Les 24 heures naturalistes – édition spéciale forêt

Année internationale de la forêt oblige, les 24 heures naturalistes édition 2011 seront résolument tournées vers les milieux boisés : forêt alluviale, boisements périurbains, forêts de pente,… autant de milieux de Rhône-Alpes qui abritent une biodiversité riche mais souvent méconnue.
Les 24 heures naturalistes, événement organisé à l’initiative de la FRAPNA avec le soutien de la région Rhône-Alpes et de la DRAAF se proposent cette année encore de faire progresser la connaissance de la faune et de la flore sur différents sites répartis sur l’ensemble des départements de Rhône-Alpes.
Depuis 2007, cet événement a permis de rassembler chaque printemps plusieurs centaines de bénévoles, qui le temps d’un weekend investissent le terrain pour inventorier végétaux, oiseaux, mammifères, amphibiens, reptiles, insectes,… En 2010, près de 3500 données ont ainsi été collectées, mettant en évidence les particularités et richesses naturalistes propres à chaque site, tout en pointant
leur éventuelle vulnérabilité. Cet événement donne également lieu chaque année à une restitution au grand public, l’occasion de faire découvrir aux élus et aux habitants d’une commune la faune et la flore qu’ils côtoient tous les jours sans forcément y prêter attention.
Les 24 heures naturalistes sont tout à la fois des moments de découvertes, d’échanges, de partage, mais aussi de convivialité. Que vous soyez naturaliste chevronné, amateur éclairé ou simple curieux, n’hésitez donc pas à vous rendre sur l’un des sites des départements de Rhône-Alpes.

natureDans l’Ain…
Rendez-vous les 21 et 22 mai sur la commune de Pizay

Les 24 heures naturalistes de l’Ain auront lieu cette année sur la commune de Pizay, à la transition entre vallée du Rhône et Dombes. La proximité de Lyon marque fortement le paysage, et la pression de l’urbanisation, grande consommatrice d’espaces naturels, y est particulièrement importante…
Pour l’année internationale de la forêt, les milieux boisés seront bien sur mis à l’honneur ! L’équipe de naturalistes des 24 heures édition 2011 aura ainsi l’occasion de prospecter une intéressante diversité de milieux forestiers : forêts communales issues ou non de plantations, zones boisées plus ou moins humides, forêts plus sèches des pentes du vallon du Cottey, mais également petites mares forestières qui jalonnent le vallon du Cottey et un étang « dombiste » enclavé dans une zone forestière…
Les 24 heures naturalistes auront cette année comme double objectif de compléter les données partielles sur le vallon du Cottey, identifié en ZNIEFF, mais plus largement aussi de partir à la découverte de l’ensemble de la commune, pour l’heure largement méconnue des naturalistes.
Prospections le samedi 21 mai.
Présentation des résultats le dimanche 22 mai à partir de 11h, devant la mairie de Pizay.
Contact : Florie Johannot (florie.johannot@frapna.org), FRAPNA Ain.

Dans la Loire…
Rendez-vous les 21 et 22 mai dans la haute vallée du Furan et du Furet

Les 24 heures naturalistes de Loire auront lieu cette année aux portes de Saint-Etienne dans la forêt de la haute vallée du Furan et du Furet.
Répertorié comme ZNIEFF, ce boisement a été identifié en 1983 comme l’un des sites sensibles du Parc Naturel Régional du Pilat. Cette forêt est en effet le témoin de la multifonctionnalité des boisements.
Elle joue un rôle important dans la régulation hydraulique du Furan et dans l’alimentation en eau potable de l’agglomération stéphanoise. Une partie de la forêt est d’ailleurs propriété de la ville de Saint-Etienne. C’est un lieu de promenade privilégié, mais aussi un espace de biodiversité. Nos prospections en milieu forestier nous permettront ainsi de partir à la recherche du Pic noir, ainsi qu’en
bord de cours d’eau du Cincle plongeur, de la Bergeronnette des ruisseaux ou du Cordulégastre annelé.

Prospections le samedi 21 mai.
Balade naturaliste grand public le dimanche 22 juin à 14H au départ du pont de Souvignet.
Présentation des résultats le dimanche 22 juin à 17H dans la salle de la mairie de Tarentaise.
Contact : André Ulmer (andre.ulmer@frapna.org), FRAPNA Loire.

Dans la Drôme…
Rendez-vous les 21 et 22 mai sur la commune de Poët-Laval

L’édition drômoise des 24 heures naturalistes aura lieu au carrefour entre Vercors et Baronnies sur la commune de Poët-Laval, près de Dieulefit.
Les montagnes du Poët, de l’Autrèche et le Mont Rochas cernent la vallée à près de 900 m d’altitude.
Quelques belles prairies d’alpages couronnent les crêtes tandis que la forêt couvre une grande partie des versants. En cette année internationale de la forêt, nous nous intéresserons ainsi de plus près à cet écosystème riche et complexe. Cet événement sera également l’occasion d’échanger avec les acteurs locaux et les nombreuses associations du pays (La Renouée, La Maison de la Lance…).

Prospections le samedi 21 mai à partir de 13H30.
Prospections « grand public » et présentation des résultats le dimanche 22 mai.
Contact : Didier Ariagno (d.m.ariagno@wanadoo.fr), FRAPNA Drôme.

