manifeste “pour le maintien de la biodiversité en zone d’élevage”

Les présidents de la FNSEA, des JA, de l’APCA, de la FNO (ovins) et de la FNEC (caprins) ont signé un manifeste ” pour le maintien de la biodiversité en zone d’élevage exigeant l’arrêt de la réintroduction de l’ours, le retrait des loups en zone d’élevage et la régulation des populations de vautours et de lynx. »
« L’installation durable des prédateurs est incompatible avec l’activité agricole, elle menace la biodiversité des zones d’élevage. Aux contraintes liées à la présence des prédateurs viennent s’ajouter les difficultés de revenus rencontrées dans l’élevage, dissuadant l’installation des jeunes.

.loup.jpg

Les cheptels bovins (photo) et équins sont aussi touchés par des attaques de prédateurs, qui n’opèrent plus seulement en zone pastorale. Les systèmes de protection classiques présentent de nombreuses limites et ne peuvent constituer une solution durable.”

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page