’aide de la communauté de communes, via l’association AFTBM, s’élève à 70% des dépenses éligibles, et l’enveloppe totale du fonds est de 80.000 € pour le reboisement des forêts privés.

L’attribution des aides fonctionne par appel à projet. Le premier est en cours, vous pouvez télécharger les dossiers de demande d’aide ci-dessous. Ils sont à retourner auprès de la Communauté de Communes avant le 10 mars 2017.

A Télécharger :

pdfGuide appel à projet

pdfFormulaire appel à projet

Pour en savoir plus:

http://www.cc-trieves.fr/economie-et-emploi/foret/fonds-de-reboisement

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée Générale de l’AFTBM

L’Assemblée générale de l’ Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine s’est déroulée à St Martin de Clelles.

Patrick Chion, au premier plan avec à ses côtés Henri Gras, président de l'UGDFI

Patrick Chion, au premier plan avec à ses côtés Henri Gras, président de l'UGDFI

Patrick Chion, président de l’AFTBM a d’emblée souligné:

 » parmi les axes forts qui ont marqué l’année 2015 on retiendra

- le soutien apporté par l’A.F.T.B.M. a permis la création de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère..

Après la mise en place de l’A.S.L.G.F Alpes Sud-Isère en 2014, celle-ci poursuit son développement sous le signe de la réussite puisque aujourd’hui elle compte 83 adhérents et 700 hectares de superficie, soit une place de 2ème au classement des A.S.L.G.F. en Rhône-Alpes,

- si la production de plaquettes bois a été reprise par l’entreprise Pélissard, nous pouvons regretter la fermeture de l’unité de séchage des bois à         Saint Michel les Portes,

- les coupes rases en forêts dans le Trièves ne sont plus notre préoccupation, des règlementations existent, ainsi que des alternatives. Je rappelle qu’il appartient à chaque propriétaire de vérifier avant toute coupe de bois si celle-ci est libre de réalisation en Alpes Sud-Isère, ou soumise à démarche préalable. »
A retenir: pour plus de renseignements contacter Rémy MALLEIN au 06 75 32 19 11

L’A.F.T.B.M. Alpes Sud-Isère, depuis 1982, a pour mission de regrouper et de représenter les propriétaires forestiers adhérents de soutenir les actions de développement et de valorisation des bois conduites par l’A.F.T.B.M.

On peut citer:

Traçabilité et valorisation des bois locaux,

Achats de plants feuillus ou résineux,

Achats de protections de dégâts de gibiers ,

Aider les propriétaires en accompagnant un plan de reboisement proposé par la Charte forestière de territoire du Trièves et avec la Communauté de communes du Trièves

Patrick Chion a rappelé: une proposition de convention a été présentée le 30 mai 2016 au Conseil d’administration de l’A.F.T.B.M pour validation le 18 juin 2016 lors de la présente assemblée générale.

Nous souhaitons redonner une impulsion avec ce fond de reboisement confié à l’A.F.T.B.M. Je rappelle que sur notre territoire il y  11 ans, nous plantions chaque année 6.000 plants et depuis 2005, il ne se plante plus rien sur notre territoire…

A découvrir aussi les diaporamas qui résument l’intervention de  Marie Chenevier, animatrice Charte forestière du Trièves

présentation reboisement AG AFTBM

CR_colloque_AFTBM

Une collation très conviviale a conclu cette 34ème assemblée générale.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Piqure de rappel!

A l’assemblée générale de L’association Forêt Trièves Beaumont Matheysine, Henri Gras président de l’’Union des Groupements de développement forestier de l’Isère a fait une intervention remarquée.. Il s’agit d’une piqure de rappel a t-il annoncé en préambule.

Henri Gras avec à ses côtés Patrick Chion, président de l'AFTBM

Henri Gras avec à ses côtés Patrick Chion, président de l'AFTBM

Les groupements ont été crées vers 1983 à l’initiative du CRPF.
Aujourd’hui il y a 1600 adhérents répartis sur 8 groupements :
VALFOR (Nord ISERE) -  Apub-VALDAINE – BONNEVAUX CHAMBARAN-
VERCORS GS4M -BELLEDONNE—TRIEVES – TRUFFICULTEURS – CHARTREUSE
Ces Groupements se sont fédérés en une UNION des Groupements pour le développement Forestier en ISERE loi 1901 ( UGDFI ) il y a plus de 20 ans
Les groupements sont administrés par un Conseil d’administration. ils gèrent leurs impératifs sylvicoles.

L’ UGDFI est la représentante de tous les propriétaires forestiers privés du Département.
Elle est composée de tous les présidents et des membres des Conseils d’administration de chaque groupement.

