De nouvelles solutions pour développer l’élevage ovin

La Fédération Nationale Ovine rappelle les dossiers prioritaires en ce qui concerne cette filière.

Après des années d’effondrement du nombre d’éleveurs, l’installation des jeunes est une
priorité absolue pour la filière ovine. Pour y remédier et lever un des principaux freins à
l’installation, la FNO a élaboré un dispositif innovant permettant de capter des capitaux
extérieurs pour apporter des fonds propres afin d’installer de jeunes éleveurs ovins. Ce
dispositif enfin prêt devrait être testé à l’automne sur des cas concrets d’installation.
Mais pour donner envie aux jeunes de s’installer, nous devons leur redonner des perspectives
et leur permettre de dégager un revenu de cette production. Bien d’autres défis restent
donc à relever afin de poursuivre la relance de la production ovine.

– Il nous faut obtenir la régulation des populations de grands carnivores (loups, ours, lynx)
afin que leurs attaques aux troupeaux cessent.

– Nous devons poursuivre les efforts de contractualisation amorcés afin d’avoir une vraie
répercussion de nos coûts de production dans le prix payé pour notre produit.

– Il est essentiel de continuer à moderniser nos élevages, tout en luttant contre l’excès de
contraintes administratives et la lourdeur de la conditionnalité.

– Nous avons besoin d’une PAC forte qui soutienne toutes les brebis et toutes les surfaces
qu’elles occupent.

– Les éleveurs doivent toucher des indemnisations à la hauteur des pertes subies par le
virus de Schmallenberg et nous demandons que soient examinées au niveau européen les
causes de l’émergence de cette maladie.
_________________________________________________________________________

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page