Le gruyère français conserve son nom et ses trous… il est IGP….

Indication géographique protégée - Gruyère français Le Gruyère français va pouvoir conserver son nom, à côté du Gruyère suisse, suite à l’octroi d’une Indication géographique protégée, mais il devra avoir des trous.

Contrairement au Gruyère suisse qui n’en a pas, le Gruyère français doit avoir des trous allant de la grosseur d’un pois à celle d’une cerise.

Pour éviter toute confusion entre les deux, la mention du pays d’origine du gruyère français devra en outre être indiquée dans le même champ visuel que la dénomination Gruyère. Les producteurs français ne pourront pas afficher le blason savoyard sur leurs emballages, afin de ne pas induire de confusion avec le drapeau suisse.

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt se félicite de l’octroi d’une Indication Géographique Protégée (IGP) au « Gruyère » français.

Cette reconnaissance en IGP permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique. Elle consacre également l’excellence du savoir-faire des femmes et des hommes qui produisent ce fromage.

Points clés :
263 producteurs de lait gruyère français
9 fabricants
7 départements dont 4 majoritaires (la Savoie, le Doubs, la Haute-Savoie, la Haute-Saône)
2000 tonnes
Le gruyère est l’un des plus anciens fromages du paysage français. Fromage de garde, il est produit dès le XIII siècle dans les montagnes du Jura.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page