Notre journal Sylve38, qui paraît 4 fois par ans est suspendu, ceci afin de nous permettre de faire une nouvelle mouture qui devrait être plus attractive. Il sera édité en octobre..
Depuis ce début d’année 2016, on note un regain d’activité et une participation très importante à vos assemblées Générales.
Les ASLGF vont bien (même si le manque de techniciens est flagrant.)
Votre Groupement, l’AFTBM, à l’initiative de votre Président progresse, avec 700 ha, grâce aussi à son conseil d’administration.. »

Henri Gras est satisfait de noter que « Les relations avec nos nouveaux élus départementaux se passent bien, dans un esprit constructif »

Et de poursuivre « Notre assureur AVIVA nous conserve son soutient avec une cotisation de 0,18 centimes l’Ha.
Travaillons avec encore plus d’ardeur dans nos forêts, restons unis, soudés, bien regroupés ce sera notre force.
La dispersion ne peut être efficace. Laissons de côté les divergences d’appréciations qui parfois se font jour. Notre seul et unique préoccupation c’est l’avenir de l’amont, donc de notre patrimoine.

Il n’y a pas de petits propriétaires forestiers ni de gros ou très gros propriétaires forestiers privés, mais un ensemble inséparable.
Ce qui, vous le comprendrez représente la forêt Française dans toute sa diversité.


Nous travaillons avec des partenaires (associations) qui sont de plus en plus nombreux et je comprends que vous vous perdiez un peu, voire beaucoup avec tous ces sigles.. moi-même qui les emploie, j’ai parfois de la difficulté.
Exemple : FRANSYLVA rassemble aujourd’hui, tous les Présidents départementaux des syndicats de propriétaires forestiers privés adhérents par l’intermédiaire des groupements ou adhérents directs des syndicats (pour nous l’Isère UFP38 )
Nous devons avoir un syndicat fort pour qu’il nous représente ,pour nous défendre auprès des Collectivités territoriales etc. »

Henri Gras a enfin rappelé qu’il fallait penser gestion durable de la forêt en adhérant à la démarche PEFC. »

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

AG de l’association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine

Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE du SAMEDI 18 JUIN 2016, 9 h

SALLE Eloi Ville à SAINT MARTIN DE CLELLES (38650)

ORDRE DU JOUR

-       Accueil des adhérents et des personnalités

-       Rapport moral et d’activité présenté par le Président Patrick Chion

-       Présentation des comptes et du budget prévisionnel par notre trésorier Jean GARNIER ou le Président

-       Présentation par la C.C.T. (Communauté de Communes du Trièves) de la proposition de convention pour l’aide à la plantation sur notre territoire et validation par l’Assemblée Générale

-       Compte rendu du colloque « Notre forêt de montagne 2016 » à Tréminis

-       Information sur l’activité forestière présentée par le technicien de l’A.S.L.G.F. et présentation du 1er Plan Simple de Gestion couvrant 338 hectares et représentant 51 propriétaires

-       Intervention de M. Henri GRAS, Président de l’U.G.D.F.I.

-       La fiscalité forestière, un outil de gestion, présentation par M. René SABATIER, Ingénieur C.R.P.F.

-       Renouvellement des Administrateurs

-       Questions diverses

Une collation clôturera cette 34ème assemblée générale ordinaire.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

COLLOQUE DANS LE TRIEVES SUR LES FORETS DE MONTAGNE

CO

La nouvelle organisation territoriale, la réforme prochaine de la Loi Montagne, ainsi que les mesures prises pour lutter contre le réchauffement climatique suite à la COP21, auront toutes un impact sur la gestion du milieu forestier dans notre territoire.

La Communauté de Communes du Trièves, par les actions de sa Charte Forestière du Territoire et en lien avec les partenaires de son comité technique (AFTBM, ONF, CRPF), souhaite créer du lien et instaurer un dialogue entre les institutions et les acteurs du terrain.

C’est pourquoi la Communauté de Communes du Trièves a proposé aux élus et aux propriétaires forestiers privés d’inviter Marie Noëlle Battistel, Députée de l’Isère, Marie Claire Terrier, Conseillère Régionale et Fabien Mulyk, Conseiller Départemental, pour organiser un colloque sur les nouvelles réglementations et leurs impacts sur la gestion de la forêt dans un territoire de montagne.

Elus, institutions, acteurs professionnels de la filière forêt-bois, associations de propriétaires forestiers, vous êtes donc invités pour une journée en commun, le vendredi 3 juin à Tréminis pour débattre des nouveaux enjeux de la forêt.

Sans titre

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

L’ASLGF Alpes Sud Isère sur le terrain

Une visite de parcelles, dont les propriétaires sont adhérents à l’ASLGF Alpes sud Isère c’est déroulée à St Michel les Portes.

1

Cette visite a eu lieu au lieu dit Les Blaches en présence de:

-  12 Propriétaires forestiers,

-  Christian Roux,  Maire de Sinard

-  Rémy Mallein technicien forestier de l’ASLGF Alpes Sud Isère,

-  Olivier Chandioux Gestionnaire Forestier ,

- Dufour Jean Noel Groupe SEBSO (Groupe fibre Excellence) Usine de Tarascon

et des sous traitant locaux : M. Garcia Thierry et M. Garcia Franck.

