La coordination rurale chez le préfet

Une délégation des membres de la coordination rurale départementale, avec à sa tête Jean-Louis Ogier président régional, a été reçue , fin juillet en préfecture afin de passer en revue l’ensemble des problèmes d’actualité liés à l’agriculture. Il a été question en particulier de climat, d’écologie, de TIPP et surtout de politique agricole commune. La coordination rurale souligne que les contraintes liées à la PAC ne font que se multiplier. La coordination rurale insiste sur le fait que faute d’une véritable politique des prix, les agriculteurs voient leurs marges de plus en plus faibles alors que les prix payés par les consommateurs ne cessent d’augmenter. Jean-Louis Ogier précisant que les agriculteurs isérois sont placés en 74e position sur l’échelle des revenus par département ” si rien n’est fait bon nombre d’entre nous disparaîtrons“. Autre problème abordé, celui des conditions climatiques ” elles ont joué un rôle important en particulier pour la récolte de blé“. Autre inquiétude : en Isère , chaque année 1500 ha de terres agricoles disparaissent au profit de l’urbanisation et des infrastructures “ les régions les plus touchées étant celles situées autour de Grenoble et de L’Isle-d’Abeau“. Pour la coordination rurale une politique dynamique assurant la maîtrise du foncier doit être mise en place.

“Et que dire de l’arboriculture ? Une filière en crise car les revenus sont très bas et que personne ne souhaite s’installer“. Pour la coordination rurale la production laitière est également mal au point.” Les quotas ne sont pas atteints , jusqu’en 2006 on était à 600 000 l de lait de sous réalisation, on devrait atteindre le million 200 000 litres cette année“. À propos des céréales les membres de la coordination rurale s’inquiètent du fait que depuis 2006 on est passé sous la barre critique de 85 jours de stocks “alors que plus de 800 millions de personnes sont mal nourries sur notre planète. Une politique agricole commune qui assure la sécurité , l’indépendance alimentaire des peuples doit être mise en place ” . Au niveau national la coordination rurale a remis à tous les préfets de nos départements un mémorandum pour une PAC du XXIe siècle .

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page