En Isère…
Rendez-vous en mai sur la commune de la Chapelle du Bard

Les 24 heures naturalistes d’Isère se dérouleront dans le massif de Belledonne, en vallée de Saint-Hugon sur la commune de La Chapelle-du-Bard.
Les prospections se focaliseront sur le site du projet d’extension de la station du Collet d’Allevard, aujourd’hui couvert par une juxtaposition de forêts, de landes, de tourbières et de milieux rocheux qui s’étagent entre 1500 et 2000 mètres d’altitude. Ce versant encore vierge de tout aménagement constitue une véritable zone de refuge pour la faune.
Les 24 heures naturalistes s’attacheront ainsi à mieux connaître les richesses faunistiques et floristiques de ce site aujourd’hui menacé. L’insuffisante connaissance de ce patrimoine naturel a d’ailleurs été relevée lors de la phase d’enquête publique, par les services de la DREAL dans leur « avis de l’autorité environnementale ».

Date et déroulement de la manifestation à préciser auprès de la FRAPNA Isère.
Contact : Hélène Foglar (helene.foglar@frapna.org), FRAPNA Isère.


Dans le Rhône…
Rendez-vous les 4 et 5 juin 2011 dans le Val de Saône

Les 24 heures naturalistes du Rhône auront lieu cette année dans le val de Saône sur les vallons de la Vauxonne, de la Mezerine et du Sancillon.
Le territoire proche de la Saône est bien connu et fait l’objet d’un zonage Natura 2000 permettant de maintenir les espaces de nature remarquable. En revanche, les secteurs de bocages et de boisements entre le périmètre Natura 2000 et les vignobles sont largement méconnus et par ailleurs menacés par plusieurs projets d’urbanisation. Les 24 heures naturalistes 2011 seront donc ciblées sur ces espaces avec une attention particulière portée aux réseaux de haie et aux boisements, année internationale de la forêt oblige ! Nos prospections nous amèneront par ailleurs au travers de milieux prairiaux, de zones humides et de secteurs de friche. Peut-être pourrons nous ainsi trouver Osmoderme, Pie Grièche à tête rousse ou Triton crêté ?
Prospections à partir du samedi 4 juin.

Date de la présentation des résultats à préciser auprès de la FRAPNA Rhône.
Contact : Julien Bouniol (julien.bouniol@frapna.org), FRAPNA Rhône.

En Haute-Savoie…
Rendez-vous les 18 et 19 juin sur la plaine des rocailles

Les 24 heures naturalistes de Haute-Savoie auront lieu cette année dans la basse vallée de l’Arve sur la plaine dite des rocailles (communes de Reignier, Scientrier et Pers-Jussy). Cette mosaïque de bois, prés et marais doit son appellation à une multitude de rochers calcaires déposés par les glaciers voici quelques milliers d’années et qui confère à ce paysage un relief chaotique insolite.
Au fil de cette topographie contrastée, nos prospections nous feront ainsi de passer de zones humides tourbeuses à des milieux de végétation maigre. Une attention particulière sera portée aux milieux forestiers, au sein desquels nous partirons à la recherche du Sonneur à ventre jaune, du Cyclamen d’Europe ou de l’Ophioglosse commun. Bien qu’en ZNIEFF, ce site n’en reste pas moins méconnu.
Les 24 heures naturalistes auront donc pour objectif de mieux appréhender les richesses, les particularités mais aussi les menaces qui pèsent sur ce bout de nature atypique.

Prospections le samedi 18 juin.
Balade naturaliste le dimanche 19 juin à 14 H au départ du site des Rocailles à Reignier.
Présentation des résultats le dimanche 19 juin à 17H dans la salle communale de Scientrier.
Contact : Christine Gur (christine.gur@frapna.org), FRAPNA Haute-Savoie.

En Ardèche…
Rendez-vous les 18 et 19 juin sur la commune de Saint-Priest

Les 24 heures naturalistes de l’Ardèche auront lieu cette année sur les pentes du plateau du Coiron, sur la commune de Saint-Priest.
Les prospections seront orientées en priorité, sur le versant nord de la crête de Montargues et de la crête des Bartes. Ce secteur a été « oublié » par les divers inventaires du patrimoine naturel, y compris lors de la modernisation des ZNIEFF, alors qu’il comporte a priori des milieux naturels très intéressants.
Située entre 700 et 900 mètres d’altitude, la zone est essentiellement couverte par des boisements en évolution naturelle (peu ou pas exploités depuis plusieurs dizaines d’années), avec des chênes, ainsi que plus ponctuellement des hêtres et d’autres essences. On y trouve aussi des milieux rocheux, sur substrats basaltique et calcaire, ainsi que des pelouses et des landes de divers types. En fonction du nombre de participants, la forêt de Blandine, un peu plus à l’ouest, pourra également être visitée.
Les 24 heures naturalistes auront ainsi pour double-objectif de mieux connaître les richesses faunistiques et floristiques des pentes du Coiron, et de localiser les noyaux forestiers les plus anciens.

Prospections le samedi 18 juin à partir de 9H et la matinée du dimanche 19 juin.
Présentation des résultats le dimanche 19 juin.
Contact : Jacques-Henri Leprince (expertise-ardeche@frapna.org), FRAPNA Ardèche.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page