La surface forestière exploitée est de 6 hectares.

« Bois de Trituration » (papèterie)  500 m3 .

Cette visite d’une exploitation mécanisée « éclaircie systématique » (ouverture de cloisonnement), plus sélection au profit des meilleurs sujets  : à noter l’ouverture d’un chemin d’accès permettant d’accéder à l’ensemble de la parcelle et éventuellement aux autres propriétaires limitrophes. Ce travail sera réalisé par des entreprises locales.

On a pu constater un travail de qualité, noté par l’ensemble des propriétaires en respectant les sujets d’avenir et le peu de dégâts sur les sujets restants.

Toutes les parcelles sont PEFC (gestion durable) en adhérant à l’ASLGF Alpes Sud Isère.

Cette adhésion a aidé à mieux commercialiser ces bois.

234

A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère

Siège social : Mairie – 38650 Saint Michel les Portes

Tél. 06 12 40 61 71

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

ASLGF Alpes sud Isère : une progression qui s’affirme de jour en jour !

L’assemblée générale de l’Association libre de gestion forestière, l’ASLGF Alpes sud Isère s’est déroulée à St Martin de Clelles en présence de nombreux adhérents, personnalités de la filière bois et élus.

Patrick Chion, président de l’ASLGF a noté:  » la progression de plus en plus marquée de l’Association Syndicale au niveau du département,  celle ci  a été fondée en Octobre 2013 et regroupe à ce jour 82 propriétaires pour une surface de 646 ha englobant non seulement le Trièves mais à terme le Beaumont et la Matheysine et certaines communes de la METRO du Sud-Grenoblois.

Patrick Chion présente l'excellente progression de l'ASLGF Alpes sud Isère. Il est entouré d'Henri Gras, président de l'UGDFI et Fabien Mulyck vide Président du Conseil Départemental en charge de la forêt

Patrick Chion présente l'excellente progression de l'ASLGF Alpes sud Isère. Il est entouré d'Henri Gras, président de l'UGDFI et Fabien Mulyck vide Président du Conseil Départemental en charge de la forêt

Ce résultat, cette forte progression et ce dynamisme sont tout simplement remarquables mais ce n’est pas une fin en soi puisque  » l’objectif est d’atteindre 1000 ha voire 1500 ha, ce qui permettra le cas échéant le regroupement de la plupart des opérations forestières et notamment la  vente du bois par lots auprès des acheteurs et scieurs locaux. »

Rémi Mallein, technicien a précisé pour sa part que que le montage du PSG collectif est  déjà commencé sur 248 parcelles de 262 ha et sera poursuivi en 2016 sur une surface de 337 ha. Une première tranche devrait être soumise au CRPF pour agrément dans le courant de l’été.

Autre activité supervisée par ses soins : les coupes d’amélioration réalisées en 2015, l’une sur la commune du Gua pour environ 500 m3 regroupant 4 propriétaires  et  l’autre sur Monestier-de -Clermont pour un volume de 120 m3. Sur ce point le technicien précise que la concentration des chantiers est un des objectifs majeurs de l’Association car cela aboutit automatiquement à une commercialisation optimisée des bois.

Pour 2016 sont prévues 12 coupes d’amélioration dans des parcelles de  résineux et feuillus pour un total de 1700 m3.

Il faut rappeler que le bois en sud Isère est composée à 80% de bois d’oeuvre..

Mathieu Rivéro  technicien forestier représentant le CRPF sur le secteur du Trièves a précisé à l’assistance  le champ d’intervention du CRPF, à savoir la gouvernance du secteur forestier privé via les PSG et la formation des sylviculteurs. Le technicien rappelle au passage que tout PSG est obligatoire à partir de 25 ha avec soumission pour avis au CRPF.

Henri Gras, président de l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère a tenu a bien cadrer les choses au niveau de l’assurance: «   toute parcelle forestière doit être assurée. Actuellement, l’assureur, via la cotisation à l’AFTBM, est AVIVA (responsabilité civile, défense recours….). De ce fait, les déclarations de sinistre doivent être transmises directement à l’AFTBM et non directement à l’assureur. »

Sans titre3

Eric BERNARD, Président du volet Filière Forêt Bois du PSADER Alpes Sud Isère a indiqué que les objectifs actuels de l’Association corroborent positivement ceux de la Charte Forestière du Trièves.

Fabien Mulyck, vice Président du Conseil Départemental en charge de la forêt a rappelé la volonté du Département de soutenir, de développer l’activité de la filière bois de l’Isère,  » celle de l’ASLGF Alpes sud Isère entre bien dans ces objectifs.. Je suis très satisfait de  constater la montée en puissance de l’Association, je suis  tout à fait favorable à son extension, notamment  aux secteurs de la Matheysine et du Beaumont. » a t-il conclu.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+